Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2014

Sur vos écrans en 1970

EDITORIAL :

Par Vincent J.

lafeline00.jpg

Nice. Jeudi 17 septembre 1970. Par la grâce de la machine à remonter le temps de Zoom Arrière, me voici place Masséna, à la terrasse d'un café du grand bâtiment jaune et blanc du Casino Municipal, pas loin du Nain Bleu, un disquaire, et de la salle de cinéma qui propose à l'affiche le dernier film de Claude Chabrol, La rupture avec Stéphane Audran et Jean-Pierre Cassel. Georges Lautner vient d'y passer en repérage pour son prochain film, Il était une fois un flic. A l'ombre des arcades à l'italienne, j'écoute tinter les glaçons dans le pastis et déplie Nice-Matin. Rentrée des classes lundi dernier, grèves en Calabre (2 morts quand même), à Détroit, au Canada et en Espagne, affrontements entre Palestiniens et Jordaniens, septembre noir commence. Je passe. Page des cinémas. Nice en 1970, ce sont 39 salles qui maillent toute la ville, cinémas de prestige de l'avenue Jean Médecin qui compte huit salles, cinémas de quartier, cinémas d'exclusivité, salles paroissiales, et même signe des temps, le premier Drive-in à l'ouest de la ville, en face de l'aéroport.

Nice est alors une véritable ville-cinéma. Les studios de la Victorine voient défiler les tournages (Truffaut, Verneuil, Young, Audiard, Valère...) et le parc de salles est le second de France juste après Paris. Ce sont toutes des salles uniques, vastes temples du septième art, sauf le Paramount, avenue de la liberté qui s'est scindé en deux. Un précurseur. Le cinéma est encore la sortie royale. Les spectateurs ont le choix. Il y a le majestueux Escurial de l'architecte Léonard Varthaliti avec les fresques à l'antique d'Eugène Doucet, ses colonnes et son balcon aux courbes blanches et ses 1400 fauteuils. Il y a les prestigieux Gaumont et Variétés avec leurs balustrades de cuivre et les rideaux de velours sombre. Il y a le Royal, trésor d'art déco avec ses cariatides qui montent une bienveillante garde à l'entrée. Il y a l'Esplanade, le Central et le Star que fréquente Louis Nucéra. Il y a le Jeanne d'Arc sous une église et les très anciens Studio 34 et Politéama, place Garibaldi, qui ne s’appelle pas encore Mercury... Il y a le choix, le prix des places est entre 2 et 3 francs, et le spectacle est permanent.

Alors, quelle toile se faire en 1970 ? M.A.S.H., grand prix du festival de Cannes réalisé par Robert Altman est au Vog. Chisum, dernier succès avec John Wayne est à l'Avenue. "Seul Billy the Kid tirait mieux que Chisum !". Philippe Clair expose sa Grande Java avec le pauvre Francis Blanche au Français annonçant "deux heures de fou-rire". Le film de Chabrol "un suspense diabolique" a les honneurs de l'Escurial et il est interdit aux moins de 13 ans. La sortie du moment c'est un western italien de Tonino Valerii, Texas avec le beau Giuliano Gemma "le champion du western" présent dans cinq salles dont le Drive-in. Gros succès annoncé pour le puissant film de Sidney Pollack, On achève bien les chevaux projeté au Gaumont dont la façade s'orne des grandes peintures sur toile de Roger Peradotto. "Un choc visuel" annonce l'affiche au-dessus des critiques élogieuses de Robert Chazal, Alexandre Astruc, Jean De Baroncelli, Louis Chauvet ou Michel Capdenac alias Dobzynski. L'initiation du québécois Denis Héroux est vendu comme un film coquin à l'Excelsior : "La découverte de l'amour, les joies du plaisir. Interdit aux moins de 18 ans". Le visage de Jack Palance orne les frontons des Monte-Carlo et Paramount pour Pas de pitié pour les héros de León Klimovsky, et cela suffit. Dans la seconde salle du Paramount, les spectateurs peuvent vibrer au "Premier film policier érotique" en compagnie des splendides Elsa Martinelli et Marisa Mell qui jouent sous la direction inspirée de Luci Fulci Perversion story. Le Domicile conjugal de François Truffaut entame sa cinquième semaine de succès au Ritz. La grande œuvre de Sergio Leone Il était une fois dans l'Ouest est toujours à l'affiche au Royal (Comme j'aurais aimé le voir là !). Richard Harris est suspendu au Forum sur la Promenade des Anglais pour Un homme nommé cheval d'Eliott Silverstein "Il devient guerrier sioux après le rite d'initiation le plus hallucinant jamais vu !". Le Colisée propose Dustin Hoffman et Mia Farrow en Panavision-couleurs dans John et Mary de de Peter Yates. "Peut on séparer une mère de son enfant ?" demande-on au Casino-Club derrière les galeries Lafayette pour Le procès de Julie Richard de Larry Peerce. Robert Mitchum frime dans Anzio un "film géant" de guerre et Charles Bronson "encore plus terrifiant" aux côtés de Tony Curtis et Michèle Mercier fait de même dans Les baroudeurs.

