Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2016

Sur vos écrans en 1987

EDITORIAL :

Par le Dr. Orlof

full-metal-jacket-aff-01-g.jpgOn me pardonnera, je l’espère, le caractère totalement anecdotique et personnel de cet éditorial mais que voulez-vous, plonger dans ce tableau de 1987 me fit le même effet que celui d’une madeleine trempée dans une infusion pour un célèbre écrivain. Du coup…

Janvier 1987. Adolescent perdu dans un petit village du fin fond de la Bourgogne, j’achète mon premier numéro de Mad Movie (le 45, pour être précis). La revue consacre l’essentiel de ses pages au festival d’Avoriaz. Je fantasme sur un bon nombre de titres mais deux films en particulier attirent mon attention : La Mouche de David Cronenberg et Blue Velvet de David Lynch. A ce moment précis, je distingue deux cinéastes qui font partie, toujours aujourd’hui, de mon panthéon personnel. Je ne découvrirai Blue Velvet que quelques années plus tard (en VHS) mais il reste encore à ce jour mon film préféré pour cette année-là.

blue velvet.jpg

Début 1987. Mon père nous emmène au cinéma. Mais cette fois, je ne suis pas obligé d’aller accompagner mes frères pour le film choisi (j’ai oublié lequel) et j’irai voir La Mouche tout seul. Nous faisons donc la queue dans des files parallèles et, chose amusante, mon père redoute que je me trompe et aille voir par erreur Le Miraculé de Mocky qui est aussi programmé dans ce cinéma : le fantastique horrifique, oui, la comédie blasphématoire, hors de question ! J’entre dans la salle et j’entends derrière moi une voix qui s’exclame : « je croyais que le film était interdit aux moins de 13 ans » ! En dépit de ces quolibets (ce fut une caractéristique de famille de grandir assez tard), la découverte du film de Cronenberg reste l’une de mes expériences les plus marquantes de jeune cinéphile.

Juin 1987. Je passe les épreuves du brevet des collèges à Dijon. Avec des copains, nous décidons d’aller voir Freddy 3 : les griffes du cauchemar. J’ai déjà vu les deux premiers volets de la saga sur la chaîne de télévision Suisse romande et j’adore le personnage. Mais nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette idée et la salle est bondée de collégiens et lycéens. Au bout de quelques minutes, c’est le charivari le plus total : rires gras, blagues lancées à haute voix (pour conjurer la peur ?), commentaires et huées à chaque scène… Encore aujourd’hui, l’un de mes plus mauvais souvenirs vécus en salle !

Début des années 90 (?) Je ne me souviens plus exactement lorsque j’ai découvert exactement L’été en pente douce. A vrai dire, je ne me souviens presque plus du film non plus si ce n’est que Villeret y incarnait un débile léger avec un certain talent. En revanche, je n’oublierai jamais l’effet que produisit sur moi la sensualité de Pauline Lafont. Et tous les sacripants de ma génération doivent également conserver un souvenir ému de sa poitrine généreusement dévoilée. Tout cela m’a donné envie de concocter un petit Top fantasmes de 1987 :
1- Pauline Lafont, donc
2- Florence Guérin. A l’époque, une émission consacrée au cinéma dont j’ai oublié le titre (un vague souvenir d’une présentation sous forme de damier) présentait des extraits de films. C’est ainsi que j’ai entendu parler de La Bonne et que j’ai rêvé de voir ce film découvert beaucoup plus tard. Florence Guérin y semblait (rétrospectivement, mon impression était bonne) souverainement somptueuse.
3- Barbara Crampton. Comment oublier la photo de Mad Movies la présentant harnachée dans des sous-vêtements de cuir ultra-sexy dans Aux portes de l’au-delà (From Beyond) de Stuart Gordon ? Là encore, j’ai dû patienter quelques années pour découvrir le film, moins marquant que Ré-animator du même cinéaste avec la même comédienne.
4- Catherine Wilkening. Une fois de plus, ce sont des extraits sexy de Mon bel amour, ma déchirure qui m’avaient alléché et je me souviens que mon père connaissait le père (de réputation ? relation de travail ?) de cette comédienne dijonnaise. Pour le coup, je n’ai jamais vu ce film (sans doute très dispensable).
5- Sophie Duez. J’ai vu l’infâme navet d’Alberto Lattuada Une épine dans le cœur des années plus tard mais, là encore, des extraits de ce film avait émoustillé l’adolescent que j’étais.

from beyond.png

1990 ( ?) Au lycée, notre professeur d’allemand, madame RP nous montre Les Ailes du désir. Dois-je avouer que les films montrés dans un cadre scolaire m’ont toujours profondément ennuyé ? Quelle idée, aussi, d’emmener des collégiens voir America, America de Kazan (un des films que j’ai le plus détesté au monde et que je redécouvrirais sans doute avec plaisir) ? Alors oui, j’avoue le rouge au front que j’ai ricané bêtement au collège devant Nuit et brouillard, que j’ai trouvé Le Dictateur de Chaplin ringard (alors que c’est l’un des plus beaux films du monde !), qu’Un Tramway nommé désir (toujours Kazan) m’a fait bâiller en cours d’anglais au lycée… Le film de Wenders ne m’a guère plus emballé à l’époque mais il m’a quand même marqué. Notre classe était alors scindée en groupes antagonistes et hostiles les uns envers les autres. Avec mon meilleur ami, Emmanuel, nous avions décidé que nous nous comporterions comme les anges du film de Wenders : en observateurs neutres, sans prendre parti. Il était Cassiel et je serai Damiel. J’ignore si ces rôles célestes ont décidé de nos vocations mais toujours est-il qu’il est devenu moine (véridique !) tandis que je sombrai dans la cinéphile lubrique et déviante ! Chose amusante, de la même manière que j’ai commencé à aimer lire après avoir passé le bac de français ; c’est une fois le bac en poche que  je suis retourné voir au cinéma Alice dans les villes (que cette professeur nous avait aussi montré) et que j’ai revu Les Ailes du désir à la télévision, trouvant les deux films éblouissants. Encore aujourd’hui, ce sont mes deux Wenders préférés ou presque et « Als das Kind Kind war » les derniers mots que je connais en Allemand. On conviendra que c’est un peu léger pour un séjour prolongé en pays teuton !

les ailes du désir.jpg

Années 90. Le souvenir des Incorruptibles reste lié à mes petits frères répétant en boucle ces dialogues :
« - George Stone, c’est comme ça qu’tu t’appelles ? C’est quoi, ton vrai nom ?
- C’est ça, mon vrai nom…
- Non, ton nom avant que tu le changes
- Giuseppe Petri…
- J’en étais sûr, il ne manquait plus que ça dans l’équipe ! Un rital menteur comme un arracheur de dents !
- Qu’est que vous avez dit ?
- J’ai dit que t’étais un menteur et un voleur, comme tous les gens de ta race…
- Ça vaut mieux qu’d’être une raclure irlandaise… de merde !
- Ah il me plait !
- Il me plait aussi
- Félicitations petit, tu viens d’être engagé dans la brigade financière ! »
Je vous épargne ceux de Full metal jacket (toujours dans le tableau 1987) qui ont aussi beaucoup tourné en boucle. (« Tu crois à la Vierge Marie, Guignol ? / Chef ! Non ! Chef ! / T’es qu’un putain de païen ! »)

Années 90. Un autre souvenir érotique. Un soir, je regarde la télévision suisse romande et tombe sur un film en noir et blanc aux images très crues. Je me demande si je ne suis pas même en train de découvrir mon premier porno (eh oui, je vous parle d’une époque d’avant Internet et où, à la campagne, nous ne captions pas Canal +, même en crypté !). J’ai découvert par la suite que la belle femme qui se masturbait à l’écran était Myriam Mézières et qu’il s’agissait du beau film d’Alain Tanner Une flamme dans mon cœur qui a fait battre le mien de façon plus rapide pendant quelques minutes…

Des films de 1987, je me souviens également de quelques dialogues grotesques comme : « Si je fais ça, c’est pour le camion » (Over the top) ou « Il ne m’a pas vu » (Predator) qui m’ont fait détester à tout jamais tous (ou presque) les films dans lesquels ont tourné Stallone et Schwarzenegger.

