Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2014

Sur vos écrans en 1965

EDITORIAL :

Par Luc-Jean Dardgo

Pierrot01.jpg

Pierrot02.jpg

Pierrot03.jpg

Pierrot04.jpg

Pierrot05.jpg

Pierrot05b.jpg

Pierrot05c.jpg

Pierrot06.jpg

Pierrot07.jpg

Pierrot08.jpg

Pierrot09.jpg

Pierrot10.jpg

Pierrot11.jpg

Pierrot12.jpg

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 117 longs métrages (sur les 435 sortis en salles) avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Vincent Timothée
Pierrot le fou (Godard) **** * **** **** **** *** **** **** **** ****
La Trois Cent Dix-Septième Section (Schoendorffer) *** ***   ** ****   ****   **** ***
Police spéciale (Fuller) *** **** ***   ****   **     ****
Quand l'inspecteur s'emmêle (Edwards) *** * *** **** ****   **   *** ****
Shock Corridor (Fuller) *** *** ***   ****   ** ****    
Sandra (Visconti) *** *** ** *** *** *** ***   ****  
L'Evangile selon saint Matthieu (Pasolini) *** *** ** ***   **** ***     ***
Lilith (Rossen) ****   ***   ****   **      
Alphaville (Godard) *** *** **** *** **** * *** *** *  
La Solitude du coureur de fond (Richardson) ***   ** *** ****          
Le Chevalier des sables (Minnelli) *** **** **   *** **        
Pour l'exemple (Losey) ***     ** ***     *** ***  
Embrasse-moi idiot (Wilder) ** **** *** **   ** ***   *** **
Danse macabre (Margheriti)     **   ***       ****  
Yoyo (Etaix) ** ° *** ****   ** ***   ****  
La Colline des hommes perdus (Lumet) *** ****     ****   *      
L'Arme à gauche (Sautet) **     *** **   ***   ***  
Major Dundee (Peckinpah) **     ** ***   ** ** ****  
Les Trois Visages de la peur (Bava) **   ** ** **** * ***   ***  
L'Obsédé (Wyler) *** * *** *** *** * ** ***    
La Grande Nuit (Losey) *** *   **            
Le Bourreau (Berlanga) ***     ***            
Le Journal d'une femme en blanc (Autant-Lara) *** ***                
Cyclone à la Jamaïque (Mackendrick) *** **   ***            
Jerry chez les cinoques (Lewis) ****           **   ****  
L'As de pique (Forman) ***   ** ***            
Première Victoire (Preminger) ***             ** ***  
Les Tontons farceurs (Lewis) ***   ** **         ***  
Compartiment tueurs (Costa-Gavras) **     *** **   **   ***  
Paris vu par… (Pollet, Rouch, Douchet, Rohmer, Godard & Chabrol) ***   **     **   *** **  
Sa Majesté des mouches (Brook) **     *** *** * ** ***    
Les Grandes Gueules (Enrico) ** ***   ** *   ** *** ***  
Les Communiants (Bergman) **   *** **   ***     *  
Goldfinger (Hamilton) ** *   ** *** * *   ** ***
Au secours ! (Lester) **   *   ***       ***  
Chut, chut, chère Charlotte (Aldrich) **       **   **   ***  
Ipcress, danger immédiat (Furie)         ***   *   ***  
Point limite (Lumet) **       ***   **      
Lord Jim (Brooks) **     ** ** * **   ***  
Casanova soixante-dix (Monicelli)             **   ***  
La Dame de pique (Keigel)   **             ***  
Le Moment de la vérité (Rosi) **     ***            
Le Tueur de Boston (Topper)     **   ***          
Sécheresse (Pereira dos Santos) ***     **            
Juliette des esprits (Fellini) *** °       * ***   ***  
Marie-Chantal contre le docteur Kha (Chabrol) **   ** ** **       **  
Mary Poppins (Stevenson) **           * ** ***  
Une vierge sur canapé (Quine) ** *** **   *   **      
Le Corniaud (Oury) * *** * * ***   * ** ** **
Kwaidan (Kobayashi) * °     ****       ***  
La Chambre des tortures (Corman) **   **   **       **  
La Vieille Dame indigne (Allio) ***                  
Les Bons Vivants (Grangier & Lautner)                 ***  
Un jour un chat... (Jasny)         ***          
