Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2016

Sur vos écrans en 1986

EDITORIAL :

Par Rémi

1986,tarkovski,rohmer,carax,resnais,hu,allen,jarmusch,oshima,cavalier,felliniJe me suis engagé à signer l’édito consacré à l’année 1886. Je manque de temps mais un engagement est un engagement. Alors allons-y. Jouons le jeu à fond.

Nous sommes donc en l’an de grâce 1886. Que dire sur les sorties ciné de cette année ? Pas grand chose, il faut l’avouer. Le fait que le cinoche n’existe pas encore joue peut-être. Mais on sent que ça va venir. Patience… ça risque d’être chanmé !

Cette année notre Auguste de Villiers de l’Isle-Adam national a publié L’Eve future, dans lequel il fait parler Thomas Alva Edison à propos de l’art de la photographie, cette invention géniale déjà vieille de 47 ans, rendez-vous compte… C'est bien beau d'ergoter sur l'image fixe mais à quand le mouvement ? Il serait temps de se bouger un peu. J’y vois comme un signe que ce cher Edison, qui a tout inventé ou presque, va nous pondre un genre de kinétoscope (je ne sais même pas ce que ça veut dire, ni ce que ça pourrait être, je dis ça comme je dirais n’importe nawak) d’ici quatre ou cinq ans. On prend les paris !

Et je signe ici que dans moins de dix piges un français (car nous sommes toujours en avance, rappelez-vous Niépce et Daguerre : cocorico !), va nous inventer le cinématographe. Je mise lourd.

Et peut-être que, qui sait, dans cent ans, nous pourrons aller dans la salle de cinéma la plus proche pour admirer des films de toutes sortes. On peut imaginer que les artistes du cinématographe nous feront miroiter toutes les inventions modernes et à venir dans des films de robots (pourquoi pas un film avec un enfant robot plus intelligent que tous les enfants du tiéquar et qui leur fout la rouste aux jeux vidéos < wtf ?), ils nous feront aussi saliver avec des comédies futuristes sexy et débiles (imaginez un film où deux morveux inventent, grâce à un ordinateur, la femme de leurs rêves), ils nous feront voyager avec de la science-fiction (je vois d’ici des aventures de guerriers partis affronter des monstres - des genres de xénormorphes sous acides qui pondraient dans le corps humain - sur une autre planète, et pourquoi pas menés par une femme, ça nous changerait ma parole), ils nous feront aussi vibrer avec des films d’action lancés à toute vitesse (pourquoi pas deux cons piégés dans un train fou ? Le kiff…), ils réaliseront à l’écran, en couleurs et en mouvement, les plus belles prophéties et autres visions de Jules Verne (par exemple celle du rayon vert), ou nous feront chier avec des films de merde (des zonards qui pilotent des "avions de chasse" ; ça sonne mal mais j’ai le nez creux, vous pigerez en me relisant dans cent ans…). Après il faudra trouver de bons titres, mais on leur fait confiance.

Et sans parler de futurisme, on verra des films de Pirates, qui s’intituleront peut-être tout connement Pirates (une idée…), des mélodrames (pourquoi pas titrer ça Mélo, à voir), des films sur les missions catholiques (ça pourrait s’appeler Mission, parfois faut pas chercher trop loin), des films sur les taulards (Sous le coup de la loi ferait un pur titre, même si ça sonnerait mieux en anglais, comme d’habitude), mais aussi sur des notions abstraites, comme le sacrifice (why not Le Sacrifice), voire carrément sur les couleurs, par exemple la couleur pourpre (et là je soumets l’idée de titre suivante : La Couleur pourpre).

Peut-être même pourrons-nous aller nous rincer l’oeil et le reste devant quelque bon porno au titre bien évocateur, du genre Teupu de soirée, Jean défloré, Manon des bourses, ou Chambre avec vié, Touch of zgeg, Jouir des morts-vivants, Ginger et Fred Coppula, Ouste of Africa, Neuf semaines et demi-molle, Double messieurs, 69°2 le matin, Cobra,Hannah et ses sœurs, My Beautiful levrette, Alan Quatre-Mains et les pines du roi Malofion, etc., etc., On peut en imaginer plein d’autres, mais c’est très lourd, j’avoue, et je suis moins sûr de mes titres…

Qui vivra verra. Mais si un (ou deux) con(s) se décidaie(nt) à inventer le ciné, ça serait sympa. Je sens que ça vient ce truc du cinéma, ça approche, ça mord... Hope so !.