Je me souviens également du Grand chemin que j’aimais énormément à l’époque et qui m’a donné envie de voir les films de Jean-Louis Hubert au point d’aller dans une salle pour découvrir La Reine blanche (incroyable, non ?)

Je me souviens que le premier Godard que j’ai découvert (vers 91/92 ?) était son film sorti en 1987 : Soigne ta droite. Pas le meilleur en dépit de quelques scènes extraordinaires…

Enfin, pour terminer, revenons à ce festival d’ Avoriaz de 1987 puisque j’ai fini par voir pas mal des films programmés cette année-là par la suite, du meilleur (l’étonnant Street Trash) au pire (Vamp, dont je n’ai plus aucun souvenir) en passant par Dolls de Stuart Gordon, American Way, L’Amie mortelle de Wes Craven et Bloody Bird de Soavi. 

A bien y songer, 1987 fut sans doute l’année charnière de ma cinéphilie…

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 195 longs métrages (sur les 525 sortis en salles) et 1 court, avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Céline Christophe Dr. Orlof Edouard Fred MJG Jean-Luc Ludovic Nolan Rémi Timothée Vincent
Full Metal Jacket (Kubrick) *** * *** *** *** **** *** **** ***   ****
Blue Velvet (Lynch) *** * **** **** **** *** *** ***   *** **
Les Ailes du désir (Wenders) **** ° **** **** **** ** ***     *** ***
Au revoir les enfants (Malle) *** ** *** **** **** ** **     **** ***
Requiem pour un massacre (Klimov) **     *** ****       ***   ****
La Mouche (Cronenberg) *** **** **** ** **** ** * *** ** ** ****
Quatre Aventures de Reinette et Mirabelle (Rohmer) *** ** *** ***   * ****   ****   ***
Arizona junior (Coen) ***   *** *** ****   *** ** **   ***
Hope and Glory (Boorman) ** ***   *** ***   ***   **   ****
L'Ami de mon amie (Rohmer) *** **** *** **     ***   ***   **
Stand by Me (Reiner) *** *** *** ** ***     ** *** ** ***
Sous le soleil de Satan (Pialat) *** * *** **   *** ***   ****    
Les Incorruptibles (De Palma) *** *** *** ** *** ** ** *** *   ****
Peggy Sue s'est mariée (Coppola) *** *** ***   *** ** ** * ** *** ****
Dieu ne croit plus en nous (Corti)       *** ****            
Pierre et Djemila (Blain)   ***         ****        
Santa Fe (Corti)       *** ****            
Tampopo (Itami)         ****       ***    
Le Ventre de l'architecte (Greenaway)     *** ** **** * ****       **
The Big Easy (McBride)       ** ****           ***
La Messe est finie (Moretti) ***   **   *** *** **     ** ***
Prick Up Your Ears (Frears)     ** *** **** **          
Good Morning Babilonia (Taviani)     ** ***     ***       ***
Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ? (Almodovar) ***   *** ** ***            
L'Aventure intérieure (Dante) *** * ** ** ****   * ** *** ** ****
Comme un chien enragé (Foley)   **   ** ****   **       ***
Raining in the Mountain (Hu)   ° ** *** **** **         ****
Yeelen (Cissé) *** ° ** *** **** ***          
Radio Days (Allen) ***   *** ** ***   *       ***
La Pivoine rouge (Kato)         ****            
Mikey et Nicky (May)     **           ****    
Mon cas (Oliveira) ****         **          
C'est la vie (Edwards)   ***                 ***
Agent trouble (Mocky)     ***   **           ***
Les Innocents (Téchiné)     ***   *** *** *        
Les Yeux noirs (Mikhalkov)     ** ***   * ***     ***  
Nola Darling n'en fait qu'à sa tête (Lee) **   *** ** **       ***   **
Platoon (Stone) ** ** ** ** ***       **   ***
Le Cri du hibou (Chabrol) ***   *** ** * *** *       **
Mosquito Coast (Weir) **     ** ***   ** * **   ***
Angel Heart - aux portes de l'enfer (Parker) ** * ** ** ****   ** **     *
Caravaggio (Jarman)         **** ** *        
Ecce Bombo (Moretti) ***     **   **          
Envoûtés (Schlesinger)     **   ***   **        
Freddy 3, les griffes du cauchemar (Russell)     **   ***           **
La Famille (Scola)   **         **       ***
Maurice (Ivory)     **   ***   **        
Poussière d'ange (Niermans)   **   ** ***            
Masques (Chabrol)     **** ** ** * ** *     **
La Passion Béatrice (Tavernier) *   ** ** *** ** *       ***
Evil Dead 2 (Raimi)     **   ***   * ** *   ***
La Ménagerie de verre (Newman)   ****         *        
La Dame de Musashino (Mizoguchi)   ***       **          
Chronique des événements amoureux (Wajda)     **               ***
L'Histoire du Japon racontée par une hôtesse de bar (Imamura)     ** ***              
La Petite Boutique des horreurs (Oz)                 **   ***
Le Thème (Panfilov)     ** ***              
Predator (McTiernan)     °   ***     ** **   ***
Fievel et le nouveau monde (Bluth) * **           * ***   ***
Barfly (Schroeder)     ** ** ***   **       *
Boire et déboires (Edwards) ** ** **   **           **
Chronique d'une mort annoncée (Rosi)     ** ** **   **       **
Le Dernier Empereur (Bertolucci) ** ° *** ** *** * *   * ** ***
Les Sorcières d'Eastwick (Miller) *   ** * ***   * *     ****
Intervista (Fellini) ** * ** **   * **       ***
Le Grand Chemin (Hubert) ** ** ** * *       ***   **
Soigne ta droite (Godard)     **     ** **       **
Le Déclin de l'empire américain (Arcand) **   ** ** ** * *   * ** ***
Le Sixième Sens (Mann)   ° *   ****   * **     ***
Tandem (Leconte) *   *** ** **   * **      
Le Miraculé (Mocky) *   ** **   ** **   **    
L'Age de Monsieur est avancé (Etaix)     ***                
La Photo (Papatakis)       ***              
La Rue (Schatzberg)         ***            
Le Repentir (Abouladze)       ***              
Les Baleines du mois d'août (Anderson)                     ***
Promesse (Yoshida)     ***                
Street Trash (Muro)     ***                
Tin Men, les Filous (Levinson)   ***                  
L'Apiculteur (Angelopoulos)     ** ***   *          
Dangereuse sous tous rapports (Demme)   ° ° *** ***           ***
La Couleur de l'argent (Scorsese) ** * ** ** ** * * ** *   **
L'Arme fatale (Donner) * **   * ***     ° ** ** **
Les Mois d'avril sont meurtriers (Heynemann)   ** **   **   *        
Histoires fantastiques (Spielberg, Dear & Zemeckis)             *       ***