Une fille qui mène une vie de garçon (Comencini) ***                  
Comment tuer votre femme (Quine) ** *** *              
La Crypte du vampire (Mastrocinque)     **   **       **  
Opération Tonnerre (Young)         **   *   ***  
Les Tribulations d'un Chinois en Chine (De Broca) * * * ° ***   *   ** ***
Cat Ballou (Silverstein)         *       ***  
L'Amour en quatrième vitesse (Sidney)         **       **  
Le Jeune Cassidy (Cardiff & Ford) ** **                
Le Sillage de la violence (Mulligan)   *             ***  
Le Vampire de Düsseldorf (Hossein)         ***   *      
Les Deux Orphelines (Freda) **           **      
Les Quatre Fils de Katie Elder (Hathaway) **               **  
Ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines (Annakin) *   **       *   ***  
Le Bonheur (Varda) ** ** ° ° ****          
Au revoir Charlie (Minnelli) ** *             **  
Les Copains (Robert)     **           ***  
Thomas l'imposteur (Franju) **         * **      
Le Knack et comment l'avoir (Lester) ** °   ***     *      
L'Amour à la chaîne (De Givray) **                  
L'Empreinte de Frankenstein (Francis)         **          
L'Enfer dans la peau (Bénazéraf)     **              
L'Enquête (Douglas)     **              
La Grosse Caisse (Joffé)                 **  
Les Joyeux Fantômes (Pietrangeli)                 **  
Les Pirates du diable (Sharp)                 **  
Maciste contre les hommes de pierre (Gentilomo)         **          
Passeport pour l'oubli (Guest)                 **  
Quand la terre s'entrouvrira (Marton)                 **  
Quand passent les faisans (Molinaro)     **              
La Déesse de feu (Day)         *       **  
Lady L (Ustinov)         *       **  
Maciste dans les mines du roi Salomon (Regnoli)         *   **      
Opération Crossbow (Anderson)         *       **  
La Métamorphose des cloportes (Granier-Deferre)         **   *   *  
La Vierge de Nuremberg (Margheriti)         **   *   *  
Les Fêtes galantes (Clair) *           *   **  
Une fille et des fusils (Lelouch) **           *   *  
Merveilleuse Angélique (Borderie) °       **   *   **  
Zorba le Grec (Cacoyannis) °       *   *   ***  
Viva Maria ! (Malle) *   ** * °   *   **  
Fantômas se déchaîne (Hunebelle)     * * °   *   ***  
La Plus Grande Histoire jamais contée (Stevens)         *   °   **  
Cinq Semaines en ballon (Allen)             *   *  
Furia à Bahia pour OSS 117 (Hunebelle)         *       *  
La Nef des fous (Kramer) *       *          
Hercule contre les tyrans de Babylone (Paolella)         *          
L'Express du colonel von Ryan (Robson)         *          
La Fabuleuse Aventure de Marco Polo (De La Patellière & Howard)         *          
La Rolls-Royce jaune (Asquith)         *          
Le Majordome (Delannoy)                 *  
Les Poupées (Risi, Comencini, Rossi & Bolognini)     *              
Les Prairies de l'honneur (McLaglen)                 *  
Sur la piste de la grande caravane (Sturges)                 *  
Train d'enfer (Grangier)         *          
Trois Chambres à Manhattan (Carné) *                  
Le Gendarme à New York (Girault) °   ° ° °   * ° ** **
Don Camillo en Russie (Comencini) *   °   *   * °    
Le Tigre se parfume à la dynamite (Chabrol) *   * ° °   °      
Ces dames s'en mêlent (André)         °          
Le Tonnerre de Dieu (De La Patellière)         °          
Le Trésor des montagnes bleues (Reinl)         °          
Mata-Hari, agent H 21 (Richard)         °          
Piège pour Cendrillon (Cayatte)         °          
  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Vincent Timothée