Dans les salles de quartier, à l'est, on donne dans le double programme. Matt Helm règle ses comptes et Cent dollars pour un shérif au Central place du Pin ; Pour un whisky de plus et Gonflés à bloc, dont l'action se déroule pendant le rallye de Monte-Carlo, au Politéama ; La brigade des cow-boys et La vengeance de Siegfried au Pax rue de la République. Quelques reprises encore, Violettes impériales, en hommage à Luis Mariano disparu en juillet, au Fémina, Les 7 mercenaires insubmersible au Rex "galopant à bride abattue", et Les 55 jours de Pékin de Nicolas Ray dans la belle salle de l'Esplanade. Ouf ! Au col d'Eze, on offre Pissaladière et vin rosé. J'y passerais bien avant de me faire un ou deux films. Pas de risque de paradoxe temporel en me croisant enfant, je suis un petit parisien de six ans du côté de la Porte Dorée.

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 169 longs métrages (sur les 455 sortis en salles) et 2 courts, avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Buster Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Vincent
La Féline (Tourneur) **** **** **** **** *** **** *** **** *** ***
Tristana (Buñuel) **** ****   *** *** **** *** **** *** ****
Le Genou de Claire (Rohmer) **** **** ** **** ** **** ** **** **** ****
Les Damnés (L. Visconti) *** **** **** ** **** **** *** ***   ****
Le Boucher (Chabrol) **** **** ** **** **** **** ** *** *** ****
Le Cercle rouge (Melville) *** *** *** *** *** **** *** ***   ***
Peau d'Ane (Demy) *** *** *** **** *** **** *** *** * ****
La Vie privée de Sherlock Holmes (Wilder) **** *** * ** *** **** *** *** *** ***
L'Enfant sauvage (Truffaut) *** *** *** *** ** **** *** * *** ****
El Mercenario (Corbucci)           ****       ****
Kes (Loach) *** *** * ** **** **** ** ****   ***
La Bataille d'Alger (Pontecorvo) ** ** ***   *** **** ** *** ** ****
La Fille de Ryan (Lean) ** *** ****     **** ** **   ***
Solo (Mocky) ***     *** *** *** ** ***   ***
Perversion story (Fulci)           ****   **   ****
Zabriskie Point (Antonioni) *** *** * *** *** **** *** ***   °
La Nuit des morts-vivants (Romero) *** ** *** *** ** **** ** * ** ****
Les Choses de la vie (Sautet) *** *** * ** *** *** ** *** ** ****
MASH (Altman) ** *** ** ** *** ****   * ** ***
Drame de la jalousie (Scola) ***   ** **   ****       ***
The Grandmother (Lynch, cm) **     **** *** ****       *
Une passion (Bergman) ***     ** ***   *** ***    
Gott mit uns (Montaldo)           ***       ****
Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Petri) ** *** *** ° *** **** ** ***   ***
On achève bien les chevaux (Pollack) ** *** **     **** **     ***
Domicile conjugal (Truffaut) ** *** *** *** ** *** ** * *** ***
L'Homme de l'Arizona (Boetticher) ***   ****             **
Dillinger est mort (Ferreri) *** *** ° *** *** ***   ***   **
Leo le dernier (Boorman) **     ** ***       ****  
Un nommé Cable Hogue (Peckinpah) *   ***           *** ****
La Lettre du Kremlin (Huston) ***       ** *** **     ***
Les Gens de la pluie (Coppola) ***   *** ***   ***   *    
Love (Russell) *     *** ** ****   ***    
L'Arrangement (Kazan) **   ***   *** *** ** ***   °
Le Reptile (Mankiewicz) **   *   ** **** *   *** ***
Médée (Pasolini) ***   ° **     *** *** ***  
La Malédiction d'Arkham (Corman)       **   ***     *** **
La Piste des géants (Walsh) **   **     ***       ***
O Cangaceiro (Fago)         * *** **     ****
La Sorcière sanglante (Margheriti)           ***   **   ***
Un condé (Boisset) *         ***       ****
Les Parachutistes arrivent (Frankenheimer)     ***   ***          
Texas (Valerii)           ***       ***
Django porte sa croix (Girolami)                   ****
Le Petit Garçon (Oshima) ****                  
Marie et le curé (Medveczky, cm) ****                  
Requiescant (Lizzani)           ****        
Butch Cassidy et le Kid (G.R. Hill) ** ** °   ** ***   ** *** **
Des oiseaux petits et gros (Pasolini) *** **   ** * ** **     ***
Cent Dollars pour un shérif (Hathaway) *   * **   *** *   *** ***
Le Désirable et le sublime (Bénazéraf)       **   **   ***    
Scènes de chasse en Bavière (Fleischmann) **       ***   **      
Sierra torride (Siegel) *   **   ** ***   *   ***
L'Aveu (Costa-Gavras) ** ** °   ** *** ** *   ***
Charles mort ou vif (Tanner) **     ***            
Ice (R. Kramer)       ** ***          
Lâchez les monstres (Hessler)           ***   **    
Partner (Bertolucci) **             ***    
Trop tard pour les héros (Aldrich)     ***             **
L'Etau (Hitchcock) ** **     * ** ** ** *** *
Et le vent apporta la violence (Margheriti)     ** °   ****       **
L'Eden et après (Robbe-Grillet) *     **   ***   **    
L'Etalon (Mocky) **   ** **       **    
La Petite Boutique des horreurs (Corman) *     **   ** * ** ** **
Appelez-moi monsieur Tibbs (Douglas) *         **       ***
Cité de la violence (Sollima)     *   *** **        
L'Amour à cheval (Festa-Campanile)     **     **   **    
La Vampire nue (Rollin)       **   **   **    
Le Voyou (Lelouch) **     **   **        
Une messe pour Dracula (Sasdy)           ***   *   **
Cromwell (Hughes)                   ***
Des fraises et du sang (Hagmann)           ***        
Deux Hommes en fuite (Losey) ***                  
Le Club de l'enfer (J. Hill)                   ***
Le Cœur fou (Albicocco)           ***        
Les Colts de la violence (Cardone)           ***        
Les Intouchables (Montaldo)           ***        
On n'achète pas le silence (Wyler)           ***        
Traître sur commande (Ritt)           ***        