Police Story (Chan)         ***     *      
Aux portes de l'au-delà (Gordon)     **   **            
La Mort d'Empédocle (Huillet & Straub)     **     **          
Pee-Wee Big Adventure (Burton) *   ** ** **     *      
Gothic (Russell)     *       **       **
Les Vrais durs ne dansent pas (Mailer)         **   *       **
Travelling avant (Tacchella)     ** **     *        
La Folle Histoire de l'espace (Brooks)     ** °       **     **
La Veuve noire (Rafelson)     ** * **   *        
Le Maître de guerre (Eastwood)   *** °   **   * *      
Sens unique (Donaldson)       ** *   ** *     *
Crocodile Dundee (Faiman) ° ** ** * *     * * **  
Le Parrain noir de Harlem (Evans)         **            
American Way (Philips)     **                
Beyond Therapy (Altman)             **        
Bianco Apache (Mattei)           **          
Champ d'honneur (Denis)       **              
Creator (Passer)                     **
Firestarter (Lester)     **                
Grand-Guignol (Marbœuf)             **        
L'Homme qui n'était pas là (Féret)             **        
La Bamba (Valdez)                     **
La Maison de la terreur (Bava)         **            
La Petite Allumeuse (Dubroux)     **                
Les Poupées (Gordon)     **                
Man on Fire (Chouraqui)         **            
Massacre à la tronçonneuse 2 (Hooper)     **                
Personal Services (Jones)                     **
Promis juré (Monnet)     **                
Quelque chose est arrivé (Andersson, cm)       **              
Tant qu'il y aura des femmes (Kaminka)     **                
Too Much ! (Leland)       **              
Une flamme dans mon cœur (Tanner)     **                
Association de malfaiteurs (Zidi)     **       *        
L'Amie mortelle (Craven)     *   **            
La Bonne (Samperi)     **       *        
Le Sicilien (Cimino)     **               *
Nadine (Benton)         **           *
Bloody Bird (Soavi)     °   *           ***
Démons 2 (Bava)         **   *       *
Trois Amigos (Landis)     *       *       **
L'Eté en pente douce (Krawczyk) *   ** * *     * °   **
Tuer n'est pas jouer (Glen)   *     *     °     **
Attention bandits ! (Lelouch) °   **       *        
Les Enfants du silence (Haines)         **   °       *
Le Destin de Madame Yuki (Mizoguchi)   °       **          
Les Deux Crocodiles (Séria)     °       **        
Vent de panique (Stora) °   **                
Comédie ! (Doillon)     *       *        
La Storia (Comencini)   *         *        
Le Solitaire (Deray)             * *      
Fatherland (Loach)       *              
Faux Témoin (Hanson)         *            
Fucking Fernand (Mordillat)     *                
House II, la Deuxième Histoire (Wiley)                     *
Irena et les ombres (Robak)             *        
L'Irlandais (Hodges)       *              
Labyrinthe (Henson)                     *
Le Beauf (Amoureux)     *                
Le Lendemain du crime (Lumet)         *            
Les Exploits d'un jeune don juan (Mingozzi)                 *    
Love Bites (Nye)         *            
Maximum Overdrive (King)     *                
Mon bel amour, ma déchirure (Pinheiro)       *              
Mon cher petit village (Menzel)     *                
Mort ou vif (Sherman)         *            
Spirale (Frank)         *            
La Vie dissolue de Gérard Floque (Lautner) °   **       °        
Les Keufs (Balasko) °   **       °        
Noyade interdite (Granier-Deferre)     °   *   *        
Le Flic de Beverly Hills 2 (Scott)     ° * °     ° * ** °
Dirty Dancing (Ardolino) *     ° *   ° ° *    
De guerre lasse (Enrico) °               *    
Emmanuelle 5 (Borowczyk)             *       °
Extrême Préjudice (Hill)         °           *
Maladie d'amour (Deray)         °   *        
Miss Mona (Charef)     °       *        
Police Academy 4 (Drake)               ° *    
Sans pitié (Pearce)         °           *
Un homme amoureux (Kurys)   * °                
Allan Quatermain et la cité de l'or perdu (Nelson) ° **         ° ° °    
Aenigma (Fulci)     *   °           °
L'Œil au beur(re) noir (Meynard) °   *         °      
On se calme et on boit frais à Saint-Tropez (Pécas) *   °       °        
Bigfoot et les Henderson (Dear) °                    
Club de rencontres (Lang)     °                
Cross (Setbon)             °        
Ennemis intimes (Amar)             °        
Et la femme créa l'homme parfait (Seidelman)             °        
Hôtel de France (Chéreau)     °                
Ishtar (May)             °        
King Kong II (Guillermin)             °        
La Revanche des mortes-vivantes (Reinhard)     °                
La Rumba (Hanin)             °        
Les Barbarians (Deodato)             °        
Les Filles du château (Renzulli)     °                
Les Oreilles entre les dents (Schulmann)     °                
Paiement cash (Frankenheimer)               °      
Pie voleuse (Wilson)         °            
Protection rapprochée (Hunt)               °      
Si tu vas à Rio tu meurs (Clair)     °                
Vamp (Wenk)     °                
Who's That Girl ? (Foley) °                    
Golden Child, l'enfant sacré du Tibet (Ritchie)               °     °
Les Dents de la mer 4, la Revanche (Sargent)         °       °    
Over the Top - le bras de fer (Golan)     °         °      
Superman IV (Furie)             °   °    
Terminus (Glenn) °           °        
Une épine dans le cœur (Lattuada)     °   °            
Dernier Eté à Tanger (Arcady)     °   °   °        
Levy et Goliath (Oury) °           ° °      
  Céline Christophe Dr. Orlof Edouard Fred MJG Jean-Luc Ludovic Nolan Rémi Timothée Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Céline Christophe Dr. Orlof Edouard Fred MJG Jean-Luc Ludovic Nolan Rémi Timothée Vincent
12 Portraits (Cavalier) ***     ***              
Rimini, Rimini (Corbucci)                     ***
Le Foto di gioia - Délirium (Bava)                     *