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Vincent Timothée
Les Plaisirs de la chair (Oshima) ***   *** *** **** ** **      
Le Lâche (Ray) ***     ***            
Subarnarekha (Ghatak) ****                  
La Planète des vampires (Bava)       * ***       **  
Histoire écrite sur l'eau (Yoshida)     ***              
La Guerre des espions (Shinoda)       ***            
L'Etau (Naruse) ***                  
Sœurs de scène (Xie) *     **            

Nolan :
*** : Quand l'inspecteur s'emmêle / Goldfinger
** : Alphaville / Mary Poppins / Le Corniaud / Opération Tonnerre / Les Tribulations d'un Chinois en Chine
* : Ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines / Fantômas se déchaîne / Le Gendarme à New York

Antoine :
**** : Pierrot le Fou
*** : La 317e section / Quand l'inspecteur s'emmêle / Alphaville
** : Embrasse-moi idiot / Goldfinger / Les Tribulations d'un Chinois en Chine
* : Opération Tonnerre / Fantômas se déchaîne
° : Les Copains / Don Camillo en Russie

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Frédéric :
1- Pierrot le fou, 2- Paris vu par Rouch et Rohmer, 3- Lilith, 4- Shock Corridor, 5- L'Evangile selon Saint Matthieu, 6- Police spéciale, 7- Sandra, 8- Le Chevalier des sables, 9- Les Tontons farceurs, 10- Alphaville & Subarnarekha

Mister Arkadin :
**** : Pierrot le Fou (8)
*** : L’Arme à gauche (7) ;
** : Compartiment tueurs (6) ; Le Corniaud (6) ; Goldfinger (5) ; Les Quatre fils de Katie Elder (5) ; Zorba le Grec (5) ; Sandra (5)
* : Embrasse-moi idiot (4) ; L’As de pique (4) ; Viva Maria ! (4) ; Les Bons vivants (4) ; Alphaville (3)
° : Les Tribulations d’un chinois en Chine (2)

Oriane :
**** : Pierrot le Fou / Yoyo
*** : Les Grandes Gueules
** : Pour l'exemple / Goldfinger / Juliette des esprits / Kwaidan
* : Le Corniaud

Un-simple-amateur :
1- Barberousse (Kurosawa) 2- Pierrot le fou (Godard) 3- L'Evangile selon Saint Matthieu (Pasolini) 4- Les communiants (Bergman) 5- Sandra (Visconti) 6- Lilith (Rossen) 7- Shock Corridor (Fuller) 8- Le Chevalier des sables (Minnelli) 9- Cyclone à la Jamaïque (Mackendrick) 10- Police spéciale (Fuller)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Le Corniaud, Gérard Oury, 11 740 438 entrées
2. Goldfinger, Guy Hamilton, 6 675 000 entrées
3. Opération Tonnerre, Terence Young, 5 735 000 entrées
4. Le Gendarme à New York, Jean Girault, 5 495 045 entrées
5. Mary Poppins, Robert Stevenson, 4 309 000 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : La Vie de château (Jean-Paul Rappeneau), sortie prévue en 1966
- Prix Méliès : La Vieille Dame indigne (René Allio)
- Grand prix du cinéma français : Viva Maria ! (Louis Malle)
- Oscar du meilleur film : My Fair Lady (George Cukor)
- Festival de Venise, Lion d'or : Sandra (Luchino Visconti)
- Festival de Cannes, Palme d'or : Le Knack et comment l'avoir (Richard Lester)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Alphaville (Jean-Luc Godard)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Quatre heures du matin (Anthony Simmons), sortie prévue en 1966
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : Mirage (Edward Dmytryk) & Zlata reneta (Otakar Vavra)

 

REFERENDUMS :

Classement des dix meilleurs films de 1965 pour les Cahiers du Cinéma  :

1. Pierrot Le Fou (Jean-Luc Godard), 2. Sandra (Luchino Visconti), 3. Les Communiants (Ingmar Bergman), 4. Paris vu par..., 5. Alphaville (Jean-Luc Godard), 6. Lilith (Robert Rossen), 7. Shock Corridor (Sam Fuller), 8. Les Tontons farceurs (Jerry Lewis), 9. L'Evangile selon Saint Matthieu (Pier Paolo Pasolini), 10. Le Bonheur (Agnès Varda)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1965 sur le site Encyclo-Ciné)

Commentaires

Christophe me surprendra toujours :) une bulle pour Pierre Etaix, une malheureuse petite étoile pour l'excellent Blake Edwards et trois étoiles pour le médiocre et poussiéreux "Corniaud". Année étrange mais je suis heureux que JLG remporte son deuxième trophée. Et l'édito est excellent !