Alice's Restaurant (Penn) **   ° ** **   **   **  
Patton (Schaffner) * ** *   ** *   * ** ***
La Rupture (Chabrol) *   * **   ***        
Le Distrait (Richard) * *       **   *   ***
Woodstock (Wadleigh) * * **   **   **   **  
Récupérateur de cadavres (Wise)     *     ** * **   **
Fantômes à l'italienne (Castellani) *                 ***
La Colline des bottes (Colizzi)           **       **
Un homme nommé Cheval (Silverstein)           ***   *    
Bob et Carol et Ted et Alice (Mazursky) **   **         *    
La Contestation (Lizzani, Bertolucci, Pasolini, Godard & Bellocchio)       *       ** **  
La Route de Salina (Lautner)       *   ***   *    
La Faute de l'abbé Mouret (Franju) **     °   *   ***    
Les Caprices de Marie (De Broca) *   ** **   *        
Tora ! Tora ! Tora ! (Fleischer, Fukasaku & Masuda) *         *     ** **
Borsalino (Deray) * * ** °   **   *   **
La Horse (Granier-Deferre) * ° **     °   **   **
Ya ya mon général (Lewis) **     * ° *       **
Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas... mais elle cause (Audiard) °     **   **   *    
Chisum (McLaglen) *         *       **
La Kermesse de l'Ouest (Logan) *         *       **
La Maison des Bories (Doniol-Valcroze) *   ** *            
Le Passager de la pluie (Clément) *         *   **    
Le Pistonné (Berri) *         **       *
Anne des mille jours (Jarrott)           *       **
Bloody Mama (Corman)       °   ***        
Elise ou la Vraie Vie (Drach) *         **        
L'Homme orchestre (Korber)           *       **
Sabata (Parolini)           *       **
Cran d'arrêt (Boisset)           **        
Disons un soir à dîner (Patroni-Griffi)     **              
L'Ardoise (Bernard-Aubert)               **    
La Vengeance du shérif (Kennedy)           **        
Le Dernier Saut (Luntz)           **        
Le Fils de King Kong (Schoedsack)         **          
Les Infortunes de la vertu (Franco)       **            
Les Naufragés de l'espace (Sturges) **                  
Lucia (Solas)         **          
Macunaima (Andrade)             **      
Premier amour version infernale (Hani)         **          
Reivers (Rydell)                   **
Tick, tick, tick, et la violence explosa (Nelson)           **        
Tuez-les tous et revenez seul (Girolami)                   **
Un baquet de sang (Corman)       **            
Waterloo (Bondartchouk)                   **
Heureux qui comme Ulysse (Colpi)     *     *   ° **  
Le Spécialiste (Corbucci)       °   *   °   ***
L'Ours et la Poupée (Deville) * * °   * *   *    
Le Mur de l'Atlantique (Camus) °         °     ** **
Dis-moi que tu m'aimes Junie Moon (Preminger) *   *              
La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil (Litvak) *         *        
Les Baroudeurs (Collinson)           *       *
Michel Strogoff (E. Visconti)           *   *    
Le Secret de la planète des singes (Post)           *   *   °
Airport (Seaton) *         °   *    
Ces messieurs de la gâchette (André)   *       *        
Etes-vous fiancée à un marin grec ou à un pilote de ligne? (Aurel) °         °   **    
Barquero (Douglas)           *        
Charro (Warren)           *        
De la part des copains (Young)           *        
Deux Salopards en enfer (Ricci)                   *
Django prépare ton exécution (Paolella)                   *
John et Mary (Yates) *                  
L'Eperon brûlant (Frost)       *            
L'Exécuteur (Wanamaker)           *        
La Descente infernale (Ritchie) *                  
La Maison (Brach) *                  
La Rose écorchée (Mulot)       *            
La Servante (Bertrand)               *    
Le Baron vampire (Welles)               *    
Le Rendez-Vous (Lumet)           *        
Les Colts brillent au soleil (Merolle)           *        
Les Envahisseurs attaquent (Honda)       *            
Les Fleurs du soleil (De Sica)           *        
Les Libertines (Chenal)               *    
Les Scavengers (Frost)       *            
Let It Be (Lindsay-Hogg)     *              
Pollux et le chat bleu (Danot)                   *
Qui ? (Keigel)           *        
Vertige pour un tueur (Desagnat)           *        
Dernier Domicile connu (Giovanni) °         *        
Le Bal du comte d'Orgel (Allégret)           *       °
Le Temps des loups (Gobbi)           °   *    
Le Gendarme en balade (Girault)   °   ° ° °   ° ° °
Candy (Marquand)           °        
Daktari (Marton)               °    
Des vacances en or (Rigaud)           °        
El Condor (Guillermin)                   °
La Légion des damnés (Lenzi)                   °
Le Secret de Santa Vittoria (S. Kramer)           °        
Les Novices (Casaril)           °        
Sur ordre du Führer (Girolami)           °        
  Buster Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Buster Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Vincent
La femme qui voulait mourir (Wakamatsu)       **   ****        
Purgatoire Eroica (Yoshida)       ***   ***        
Shinjuku Mad (Wakamatsu)       **   ****        
Sex Jack (Wakamatsu)           ****        
Crimes of the future (Cronenberg)       **   ***        
Etranges étrangers (Trillat & Variot)         ***          
La Reconstitution (Angelopoulos)         ***          
Hi, Mom ! (De Palma)       **       **    
Pourquoi M. R. est-il atteint de folie meurtrière ? (Fassbinder)       ** °   **      
Der Bomberpilot (Schroeter)       **            
Traces (Benani)         **          
Luttes en Italie (Godard/Dziga Vertov)       *            