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Frédéric :
1- Les Ailes du désir (Wenders) 2- La Messe est finie (Moretti) 3- Un adieu portugais (Botelho) 4- Sous le soleil de Satan (Pialat) 5- Blue Velvet (Lynch) 6- La Mort d'Empédocle (Straub-Huillet) 7- Full Metal Jacket (Kubrick) 8- That's Life (Edwards) 9- Quatre aventures de Reinette et Mirabelle (Rohmer) 10- La Mouche (Cronenberg)
Sur le banc : Yeelen (Cissé)-L'Aventure intérieure (Dante)-Intervista (Fellini)-Agent trouble (Mocky)-Comme un chien enragé (Foley)-Stand by me (Reiner)-L'ami de mon amie (Rohmer)-Soigne ta droite (Godard)-Le Maître de guerre (Eastwood)-Le Cri du hibou (Chabrol).
Ancien : Raining in the mountain (Hu)
Inédit : Opéra (Argento)

Pierre :
Top 16 : 1-les ailes du désir (Wenders)***** 2-Blue velvet (Lynch)**** 3-Peggy Sue s'est mariée (Coppola) 4-La mouche (Cronenberg) 5-Nola Darling n'en fait qu'à sa tête (Lee) 6-Quatre aventures de Reinette et Mirabelle (Rohmer) 7-Lettres d'un homme mort (Lopouchansky) 8-Le repentir (Abouladzé) 9-Predator (Mc Tiernan) 10-Bloody bird (Soavi) 11-La revanche des mortes-vivantes (Reinhard) 12-Sous le soleil de Satan (Pialat) 13-Yeleen (Cissé)*** 14-Soigne ta droite (Godard) 15-Requiem pour un massacre (Klimov) 16-Full metal jacket (Kubrick)
Les 32 hors liste : Le film du roi (Sorin)*** Rita, Susie et Bob aussi (Clarke)*** La beauté du pêché (Nikolic)*** Werther (Miro)*** Fantaisies anales / Initiation d'une jeune marquise (Reinhard)** Commando Mengele (Bianchi)** Colère en Louisiane (Schloendorff)** L'homme voilé (Bagdadi)** Histoire du caporal (Baronnet)** Les noces barbares (Hansel)** Midnight horror (Bava)** Backlash (Bennett)** Roxanne (Schepisi)** Scalps (Mattei)** Aria ( Bryden, Roeg, Sturridge, Godard, Beresford, Altman, Temple, Russell, Roddam, Jarman)** Police des moeurs (Rougeron) ** Soul man (Miner)** Ubac (Grasset)** Armés pour répondre (Olen Ray)** Trésor de guerre (Lenzi)* Creepshow 2 (Gornick)* Poule et frites (Rego)* Les lunettes d'or (Montaldo)* Coup double (Kanew)* Big game, la chasse aux noirs / Force mortelle (Boulois)* Le temple d'or (Thompson)* Ninja american project (Ho)* Manhattan project (Brickman)0 Hanoï Hilton (Chetwynd)0 La colline a des yeux 2(Craven)0 Le prix de l'exploit (Badham)00
26 longs-métrages inédits : 1-Mémoire des apparences (Ruiz)**** 2-City on fire (Lam)*** 3-Tokyo bordello (Gosha)*** 4-El lute 1 : marche ou crève (Aranda)*** 5-Final victory (Tam)*** 6-Le palais de glace (Blom)*** 7-The drifting classroom (Obayashi)*** 8-Outretombe (Bava)*** 9-Creepozoïds (De Cotteau)** 10-Opera (Argento)** 11-Mad 47 (Randrasana)** 12-Ghoulies 2 (Band)** 13-Une affaire de famille (Hough) ** 14-Dangerous games (Hopkins)** 15-Per sempre (Bava)** 16-La vie à l'envers (Deutch)** 17-Sinbad (Castellari et Cozzi)** 18-Mutations (Piquer-Simon)** 19-Traci je t'aime (Floran)** 20-Cassandra (Eggleston)** 21-Edge of the axe (Larraz)** 22-The monster squad (Dekker)** 23-A menina do lado (Salva)* 24-Return to horror high (Froelich)* 25-Blood harvest (Rebanne)* 26-Man killers (Prior)0000
2 moyens-métrages : 1-Le septième swing (Billon)*** 2-The amazing Mr Bickford (Zappa)***
13 courts-métrages : 1-L'art d'aimer (Smolders)***** 2-Adventures of Denshu Kozo (Tsukamoto)**** 3-The last theft (Barta)*** 4-Wall (Ito)*** 5-Submit to me (Kern)*** 6-Sukhumar Ray (Ray)*** 7-Beautiful people (Wojnarowicz)*** 8-Fire in my belly (Wojnarowicz)** 9-Point de fuite (Smolders)** 10-Le mariage (Bardine)** 11-Photodiary 87 (Ito)** 12-Waving (Williams)** 13-Transitions (Williams)*

Un-simple-amateur :
1- Requiem pour un massacre (Klimov) 2- Les Ailes du désir (Wenders) 3- Blue Velvet (Lynch) 4- Le Thème (Panfilov) 5- Promesse (Yoshida) 6- L'ami de mon amie (Rohmer) 7- Full Metal Jacket (Kubrick) 8- Hope and Glory (Boorman) 9- That's Life (Edwards) 10- La Mouche (Cronenberg)

 

LE SONDAGE TWITTER DU DR. ORLOF :

Quel est le meilleur film sorti en 1987 ? (81 votants)

1- Blue Velvet (David Lynch)(17 voix)
2- Full metal jacket (Stanley Kubrick) (10 voix)
3- Les Ailes du désir (Wim Wenders) (9 voix)
4- Requiem pour un massacre (Klimov) (6 voix)
5- Sous le soleil de Satan (Pialat) (5 voix)
6- La Mouche (David Cronenberg) (4 voix)
7- L'ami de mon amie (Eric Rohmer) (3 voix)
Viennent ensuite avec 2 voix : Intervista (Fellini), Tampopo (Itami), Les Yeux noirs (Mikhalkov), Arizona Junior (Coen), Comme un chien enragé (Foley)
Puis les films cités une seule fois : Le Miraculé (Mocky), Mon cas (Oliveira), Au revoir les enfants (Malle), Tandem (Leconte), Radio days (Allen), Peggy Sue s'est mariée (Coppola), Caravaggio (Jarman), 12 portraits (Cavalier), Une flamme dans mon cœur (Tanner), L'aventure intérieure (Dante), Manhunter (Mann), Quatre aventures de Reinette et Mirabelle (Rohmer), Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça? (Almodovar), Yeelen (Cissé), Crocodile dundee (Faiman), Raining in the mountain (Hu), Stand by me (Reiner)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Crocodile Dundee, Peter Faiman, 5 887 982 entrées
2. Le Dernier Empereur, Bernardo Bertolucci, 4 728 518 entrées
3. Au revoir les enfants, Louis Malle, 3 610 324 entrées
4. Le Grand Chemin, Jean-Loup Hubert, 3 175 537 entrées
5. Platoon, Oliver Stone, 2 977 785 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Soigne ta droite (Jean-Luc Godard) & Au revoir les enfants (Louis Malle)
- Prix Méliès : Au revoir les enfants (Louis Malle)
- Prix Jean Vigo : Buisson ardent (Laurent Perrin)
- César du meilleur film : Au revoir les enfants (Louis Malle)
- Oscar du meilleur film : Platoon (Oliver Stone)
- Festival de Venise, Lion d'or : Au revoir les enfants (Louis Malle)
- Festival de Cannes, Palme d'or : Sous le soleil de Satan (Maurice Pialat)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Le Thème (Gleb Panfilov)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : O Bobo (José Alvaro Morais)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : Noce en Galilée (Michel Khleifi)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1987 sur le site Encyclo-Ciné)

13/03/2016

Sur vos écrans en 1986

EDITORIAL :

Par Rémi

1986,tarkovski,rohmer,carax,resnais,hu,allen,jarmusch,oshima,cavalier,felliniJe me suis engagé à signer l’édito consacré à l’année 1886. Je manque de temps mais un engagement est un engagement. Alors allons-y. Jouons le jeu à fond.

Nous sommes donc en l’an de grâce 1886. Que dire sur les sorties ciné de cette année ? Pas grand chose, il faut l’avouer. Le fait que le cinoche n’existe pas encore joue peut-être. Mais on sent que ça va venir. Patience… ça risque d’être chanmé !

Cette année notre Auguste de Villiers de l’Isle-Adam national a publié L’Eve future, dans lequel il fait parler Thomas Alva Edison à propos de l’art de la photographie, cette invention géniale déjà vieille de 47 ans, rendez-vous compte… C'est bien beau d'ergoter sur l'image fixe mais à quand le mouvement ? Il serait temps de se bouger un peu. J’y vois comme un signe que ce cher Edison, qui a tout inventé ou presque, va nous pondre un genre de kinétoscope (je ne sais même pas ce que ça veut dire, ni ce que ça pourrait être, je dis ça comme je dirais n’importe nawak) d’ici quatre ou cinq ans. On prend les paris !

Et je signe ici que dans moins de dix piges un français (car nous sommes toujours en avance, rappelez-vous Niépce et Daguerre : cocorico !), va nous inventer le cinématographe. Je mise lourd.