Écrit par : dr orlof | 10/04/2014

Répondre à ce commentaire

Super édito !

Écrit par : Rémi | 10/04/2014

Répondre à ce commentaire

Ah ah ah
EXCELLENT !!!

Écrit par : fredmjg | 11/04/2014

Répondre à ce commentaire

Shock corridor, je l'ai vu, c'est bizarre que je ne l'ai pas noté. Il a un titre français chelou?
Bref: 2 étoiles (ou 3 étoiles, entre ces deux, Edouard, choisis la note qui modifie le moins le classement).

Écrit par : Christophe | 11/04/2014

Répondre à ce commentaire

Non, ils ont même gardé, pour une fois, le titre original.
Je ferai la mise à jour dès que possible. 3 étoiles, soyons généreux...

Écrit par : Edouard | 11/04/2014

On est que 5 sur 12 à avoir vu Mary Poppins ???

Écrit par : Rémi | 11/04/2014

Répondre à ce commentaire

A ne pas l'avoir oublié en tous cas.

Écrit par : Christophe | 11/04/2014

Tellement loin que je ne suis même plus sûr de l'avoir vu.

Écrit par : Edouard | 11/04/2014

Quant au Corniaud, c'est une très bonne comédie.
Photo ensoleillée, charme de l'Italie, musique de Delerue, un duo comique efficace mais tenu, un rythme impeccable, des gags qui n'empiètent pas sur les nécessités du récit. L'équilibre en toutes les parties du film n'est pas encore sacrifié aux egos des stars et c'est ainsi qu'il s'agit pour moi du meilleur film de Gérard Oury.
Tout ça est mille fois plus vivant que le burlesque poussif de Pierre Etaix et Blake Edwards.

Écrit par : Christophe | 11/04/2014

Répondre à ce commentaire

Mon top 12 "1965"

1- Pierrot le fou (Godard)
2- Alphaville (Godard)
3- Histoire écrite sur l'eau (Yoshida)
4- The naked kiss (Fuller)
5- Shock corridor (Fuller)
6- Quand l'inspecteur s'emmêle (Edwards)
7- Yoyo (Etaix)
8- Les plaisirs de la chair (Oshima)
9- Lilith (Rossen)
10- L'obsédé (Wyler)
11- Embrasse-moi idiot (Wilder)
12- Les communiants (Bergman)

Écrit par : dr orlof | 11/04/2014

Répondre à ce commentaire

Masculin féminin, tourné en 65, ne sortira qu'en 66, c'est ça ?

Écrit par : Griffe | 11/04/2014

Répondre à ce commentaire

Effectivement (sorti, apparemment, en avril 66).

Par curiosité, vous n'auriez pas un petit top 1965 à nous proposer, cher Griffe ?

Écrit par : Edouard | 11/04/2014

A propos de Gérard Oury, j'ai revu récemment l'As des as et c'est absolument épouvantable, découpé n'importe comment, sans rythme surtout. Un film "qui appelle le mépris" selon le mot de Jean Tulard dans son dictionnaire. Comparativement, Le Corniaud est vraiment réussi, et sans doute en effet le meilleur Oury. Mais dans l'As des as, il y a Marie-France Pisier, et c'est elle aussi qui illumine Ce Vampire de Dusseldorf que Frédérique et moi sommnes manifestement les seuls à avoir vu... Le meilleur Hossein, ce qui n'est pas difficile vu les autres films commis, et en tous cas une présence incroyable de MFP en Anna, la fille de la nuit.

Écrit par : Ludovic | 11/04/2014

Répondre à ce commentaire

Restons donc (un peu) sur Oury. J'ai revu de manière assez rapprochée, il y a 3/4 ans, Corniaud, Vadrouille et Grandeurs (j'avais d'ailleurs écrit un mot sur chacun) mais contrairement à vous, j'avais trouvé le premier "poussif", pour reprendre l'expression que Christophe utilise à propos d'Etaix et Edwards (inutile de dire que je suis à l'opposé sur ce point). Le voyage en touriste est plutôt sympa au départ mais le film s'affaisse totalement à mes yeux dans sa deuxième partie, avec la "vengeance" de Bourvil, retournement raté et invraisemblable. La Folie des Grandeurs m'avait paru, à mon grand étonnement, bien meilleure à la revoyure. Grâce notamment au remplacement de Bourvil par Montand. Le rythme est également beaucoup mieux tenu, sur la longueur, et l'action pas trop mal filmée, pour une fois.

Écrit par : Edouard | 11/04/2014

Répondre à ce commentaire

Top 1965 :

1- Pierrot le fou ( Godard )
2- Paris vu par Rouch et Rohmer
3- Lilith ( Rossen )
4- Shock Corridor ( Fuller )
5- L'Evangile selon Saint Matthieu ( Pasolini )
6- Police spéciale ( Fuller )
7- Sandra ( Visconti )
8- Le Chevalier des sables ( Minnelli )
9- Les Tontons farceurs ( Lewis )
10- Alphaville ( Godard )et Subarnarekha (Ghatak)

Écrit par : Frédéric | 11/04/2014

Répondre à ce commentaire

Oui il est épatant l'édito! ;-)

Sinon Edouard, les 4 étoiles pour la Grosse caisse c'était un poisson d'avril (qui visiblement est tombé à l'eau), tu peux les effacer...

Écrit par : Buster | 12/04/2014

Répondre à ce commentaire

Excellent l'édito ! Je m'aperçois qu'Antoine a oublié de citer un film sur lequel il a longuement écrit : Alphaville
Donc je me permets à sa place : **** http://desoncoeur.over-blog.com/article-alphaville-le-sublime-et-le-grotesque-49943765.html

Écrit par : nolan | 12/04/2014

Répondre à ce commentaire

J'allais poser la question pour "La grosse caisse", car si j'en ai un bon souvenir, je trouvais la note de Buster détonante :)
Après Godard et Kubrick, polémiquons donc sur Oury. Je serais plus indulgent qu’Édouard sans aller jusqu'à la réévaluation de Christophe. "Le corniaud" comme "La grande vadrouille" sont des films très soignés, et ce qui fonctionne, De Funès en premier lieu, fonctionne bien, avec de belles idées de mise en scène comme la scène de la douche ou celle de la réparation de la voiture. Mais sur ces deux titres je trouve que certaines choses ont vieillit dans le ton, la vision de la femme, et les parties sentimentales avec Bourvil (encore que dans "La grande vadrouille, marie Dubois est bien comme tout). Je ne trouve au Corniaud, même si je me marre, ni la beauté d'ensemble de "Jerry chez les cinoques" ou "Yoyo" (qui me fait beaucoup rire aussi), ni le comique absurde porté par Sellers chez Edwards qui loin d'être poussif est intemporel. Ça manque aussi de l'érotisme que l'on va trouver dans le dernier sketch de "Les bons vivants" de Lautner et évidemment chez Wilder et les italiens.

Écrit par : Vincent | 12/04/2014

Répondre à ce commentaire

Salut à tous. Pour te répondre, Edouard : je suis bien embêté, j'ai dû voir le 20ème des films de cette liste, et encore... Moi qui me croyais cinéphile ! Par exemple - honte à moi - je n'ai pas vu les deux Fuller en tête de liste, ni le Schoendorffer, ni l'Edwards ! Bien sûr, j'aime Pierrot le fou (beaucoup moins Alphaville), et plus loin dans la liste je repêcherais le beau Young Cassidy, dans mon souvenir une petite merveille (quoi ? Vincent ne l'a pas vu ?!)

Écrit par : Griffe | 12/04/2014

Répondre à ce commentaire

Ouh, la, la, mais qu'ai-je fabriqué avec Godard dans ma notation ? Ce doit être l'alcool ou les soucis, je ne sais pas. Bon, en tout cas, Pierrot le fou, c'est quatre étoiles - comme tout le monde - et non trois. Et, Alphaville, que j'ai laissé passer, c'est quatre aussi.
Désolé.

Écrit par : Antoine | 13/04/2014

Répondre à ce commentaire

Merci Griffe pour la réponse et Frédéric pour le top (que je viens de faire remonter).

Quant aux modifications demandées, elles ont normalement été faites :

- Christophe & Shock Corridor (qui monte d'une marche)
- Antoine pour les deux Godard (qui ne bougent pas)
- Buster et son poisson manqué (personnellement, je n'ai pas du tout bronché, ne connaissant ni le film ni le réalisateur, hormis de nom ; tu aurais dû choisir un Girault ou un Oury, ça aurait mieux fonctionné :) )

Écrit par : Edouard | 13/04/2014

Répondre à ce commentaire

Pas évident les poissons d'avril, Girault c'était trop gros, tu m'aurais contacté avant de publier le tableau, et Oury, bah... avec Christophe ça aurait fait deux poissons d'avril :-D

Sinon Vincent es-tu sûr de ne pas avoir vu Une fille qui mène une vie de garçon de Comencini, plus connu sous le titre Le partage de Catherine, avec la "sublime Catherine Spaak"?

Écrit par : Buster | 13/04/2014

Répondre à ce commentaire

Griffe, tu dois être la première personne qui estime autant "Young Cassidy", ce qui m'incite a combler ce manque. Ceci dit ce n'est pas le seul Ford que je n'ai pas vu, c'est une œuvre si vaste...Et puis selon toutes les sources, c'est plus un film de Jack Cazrdiff qui l'a remplacé au pied levé.
Sur cette année, j'ai pas mal de lacunes, bien que j'ai rattrapé le Mulligan (pas mal du tout, sauf Steve McQueen quand il chante) et le Preminger. Voici mon top dix des films à voir :

Young Cassidy
Shock Corridor
Police spéciale
L'évangile selon st Mathieu
Lilith
La solitude du coureur de fond
Cyclone à la Jamaïque
La colline des homes perdus
Une vierge sur canapé
L'obsédé

Écrit par : Vincent | 13/04/2014

Répondre à ce commentaire

Buster, mais c'est "La bugiarda"... je l'ai sur mon étagère depuis un mois :) Mais je n'avais pas fait le rapprochement avec le titre de la liste. Un oubli à réparer d'urgence.

Écrit par : Vincent | 13/04/2014

Répondre à ce commentaire

Salut les amis, en attendant 1966, je viens de publier une note sur "Pour l'exemple" de Losey, si ça vous intéresse : http://ilaose.blogspot.com/2014/05/pour-lexemple.html

Édouard, si tu veux rajouter le lien dans le tableau, c'est cool :)

Écrit par : Rémi | 06/05/2014

Répondre à ce commentaire

Mes notes pour 1965 :

**** : Pierrot le Fou / Yoyo
*** : Les Grandes Gueules
** : Pour l'exemple / Goldfinger / Juliette des esprits / Kwaidan
* : Le Corniaud

Écrit par : Oriane | 13/08/2014

Répondre à ce commentaire

Mon top 1965(je m'étonne de l'absence de Barberousse dans votre tableau de cette année)serait:

1- Barberousse (Kurosawa)
2- Pierrot le fou (Godard)
3- L'Evangile selon Saint Matthieu (Pasolini)
4- Les communiants (Bergman)
5- Sandra (Visconti)
6- Lilith (Rossen)
7- Shock Corridor (Fuller)
8- Le Chevalier des sables (Minnelli)
9- Cyclone à la Jamaïque (Mackendrick)
10- Police spéciale (Fuller)

N'ai pas vu : Subarnarekha (Ghatak).

Écrit par : Un-simple-amateur | 26/01/2016

Répondre à ce commentaire

Réponse (très tardive) à propos de Barberousse : nous avons scrupuleusement respecté la date de sortie en salles françaises. Assez inexplicablement, ce (merveilleux) Kurosawa n'est apparu chez nous qu'en 1978. A retrouver donc là-bas...

Écrit par : Edouard | 10/02/2016

Écrire un commentaire