Antoine :
**** : Le Genou de Claire / Le Cercle rouge / La Vie privée de Sherlock Holmes / Zabriskie Point
*** : Le Boucher / La Bataille d'Alger / MASH
** : Peau d'Ane
* : Le Distrait / Woodstock / Borsalino
° : Le Mur de l'Atlantique / Ces messieurs de la gâchette

Timothée :
**** : La Féline / Peau d'Ane
*** : Le Genou de Claire / La Vie privée de Sherlock Holmes / L'Enfant sauvage
** : Zabriskie Point / Butch Cassidy et le Kid / Le Distrait
* : L'Etau / Patton / Borsalino
° : Le Gendarme en balade

Nolan :
**** : Le Cercle rouge
*** : La Vie privée de Sherlock Holmes / Zabriskie Point / La Nuit des morts-vivants / MASH / Butch Cassidy et le Kid / Un nommé Cable Hogue
** : Les Choses de la vie
* : L'Ours et la Poupée / Le Secret de la planète des singes
° : Le Gendarme en balade

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Oriane :
**** : La Fille de Ryan / Peau d'Ane
*** : L'Enfant Sauvage / Les Choses de la vie / Domicile conjugal / L'Aveu
** : Le genou de Claire / Les Damnés / Le Cercle Rouge / Zabriskie Point
* : Le Boucher / Dernier Domicile connu

Frédéric :
1- Dillinger est mort, La Féline, Le Genou de Claire, Le Petit Garçon, 5- Le Boucher, La Vie privée de Sherlock Holmes, Zabriskie Point, 8- Le Cercle rouge, Médée, Tristana
Inédit : Des jours et des nuits dans la forêt (S. Ray)