Et peut-être que, qui sait, dans cent ans, nous pourrons aller dans la salle de cinéma la plus proche pour admirer des films de toutes sortes. On peut imaginer que les artistes du cinématographe nous feront miroiter toutes les inventions modernes et à venir dans des films de robots (pourquoi pas un film avec un enfant robot plus intelligent que tous les enfants du tiéquar et qui leur fout la rouste aux jeux vidéos < wtf ?), ils nous feront aussi saliver avec des comédies futuristes sexy et débiles (imaginez un film où deux morveux inventent, grâce à un ordinateur, la femme de leurs rêves), ils nous feront voyager avec de la science-fiction (je vois d’ici des aventures de guerriers partis affronter des monstres - des genres de xénormorphes sous acides qui pondraient dans le corps humain - sur une autre planète, et pourquoi pas menés par une femme, ça nous changerait ma parole), ils nous feront aussi vibrer avec des films d’action lancés à toute vitesse (pourquoi pas deux cons piégés dans un train fou ? Le kiff…), ils réaliseront à l’écran, en couleurs et en mouvement, les plus belles prophéties et autres visions de Jules Verne (par exemple celle du rayon vert), ou nous feront chier avec des films de merde (des zonards qui pilotent des "avions de chasse" ; ça sonne mal mais j’ai le nez creux, vous pigerez en me relisant dans cent ans…). Après il faudra trouver de bons titres, mais on leur fait confiance.

Et sans parler de futurisme, on verra des films de Pirates, qui s’intituleront peut-être tout connement Pirates (une idée…), des mélodrames (pourquoi pas titrer ça Mélo, à voir), des films sur les missions catholiques (ça pourrait s’appeler Mission, parfois faut pas chercher trop loin), des films sur les taulards (Sous le coup de la loi ferait un pur titre, même si ça sonnerait mieux en anglais, comme d’habitude), mais aussi sur des notions abstraites, comme le sacrifice (why not Le Sacrifice), voire carrément sur les couleurs, par exemple la couleur pourpre (et là je soumets l’idée de titre suivante : La Couleur pourpre).

Peut-être même pourrons-nous aller nous rincer l’oeil et le reste devant quelque bon porno au titre bien évocateur, du genre Teupu de soirée, Jean défloré, Manon des bourses, ou Chambre avec vié, Touch of zgeg, Jouir des morts-vivants, Ginger et Fred Coppula, Ouste of Africa, Neuf semaines et demi-molle, Double messieurs, 69°2 le matin, Cobra,Hannah et ses sœurs, My Beautiful levrette, Alan Quatre-Mains et les pines du roi Malofion, etc., etc., On peut en imaginer plein d’autres, mais c’est très lourd, j’avoue, et je suis moins sûr de mes titres…

Qui vivra verra. Mais si un (ou deux) con(s) se décidaie(nt) à inventer le ciné, ça serait sympa. Je sens que ça vient ce truc du cinéma, ça approche, ça mord... Hope so !.

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 172 longs métrages (sur les 628 sortis en salles), avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Antoine Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Nolan Rémi Vincent
Le Sacrifice (Tarkovski)   ****   *** **** **** *** ****      
Le Rayon vert (Rohmer)   *** **** **** ***   *** ****   **** ***
Mauvais Sang (Carax)   **** * ** **** **** *** **** ****   ***
Mélo (Resnais)   ****   **** ****   ** ***   **** **
Touch of Zen (Hu)   ***   *** *** **** ***       ****
Hannah et ses sœurs (Allen)   *** **** **** *** *** ** ** *** ** ****
Down by Law (Jarmusch)       *** *** **** **     **** ***
Les Plaisirs de la chair (Oshima)       *** *** **** ***       ***
L'Auberge du printemps (Hu)           ****         ****
Thérèse (Cavalier)   ****   ** ****     ***      
Ginger et Fred (Fellini) *** *** *** *** **   *** ***     ***
After Hours (Scorsese)   *** *** ** **** *** ** *** ** *** ***
Bianca (Moretti)   ***       ****         ***
Tenue de soirée (Blier)   ** ** **** *** *** ** ***   ** ***
Contes cruels de la jeunesse (Oshima)     ** *** ** **** **       ***
Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin (Carpenter)       **   ****   * ** *** ****
Police fédérale Los Angeles (Friedkin)     *   ** **** ** ***     ****
Re-Animator (Gordon)       ***   ***         ***
Salvador (Stone)         ** ****         ***
Touki-Bouki (Diop-Mambety)   ***   **   **** **        
Autour de minuit (Tavernier)       ** *** **** *       ***
Le Paltoquet (Deville)     ° *** ****     ***     ***
My Beautiful Laundrette (Frears)   ***   ** *** *** **        
ZOO (Greenaway)       *** ** ***   ***     **
Maine-Océan (Rozier)   *** ° *** ***   *** ***   **  
L'Honneur des Prizzi (Huston)   *** ** ** ** **** * *     ****
Inspecteur Lavardin (Chabrol) ** **   *** ** *** ** ** **   **
Aliens, le retour (Cameron) **     ** * ***     ** **** **
Le Jour des morts-vivants (Romero)       *** ** *** ** *   ** ***
Runaway Train (Kontchalovski)   **     ** *** *   ** ****  
Hitcher (Harmon)         ** ***   *     ****
Le Soulier de satin (De Oliveira)   ***         *** **      
Wanda's Cafe (Rudolph)       ** ** ****          
Welcome in Vienna (Corti)         *** **** *        
Le Bateau-Phare (Skolimowski)             **       ****
Chambre avec vue (Ivory)   **   *** ** *** ** *      
Max mon amour (Oshima)   **   ** ** **** ** *      
Le Lieu du crime (Téchiné)   **   ***     *** *     **
Le Secret de la pyramide (Levinson)       ** **     * **   ****
Le Nom de la rose (Annaud) ** ** ** ** ** **** *   ** * **
Désordre (Assayas)       **   **       ***  
Noir et blanc (Devers)       ** ** ***          
Mission (Joffé)   *** **   ** **   *   **  
Double messieurs (Stévenin)     ° ** ***   ** ***      
La Couleur pourpre (Spielberg)   *     *     *   *** ****
Natty Gann (Kagan)   **     ***            
Sid et Nancy (Cox)           ***         **
Les Fugitifs (Veber)   * *** ** ** **     ** *  
Golden Eighties (Akerman)       **   ** ** **      
Rosa la Rose, fille publique (Vecchiali)     **     ** ** **      
Vaudeville (Marbœuf)     ° ** **     ***     **
Basil détective privé (Musker, Clements, Michener & Mattinson) *               **   ***
Beau temps mais orageux en fin de journée (Frot-Coutaz)     ***                