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 172 longs métrages (sur les 628 sortis en salles), avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Antoine Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Nolan Rémi Vincent
Le Sacrifice (Tarkovski)   ****   *** **** **** *** ****      
Le Rayon vert (Rohmer)   *** **** **** ***   *** ****   **** ***
Mauvais Sang (Carax)   **** * ** **** **** *** **** ****   ***
Mélo (Resnais)   ****   **** ****   ** ***   **** **
Touch of Zen (Hu)   ***   *** *** **** ***       ****
Hannah et ses sœurs (Allen)   *** **** **** *** *** ** ** *** ** ****
Down by Law (Jarmusch)       *** *** **** **     **** ***
Les Plaisirs de la chair (Oshima)       *** *** **** ***       ***
L'Auberge du printemps (Hu)           ****         ****
Thérèse (Cavalier)   ****   ** ****     ***      
Ginger et Fred (Fellini) *** *** *** *** **   *** ***     ***
After Hours (Scorsese)   *** *** ** **** *** ** *** ** *** ***
Bianca (Moretti)   ***       ****         ***
Tenue de soirée (Blier)   ** ** **** *** *** ** ***   ** ***
Contes cruels de la jeunesse (Oshima)     ** *** ** **** **       ***
Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin (Carpenter)       **   ****   * ** *** ****
Police fédérale Los Angeles (Friedkin)     *   ** **** ** ***     ****
Re-Animator (Gordon)       ***   ***         ***
Salvador (Stone)         ** ****         ***
Touki-Bouki (Diop-Mambety)   ***   **   **** **        
Autour de minuit (Tavernier)       ** *** **** *       ***
Le Paltoquet (Deville)     ° *** ****     ***     ***
My Beautiful Laundrette (Frears)   ***   ** *** *** **        
ZOO (Greenaway)       *** ** ***   ***     **
Maine-Océan (Rozier)   *** ° *** ***   *** ***   **  
L'Honneur des Prizzi (Huston)   *** ** ** ** **** * *     ****
Inspecteur Lavardin (Chabrol) ** **   *** ** *** ** ** **   **
Aliens, le retour (Cameron) **     ** * ***     ** **** **
Le Jour des morts-vivants (Romero)       *** ** *** ** *   ** ***
Runaway Train (Kontchalovski)   **     ** *** *   ** ****  
Hitcher (Harmon)         ** ***   *     ****
Le Soulier de satin (De Oliveira)   ***         *** **      
Wanda's Cafe (Rudolph)       ** ** ****          
Welcome in Vienna (Corti)         *** **** *        
Le Bateau-Phare (Skolimowski)             **       ****
Chambre avec vue (Ivory)   **   *** ** *** ** *      
Max mon amour (Oshima)   **   ** ** **** ** *      
Le Lieu du crime (Téchiné)   **   ***     *** *     **
Le Secret de la pyramide (Levinson)       ** **     * **   ****
Le Nom de la rose (Annaud) ** ** ** ** ** **** *   ** * **
Désordre (Assayas)       **   **       ***  
Noir et blanc (Devers)       ** ** ***          
Mission (Joffé)   *** **   ** **   *   **  
Double messieurs (Stévenin)     ° ** ***   ** ***      
La Couleur pourpre (Spielberg)   *     *     *   *** ****
Natty Gann (Kagan)   **     ***            
Sid et Nancy (Cox)           ***         **
Les Fugitifs (Veber)   * *** ** ** **     ** *  
Golden Eighties (Akerman)       **   ** ** **      
Rosa la Rose, fille publique (Vecchiali)     **     ** ** **      
Vaudeville (Marbœuf)     ° ** **     ***     **
Basil détective privé (Musker, Clements, Michener & Mattinson) *               **   ***
Beau temps mais orageux en fin de journée (Frot-Coutaz)     ***                
Les Condors ne meurent pas tous les jours (Norden)           ***          
Mona Lisa (Jordan)           ***          
Une nuit de réflexion (Roeg)           ***          
Highlander (Mulcahy)   ° ** ** * ***     * ** **
La Folle Journée de Ferris Bueller (Hughes)   ** °         * ** * ****
Trente-Sept Degrés deux le matin (Beineix)   *   ** * ***   *     **
Huit Millions de façons de mourir (Ashby)     **     ***     °   **
Le Diable au corps (Bellocchio)       **   **   *   **  
A double tranchant (Marquand)           **         **
Dream Lover (Pakula)       **   **          
Howard, une nouvelle race de héros (Huyck)       *   ***          
Je hais les acteurs (Krawczyk)       **             **
L'Amant magnifique (Issermann)         ** **          
L'Ame sœur (Murer)     **   **            
Le Clochard de Beverly Hills (Mazursky)   **   **              
Ratboy (Locke)   **     **            
Révolution (Hudson)           **         **
Out of Africa (Pollack)   **   ** **   *   * * *
Astérix chez les Bretons (Van Lamsweerde) *   **           ** *  
L'Affaire Chelsea Deardon (Reitman)       **   *         **
Link (Franklin)       **   **   *      
Une créature de rêve (Hughes)   *   **           ** *
Vampire... vous avez dit vampire ? (Holland)       **   **   *     *
Manon des sources (Berri) ° **   ** *     *   **  
Jean de Florette (Berri) ° ** * ** *     *   **  
Le Diamant du Nil (Teague)   ** ** ° * **     *   °
Commando (Lester)   ° *     **     *   **
La Femme de ma vie (Wargnier)   *   ° ** *         **
Conseil de famille (Costa-Gavras)   °   **   **   *      
Jumpin' Jack Flash (Marshall)   *       **     °   **
Charlotte for Ever (Gainsbourg)       **   **   °      
Démons (Bava)       *       *     **
Kamikaze (Grousset)       ** *           *
Soleil de nuit (Hackford)           **   *     *
Chorus Line (Attenborough)         *           **
Dressage (Reinhard)       *           **  
Faubourg Saint-Martin (Guiguet)     *         **      
I Love You (Ferreri)       **       *      
L'Amour fou (Petersen)             ** *      
Le Sixième Jour (Chahine)   *   **              
Short Circuit (Badham)                 * **  
Absolute Beginners (Temple)     **                
Critters (Herek)                   **  
Enemy (Petersen)           **          
Garçon choc pour nana chic (Reiner)       **              
L'Enterrement du soleil (Oshima)       **              
L'Invasion vient de Mars (Hooper)           **          
La Galette du roi (Ribes)                     **
La Légende de la forteresse de Souram (Paradjanov & Abachidze)             **        
La Machine à découdre (Mocky)               **      
La Puritaine (Doillon)       **              
La Revanche de Freddy (Sholder)       **              
Le Triomphe d'un homme nommé cheval (Hough)           **          
Pirates (Polanski)   * *   °     ° * **** °
Black Mic-Mac (Gilou)   °   **       * °   **
Cours privé (Granier-Deferre)       **   °   *      
DARYL (Wincer)   °             * **  
Escort Girl (Swaim)         * *         *
Le Môme (Corneau)       °   **   *      
Nuit d'ivresse (Nauer)   °   *   *     * *  
Rocky 4 (Stallone) °       ° *       ** *
Behind the Green Door (Nicoden)               *   *  
Clockwise (Morahan)       *       *      
FX effet de choc (Mandel)           **     °    
Haut les flingues ! (Benamin)     °               **
House (Miner)       °             **
Le Complexe du kangourou (Jolivet)   °   **              
Secret Honor (Altman)       ° **            
Bleu comme l'enfer (Boisset)       ** ° °   *      
Top Gun (Scott)   * **   ° *   ° ° ° *
Twist Again à Moscou (Poiré) * °   *       * °    
Insatiable (Segall)       *   °       *  
Les Longs Manteaux (Behat)   °           °     **
Y a-t-il quelqu'un pour tuer ma femme ? (Zucker, Abrahams & Zucker)       °         °   **
Berlin Affair (Cavani)               *      
Deux Flics à Chicago (Hyams)   *                  
Drôles d'espions (Landis)       *              
Educating Mandy (Shepard)           *          
Eleni (Yates)               *      
Fou à tuer (Schmoeller)           *          
Havre (Berto)               *      
L'Amour sorcier (Saura)               *      
Les Fantasmes de Miss Jones (Loubeau)                   *  
Mort un dimanche de pluie (Santoni)               *      
Othello (Zeffirelli)               *      
Plenty (Schepisi)               *      
Remo sans arme et dangereux (Hamilton)                 *    
Un sacré bordel (Edwards)     *                
Neuf Semaines et demie (Lyne)   °   ° ° **   °     *
Le Contrat (Irvin)           *   ° °   *
La Gitane (De Broca)   ° * °   °   *      
Delta Force (Golan)           *   °      
Fool for Love (Altman)       °             *
Mon beau-frère a tué ma sœur (Rouffio)       °       *      
Police Academy 3 : Instructeurs de choc (Paris)                 ° *  
Poltergeist II : The Other Side (Gibson)       *             °
Psychose III (Perkins)           *   °      
Allan Quatermain et les mines du roi Salomon (Thompson)   ° *     *   ° ° ° °
Karaté Kid, le Moment de la vérité II (Avildsen)         °       ° *  
L'Exécutrice (Caputo)       °   °   *      
Descente aux enfers (Girod)   °   ° ° °   *      
Flagrant Désir (Faraldo)       °              
Invasion USA (Zito)           °          
La Loi de Murphy (Thompson)           °          
Le Clan de la caverne des ours (Chapman)                     °
Le Débutant (Janneau)               °      
Nomads (McTiernan)     °                
On a volé Charlie Spencer (Huster)               °      
Paulette (Confortès)       °              
Shanghai Surprise (Goddard)           °          
Taxi Boy (Page)         °            
Cobra (Cosmatos)         °           °
Deux Enfoirés à Saint-Tropez (Pécas)       °       °      
Les Frères Pétard (Palud)   °           °      
Les Superflics de Miami (Corbucci)         °       °    
Un homme et une femme, vingt ans déjà (Lelouch)   °           °      
Zone rouge (Enrico)   °     °            
Le Justicier de New York (Winner)           °     °   °
Le Passage (Manzor)   °   ° °            
  Antoine Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Nolan Rémi Vincent

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Frédéric :
1- Le Rayon vert (Rohmer) 2- Maine-Océan (Rozier) 3- Double messieurs (Stévenin) 4- Ginger et Fred (Fellini) 5- Le Sacrifice (Tarkovski) 6- Tenue de soirée (Blier) 7- After Hours (Scorsese) 8- Le Soulier de satin (de Oliveira) 9- Police Fédérale Los Angeles (Friedkin) 10- Faubourg St Martin (Guiguet) Gardien de la nuit (Limosin)
Anciens : A Touch of Zen (King Hu) Ajantrik (Ghatak) Contes cruels de la jeunesse (Oshima)