Mister Arkadin :
**** : La Nuit des morts vivants (8)
*** : L’Enfant sauvage (8) ; La Lettre du Kremlin (7) ; La Féline (7) ; Butch Cassidy et le Kid (7) ; Cent dollars pour un shérif (7)
** : Le Distrait (6) ; Woodstock (6) ; L’Étau (6) ; Le Boucher (6) ; Le Cercle rouge (6) ; L’Arrangement (6) ; Les Choses de la vie (5) ; Domicile conjugal (5) ; Peau d’Ane (5) ; Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas… mais elle cause (5)
* : Les Damnés (4) ; La Vie privée de Sherlock Holmes (3)
o : Alice’s Restaurant (2) ; Le Désirable et le sublime (2) ; Tristana (2)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter, ou vus trop jeune pour avoir vraiment une opinion ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : MASH ; L’Aveu ; Le Voyou ; La Rupture ; Borsalino ; La Horse ; Chisum ; L’Ours et la poupée ; Le Secret de la planète des singes ; Airport

Pierre :
1-La nuit des morts vivants, 2-La piste des géants, 3-Macunaïma, 4-Le genou de Claire, 5-Remparts d'argile, 6-Zabriskie point, 7-Des oiseaux petits et grands, 8-Woodstock, 9-Le cercle rouge, 10-Le clair de terre, 11-Un baquet de sang
Absents de la liste : Le sang du condor (Sanjines)***, Hoa binh (Coutard)***, Lions love (Varda)***, Ostia (Citti)***, Cannabis (Koralnik)**, Mont-Dragon (Valère)**, Le petit bougnat (Toublanc-michel)*, Sex power (Chapier) o
Inédits : 1-Dode's kaden (Kurosawa), 2-Whity (Fassbinder), 3-Prenez garde à la sainte putain (Fassbinder), 4-L'éveil de la bête (Marins), 5-Hi mom ! (De Palma)
Courts-métrages
1-L'empereur tomato ketchup (Terayama), 2-The grand mother (Lynch), 3-Crash! (Cokliss)

Julien :
1. Cat people ****, 2. Night of the living dead ****, 3. Le cercle rouge ****, 4. L'enfant sauvage ***, 5. Le genou de Claire ***, 6. Domicile conjugal ***, 7. Le boucher ***, 8. Cable Hogue ***, 9. Woodstock ***, 10. Tristana **

Joao :
1. Macunaima, 2. Le Genou de Claire, 3. Peau d'Âne, 4. La Bataille d'Alger, 5. La Fille de Ryan, 6. Le Traineau-Échelle, 7. L'Aveu, 8. Zabriskie Point, 9. Le Boucher, 10. L'Eden et après

Foxart :
1/Tristana 2/Des oiseaux petits et grands 3/Peau d'âne 4/La nuit des morts vivants 5/Kes 6/La fille de Ryan 7/Le boucher 8/Domicile conjugal 9/Les damnés 10/L'aveu
Bonus: The grandmother (Lynch)
La suite ici

Un simple amateur :
1-La Féline (Tourneur) 2-Les Damnés (L. Visconti) 3-Le Boucher ( Chabrol ) 4-Le genou de Claire (Rohmer) 5-La nuit des morts vivants (Romero) 6-Zabrisky point (Antonioni) 7-Le Cercle rouge (Melville) 8-Tristana (Bunuel) 9-La Bataille d'Alger (Pontecorvo) 10-Dillinger est mort (Ferreri)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Le Gendarme en balade, Jean Girault, 4 870 673 entrées
2. Le Mur de l'Atlantique, Marcel Camus, 4 770 962 entrées
3. Le Passager de la pluie, René Clément, 4 763 822 entrées
4. Borsalino, Jacques Deray, 4 710 381 entrées
5. Le Cercle rouge, Jean-Pierre Melville, 4 339 821 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Le Genou de Claire (Eric Rohmer)
- Prix Méliès : L'Enfant sauvage (François Truffaut)
- Grand prix du cinéma français : Mourir d'aimer (André Cayatte), sortie prévue en 1971
- Oscar du meilleur film : Macadam Cowboy (John Schlesinger)
- Festival de Cannes, Palme d'or : MASH (Robert Altman)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Au bout du chemin (Aram Avakian, sortie prévue en 1973), Lilika (Branko Plesa), Mujo (Akio Jissoji) et Soleil O (Med Hondo, sortie prévue en 1973)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : Vague de chaleur (Nelo Risi)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1970 sur le site Encyclo-Ciné)

Commentaires

Comment ça ! "Peau d'âne" n'est pas numéro 1 ? Scandale !