Les Condors ne meurent pas tous les jours (Norden)           ***          
Mona Lisa (Jordan)           ***          
Une nuit de réflexion (Roeg)           ***          
Highlander (Mulcahy)   ° ** ** * ***     * ** **
La Folle Journée de Ferris Bueller (Hughes)   ** °         * ** * ****
Trente-Sept Degrés deux le matin (Beineix)   *   ** * ***   *     **
Huit Millions de façons de mourir (Ashby)     **     ***     °   **
Le Diable au corps (Bellocchio)       **   **   *   **  
A double tranchant (Marquand)           **         **
Dream Lover (Pakula)       **   **          
Howard, une nouvelle race de héros (Huyck)       *   ***          
Je hais les acteurs (Krawczyk)       **             **
L'Amant magnifique (Issermann)         ** **          
L'Ame sœur (Murer)     **   **            
Le Clochard de Beverly Hills (Mazursky)   **   **              
Ratboy (Locke)   **     **            
Révolution (Hudson)           **         **
Out of Africa (Pollack)   **   ** **   *   * * *
Astérix chez les Bretons (Van Lamsweerde) *   **           ** *  
L'Affaire Chelsea Deardon (Reitman)       **   *         **
Link (Franklin)       **   **   *      
Une créature de rêve (Hughes)   *   **           ** *
Vampire... vous avez dit vampire ? (Holland)       **   **   *     *
Manon des sources (Berri) ° **   ** *     *   **  
Jean de Florette (Berri) ° ** * ** *     *   **  
Le Diamant du Nil (Teague)   ** ** ° * **     *   °
Commando (Lester)   ° *     **     *   **
La Femme de ma vie (Wargnier)   *   ° ** *         **
Conseil de famille (Costa-Gavras)   °   **   **   *      
Jumpin' Jack Flash (Marshall)   *       **     °   **
Charlotte for Ever (Gainsbourg)       **   **   °      
Démons (Bava)       *       *     **
Kamikaze (Grousset)       ** *           *
Soleil de nuit (Hackford)           **   *     *
Chorus Line (Attenborough)         *           **
Dressage (Reinhard)       *           **  
Faubourg Saint-Martin (Guiguet)     *         **      
I Love You (Ferreri)       **       *      
L'Amour fou (Petersen)             ** *      
Le Sixième Jour (Chahine)   *   **              
Short Circuit (Badham)                 * **  
Absolute Beginners (Temple)     **                
Critters (Herek)                   **  
Enemy (Petersen)           **          
Garçon choc pour nana chic (Reiner)       **              
L'Enterrement du soleil (Oshima)       **              
L'Invasion vient de Mars (Hooper)           **          
La Galette du roi (Ribes)                     **
La Légende de la forteresse de Souram (Paradjanov & Abachidze)             **        
La Machine à découdre (Mocky)               **      
La Puritaine (Doillon)       **              
La Revanche de Freddy (Sholder)       **              
Le Triomphe d'un homme nommé cheval (Hough)           **          
Pirates (Polanski)   * *   °     ° * **** °
Black Mic-Mac (Gilou)   °   **       * °   **
Cours privé (Granier-Deferre)       **   °   *      
DARYL (Wincer)   °             * **  
Escort Girl (Swaim)         * *         *
Le Môme (Corneau)       °   **   *      
Nuit d'ivresse (Nauer)   °   *   *     * *  
Rocky 4 (Stallone) °       ° *       ** *
Behind the Green Door (Nicoden)               *   *  
Clockwise (Morahan)       *       *      
FX effet de choc (Mandel)           **     °    
Haut les flingues ! (Benamin)     °               **
House (Miner)       °             **
Le Complexe du kangourou (Jolivet)   °   **              
Secret Honor (Altman)       ° **            
Bleu comme l'enfer (Boisset)       ** ° °   *      
Top Gun (Scott)   * **   ° *   ° ° ° *
Twist Again à Moscou (Poiré) * °   *       * °    
Insatiable (Segall)       *   °       *  
Les Longs Manteaux (Behat)   °           °     **
Y a-t-il quelqu'un pour tuer ma femme ? (Zucker, Abrahams & Zucker)       °         °   **
Berlin Affair (Cavani)               *      
Deux Flics à Chicago (Hyams)   *                  
Drôles d'espions (Landis)       *              
Educating Mandy (Shepard)           *          
Eleni (Yates)               *      
Fou à tuer (Schmoeller)           *          
Havre (Berto)               *      
L'Amour sorcier (Saura)               *      
Les Fantasmes de Miss Jones (Loubeau)                   *  
Mort un dimanche de pluie (Santoni)               *      
Othello (Zeffirelli)               *      
Plenty (Schepisi)               *      
Remo sans arme et dangereux (Hamilton)                 *    
Un sacré bordel (Edwards)     *                
Neuf Semaines et demie (Lyne)   °   ° ° **   °     *
Le Contrat (Irvin)           *   ° °   *
La Gitane (De Broca)   ° * °   °   *      
Delta Force (Golan)           *   °      
Fool for Love (Altman)       °             *
Mon beau-frère a tué ma sœur (Rouffio)       °       *      
Police Academy 3 : Instructeurs de choc (Paris)                 ° *  
Poltergeist II : The Other Side (Gibson)       *             °
Psychose III (Perkins)           *   °      
Allan Quatermain et les mines du roi Salomon (Thompson)   ° *     *   ° ° ° °
Karaté Kid, le Moment de la vérité II (Avildsen)         °       ° *  
L'Exécutrice (Caputo)       °   °   *      
Descente aux enfers (Girod)   °   ° ° °   *      
Flagrant Désir (Faraldo)       °              
Invasion USA (Zito)           °          
La Loi de Murphy (Thompson)           °          
Le Clan de la caverne des ours (Chapman)                     °
Le Débutant (Janneau)               °      
Nomads (McTiernan)     °                
On a volé Charlie Spencer (Huster)               °      
Paulette (Confortès)       °              
Shanghai Surprise (Goddard)           °          
Taxi Boy (Page)         °            
Cobra (Cosmatos)         °           °
Deux Enfoirés à Saint-Tropez (Pécas)       °       °      
Les Frères Pétard (Palud)   °           °      
Les Superflics de Miami (Corbucci)         °       °    
Un homme et une femme, vingt ans déjà (Lelouch)   °           °      
Zone rouge (Enrico)   °     °            
Le Justicier de New York (Winner)           °     °   °
Le Passage (Manzor)   °   ° °            
  Antoine Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Nolan Rémi Vincent

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Frédéric :
1- Le Rayon vert (Rohmer) 2- Maine-Océan (Rozier) 3- Double messieurs (Stévenin) 4- Ginger et Fred (Fellini) 5- Le Sacrifice (Tarkovski) 6- Tenue de soirée (Blier) 7- After Hours (Scorsese) 8- Le Soulier de satin (de Oliveira) 9- Police Fédérale Los Angeles (Friedkin) 10- Faubourg St Martin (Guiguet) Gardien de la nuit (Limosin)
Anciens : A Touch of Zen (King Hu) Ajantrik (Ghatak) Contes cruels de la jeunesse (Oshima)

Pierre :
Top 20 : 1-Mauvais sang (Carax) ****** 2-A touch of zen (Hu)****** 3-Touki-Bouki (Mambety)****** 4-Le soulier de satin (Oliveira)***** 5-Ultravixens (Meyer)**** 6-Le jour des morts vivants (Romero) 7-Bianca (Moretti) 8-La terre jaune (Kaige) 9-Les feux d'Himatsuri (Yanagimachi) 10-Nomads (Mc Tiernan) 11-Down by law (Jarmusch) 12-L'âme soeur (Murer) 13-Le docteur et les assassins (Francis) 14-Maine océan (Rozier) 15-Crazy family (Ishii) 16-Régime sans pain (Ruiz) 17-Contes cruels de la jeunesse (Oshima) 18-La légende de la forteresse de Souram (Paradjanov) 19-Les yeux brûlés (Roth) 20-Le diable au corps (Bellocchio)
les 68 hors liste suivants : Les trottoirs de Saturne (Santiago)*** Next of kin (Williams)*** Les baliseurs du désert (Khemir)*** Rosa Luxemburg (Von Trotta)*** Oriane (Torres)*** L'araignée de satin (Baratier)*** Les aventures de Buckaroo Banzaï (Richter)*** Money movers (Beresford)*** Ajantrik (Ghattak)*** L'élu (Kagan)*** Padre nuestro (Regueiro)*** Mammame (Ruiz)*** Mort sur le gril (Raimi)*** Vingt jours sans guerre (Guerman)*** Future cop (Band)*** L'histoire officielle (Puenzo)*** Dyonisos (Rouch)*** Le dernier survivant (Murphy)*** Atlantis interceptors (Deodato)*** Sarraounia (Hondo)** Opera do malandro (Guerra)** Contact mortel (Barwood)** La femme secrète (Grall)** Mystère (Vanzina)** Rose bonbon (Deutch)** Atomic cyborg (Martino)** Une baraque à tout casser (Benjamin)** Sans issue (Cokliss)** Teen wolf (Daniel)** Le couteau sous la gorge (Mulot)** Heros boys (Mastorakis)** Zappa (August)** Sauve toi Lola (Drach)** Créature (Malone)** Vindicator (Lord)** Pourvu que ce soit une fille (Monicelli)** Le fruit défendu (Brunet)** Les folles années du twist (Zemmouri)** Prière pour un tueur (Hessler)** L'esclave blonde (Gariazzo)** L'intruse (Gantillon)** Une race à part (Mora)** Banco (Richards et Jameson)** Project Ginger (Seven)** La folle équipée / mad mission 2 aces go places (Tsang)** Les trois furies du ninja (Timoer)** Illustres inconnus (Stanojevic)** Etats d'âme (Fansten)** Prisonnière de la vallée des dinosaures (Tarantini)** Le feu de St Elmo (Schumacher)* Les révoltées de l'enfer (Firmansyah)* Les croque-morts en folie ! (Howard)* Solo pour deux (Reiner)* La brûlure (Nichols)* Rue du départ (Gatlif)* Phoenix the ninja (Fong Ho)* Youngblood (Markle)0 Peur bleue (Atias)0 Nuit de noces chez les fantômes (Wilder)0 Blackout (Hickox)0 Cap sur les étoiles / Space camp (Winer)0 Aigle de fer (Furie)0 Banana's boulevard (Balducci)0 Le cri de la hyène (Chan Chuen)0 La dernière image (Lakhdar-Hamina)0 Shocking Asia 2 (Olsen)0 Rendez-vous avec la mort / Flight 90 (Lewis)0
36 longs-métrages inédits A l'ombre de la canaille bleue (Clementi)****** Entrails of a virgin (Gaira)***** Prison de cristal (Villaronga)**** Cidade oculta (Botelho)**** Stammheim (Hauff)**** Le maître de la Camorra (Tornatore)**** He never dies (Yukikusumi)**** Peking opera blues (Tsui Hark)*** The hungry snake woman (Putra)*** Nem tudo e verdade (Szganzerla)*** Vicious lips (Pyun)*** Entrails of a beautiful woman (Gaira)*** Rawhead rex (Pavlou)*** Robot holocaust (Kincaid)*** Uniform virgin : The prey (Sato)*** Hong Kil-dong (Kil-in Kim)*** La puissance de ninja (Ho)** Hammer (Castellari)** Le chemin de la gloire (Hill)** L'oeil du tueur (Cammell)** La lampe (Daley)** La vengeance des monstres (Cohen)** Breeders (Kincaid)** Monster the closet (Dahlin)** Barnum ! (Hughes)** Phantom (Marvin)** Dragon rapide (Camino)** Les sexorcistes/Dickman and throbbin (Tanner)* Olor a muerte (Rodriguez Jr)* L'année du sex dragon (Jeremy)* Starknight la légende du futur (Colomo)* La guerra de los locos (Matji)* War victims (Wang)* Blue lace (?, Essex video)* Amazons (Sessa)00 Las colegialas (Siro)00
2 moyens métrages Gimme shelter (Sato)**** Sexy battle girls (Watanabe)****
18 courts-métrages Fingered (Kern)**** Bois ton café (Rohmer)**** Adoration (Smolders)*** In between the notes (Farley)*** Rocky 6 (Kaurismaki)*** La petite danseuse de 14 ans d'Edgar Degas (Alekan)*** Goodbye 42nd street (Kern)*** Photo diary (Ito)*** Mommy mommy where's my brain? (Moritsugu)*** Requiem pour une peinture à l'eau (Gregogna)*** Meetin' WA (Godard)*** Exercices d'atelier (Lozinski)*** Le banquet (Bardine)** King of sex (Kern)** Death vallée 69 (Kern)** Submit to me (Kern)** Le bridge (Dagneau)** Perils (Child)**

 

LE SONDAGE TWITTER DU DR. ORLOF :

Quel est le meilleur film sorti en 1986 ? (66 votants)

1er Le Rayon vert (Rohmer) 7 voix
2ème Mauvais sang (Carax) 6 voix
3ème Le Sacrifice (Tarkovski) 5 voix
4èmes Maine océan (Rozier), To live and die in LA (Friedkin), Le Nom de la rose (Annaud) 4 voix
7èmes (3 voix) : Hannah et ses sœurs (Allen), Down by law (Jarmusch), Inspecteur Lavardin (Chabrol), Les Aventures de Jack Burton (Carpenter), Out of Africa (Pollack)
Viennent ensuite avec deux voix : Touch of Zen (King Hu), Thérèse (Cavalier), Mélo (Resnais), Tenue de soirée (Blier)
Cités une seule fois : Deux enfoirés à Saint-Tropez (Pécas), Le Jour des morts-vivants (Romero), L'âme sœur (Murer), Zoo (Greenaway), La Folle journée de Ferris Buller (Hugues), After hours (Scorsese), Double messieurs (Stevenin), Le Diable au corps (Bellocchio), Max mon amour (Oshima), L'auberge du printemps (King Hu), Mission (Joffé), La couleur pourpre (Spielberg), Aliens (Cameron)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Jean de Florette, Claude Berri, 7 223 657 entrées
2. Manon des Sources, Claude Berri, 6 645 117 entrées
3. Rocky 4, Sylvester Stallone, 4 986 706 entrées
4. Le Nom de la rose, Jean-Jacques Annaud, 4 958 281 entrées
5. Out of Africa, Sydney Pollack, 4 848 916 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Mauvais Sang (Léos Carax)
- Prix Méliès : Thérèse (Alain Cavalier)
- Prix Jean Vigo : Maine Océan (Jacques Rozier)
- César du meilleur film : Thérèse (Alain Cavalier)
- Oscar du meilleur film : Out of Africa (Sydney Pollack)
- Festival de Venise, Lion d'or : Le Rayon vert (Eric Rohmer)
- Festival de Cannes, Palme d'or : Mission (Roland Joffé)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Stammheim (Reinhard Hauff)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Jezioro Bodenskie (Janusz Zaorski)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : La Moitié du ciel (Manuel Guttierez Aragon)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1986 sur le site Encyclo-Ciné)

12/02/2016

Sur vos écrans en 1985

EDITORIAL :

Par Céline S.-P.

shoah00.jpg

Si je devais remplir le tableau Zoom Arrière de cette année 1985 en ne tenant compte que des films vus au cinéma cette année-là, la tâche serait particulièrement aisée. En 1985, j’avais 9 ans et je n’ai vu qu’un film en salle : Les Goonies. Dans mes souvenirs, ce fut mon premier « vrai » film au cinéma, entendez qu’il ne s’agissait pas d’un film d’animation. C’était surtout un merveilleux film de gosses pas sages dans lequel les étapes qui mènent au trésor de Willy Le Borgne deviennent les attractions géniales et terrifiantes d’un parc d’attraction souterrain. Et puis, il y avait aussi les premiers baisers, les gros mots et les BMX, l’émoi, la transgression et la liberté, de quoi se préparer à sortir un peu de l’enfance. Trente ans plus tard, j’ai revu Les Goonies au cinéma et, si je n’ai pas de DeLorean pour voyager dans le temps, le regard de mes gamins a ramené au présent la magie des Goonies. The Goonies ‘R’ good enough…for four stars.

(vous pouvez cliquer sur chaque planche pour les agrandir)

1985,lanzmann,allen,gilliam,cimino,demme,tarkovski,kurosawa,craven,von trier,cassavetes

1985,lanzmann,allen,gilliam,cimino,demme,tarkovski,kurosawa,craven,von trier,cassavetes

1985,lanzmann,allen,gilliam,cimino,demme,tarkovski,kurosawa,craven,von trier,cassavetes

1985,lanzmann,allen,gilliam,cimino,demme,tarkovski,kurosawa,craven,von trier,cassavetes

1985,lanzmann,allen,gilliam,cimino,demme,tarkovski,kurosawa,craven,von trier,cassavetes

Et en (copieux) bonus : l'année 1985 vue par Pierre Audebert.

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 204 longs métrages (sur les 599 sortis en salles), avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jocelyn Ludovic Nolan Rémi Vincent
Shoah (Lanzmann) **** ****   **** ****       *** ****
La Rose pourpre du Caire (Allen) *** *** **** *** *** **** *** ***   ****
Brazil (Gilliam) *** ° **** **** **** **** *** **** * ****
L'Année du dragon (Cimino) *** **** ** *** *** **** *** *** *** ****
Stop Making Sense (Demme)       **** **** ***        
Nostalghia (Tarkovski)       *** ***   ***      
Ran (Kurosawa) *** ** *** ** ****   **   **** ***
Les Griffes de la nuit (Craven) **   ****   **** **** *   *** ***
L'Elément du crime (Von Trier)     *** *** **** **** **      
Torrents d'amour (Cassavetes) ***   ** *** ****       ***  
Péril en la demeure (Deville) ***   *** *** *** ***       ***
Stranger Than Paradise (Jarmusch) ***   ** **** *** ****     ** ***
Police (Pialat) ** **** *** ** **** *** *** *** **  
Sang pour sang (Coen) **   ** ** **** **** *** ** ** ****
Papa est en voyage d'affaires (Kusturica)     *** *** ***         ***
Rendez-Vous (Téchiné) **   *** *** ** *** ***      
La Compagnie des loups (Jordan)     ** ** **** ***       ***
Phenomena (Argento)     **   *** *** ***     ***
Les Goonies (Donner) **** ** **     *** * *** **** **
Retour vers le futur (Zemeckis) *** ** ** *** ** **** ** ** **** ***
Sans toit ni loi (Varda) **** ** *** ** ***   **      
Après la répétition (Bergman) ***       ***         ***
Heimat (Reitz)       ****     ****      
Pale Rider, le Cavalier solitaire (Eastwood)   ** ** ** *** ** ** *** ** ***
Starman (Carpenter)   ** **   **** *** ** ** ** ***
Le Retour des morts-vivants (O'Bannon)     **   *** ***       ***
Poulet au vinaigre (Chabrol) ** ** *** ** *** ** ** **   ***
Body Double (DePalma)   ** *** * **** **** *** ** * ***
Terminator (Cameron) ** *** ° *** *** ****   ** *** ***
Les Jours et les nuits de China Blue (Russell)     * ** *** *** **     ****
Breakfast Club (Hughes) ** * ** **   ****   **   ***
La Chair et le sang (Verhoeven)   *** °   **** **** * **   ****
La Corde raide (Tuggle)   ** ** ** *** *** **     ***
Witness, témoin sous surveillance (Weir) ** ** ** *** *** ** ** ** ** ****
Cotton Club (Coppola)   * ** *** *** *** * *   ****
Je vous salue Marie (Godard)     **** ** **   *     **
Dreamscape (Ruben)     **   *** ***       **
Assoiffé (Dutt)   *** **** *            
L'Homme au chapeau de soie (Linder)     ** ***           ***
Another Country (Kanlevska)         ***         ***
Hurlevent (Rivette)     ***              
Micki et Maude (Edwards)   *** ***              
Repo Man (Cox)           ****        
La Forêt d'émeraude (Boorman) **   ** * *** *** *** *   **
Faster Pussycat, Kill ! Kill ! (Meyer)   ° ** ** **** **** ** *   **
Explorers (Dante)   ** **     *** * * ** ****
La Déchirure (R. Joffé) ** *   ** ** ***     *** **
La Route des Indes (Lean)   * ** *** **   ***     ***
Razorback (Mulcahy)     * * *** ***       ***
Série noire pour une nuit blanche (Landis)     **   *** *** *     **
Le Baiser de la femme-araignée (Babenco)       ** ****       * **
Philadelphia Experiment (Raffill)       ** ** **       ***
Legend (Scott) **     ** ** ** * *   ****
L'Effrontée (C. Miller) ***   *** ** **   *   * **
Alamo Bay (Malle)     * *** ***          
Elle a passé tant d'heures sous les sunlights (Garrel)     ***       **      
Rouge-Gorge (Zucca)   *** **              
Escalier C (Tacchella)     ** **   ** *     ***
Colonel Redl (Szabo)     ** ***            
Country, les Moissons de la colère (Pearce)   ***               **
Electric Dreams (Barron)           **       ***
Profession magliari (Rosi)     ** ***            
Rouge midi (Guédiguian)             **     ***
Le Fou de guerre (Risi) **   **     *** *      
Trois Hommes et un couffin (Serreau) **   *** ** * ** * * ** **
Kaos, contes siciliens (Taviani)   ° ** **     **     ***
Taram et le chaudron magique (Berman & Rich) *         *   **   ***
Adieu Bonaparte (Chahine)         **   *     ***
Born To Be Bad (N. Ray)   * **   ***          
Le Pactole (Mocky)     **       *     ***
Lifeforce (Hopper)     **     **       **
Bras de fer (Vergez)                   ***
Corbeaux et moineaux (Zheng)       ***            
Dance with a Stranger (Newell)         ***          
Eijanaika (Imamura)       ***            
La Rivière (Rydell)                   ***
La Vie de famille (Doillon)       ***            
Le Voyage à Cythère (Angelopoulos)       ***            
Les Favoris de la lune (Iosseliani)         ***          
Les Rues de l'enfer (Steinmann)           ***        
Tangos, l'exil de Gardel (Solanas)       ***            
Le Flic de Beverly Hills (Brest) *     ** ** **   ° ** *
Subway (Besson) *   ** * ** **** ° *   **
Cocoon (Howard) **     ** * *** * * *  
Recherche Susan désespérément (Seidelman) *   ° ** ** *** *     **
Silverado (Kasdan)       **   *** * * * *
A la recherche de Garbo (Lumet)   **               **
Cinématon 42 à 46 (Courant)     **** **            
Cuore (Comencini)   *** *              
Horror Kid (Klersch)         ** **        
L'Homme aux yeux d'argent (Granier-Deferre)           **       **
Le Thé au harem d'Archimède (Charef)     ** **            
On ne meurt que deux fois (Deray)         ***   *      
Starfighter (Castle)           **       **
Ladyhawke, la femme de la nuit (Donner)   *     ** ** * *   **
Détective (Godard) ** ° *** ° **          
Star Trek 3 : A la recherche de Spock (Nimoy)           **     ** *
Les Spécialistes (Leconte) * ** * ** * *** * °    
Mishima (Schrader)     *   **   *     **
Dangereusement vôtre (Glen) ° *     ** ***   *    
Scout toujours (Jugnot) *   **     *** * ° *  
Birdy (Parker) **   * * ** ** *      
Dune (Lynch) ** * ** ° ** ** *   ° °
L'Amour braque (Zulawski) °   °   **   **     **
Astérix et la surprise de César (Brizzi)   *       *   ** *  
Sac de nœuds (Balasko) °   **   * **        
Purple Rain (Magnoli)           ** *      
Tokyo-Ga (Wenders) **           *      
CHUD (Cheek)           **       *
La Tentation d'Isabelle (Doillon)     **              
Le Quatrième Pouvoir (Leroy)           ** *      
Les Saisons du cœur (Benton)             *     **
Liberté, égalité, choucroute (Yanne)     *     **        
Oz, un monde extraordinaire (Murch)           ** *      
Palace (Molinaro)           *       **
Runaway l'évadé du futur (Crichton)           **   *    
Alphabet City (Poe)         **          
Baby, le secret de la légende oubliée (Norton)