Pierre :
Top 20 : 1-Mauvais sang (Carax) ****** 2-A touch of zen (Hu)****** 3-Touki-Bouki (Mambety)****** 4-Le soulier de satin (Oliveira)***** 5-Ultravixens (Meyer)**** 6-Le jour des morts vivants (Romero) 7-Bianca (Moretti) 8-La terre jaune (Kaige) 9-Les feux d'Himatsuri (Yanagimachi) 10-Nomads (Mc Tiernan) 11-Down by law (Jarmusch) 12-L'âme soeur (Murer) 13-Le docteur et les assassins (Francis) 14-Maine océan (Rozier) 15-Crazy family (Ishii) 16-Régime sans pain (Ruiz) 17-Contes cruels de la jeunesse (Oshima) 18-La légende de la forteresse de Souram (Paradjanov) 19-Les yeux brûlés (Roth) 20-Le diable au corps (Bellocchio)
les 68 hors liste suivants : Les trottoirs de Saturne (Santiago)*** Next of kin (Williams)*** Les baliseurs du désert (Khemir)*** Rosa Luxemburg (Von Trotta)*** Oriane (Torres)*** L'araignée de satin (Baratier)*** Les aventures de Buckaroo Banzaï (Richter)*** Money movers (Beresford)*** Ajantrik (Ghattak)*** L'élu (Kagan)*** Padre nuestro (Regueiro)*** Mammame (Ruiz)*** Mort sur le gril (Raimi)*** Vingt jours sans guerre (Guerman)*** Future cop (Band)*** L'histoire officielle (Puenzo)*** Dyonisos (Rouch)*** Le dernier survivant (Murphy)*** Atlantis interceptors (Deodato)*** Sarraounia (Hondo)** Opera do malandro (Guerra)** Contact mortel (Barwood)** La femme secrète (Grall)** Mystère (Vanzina)** Rose bonbon (Deutch)** Atomic cyborg (Martino)** Une baraque à tout casser (Benjamin)** Sans issue (Cokliss)** Teen wolf (Daniel)** Le couteau sous la gorge (Mulot)** Heros boys (Mastorakis)** Zappa (August)** Sauve toi Lola (Drach)** Créature (Malone)** Vindicator (Lord)** Pourvu que ce soit une fille (Monicelli)** Le fruit défendu (Brunet)** Les folles années du twist (Zemmouri)** Prière pour un tueur (Hessler)** L'esclave blonde (Gariazzo)** L'intruse (Gantillon)** Une race à part (Mora)** Banco (Richards et Jameson)** Project Ginger (Seven)** La folle équipée / mad mission 2 aces go places (Tsang)** Les trois furies du ninja (Timoer)** Illustres inconnus (Stanojevic)** Etats d'âme (Fansten)** Prisonnière de la vallée des dinosaures (Tarantini)** Le feu de St Elmo (Schumacher)* Les révoltées de l'enfer (Firmansyah)* Les croque-morts en folie ! (Howard)* Solo pour deux (Reiner)* La brûlure (Nichols)* Rue du départ (Gatlif)* Phoenix the ninja (Fong Ho)* Youngblood (Markle)0 Peur bleue (Atias)0 Nuit de noces chez les fantômes (Wilder)0 Blackout (Hickox)0 Cap sur les étoiles / Space camp (Winer)0 Aigle de fer (Furie)0 Banana's boulevard (Balducci)0 Le cri de la hyène (Chan Chuen)0 La dernière image (Lakhdar-Hamina)0 Shocking Asia 2 (Olsen)0 Rendez-vous avec la mort / Flight 90 (Lewis)0
36 longs-métrages inédits A l'ombre de la canaille bleue (Clementi)****** Entrails of a virgin (Gaira)***** Prison de cristal (Villaronga)**** Cidade oculta (Botelho)**** Stammheim (Hauff)**** Le maître de la Camorra (Tornatore)**** He never dies (Yukikusumi)**** Peking opera blues (Tsui Hark)*** The hungry snake woman (Putra)*** Nem tudo e verdade (Szganzerla)*** Vicious lips (Pyun)*** Entrails of a beautiful woman (Gaira)*** Rawhead rex (Pavlou)*** Robot holocaust (Kincaid)*** Uniform virgin : The prey (Sato)*** Hong Kil-dong (Kil-in Kim)*** La puissance de ninja (Ho)** Hammer (Castellari)** Le chemin de la gloire (Hill)** L'oeil du tueur (Cammell)** La lampe (Daley)** La vengeance des monstres (Cohen)** Breeders (Kincaid)** Monster the closet (Dahlin)** Barnum ! (Hughes)** Phantom (Marvin)** Dragon rapide (Camino)** Les sexorcistes/Dickman and throbbin (Tanner)* Olor a muerte (Rodriguez Jr)* L'année du sex dragon (Jeremy)* Starknight la légende du futur (Colomo)* La guerra de los locos (Matji)* War victims (Wang)* Blue lace (?, Essex video)* Amazons (Sessa)00 Las colegialas (Siro)00
2 moyens métrages Gimme shelter (Sato)**** Sexy battle girls (Watanabe)****
18 courts-métrages Fingered (Kern)**** Bois ton café (Rohmer)**** Adoration (Smolders)*** In between the notes (Farley)*** Rocky 6 (Kaurismaki)*** La petite danseuse de 14 ans d'Edgar Degas (Alekan)*** Goodbye 42nd street (Kern)*** Photo diary (Ito)*** Mommy mommy where's my brain? (Moritsugu)*** Requiem pour une peinture à l'eau (Gregogna)*** Meetin' WA (Godard)*** Exercices d'atelier (Lozinski)*** Le banquet (Bardine)** King of sex (Kern)** Death vallée 69 (Kern)** Submit to me (Kern)** Le bridge (Dagneau)** Perils (Child)**

Mister Arkadin :
**** :
*** : Mauvais sang (7) ; Tenue de soirée (7) ; My Beautiful Laundrette (7) ; L’Honneur des Prizzi (7)
** : After Hours (6) ; Pirates (6) ; Le Secret de la pyramide (6) ; Rosa la Rose, fille publique (6) ; Le Rayon vert (5) ; Hannah et ses sœurs (5) ; Down by Law (5) ; Les Fugitifs (5) ; Inspecteur Laverdin (5) ; Chambre avec vue (5) ; Le Nom de la rose (5)
* : Le Sacrifice (4) ; Ginger et Fred (4) ; Max mon amour (4) ; Soleil de nuit (4) ; Rocky IV (3) ; Double messieurs (3)
o : Maine-Océan (2) ; Descente en enfers (2) ; Deux Enfoirés à Saint-Tropez (2)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter, ou vus trop jeune pour avoir vraiment une opinion ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : Mélo ; Thérèse ; Autour de minuit ; Le Paltoquet ; Aliens, le retour ; Manon des sources ; Jean de Florette ; Le Diamant du Nil ; les Fantasmes de Miss Jones ; Police Academy III, Instructeurs de choc ; Shanghai Surprise

 

LE SONDAGE TWITTER DU DR. ORLOF :

Quel est le meilleur film sorti en 1986 ? (66 votants)

1er Le Rayon vert (Rohmer) 7 voix
2ème Mauvais sang (Carax) 6 voix
3ème Le Sacrifice (Tarkovski) 5 voix
4èmes Maine océan (Rozier), To live and die in LA (Friedkin), Le Nom de la rose (Annaud) 4 voix
7èmes (3 voix) : Hannah et ses sœurs (Allen), Down by law (Jarmusch), Inspecteur Lavardin (Chabrol), Les Aventures de Jack Burton (Carpenter), Out of Africa (Pollack)
Viennent ensuite avec deux voix : Touch of Zen (King Hu), Thérèse (Cavalier), Mélo (Resnais), Tenue de soirée (Blier)
Cités une seule fois : Deux enfoirés à Saint-Tropez (Pécas), Le Jour des morts-vivants (Romero), L'âme sœur (Murer), Zoo (Greenaway), La Folle journée de Ferris Buller (Hugues), After hours (Scorsese), Double messieurs (Stevenin), Le Diable au corps (Bellocchio), Max mon amour (Oshima), L'auberge du printemps (King Hu), Mission (Joffé), La couleur pourpre (Spielberg), Aliens (Cameron)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Jean de Florette, Claude Berri, 7 223 657 entrées
2. Manon des Sources, Claude Berri, 6 645 117 entrées
3. Rocky 4, Sylvester Stallone, 4 986 706 entrées
4. Le Nom de la rose, Jean-Jacques Annaud, 4 958 281 entrées
5. Out of Africa, Sydney Pollack, 4 848 916 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Mauvais Sang (Léos Carax)
- Prix Méliès : Thérèse (Alain Cavalier)
- Prix Jean Vigo : Maine Océan (Jacques Rozier)
- César du meilleur film : Thérèse (Alain Cavalier)
- Oscar du meilleur film : Out of Africa (Sydney Pollack)
- Festival de Venise, Lion d'or : Le Rayon vert (Eric Rohmer)
- Festival de Cannes, Palme d'or : Mission (Roland Joffé)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Stammheim (Reinhard Hauff)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Jezioro Bodenskie (Janusz Zaorski)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : La Moitié du ciel (Manuel Guttierez Aragon)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1986 sur le site Encyclo-Ciné)

14/12/2015

Sur vos écrans en 1984

EDITORIAL :

Par Jocelyn M.

1984,leone,rohmer,wenders,kaufman,greenaway,fellini,forman,naruse,le tacon,danteJe ne connais pas vraiment mes collègues de Zoom Arrière - la réciproque, en toute logique, valant tout autant. A dire vrai, la salle de rédaction est pour le moins immatérielle et la plupart d'entre nous n'a qu'une vague idée, au détour d'un jpeg sans doute avantageux, de l'apparence de chacun. Et, malgré les écrits des uns et des autres, une plus vague encore de l'histoire cinéphilique de tel ou telle. Je ne sais pas en outre quel est l'age moyen de cette tonitruante équipe rassemblée par le vaillant et pugnace Edouard (que je connais un tout petit peu plus que les autres, à l'égal des deux Vincent peut-être, ayant tenté, de loin en loin, de nous rapprocher - et même collectivement "fomenté", pour tout dire). Je l'estime à une petite quarantaine, déjà engagée - force est de le reconnaître.

Ces considérations seraient de peu d'importance, si elles ne sous-entendaient pas que, depuis quelques tout récents mois, le rapport aux films consciencieusement notés dans cette page a soudainement changé. En effet, alors que pour les crus précédents les visionnages et les appréciations étaient forcément entrepris sous l'angle de la postérieure séance "de rattrapage" (quelle que soit la taille de l'écran qui la permit), il y a fort à parier que la majeure partie des films étoilés à partir de la toute fin des années 70 puissent avoir été vus en leur temps et leur actualité exacte, au diapason de l'existence de chacun (film et spectateur). Ce qui change tout. Ou pas mal de choses. A commencer par la bienveillance mais aussi la honte. Et surtout une mise en perspective a posteriori, aux conséquences devenues délicates par un supplément "d'objectivité".

Je m'explique. D'une part cette objectivité, parfois chefdoeuvrale, d'un film m'importe peu (pas pour rien que mes louanges et mes diatribes aient cours sur une page sous-titrée "le cinéma scandaleusement pris par la quille"). D'une autre, de part, c'est davantage - mais à cette ligne parvenus vous l'avez bien compris - mon histoire personnelle au travers des films qui fait battre mon cœur cinéphile. Et qui fait que je me sens parfois (souvent ?) seul, perdu avec mes étoiles, dans la présente et brillante page qui porte au pinacle tel Rohmer, tel Bergman ou, diantre tel Marker ! (en lieu et place du Zombie de Romero ou du Rambo premier (sang) du nom).