Du coup, je vous livre mon top 10

1- Peau d'âne (Demy)
2- Le genou de Claire (Rohmer)
3- Le boucher (Chabrol)
4- La féline (Tourneur)
5- Solo (Mocky)
6- Zabriskie Point (Antonioni) (Vincent, qu'est-ce que c'est que cette bulle? Tu t'es trompé de ligne :) )
7- Dillinger est mort (Ferreri)
8- La nuit des morts-vivants (Romero)
9- Le cercle rouge (Melville)
10- Les gens de la pluie (Coppola)

Écrit par : dr orlof | 13/09/2014

Répondre à ce commentaire

Dommage que sans le compte à rebours on ait pas eu le temps de s'échauffer :)
Pour la tête, j'aurais bien vu Claire ou le film de Truffaut que Ludovic ne semble guère apprécier. Je suis agréablement surpris de la place de "Tristana" que j'ai revu il y a peu et qui est superbe, sans même parler de Deneuve qui trouve à un de ses rôles emblématiques (la scène du balcon !).
Sinon, cher docteur, je n'ai pas confondu les lignes, tu t'en doutes. Non seulement j'ai trouvé Antonioni égal à lui-même c'est à dire interminable, mais j'ai cherché pendant tout le film la scène avec Harrison Ford avant de me souvenir qu'elle avait été coupée au montage. Et puis je n'ai guère d'affinité avec la musique des Pink Floyd. J'ai trouvé le coupe vedette fade d'ailleurs au moment où j'écris, je suis incapable de me souvenir de la moindre scène avec eux.
Ce qui est amusant c'est que ce film qui est pour moi dans la mouvance hippie, a son opposé beaucoup plus bas dans le tableau, un film de genre sec et sensuel (Calfan dans sa baignoire, ça je m'en souviens !), c'est "Le spécialiste" de Corbucci qui avait une dent contre les hippies. Je vois que je suis bien le seul à le trouver très réussi, je crois que la présence de Johnny n'aide pas, faudrait demander à Frédérique. Mais pour moi la scène où Hud brûle l'argent devant la ville vaut bien les ralentis démonstratifs du bon Michelangelo.
Sinon je constate aussi une belle unanimité sue "Le gendarme en balade" :)

Écrit par : Vincent | 13/09/2014

Répondre à ce commentaire

@drOrlof : Scandale ! Bunuel n'est pas premier !
@Vincent : Pas Calfan, mon ami, Fabian ! (ou Maud si tu préfères ^^)

Bon, je ne vais rien dire sur les 15 premiers, tout le monde a été bien noté (ou presque) :D Mais ça manque d'étoiles sur le seul vrai Corbucci de l'année moi j'dis

Écrit par : FredMJG | 13/09/2014

Répondre à ce commentaire

J'ai cliqué trop vite, pardon.
@Vincent : Non, l'idole des jeunes ça n'aide pas, enfin, du moins ça ne m'a jamais aidé à prendre un film au sérieux :D

et je vois que le tee shirt rouge de Klaus Kinski est loin de faire l'unanimité. Et que personne n'a vu Lou Castel dans Requiescant... tss tss tss

Écrit par : FredMJG | 13/09/2014

Répondre à ce commentaire

Et moi j'ai fourché du clavier ! Fabian bien sûr.
Johnny c'est quelque chose bien de chez nous. Les critiques se focalisent sur sa prestation et pas en bien, et le film est vendu sur son nom. Alors que dans les autres pays le pluriel "Les spécialistes" est de mise et le film mieux reçu. J'avoue que longtemps c'est l'argument qui m'a fait hésiter devant le film et il est possible que par contre coup je n'en ai apprécié le film que plus. Si on se place du point de vue Corbucci, le film est bien dans la lignée de ses grand westerns sombres et je crois que c'est Giré qui écrivait que la scène de la population forcée de ramper nue dans la ville annonçait "Salo" de Pasolini.

Écrit par : Vincent | 13/09/2014

Répondre à ce commentaire

Le Kinski j'ai été un peu déçu, encore une fois, c'est par rapport à sa très bonne réputation, mais c'est bien. "Riequescant" c'est pas facile à voir, mais j'aimerais, ne serait-ce que pour voir Pasolini dans le genre.

Écrit par : Vincent | 13/09/2014

Répondre à ce commentaire

@vincent: Oui, Paso en prêtre révolutionnaire vaut son pesant :) Il existe en DVD mais uniquement en italien ce me semble. C'est le moment de réviser tes langues étrangères.
"la population forcée de ramper nue" ?! Mes parents ont encore du me faire sortir, je ne me souviens absolument pas de cette scène. Bon, je vais noter de le revoir sur mes tablettes, après tous les autres films que je dois voir. Enfin, qu'il serait bien que je vois. Quand j'aurais le temps.

Écrit par : FredMJG | 13/09/2014

Répondre à ce commentaire

belle évocation, merci Vincent

Écrit par : Christophe | 13/09/2014

Répondre à ce commentaire

Je me pose une question, mais je suis peut-être le seul. Comment se fait-il que "Le gendarme en balade", qui récolte 7 bulles, ne soit pas dernier du tableau, après d'autres trucs qui n'en ont récolté qu'une ? J'pige pas !

Écrit par : Rémi | 13/09/2014

Répondre à ce commentaire

Les films sont classés d'abord à la moyenne des étoiles et puis ensuite au nombre de votes. Quand deux films ont la même moyenne, c'est celui qui a été le plus vu qui passe devant. Logique donc. Mais effectivement, ça ne l'est plus pour le bas du tableau avec ceux qui n'ont que des zéros, celui qui en a plusieurs étant plus "mauvais" que celui qui n'en a qu'un... Mais bon, là il faudrait que je réordonne à la main à chaque fois ou que je trouve une formule. Vu les films en cause, je ne pense pas que cela vaille le coup de se creuser la tête... :)

Écrit par : Edouard | 13/09/2014

Encore une fois, donc, un Tourneur "vieux de vingt ans" arrive en tête et ça fait un peu bizarre. Mais d'une part c'est la règle du jeu et d'autre part cette sortie-là (après celle de Vaudou) avait vraiment fait l'évènement, me semble-t-il, à l'époque, entraînant plusieurs papiers sur Tourneur.
Même si je réserve ma quatrième étoile pour d'autres Buñuel, je regrette qu'il n'ait pas pu saisir l'occasion cette année. En fait, "sans le Tourneur", je pensais que le Visconti ou le Chabrol pouvaient finir devant.
Sinon, belle unanimité autour du Gendarme, mais encore autour de L'Ours et la Poupée. L'ayant vu il y a fort longtemps, je pensais être beaucoup moins entouré que ça en le notant sévèrement.
Je m'attendais aussi à plus de jugements sur Scènes de chasse en Bavière qui possédait me semblait-il un statut "culte". Et nous ne sommes que deux à vous recommander l'excellent Frankenheimer de cette année, mais allez-y...

Écrit par : Edouard | 13/09/2014

Répondre à ce commentaire

Et je constate avec plaisir que Benazeraf est plutôt soutenu :)

Écrit par : dr orlof | 14/09/2014

Répondre à ce commentaire

Et comme Édouard aime les "commentaires à l'ancienne", je vous recommande chaleureusement "Charles mort ou vif" de Tanner. C'est vraiment un très beau film.

Écrit par : dr orlof | 14/09/2014

Répondre à ce commentaire

Je like ce commentaire :)

Écrit par : Edouard | 14/09/2014

Voici mes étoiles pour 1970 !

**** : La Fille de Ryan / Peau d'Ane

*** : L'Enfant Sauvage / Les Choses de la vie / Domicile conjugal / L'Aveu

** : Le genou de Claire / Les Damnés / Le Cercle Rouge / Zabriskie Point

* : Le Boucher / Dernier Domicile connu

Écrit par : Oriane | 16/09/2014

Répondre à ce commentaire

Une seule étoile pour le Chabrol ! Tu es dure, Oriane :)

Écrit par : Dr Orlof | 17/09/2014

Répondre à ce commentaire

Allez, Top 70 :

1. Le Boucher
2. Les Damnés
3. Kes
4. Solo
5. La Vie privée de Sherlock Holmes
6. Tristana
7. Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon
8. Dillinger est mort
9. Scènes de chasse en bavière
10. La Bataille d'Alger

Écrit par : Edouard | 18/09/2014

Répondre à ce commentaire

Top 1970

1- Dillinger est mort ( Ferreri )
La Féline ( Tourneur )
Le Genou de Claire ( Rohmer )
Le Petit Garçon ( Oshima )
5- Le Boucher ( Chabrol )
La Vie privée de Sherlock Holmes ( Wilder )
Zabriskie Point ( Antonioni )
8- Le Cercle rouge ( Melville )
Médée ( Pasolini )
Tristana ( Bunuel )

Inédit : Des jours et des nuits dans la forêt ( S. Ray )

Écrit par : Frédéric | 18/09/2014

Répondre à ce commentaire

Merci Oriane et Frédéric pour vos contributions, qui viennent d'être remontées.