Je m'explique again. Je doute fort que, si il a la petite quarantaine suspectée (et pis, donc, s'il est plus jeune !), le critique ZoomA lambda ait vu Pauline à la Plage ou Sans Soleil à l'époque, en salles. C'est bien dans son ultérieure quête cinéphile qu'il entreprit d'entasser ces chédeuvres dument recommandés par telle ou telle émérite rédaction ayant pignon (la tête du classement 1983 s'en ressent d'ailleurs plus "bigarré" que jusqu'alors). Je ne critique pas l'état de fait, j'en fais encore autant aujourd'hui, découvrant chaque jour un machin d'hier qui a bien du mérite et qui bouleverse la donne jusqu'alors établie. Mais je me justifie.

Il n'est pas rare, mois après mois, que les deux ou trois premiers films du classement ne jouissent pas de mes étoiles. Tantôt n'ai-je pas vu les films, tantôt depuis trop longtemps pour me prononcer. Le comble à mes yeux c'est que depuis deux mois (soit l'année 1982), je commence à avoir vu un bon paquet de films de l'année, en salles et en leur fameux temps pour la plupart. Et que l'année 1984 qui nous occupe aujourd'hui est une façon de sommet (mon innocente acmé cinéphage - c'est à dire ma consommation délibérée, sans guide autre que les outils marchands (et non critiques) de chaque production (casting, bandes annonces, sujets, affiches, …) - de films en salles va connaître une plénitude pour deux-trois ans encore), d'où surnagent les indépassables SOS Fantômes et Gremlins, merveilles de divertissements "intelligents". Mais que le tiercé de tête est finalement distribué entre Leone, Rohmer et Wenders.

Loin de moi toutefois l'idée de devoir faire coïncider un classement qualitatif avec le box office. Loin de moi pareillement la tentation de rabaisser les prescriptions et notations de mes collègues (que je ne connais pas, je vous le rappelle) ni de mettre en accusation leur propre démarche, leur propre chemin, leur sincérité individuelle (dont j'ignore en définitive tout, même la possible feinte). Seule proche de moi, celle simplement de me distinguer en décidant de ne pas reconsidérer rétrospectivement le millésime, après séances postérieures, et de m'en tenir à la vibration (vraisemblablement fantasmée, nostalgisée même) de l'époque. Et, partant, permettre aussi à l'éventuel cinéphile buissonnier de ne pas se croire le dernier des abrutis non plus, sous prétexte qu'il n'a jamais vu d'Ozu ou que l'évocation de Splash ou de L'Ascenseur l'émeut davantage que le Carmen de Rosi ou le Dimanche à la Campagne de Tavernier.

Je dis juste qu'en ces maussades semaines où il est légitime de vouloir "être Paris", de vouloir "être en terrasse", j'opte pour "être", avant toute autre chose, "moi". Dont acte. Sachez désormais que, comme Flaubert était sa Mme Bovary, ma colonne Zoom Arrière, et plus que toute autre cette cuvée 1984 (qui voit Sergio Leone décrocher son unique trophée tandis que Rhohmer en est déjà à deux), avant d'être un guide cinéphile en soi,... et ben c'est Moi. 1984, c'est moi (pas Orwell qu'aurait dit ça, tiens).

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 210 longs métrages (sur les 590 sortis en salles), avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Rémi Vincent
Il était une fois en Amérique (Leone) **** **** **** **** **** **** **** **** **** ****
Les Nuits de la pleine lune (Rohmer) **** *** **** *** **** ****   *** *** ***
Paris Texas (Wenders) **** *** **** **** **** *** *** ****    
L'Etoffe des héros (Kaufman)   ****   **** **** **   ** **** ****
Meurtre dans un jardin anglais (Greenaway) ****   *** **** **** * *** ****   ***
Et vogue le navire (Fellini) **** ** ** ****   ***   ****   ***
Amadeus (Forman) *** ** *** **** **** ** **** *** * ***
Nuages flottants (Naruse)   ** *** *** **** ***       ****
Cochon qui s'en dédit (Le Tacon)                 **** ****
Gremlins (Dante) *** ** ** *** *** ** **** ** *** ****
La Déesse (Ray)   **** ** ****   ***        
Broadway Danny Rose (Allen) *** ** *** *** ***   ****     ***
L'Amour à mort (Resnais) ***   **** *** **** * ***   *** **
Scarface (De Palma) ** **** *** * **** ** *** **   ****
Boy Meets Girl (Carax) ***   ** *** *** **   ****    
Cinématon (Courant)     **** ** ***         ***
Notre histoire (Blier)   * **** ** ***   *** ***   ***
Vidéodrome (Cronenberg) ** ** **** ** **** ** **** *   ***
SOB (Edwards)   *** ** *** ***         ***
Star 80 (Fosse)   *** **   ****     **   ***
Dead Zone (Cronenberg)   *** **** ** **** * *** *   ***
Rusty James (Coppola) *** * ** *** **** *** *** *   ***
Liberté la nuit (Garrel)     ***   **** **        
Looker (Crichton)         ***   ***     ***
New York deux heures du matin (A. Ferrara)     **   ***   ***     ***
Prénom Carmen (Godard)   ° ***   *** ***   *** ***  
Christine (Carpenter)     **   **   *** ** *** ***
Top secret (Zucker, Abrahams & Zucker)     ** ** **   *** **   ****
Polar (Bral)       *** *** **   **    
Under Fire (Spottiswoode)       ** ***   **     ***
L'Amour par terre (Rivette)     **** ** **          
La Ville des pirates (Ruiz)     ** ** **** **        
Le Tueur était presque parfait / The Hit (Frears)     **   ***         ***
Cinématon 290 à 349 (Courant)     **** **            
Forbidden Zone (Elfman)         ***   ***      
Le Conte des contes (Norstein)   ***       ***        
Bayan Ko (Brocka)         ****          
Bonjour les vacances (Ramis)             ****      
Fleurs de papier (Dutt)         ****          
A mort l'arbitre ! (Mocky) ** ** ** ** *** * *** **    
Osterman Weekend (Peckinpah)   °     *** ** ** ** *** ***
Au-dessous du volcan (Huston)     * ** *** **       ***
Les Copains d'abord (Kasdan)   **   ** ***     *   ***
Mille neuf cent quatre-vingt-quatre (Radford) *** *   *** **          
La Forteresse noire (Mann)   °     ***   ***     ***
La Quatrième Dimension (Landis, Spielberg, Dante & Miller)         ***   ** *   ***
Local Hero (Forsyth)     ** **   *       ****
Permanent Vacation (Jarmusch)     ** ** ***   **      
Indiana Jones et le temple maudit (Spielberg) ** ° ** * ** * *** * *** ****
Amerika rapports de classes (Huillet & Straub)     *** **   **        
Le Meilleur (Levinson) ** **               ***
Un dimanche à la campagne (Tavernier) ** * ** ** ** * *** **    
La Diagonale du fou (Dembo) **       **   ** *   ***
Les Rues de feu (W. Hill)   **   ** **   **     **
Cal (O'Connor)     **   ***          
L'Affrontement (Newman)   ****           *    
La Foire des ténèbres (Clayton)         ***   **      
Le Pays où rêvent les fourmis vertes (Herzog)         ***     **    
Utu (Murphy)         ***         **
L'Ascenseur (Maas)     **   **   **     **
Le Retour de l'inspecteur Harry (Eastwood)   ** ° * *** * **     ***
S.O.S. fantômes (Reitman) **   ° * ** * ****   *** *
La Clé (Brass)     **   **     **    
Le Futur est femme (Ferrerri)     **   **     **    
Maria's Lovers (Kontchalovsky)         ***     *   **
Paris vu par... vingt ans après (Akerman, Dubois, Garrel, Mitterand, Nordon & Venault) ***         *   **    
Brainstorm (Trumbull)         ***          
Female Trouble (Waters)         ***          
La Fête de Gion (Mizoguchi)   ***                
Le Lézard noir (Fukasaku)         ***          
Le Temps suspendu (Gothar)       ***            
Les Années déclic (Depardon)       ***            
Les Rats de Manhattan (Mattei)             ***      
Les Yeux, la bouche (Bellocchio)         ***          
Liquid Sky (Tsukerman)             ***      
Rosa (Samperi)             ***      
Un homme parmi les loups (Ballard)                   ***
Les Ripoux (Zidi) * ** *** * **   **   * **
Marche à l'ombre (Blanc) * ** *** ** *   ** * * **
Risky Business (Brickman) *       **   *** *    
A la poursuite du diamant vert (Zemeckis) ** ** ° * **   *** * ° **
Greystoke, la légende de Tarzan, seigneur des singes (Hudson) * **   ** ** **   ** ° **
L'Histoire sans fin (Petersen) *           ** * *** *
Biquefarre (Rouquier)               ** **  
La Garce (Pascal)   ***     *          
Le Tartuffe (Depardieu)               **   **
P'tit Con (Lauzier)     **       **      
Tendres Passions (Brooks)               *    
Xtro (Davenport)         **   **      
Contre toute attente (Hackford)         **     *   **
Deux Mille dix-neuf après la chute de New York (Martino)         *   ***     *
Femmes de personne (Frank)     **   *     **    
La Nuit des juges (Hyams)       * **   **      
To Be or Not To Be (Johnson)             ** *   **
Tricheurs (Schroeder)     **   **     *    
Cent Jours à Palerme (G. Ferrara)         ** * ** *    
Fort Saganne (Corneau) °   **         **   **
Frankenstein 90 (Jessua)     *       ** **   *
Police Academy (Wilson) *     *     ** ° *** *
Ronde de nuit (Missiaen)   °     *   ** **   *
La Septième Cible (Pinoteau)     *   *   ** *    
Le Bon Plaisir (Girod)         *     * * **
Le Bounty (Donaldson)         **     * * *
Le Moment de vérité / Karaté Kid (Avildsen)       * *   **      
A coups de crosse (Aranda)     °   ***   *      
Krull (Yates)             **     **
La Femme flambée (Van Ackeren)     **   **     °    
Gorky Park (Apted)         **   *      
L'Hôtel New Hampshire (Richardson)         **     *    
La Pirate (Doillon)     *   **          
Le Jumeau (Robert)     **         *    
Le Mystère Silkwood (Nichols)         **     *    
Mesrine (Génovès)         *   **      
Retour vers l'enfer (Kotcheff)             ** *    
Souvenirs souvenirs (Zeitoun)               °   ***
Bad Boys (Rosenthal)             **      
Cannonball 2 (Needham)             **      
Don Camillo (T. Hill)             **      
Journal intime (Meszaros)     **              
La Comtesse perverse (C. Leone)             **      
Le Jour d'après (Meyer)         **          
Le Juge (Lefebvre)         **          
Le Manoir de la peur (Walker)         **          
Le Succès à tout prix (Skolimowski)         **          
Les Fausses Confidences (Moosmann)             **      
Mad Mission (Tsui)             **      
Pionniers à Ingolstadt (Fassbinder)           **        
Roar (Marshall)             **      
Rosemary's Killer (Zito)             **      
Scénario du film Passion (Godard)           **        
Sheena reine de la jungle (Guillermin)             **      
Streamers (Altman)               **    
Timerider, le cavalier du temps perdu (Dear)                   **
Rue Barbare (Béhat)   * ° * **   ** °   *
Splash (Howard) *     * *   **   *  
Conan le destructeur (Fleischer)         **   * * ° **
La Femme publique (Zulawski)     *   **     * °  
C'est la faute à Rio (Donen)   * *   *          
Un amour de Swann (Schlöndorff)     °         *   **
Gwendoline (Jaekin)     °   °   ** * ° **
Pinot simple flic (Jugnot) ° ** **   *   ** ° °  
La Smala (Hubert) °   **       ** °    
Le Garde du corps (Leterrier) ° ° **   *   *      
La Malédiction du pharaon (Fulci)         *   *      
La Tête dans le sac (Lauzier)     *         *    
Les Exterminateurs de l'an 3000 (Carnimeo)             **     °
Mississippi Blues (Tavernier & Parrish)     ° **            
Signé Lassiter (Young)             * *    
Vendredi treize chapitre final (Zito)         °   **      
Canicule (Boisset)     °   *   ** °    
Carmen (Rosi)     ° °       *   **
Paroles et musique (Chouraqui) °     ° *   ** °   *
Les Morfalous (Verneuil)     ° ° *   ** ° *  
Attention les dégâts ! (Barboni)       °     ** °   *
Footloose (Ross) *     °     ** °    
Rive droite, rive gauche (Labro) °       *   * °   *
Ave Maria (Richard)     °   *     *    
Réveillon chez Bob (Granier-Deferre) °             °   **
Blastfighter, l'exécuteur (Bava)         *          
Deux Mille vingt Texas Gladiators (Massaccesi)             *      
Hot Dog (Markle)             *      
L'Homme aux fleurs (Cox)     *              
L'Invasion des piranhas (Margheriti)               *    
La Bible (Carné)               *    
Le Chevalier du monde perdu (Massetti)             *      
Le Gladiateur du futur (Massaccesi)             *      
Le Palace en délire (Israel)             *      
Le Retour de l'étalon noir (Dalva)               *    
Le Sang des autres (Chabrol)         *          
Le Secret des Sélénites (Image)             *      
Les Cavaliers de l'orage (Vergez)         *          
Les Guerriers du Bronx 2 (Girolami)             *      
Les Voleurs de la nuit (Fuller)         *          
Louisiane (De Broca)                   *
Maria Chapdelaine (Carle)               *    
Pavillons lointains (Duffell)                   *
Viva la vie (Lelouch)               *    
Yentl (Streisand)               *    
La Vengeance du serpent à plumes (Oury) °   ° ° **   * ° * *
Supergirl (Szwarc) °           ** °    
L'Addition (Amar) °     ° °   * *    
Aldo et Junior (Schulmann)     °         *    
La Triche (Bellon)         °     *    
Les Fauves (Daniel)         °   *      
Les Nouveaux Barbares (Girolami)             *     °
Liste noire (Bonnot)         °     *    
Un été d'enfer (Schock)         °   *      
L'Année des méduses (Frank) ° * * ° °     °    
Le Joli Cœur (Perrin)     °       * °    
L'Arbalète (Gobbi)     °   °   * °    
Emmanuelle 4 (Leroi & Letans)   ° °   °     *   °
Joyeuses Pâques (Lautner) °   * ° °     °    
Le Bon Roi Dagobert (Risi) °   ° °       * °  
Par où t'es rentré, on t'a pas vu sortir ? (Clair)     °   °   ° °    
Retenez-moi ou je fais un malheur (Gérard)       °     ° °    
Lady Libertine (Kikoïne)     °         °    
Vive les femmes ! (Confortès)     °         °    
Charlots Connection (Couturier)               °    
Dortoir des grandes (Unia)     °              
L'Etincelle (Lang)     °              
La Condition de l'homme II (Kobayashi)   °                
La Condition de l'homme III (Kobayashi)   °                
Le Bébé Schtroumpf (Hanna, Barbera, Baldwin & Peyo) °                  
Le Léopard (Sussfeld) °                  
Le Tombeur, le frimeur et l'allumeuse (Davidson)             °      
Le Vol du Sphinx (Ferrier)               °    
Les Dix-Huit Filles de bronze de Shaolin (Chian)     °              
Les Trottoirs de Bangkok (Rollin)     °              
Tir à vue (Angelo)         °          
  Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Rémi Vincent

Nolan :
*** : Il était en fois en Amérique / Amadeus / Gremlins / Scarface
** : Paris Texas / L'Etoffe des héros / Dead Zone / Christine / Indiana Jones et le temple maudit / S.O.S. fantômes
* : Top secret / Marche à l'ombre / A la poursuite du diamant vert / Greystoke, la légende de Tarzan, seigneur des singes / Le Moment de vérité
° : Police Academy / Krull / Splash / Conan le destructeur / Pinot simple flic / La Smala / Les Morfalous / Attention les dégats ! / Footloose / La Vengeance du serpent à plumes / Supergirl / Vivre pour survivre

Timothée :
**** : Il était une fois en Amérique
*** : Paris Texas / Amadeus / Gremlins / Tendres Passions
** : Broadway Danny Rose / Vidéodrome / 1984 / Indiana Jones et le temple maudit / Le Retour de l'inspecteur Harry / A la poursuite du diamant vert
* : Scarface / Les Ripoux / Greystoke, la légende de Tarzan, seigneur des singes / Splash

Antoine :
*** : Amadeus / Scarface
** : Indiana Jones et le temple maudit
* : S.O.S. fantômes / Les Ripoux / Marche à l'ombre / Greystoke, la légende de Tarzan, seigneur des singes
° : Pinot simple flic / La Vengeance du serpent à plumes / Le Bon Roi Dagobert

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Frédéric :
1- Il était une fois en Amérique (Leone) 2- Les Nuits de la pleine lune (Rohmer) 3- Amerika/Rapports de classes (Straub-Huillet) 4- Boy Meets Girl (Carax) 5- Prénom Carmen (Godard) 6- Vidéodrome (Cronenberg) 7- L'Amour par terre (Rivette) 8- Liberté, la nuit (Garrel) 9- Paris, Texas (Wenders) 10- L'Etoffe des héros (Kaufman) Rusty James (Coppola) Sur le banc : L'Affrontement (Newman) Biquefarre (Rouquier) Notre histoire (Blier) Rue Fontaine (Garrel - court-métrage) Le Succès à tout prix (Skolimowski) Scarface (De Palma) SOB (Edwards) Ancien : Nuages flottants (Naruse)

Pierre :
1-La ville des pirates (Ruiz) 2-Vidéodrome (Cronenberg) 3-Il était une fois en Amérique (Leone) 4-Scarface (De Palma) 5-Le lézard noir (Fukasaku) 6-Le tueur était presque parfait/ The hit (Frears) 7-Paris-Texas (Wenders) 8-Les nuits de la pleine lune (Rohmer) 9-L'ange (Bokanowski) 10-La déesse (Ray) 11-Prénom Carmen (Godard) 12-Gremlins (Dante) 13-Forbidden zone (Elfman) 14-Carmen (Rosi) 15-les années déclic (Depardon) 16-La femme publique (Zulawski) 17-Cochon qui s'en dédit (Le Tacon) 18-Quilombo (Diegues)* 19-La condition de l'homme 3 : La prière du soldat (Kobayashi) 20-La clé (Brass) 21-Ai Nu esclave de l'amour/Intimate confessions of a chinese courtesan (Chu Yuan) 22-Liberté la nuit (Garrel) 23-Rusty James (Coppola) 24-New-York deux heures du matin (Ferrara) 25-Female trouble (Waters)
les 28 hors liste suivants Lonesome cowboys (Warhol)*** Bush mama (Gérima)*** La condition de l'homme 1 : il n'y a pas de plus grand amour (Kobayashi)*** Flagellations (Walker)*** Le serpent noir (Meyer)*** Euskadi hors d'état (Mc Caig)*** Baara/ Le travail (Cissé)*** Partenaires (D'Anna)*** L'enfer de la violence (Thompson)*** Le crime de Cuenca (Miro)*** Amok (Ben Barka)*** Alsino et le condor (Littin)** Tonnerre (De Angelis)** Siège (O'Connell et Donovan)** Sans témoin (Mikhalkov)** Gabriela (Barreto)** Wend Kuuni, le don de dieu (Kaboré)** Fraulein ss / Destin de femme (Caiano)** A seize ans dans l'enfer d'Amsterdam (Di Silvestro)** Rayons x (Davidson)** Viol, la grande peur (Chevalier)** les rats attaquent (Clouse)* La fille en rouge (Wilder)* Vivre pour survivre (Pallardy)* Angel (O'Neill)* La cage aux poules (Higgins)* L'intrus (Jouannet)* Moscou à New-York (Mazursky)°
26 longs métrages inédits 1-Los motivos de Berta (Guerin)***** 2-Decoder (Muscha)**** 3-El pico 2 (De la Iglesia)**** 4-Au-dessus de la loi/ Hissatsu! (Sadanaga)*** 5-Death warmed up (Blyth)*** 6-Meantime (Leigh)*** 7-Cat's eye (Teague)*** 8-The executionneer part 2 (Bryan)*** 9-Veneno para las hadas (Taboada)*** 10-Impulse (Baker)*** 11-On est pas des minus (Carré)** 12-Seize bougies pour Samantha / Happy birthday (Hughes)** 13-Zacharius (Grinberg)** 14-Le coucou de la forêt noire (Moskalyk)** 15-Splash x /Incroyable sirène (Morehead)** 16-La femme en spirale (Davy)** 17-Le retour de Godzilla (Hashimoto)** 18-Danger mutations (Stevens)** 19-Reten de Catia (De la Cerda)* 20-Padre Pedro e a revolta das crianças (Cavalvanti)* 21-L'amour plus fort (Laing)* 22-Le testament du professeur Dowell (Menaker)* 23-Nadia (Cooke)* 24-Educating Julie (Hardman)° 25-Jumeaux and co (Schwabenitzky)° 26-Danger maximal / Le principe de l'arche de Noé (Emmerich)°
4 moyens métrages 1-Futuropolis (Segal et Trumbo)**** 2-Which side are you on? (Loach)**** 3-Le temps (Van der keuken)*** 4-La ballade du petit soldat (Herzog)**
12 courts métrages 1-Ghost (Ito)**** 2-Neuvaine (Smolders)**** 3-The woman in the window (Williams)*** 4-Frankenweenie (Burton)*** 5-Record players (Marclay)*** 6-Toutes les femmes sont des Jeanne d'Arc (Lemaître)*** 7-Syntagma (Export)*** 8-le livre de Marie (Miéville)** 9-2084 (Marker)** 10-Rude raid (Caro)** 11-Klipperty klops (Kotting)** 12-Qui es-tu Johnny Mac? (Poupaud)**

Un-simple-amateur :
1- Il était une fois en Amérique (Leone) 2- Le Conte des contes (Norstein) 3- Nuages flottants (Naruse) 4- La Déesse (Ray) 5- Les nuits de la pleine lune (Rohmer) 6- Meurtre dans un jardin anglais (Greenaway) 7- Paris, Texas (Wenders) 8- Et vogue le navire (Fellini) 9- L'Etoffe des héros (Kaufman) 10- Boy Meets Girl (Carax)

Mister Arkadin :
**** : Paris Texas (9)
*** : Notre histoire (7) ; Un dimanche à la campagne (7) ; Le Tartuffe (7)
** : Boy Meets Girl (6) ; Cinématon (6) ; Il était une fois en Amérique (6) ; Les Ripoux (6) ; Les Nuits de la pleine lune (6) ; Indiana Jones et le temple maudit (5) ; Gremlins (2) ; Scarface (5) ; La Clé (5) ; Meurtre dans un jardin anglais (5)
* : Greystoke, la légende de Tarzan, seigneur des singes (4) ; Amadeus (4) ; À mort l’arbitre ! (3) ; La Diagonale du fou (3)
o : Emmanuelle 4 (2) ; Canicule (1) ; La Vengeance du serpent à plumes (1)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter, ou vus trop jeune pour avoir vraiment une opinion ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : Et vogue le navire ; Broadway Danny Rose ; Vidéodrome ; Prénom Carmen ; Local Hero ; Le Retour de l’inspecteur Harry ; S.O.S. Fantômes ; Fort Saganne ; Le Bon Plaisir ; La Femme flambée ; Retour vers l’enfer ; Rue Barbare ; Un amour de Swann ; Pinot simple flic ; La Smala

 

LE SONDAGE TWITTER DU DR. ORLOF :

Quel est le meilleur film sorti en 1984 ? (70 votants)

1- Il était une fois en Amérique (Leone) (12 voix)
2- Les nuits de la pleine lune (Rohmer) (11 voix)
3- Paris Texas (Wenders) (8 voix)
4- Videodrome (Cronenberg) et Amadeus (Forman) (5 voix)
6- Nuages flottants (Naruse), Scarface (De Palma), Tendres Passions (Brooks), Liberté la nuit (Garrel), E la nave va (Fellini) (3 voix)
Viennent ensuite avec deux voix : Gremlins (Dante), SOB (Edwards)
Puis cités une seule fois : Fleurs de papier (Dutt), Indiana Jones et le temple maudit (Spielberg), The dead zone (Cronenberg), Permanent vacation (Jarmusch), Meurtre dans un jardin anglais (Greenaway), Un dimanche à la campagne (Tavernier), Rusty James (Coppola), Boy meets girl (Carax), Christine (Carpenter) et Vive les femmes (Confortes)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Marche à l'ombre, Michel Blanc, 6 168 425 entrées
2. Les Ripoux, Claude Zidi, 5 882 397 entrées
3. Indiana Jones et le Temple maudit, Steven Spielberg, 5 683 254 entrées
4. Amadeus, Milos Forman, 4 585 292 entrées
5. Les Morfalous, Henri Verneuil, 3 621 540 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : La Diagonale du fou (Richard Dembo)
- Prix Méliès : Les Nuits de la pleine lune (Eric Rohmer))
- Grand prix du cinéma français : Un dimanche à la campagne (Bertrand Tavernier)
- César du meilleur film : Les Ripoux (Claude Zidi)
- Oscar du meilleur film : Tendres Passions (James L. Brooks)
- Festival de Venise, Lion d'or : L'Année du soleil calme (Krzysztof Zanussi)
- Festival de Cannes, Palme d'or : Paris Texas (Wim Wenders)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Love streams (John Cassavetes)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Stranger than Paradise (Jim Jarmusch)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : Rusty James (Francis Ford Coppola)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1984 sur le site Encyclo-Ciné)

12/05/2015

Sur vos écrans en 1977

EDITORIAL :

Par Céline

anniehall00.jpgBe kind, rewind. Pas besoin de remonter ma montre pour revenir en 1977. Cette année, les montres sont à quartz : "la magie quotidienne à votre poignet". Si Roger Moore n’est pas l’espion que j’aime le plus, j’ai adopté sa Seiko à affichage digital qui égrène heures, minutes et secondes, comme le compte à rebours d’une année explosive. Tic, tac, tic, tac... Non, ces trucs là ne font pas un bruit. Alors, "Silence on (re)tourne !"

Janvier
Deux regards intenses du cinéma en couverture de La Revue du Cinéma et de Cinéma 77, Klaus Kinski dans Nuit d’or et Marcello Mastroianni dans Todo Modo. Dans Positif, les films du mois La Rose et la flèche, Le Coup de grâce, Moi, Pierre Rivière…, Jonas, qui aura vingt-cinq ans en l’an 2000 et Nuit d’or. Le programme est chargé et, comme le dit une jeune lectrice dans le courrier de La Revue du cinéma, "les prix étudiants, une blague ! Les samedis-dimanches, les jours de fêtes, comme par miracle, nous avons droit au tarif normal." Heureusement, les étudiants de la faculté de Nancy organisent le 2ème Festival Universitaire du Film Underground. On y découvre Anger, Morrissey et Brakhage. Entre "Cinéma et luttes des minorités" et "Erotisme et Underground", les amphis font le plein. L’année cinématographique commence et Henri Langlois s’en va…

1977,allen,buñuel,truffaut,resnais,fellini,erice,wenders,argento,chang,depalma

Février
"Les traits creusés, mais l’allure toujours sportive, une pilosité à faire pâlir d’envie Burt Reynolds, les gestes parfois mécaniques, le regard souvent vague." Mais qui peut bien être cet acteur interrogé dans les pages de Cinéma 77 ? Il n’avait plus tourné depuis 1932 parce qu’"on voulait me faire faire n’importe quoi : pendant la guerre, combattre à Pearl Harbour, me battre en duel avec Zorro, rencontrer les basketteuses soviétiques et, dernièrement, détourner des avions sur Kampala." S’il a accepté de rejouer ce rôle, c’est parce qu’il était "attaché sentimentalement à cette histoire d’amour". L’acteur ne regrette rien, mais formule quelques réserves sur ce nouveau film, qui ne laisse "plus beaucoup de place pour l’inconnu, pour l’imaginaire" et sa partenaire "plus terre à terre, plus en chair" qui n’a pas l’"allure diaphane", l’"aspect immatériel" de la première. King Kong a la dent dure.
Sur la façade des cinémas, Ferracci illustre magistralement Providence d’Alain Resnais, puis Le Casanova de Fellini. La belle affiche tente d’attirer le spectateur vers le grand écran alors que le petit propose un programme qui donne le tournis. Voir et revoir.

1977,allen,buñuel,truffaut,resnais,fellini,erice,wenders,argento,chang,depalma

Mars
La saison des Festivals commence et il y en a pour tous les goûts : science-fiction et fantastique au Grand Rex ou à Clermont-Ferrand, "La Femme dans le cinéma" à Bruxelles, courts métrages français à Epinay, humour à Chamrousse ou Festival  du film des droits de l’homme à Strasbourg. Dans Positif, on revient sur la cinquième édition du Festival d’Avoriaz. Le jury présidé par Steven Spielberg a remis le Grand prix à Carrie et une mention spéciale à Sissy Spacek pour son interprétation. Alain Garsault s’interroge sur la disparition du fantastique traditionnel, "qui ne survit que par le satanisme" et l’ingérence de la science-fiction. L’heroic fantasy pointe aussi son nez avec Les Sorciers de la guerre de Ralph Bakshi, "branche de la science-fiction" qui, lit-on, ne peut "se développer sur l’écran autrement que par l’animation, tant elle exige de décors, de personnages, d’événements, éloignés de la réalité".
Connaissez-vous le célèbre PINOTALZIBERMAN ? La revue consacre cinq pages à ce metteur en scène d’un film unique "utilisant l’ensemble des codes culturels, les maniant et les remaniant, avec des procédés rhétoriques propres à ceux employés par la pub." Pendant ce temps sur FR3, dans l’émission L’Homme en question, Claude Chabrol déclare que "la connerie est plus intéressante car sans limites".

Avril
Retour sur un week-end Cahiers à Nantes dans les Cahiers du Cinéma. Quelques mots de Serge Daney résonnent : "Nous avons besoin aujourd’hui de films qui mettent le son moins fort. Qui obligent autant à tendre l’oreille qu’à bander le regard".
Dans la nuit du 8 au 9 avril, une salle d’Art et d’Essai de Perpignan est victime d’un vol avec effraction : 3 films, une caméra 16 mm et divers autres objets. Le 26 avril, un certain Comité perpignanais pour la paix sociale (que personne ne connaît) envoie au cinéma une lettre de chantage, exigeant la projection du film L’Arnaque et bien d’autres revendications fantaisistes comme le lâcher de poissons rouges dans la rivière ou le chauffage dans la guérite du policier de garde devant la préfecture. A suivre.

Mai
Rebondissements dans l’affaire du cinéma d’Art et d’Essai de Perpignan. Le 3 mai, un coup de téléphone au nom du Comité pour la paix sociale informe le cinéma que trois bobines volées se trouvent à la cité universitaire. Le 12 mai, après un nouveau coup de téléphone, un film est retrouvé brûlé. D’après la revue Cinéma 77, "la vraie raison (sans doute) de ce vol et de la destruction du film, réside dans cette phrase située au centre d’un dernier coup de téléphone : "on te forcera à donner des films pornos"".
13 mai : c’est l’ouverture du trentième Festival de Cannes et Maurice Bessy dresse un bilan noir de la situation du cinéma français : "Et si ce festival était celui de la dernière chance ?". 28 mai : le Festival de Cannes s’achève. A la télévision, le bilan contrasté se dresse depuis la plage de la Croisette. En effet, c’est en maillot de bain que la journaliste Monique Pantel et José Artur livrent leur point de vue sur le palmarès. On aura tout vu.

Juin
Il présidait le plus grand festival de cinéma du monde il y a encore quelques jours, Roberto Rossellini s’éteint le 3 juin. Dans la chronique des lecteurs de Cinéma 77, on s’emporte contre le tableau de la cote des films : "Quel est l’ostrogoth qui a osé n’accorder qu’une seule étoile à Hello Dolly ? Croyez-moi, c’est le Potemkine de la comédie musicale !". Au lendemain d’une nouvelle augmentation du prix des places de cinéma (15,50 francs en juin), on fait aussi le récit de projections catastrophiques : le son qui baisse jusqu’à devenir inaudible et la taille réduite de l’écran "qui commence à nous rapprocher du cinéma amateur à domicile : à quand les salles de cent personnes devant un écran de télévision ?". Le lecteur-spectateur craint d’y voir "les dernières cartouches d’une industrie à bout de souffle faute d’avoir compris que, sans cesser d’être une industrie, elle pouvait être autre chose de plus…" Rien ne va plus.

Juillet-Août
Sur les plages de France, on écoute en boucle Comme un oiseau. A Paris, une jeune fille d’à peine quinze ans traîne sa planche à roulettes au Trocadéro. Elle est belle et parle un français parfait. On ne sait pas très bien si elle travaille ou est en séjour linguistique à Paris. Une main attentive entre dans le champ de la caméra pour la coiffer alors qu’elle répond au journaliste. Rayonnante, Jodie Foster rappelle aux jeunes adolescents qui l’entourent qu’on "ne dit pas des gros mots sur les télés". Elle tourne Moi, fleur bleue.

Septembre
Dark Vador est la star en couverture de Positif qui consacre quinze pages au film de George Lucas. La Guerre des étoiles y est décrit comme "un divertissement pour speed freaks en blue jeans, une extravaganza de surfeur cosmique". "La Guerre des étoiles se situe à une époque indéterminée, dans une galaxie non spécifiée : elle peut avoir lieu dans un passé bien révolu ou dans un avenir vertigineusement lointain. Luke Skywalker accepte tout ce qui lui arrive avec un sentiment de familiarité, comme quelqu’un que l’inattendu n’étonnera jamais, un abonné de l’extraordinaire. Un univers nouveau, un mode de vie inédit répondent pour lui au : "what’s new ?" de l’étudiant californien devant un point d’herbe bien roulé. L’éternité pour lui est un rollercoaster, une attraction pop. (…) Pas de message occulte dans ce tohu-bohu spatial où les monstres et les fusées renvoient aux animaux familiaux et à la première bagnole d’adolescent. Le seul lien, presque involontaire, de ce film avec l’Histoire, c’est que par un caprice monumental de la consommation, George Lucas a (jusqu’au prochain record de recettes) bouleversé l’Histoire du Showbiz. (…) La Guerre des étoiles avec sa panoplie de voyageurs dans le temps digne d’un Abercrombie and Fitch du programme Apollo nous ramène à l’âge béni où les valeurs se télescopent, et où Le Conquérant de la planète Mars se lit d’une traite comme Les Trois mousquetaires ou Les Illuminations de Rimbaud. Cette jouvence qui réhabilite les genres a quelque chose du cadeau de Noël. Il contient lui aussi sa dialectique : elle est sur le seuil de votre porte, dans la bouteille de lait." Trip to the stars.

1977,allen,buñuel,truffaut,resnais,fellini,erice,wenders,argento,chang,depalma

Octobre
16 octobre 1977, une bombe explose dans le Ridgetheatre de San Francisco qui projette Cet obscur objet du désir. Quatre bobines sont volées et on retrouve sur les murs des inscriptions injurieuses. Une des inscriptions est signée Mickey Mouse. Buñuel racontera plus tard cet événement en précisant d’abord qu’il avait tenu "à installer un climat d’attentats et d’insécurité, celui que nous connaissons tous, où que nous vivions dans le monde". L’explosion finale (ou réelle) n’effacera pas le trouble de la dernière image ; cette main qui reprise soigneusement la déchirure d’une dentelle blanche ensanglantée… Au fait, il paraît que de nombreux spectateurs n’ont pas remarqué qu’elles étaient deux…

Novembre
C’est l’heure des comptes. "Irrésistible descente", le nombre de spectateurs décroît de façon vertigineuse. On s’inquiète, on réclame des réformes, on montre du doigt le petit écran, le prix des places, les exploitants… Entre restrictions et incitations, certains cherchent des solutions. "L’absence de photos à l’entrée d’un cinéma, leur remplacement par des affichettes ne comportant que du texte, signalent traditionnellement les films à caractère pornographique. Néanmoins, cette méthode a été utilisée lors de la sortie à Paris d’un film fantastique interdit aux moins de 13 ans." Cinq affichettes pour un film :

1977,allen,buñuel,truffaut,resnais,fellini,erice,wenders,argento,chang,depalma

Décembre
Numéro 200 de Positif. Ils ont répondu à l’appel lancé au début de l’année 1977 et ont envoyé des correspondances, des projets, des scénarios originaux ou des dessins. L’ensemble est d’une richesse inouïe, mais il en manque un… Il s’en est allé le jour de Noël. Goodbye, the Tramp.

1977,allen,buñuel,truffaut,resnais,fellini,erice,wenders,argento,chang,depalma

1977,allen,buñuel,truffaut,resnais,fellini,erice,wenders,argento,chang,depalma

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 205 longs métrages (sur les 691 sortis en salles), avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Buster Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Vincent
Annie Hall (Allen) *** *** **** **** *** **** *** **** *** ****
Cet obscur objet du désir (Buñuel) **** **** *** *** *** **** ***   **** ***
L'Homme qui aimait les femmes (Truffaut) **** *** *** *** *** *** *** **** *** ****
Providence (Resnais) ** **** *** **** *** **** ***   ** ****
Le Casanova de Fellini (Fellini) **** *** * *** **** **** *   **** ***
L'Esprit de la ruche (Erice) *** *** ** *** *** **** **     ***
L'Ami américain (Wenders) *** *** ° ** **** **** ** **** **** ***
Un seul bras les tua tous (Chang)           ****       ****
Obsession (DePalma) *** *** ** ** *** **** *** *** *** ****
Carrie (DePalma) ** ** *** **** ** **** * **** *** ****
Alice dans les villes (Wenders) *** **   **** *** **** **   *** **
Padre padrone (Taviani) ** **** * ** **** *** **   **** ***
Suspiria (Argento) *** *** * *** ** **** *** **** *** ****
Les Frissons de l'angoisse (Argento) ***   * ** ** **** ** **** *** ****
Le Fond de l'air est rouge (Marker) ** ****   *** ***   ***      
Pique-Nique à Hanging Rock (Weir) **   ** *** *** ****   ****   ***
Une journée particulière (Scola) ** *** **   *** *** ** *** *** ***
L'Œuf du serpent (Bergman) **     ** *** **** **   *** **
Network (Lumet) **   ***     *** *   **  
Dites-lui que je l'aime (Miller) ***   ** *** *** **     ***  
Sœurs de sang (DePalma) **   * ***   ****   ***   ***
La Ballade de Bruno (Herzog) ***     ** *** ***        
New York New York (Scorsese) ** *** ** ** ** *** ** ***   ****
Maman Küsters s'en va au ciel (Fassbinder) ***     *** * **** **      
L'Argent de la vieille (Comencini) ***   ***   ** *** **     **
Rage (Cronenberg) **     ** ** *** ** ****    
La Dentellière (Goretta) ** ***   *** *** **     * ***
Quand la panthère rose s'emmêle (Edwards) * **   *** ** **   **** ** **
Nous irons tous au paradis (Robert) ** * **** ** ** ** * *** ** ***
La Rose et la flèche (Lester) *   **   *** *** **   ** ***
Keoma (Castellari)     °   *** **** ** ***   ****
Le Dernier Nabab (Kazan) **   **   ** *** **   ** ***
L'Homme qui venait d'ailleurs (Roeg) *   ***     ***   *** ** **
Vertiges (Bolognini) ****   *     **     ** ***
Bubu (Bolognini) ***   **           *** **
La Communion solennelle (Féret) **       ***         ***
Trois Femmes (Altman) ***     *   ****        
L'Héritage (Bolognini)     ***     ***        
Les Révoltés de l'an 2000 (Ibañez-Serrador)           ****   **    
Gloria (Autant-Lara)     ****              
Duellistes (Scott) *   *   ** ****     ** **
Alice ou la Dernière Fugue (Chabrol) **     ** ** *** *   ** ***
Le Crabe-Tambour (Schœndorffer) **   *   *** * **   ***  
Mort d'un pourri (Lautner) *         **   **** ***  
Roulette chinoise (Fassbinder) **     ** * **** **      
Rocky (Avildsen) ** * ****   ** **   *** * **
La Guerre des étoiles (Lucas) * ** ** ° ** *** ** ** * ***
Un flic sur le toit (Widerberg)   **   ** ** ***        
Ames perdues (Risi) **   **     ***        
Harlan County USA (Kopple) **     ** ***          
La Question (Heynemann)       *   ***       ***
La Théorie des dominos (Kramer) **         ***   **    
Le Prête-Nom (Ritt) **             **** *  
News from Home (Akerman) ***     **         **  
Le Désert des Tartares (Zurlini) **   **     **     **  
La Machine (Vecchiali)     ** ***            
La Nuit de Saint-Germain-des-Prés (Swaim) **         ***        
Le Grand Kidnapping (Infascelli)           **       ***
Les Chasseurs (Angelopoulos) ***       **          
Les Sorciers de la guerre (Bakshi)           ***   **    
Un pont trop loin (Attenborough)   **       *       **
L'Une chante, l'autre pas (Varda) *   ** ** ***   **   *  
La Menace (Corneau) **       * **   ** ** **
Les Aventures de Bernard et Bianca (Reitherman, Lounsbery & Stevens)   * **         **   ***
L'Inspecteur ne renonce jamais (Fargo)     **     ** * ** * ***
Une sale histoire (Eustache) *     ** **   **   **  
Le Dernier des géants (Siegel) *         **       ***
Pain et chocolat (Brusati) *     **         ***  
Cocorico ! Monsieur Poulet (Rouch)             ***      
Cœur de verre (Herzog) ***                  
Des journées entières dans les arbres (Duras) ***                  
Dona Flor et ses deux maris (Barreto)           ***        
Elisa mon amour (Saura)           ***        
L'Authentique Procès de Carl-Emmanuel Jung (Hanoun)       ***            
La Sentinelle des maudits (Winner)           ***        
Le Pirate des Caraïbes (Goldstone)                   ***
Le Théâtre des matières (Biette) ***                  
Toutes les couleurs du vice (Wyder)               ***    
Vol à la tire (Schatzberg) ***                  
Week-End sauvage (Fruet)           ***        
Le Diable probablement (Bresson) ***   ° * **   **   **  
Le Juge Fayard dit le Shérif (Boisset) **     **   * * *** *  
Armaguedon (Jessua) **         *   **   **
Jabberwocky (Gilliam)       ** **     ** *  
Passage à Marseille (Curtiz) **   *   **   *     **
Flics en jean (Corbucci)           **       **
La Griffe et la dent (Bel & Vienne)                 * ***
La Tête de Normande Saint-Onge (Carle)       **   **        
Le Bus en folie (Frawley)               **   **
Le Camion (Duras) ****               °  
Mon beau légionnaire (Feldman) *                 ***
Un bourgeois tout petit petit (Monicelli) *         ***        
Des enfants gâtés (Tavernier) **       **   *      
L'Aigle s'est envolé (Sturges)           *   *   ***
L'Imprécateur (Bertuccelli)           *   **   **
Transamerica Express (Hiller) *         **       **
L'Apprenti salaud (Deville) *       **       * **
New Mexico (Peckinpah) *   * **           **
Diabolo menthe (Kurys) * * ** **   *     *  
Un moment d'égarement (Berri) °   * * ° *   ****    
Baxter, Vera Baxter (Duras) ***           **   ° °
Audrey Rose (Wise)           *   **   *
Bobby Deerfield (Pollack) **   *             *
Brancaleone s'en va-t-aux croisades (Monicelli) *           **   *  
Cours après moi shérif (Needham) *         *   **    
La Bataille de Midway (Smight)