Écrit par : Edouard | 20/09/2014

Répondre à ce commentaire

Bonne semaine à vous, merci de nous enchanter, Pascal.

Écrit par : Djemaa | 28/10/2014

Répondre à ce commentaire

Top 11 (sur 77 vus en sortie france)

1-La nuit des morts vivants (Romero)
2-La piste des géants (Walsh)
3-Macunaïma (Andrade)
4-Le genou de Claire (Rohmer)
5-Remparts d'argile (Bertucelli)
6-Zabrisky point (Antonioni)
7-Des oiseaux petits et grands (Pasolini)
8-Woodstock (Wadleigh)
9-Le cercle rouge (Melville)
10-Le clair de terre (Gilles)
11-Un baquet de sang (Corman)

Sorties 70 pas dans votre liste des étoiles:
Le sang du condor (Sanjines)***
Hoa binh (Coutard)***
Lions love (Varda)***
Ostia (Citti)***
Cannabis (Koralnik)**
Mont-Dragon (Valère)**
Le petit bougnat (Toublanc-michel)*
Sex power (Chapier) o

Mes 5 meilleurs inédits
1-Dode's kaden (Kurosawa)
2-Whity (Fassbinder)
3-Prenez garde à la sainte putain (Fassbinder)
4-L'éveil de la bête (Marins)
5-Hi mom ! (De Palma)

les 3 meilleurs courts-métrages
1-L'empereur tomato ketchup (Terayama)
2-The grand mother (Lynch)
3-Crash! (Cokliss)

2 remarques: vous semblez vraiment avoir un problème avec Pasolini (!!) Arthur Penn (!) et Roger Corman...

Écrit par : Pierre | 01/11/2014

Répondre à ce commentaire

Merci Pierre.
Précision : de notre côté, nous mettons en "inédits" les films qui sortent vraiment beaucoup plus tard, au-delà d'une quinzaine d'années, ce qui fait que, par exemple, nous gardons au chaud Dode's kaden pour en parler bientôt, en 1975 je crois.
Pour les "problèmes", chaque cas est différent. Pasolini, surtout dans les années 70, est un cinéaste particulièrement "clivant". Penn également, même si pour d'autres raisons (pour ma part, je me place plutôt du côté des défenseurs, contrairement à Pasolini). Quant à Corman, l'œuvre est très éclatée et par conséquent loin d'être connue par tout le monde.

Écrit par : Edouard | 02/11/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

J'ai vu Cable Hogue ***

Écrit par : nolan | 15/12/2014

Répondre à ce commentaire

1. Cat people ****
2. Night of the living dead **** (ouf, vos lecteurs ont du goût - hin hin)
3. Le cercle rouge ****
4. L'enfant sauvage ***
5. Le genou de Claire ***
6. Domicile conjugal ***
7. Le boucher ***
8. Cable Hogue ***
9. Woodstock *** (le film que j'ai le plus vu, je ne peux pas être objectif, c'est la période rêvée pour moi, celle dans laquelle j'aurais aimé être adolescent, ou un peu plus âgé)
10. Tristana **

Écrit par : Julien | 11/08/2015

Répondre à ce commentaire

1. Macunaima (Andrade)
2. Le Genou de Claire (Rohmer)
3. Peau d'Âne (Demy)
4. La Bataille d'Alger (Pontecorvo)
5. La Fille de Ryan (Lean)
6. Le Traineau-Échelle (Thiébaud)
7. L'Aveu (Costa-Gavras)
8. Zabriskie Point (Antonioni)
9. Le Boucher (Chabrol)
10. L'Eden et après (Robbe-Grillet)

Écrit par : Joao | 12/08/2015

Répondre à ce commentaire

Top ten:
1/Tristana
2/Des oiseaux petits et grands
3/Peau d'âne
4/La nuit des morts vivants
5/Kes
6/La fille de Ryan
7/Le boucher
8/Domicile conjugal
9/Les damnés
10/L'aveu
Bonus: The grandmother de Lynch...
L'intégralité ici: http://www.senscritique.com/liste/Le_meilleur_de_1970/968192

Écrit par : Foxart | 17/08/2015

Répondre à ce commentaire

Mon Top 70 serait:

1-La Féline (Tourneur)
2-Les Damnés (L. Visconti)
3-Le Boucher ( Chabrol )
4-Le genou de Claire (Rohmer)
5-La nuit des morts vivants (Romero)
6-Zabrisky point (Antonioni)
7-Le Cercle rouge (Melville)
8-Tristana (Bunuel)
9-La Bataille d'Alger (Pontecorvo)
10-Dillinger est mort (Ferreri)

Écrit par : Un-simple-amateur | 30/10/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire