Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2016

Sur vos écrans en 1993

EDITORIAL :

Par le Dr. Orlof

Val_Abraham.jpgUne brève histoire du temps au cinéma

Passé

Comme souvent, le cinéma s’est attaché cette année à explorer son passé, soit sous une forme comique avec Les Visiteurs, le plus grand triomphe français de l’année (au grand désespoir de certains membres de l’équipe) qui réussit l’exploit de chatouiller l’indétrônable Grande Vadrouille au box-office ou sous une forme opératique comme dans le très beau Adieu ma concubine de Chen Kaige (palme d’or partagée à Cannes avec un autre film situé dans le passé : La Leçon de piano de Jane Campion).

Adoptant une autre stratégie, certains cinéastes se sont emparés d’œuvres littéraires « classiques » pour les adapter à notre époque. Manoel de Oliveira, avec son superbe Val Abraham, transpose Madame Bovary de Flaubert dans le Portugal contemporain tandis que Doillon signe l’un de ses plus beaux films avec Le Jeune Werther, adaptation malicieuse du chef-d’œuvre de Goethe avec des jeunes comédiens époustouflants de naturel.

Présent

Mais le cinéma est avant tout un art du présent. Il est probable que si les historiens du futur veulent comprendre ce qui s’est passé en cette année 1993 (le fiasco du parti socialiste aux élections législatives, le suicide de Bérégovoy, les fossés creusés entre les élites et les administrés, entre la ville et la campagne, la question de l’écologie, de la décentralisation…), ils se rueront sur L’Arbre, le maire et la médiathèque d’Eric Rohmer, l’un des films les plus drôles de son auteur et sans doute le plus « politique ».

S’il n’évoque pas l’état du monde par le biais du réalisme engagé (Raining stones de Ken Loach sur le monde ouvrier) ou de la fable pataude parfois traversée par des éclairs de génie (Un, deux, trois soleil de Blier sur les banlieues), le cinéma peut aussi être un moyen de transcender le présent et sa banalité pour nous entraîner au cœur de l’aventure et de l’illusion de la fiction. A ce titre, Meurtre mystérieux à Manhattan est sans doute l’un des plus beaux Woody Allen. Il scelle les retrouvailles du cinéaste avec sa muse Diane Keaton et à travers une intrigue mi-policière, mi-burlesque, Woody Allen réinvente une manière de redonner du piment au couple, de lutter contre le vieillissement. Et c’est tout simplement grisant !

Futur

Et si 1993 nous annonçait déjà ce que seront les films du futur ? L’hypothèse est sans doute un peu cavalière mais quelques titres nous invitent à imaginer l’évolution du cinéma. Dans Héros malgré lui, film mineur de Stephen Frears, c’est davantage l’image en général qui est interrogée, notamment à travers cette capacité qu’ont désormais les médias de masse de transformer un individu anonyme en star d’un jour. Il y a du Preston Sturges dans cette fable, à savoir un parcours à la Capra mais sans l’idéalisme de ce dernier et avec beaucoup plus de cynisme. Warhol prédisait que chacun pourrait connaître son quart d’heure de gloire : est-ce que nous y allons tout doucement à l’heure où il est désormais possible de bénéficier de la télévision câblée et de recevoir une vingtaine de chaînes ?

La VHS nous permet d’arrêter les films comme nous le souhaitons, de les accélérer ou d’effectuer des retours en arrière. Mais imaginez qu’après l’un de ces retours en arrière, un nouveau film débute. C’est le postulat de la géniale comédie d’Harold Ramis, Un jour sans fin, dont le héros (splendide Bill Murray) voit la même journée recommencer éternellement. Pourquoi, dès lors, ne pas envisager un cinéma « interactif » où le spectateur serait libre de revenir en arrière et d’offrir une « nouvelle chance » aux personnages, afin qu’ils fassent les bons choix ou se comportent mieux ?

Chez Ramis, ce parcours à la Sisyphe offre au héros cynique l’occasion de s’améliorer et de tomber amoureux. Chez Resnais, dans son génial diptyque Smoking / No smoking, il est aussi permis de revenir en arrière et d’explorer toutes les possibilités qu’entrainent un geste accompli ou pas (prendre une cigarette ou la laisser, par exemple). Construit comme un immense arbre aux ramifications potentiellement infinies (en l’état, l’ensemble ne dure « que » cinq heures), le film se révèle néanmoins plus pessimiste (malgré sa grande drôlerie) que le film de Ramis dans la mesure où les personnages semblent tous enchaînés aux mauvais tours du Destin.

Mais ce que ces deux films annoncent, c’est surtout un cinéma ludique, détaché de la linéarité du récit et qui emprunterait une forme d’interactivité aux jeux des consoles. Si l’un des segments des aventures n’est pas satisfaisant, on peut recommencer à un point donné, revenir en arrière, avancer à sa guise…

Dès lors, on peut se plaire à imaginer le film de demain comme une somme de combinatoires, offrant aux cinéastes des ressources narratives inépuisées.

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 199 longs métrages (sur les 390 sortis en salles), avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Antoine Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Nolan Rémi Timothée Vincent
Val Abraham (Oliveira)   ****   *** ****   *** ****   ****   ***
Meurtre mystérieux à Manhattan (Allen) **** ***   **** *** **** **   ****     ***
Un monde parfait (Eastwood) *** *** **** *** *** *** ***   *** ** **** ****
Smoking / No Smoking (Resnais)   **** ** **** *** **** **** ** ** ****   ***
L'Arbre, le maire et la médiathèque (Rohmer) ** **** **** *** ***   *** **** ** ****   ***
Un jour sans fin (Ramis)   *** *** **** ** **** *** ** *** *** *** ****
Adieu ma concubine (Chen)   ***   *** *** ****           ***
Santa Sangre (Jodorowsky)           ****           ****
Les Copains d'Eddie Coyle (Yates)           ****           ****
La Leçon de piano (Campion)   **** * *** **** **** *     ***   ***
Bad Lieutenant (Ferrara)   *** * *** ** **** ** *** ** *** *** ****
Le Maître de marionnettes (Hou)   ****   ** **** *** **          
A toute épreuve (Woo)       **   ****           ****
Le Grondement de la montagne (Naruse)   *** ****   ***              
Le Temps de l'innocence (Scorsese)   **** * ** *** *** **** *** **   *** **
Hélas pour moi (Godard)   **   *** **   **** ***   ***    
Un faux mouvement (Franklin)         *** ***   **       ****
Dracula (Coppola) **** *** * *** ** **** *** ** *** * ** ***
Last Action Hero (McTiernan) ** ** **** *   ***   ** ** *** *** ****
Le Syndicat du crime (Woo)           ****           ***
Arizona Dream (Kusturica) *** **   ** *** ***   ** ***   ** ***
Panique sur Florida Beach (Dante)     ** **   ****       ** ** ****
Nuages d'été (Naruse)     ****   **   ***          
Jacques Rivette, le veilleur (Denis)       *** ***         ***    
Le Jeune Werther (Doillon)   ***   *** **   **     ***    
Body Snatchers (Ferrara)     *** **   **   **   *** *** **
Raining Stones (Loach)   **   ** *** ***   *** ** *   ***
Snake Eyes (Ferrara)   *** * **   *** ** **     *** ***
Mad Dog and Glory (McNaughton)   ** ** *** ** ***   ** **     ***
Trois Couleurs : bleu (Kieslowski) ** ** ° ** ** **** * ***   ** *** ***
Si loin, si proche ! (Wenders)   **   *** * ****           **
Fiorile (Taviani)   ***   ** **     **       ***
Les Gens normaux n'ont rien d'exceptionnel (Ferreira-Barbosa)   ***   ** ***              
Le Fils du requin (Merlet)       ** *** ***            
Hyènes (Diop-Mambety)           ***           ***
L'Eclair (Naruse)     ***   ***              
Le Pays des sourds (Philibert)       *** ***              
L'Œil de Vichy (Chabrol)   ***     ***              
Le Syndicat du crime 2 (Woo)           ***           ***
La Naissance de l'amour (Garrel)       ***     ***          
Une nouvelle vie (Assayas)       *** ***              
Orlando (Potter)           ****            
Jurassic Park (Spielberg) * ** *** ° ** *** ** * ** **** ** ***
Glengarry (Foley)   **   ** ** *** °         ****
The Snapper (Frears)   **   *** ** **** *   *      
La Part des ténèbres (Romero)       **   ***       *   ***
Ma saison préférée (Téchiné)   ***   *** ° ** *** * **     **
Cible émouvante (Salvadori)   ***   ** ** **   ** * * ***  
Titicut Follies (Wiseman)       ** ***   **          
Naked (Leigh)     ° ** **** **** *         *
Le Fugitif (Davis) *   ***     **     *     ***
Le Repas (Naruse)         ***   **          
Sabine (Faucon)   ***   **                
Red Rock West (Dahl)           **           ***
Oyuki la vierge (Mizoguchi)     ***       **          
Libera me (Cavalier)       ** ***              
The Crying Game (Jordan)       *   ****   *       **
Le Songe de la lumière (Erice)     ° *** ***   **          
Braindead (Jackson)       **       * **     ***
Garçon d'honneur (A. Lee)   **   **   ***     *      
L'Odeur de la papaye verte (Tran)   ***   ° ** *** *         **
Malcolm X (S. Lee)   **   ** ** ***       *   *
True Romance (Scott)   **       ***   * * ° ** ***
Jambon jambon (Luna)   *   ** * ***           **
La Firme (Pollack) ** *       *     **     ***
Dans la ligne de mire (Petersen)     **     **   * **     **
Une balle dans la tête (Woo)     ° **   ****            
Louis enfant roi (Planchon)   ***       **   *        
It's All True (Wilson, Meisel & Krohn)   **     **             **
La Bête lumineuse (Perrault)             ***          
Frère et sœur (Naruse)         ***              
Des jours et des nuits dans la forêt (Ray)     ***                  
Histoires de fantômes chinois 3 (Ching)           ***            
Light Sleeper (Schrader)           ***            
Le Jour du désespoir (Oliveira)   ***                    
Le Mari de Léon (Mocky)                       ***
Amants (Aranda)           ***            
Poisson d'amour (Sayles)                       ***
L'Homme sur les quais (Peck)           ***            
Mediterraneo (Salvatores)                       ***
Galères de femmes (Carré         ***              
L'Amoureuse (Doillon)       ***                
Surviving Desire (Hartley)         ***              
Cuisine et dépendances (Muyl)   * ***     **   * ° ***    
Et au milieu coule une rivière (Redford)   ** **     ***   * ** °    
King of the Hill (Soderbergh)         * ***     *     **
Aladdin (Musker & Clements)     ***           * *   **
Benny's Video (Haneke)       ** * **   **        
Héros malgré lui (Frears)   **   **   *     * * * ***
Un deux trois soleil (Blier)   * * ** * ** * ** **      
Prenez garde à la sainte putain (Fassbinder)         * ***            
Une étrangère parmi nous (Lumet)           **           **
Candyman (Rose)       **   **            
L'Œil qui ment (Ruiz)       ** **              
Innocent Blood (Landis)       **   **            
La Nage indienne (Durringer)   **   **                
Hot Shots 2 ! (Abrahams) °     *         * ** ** ***
Métisse (Kassovitz)   ***   ** * *     * *    
Faut-il aimer Mathilde ? (Bailly)   **   * **              
Nuits blanches à Seattle (Ephron)   **       **     ° **    
Les Visiteurs (Poiré) ° ° *** ** ° * **   * ** ** *
Les Valeurs de la famille Addams (Sonnenfeld)   °   **   **     *     **
Beaucoup de bruit pour rien (Branagh)   °   *   **   ** **     *
Les Amis de Peter (Branagh)   * * ° * **   * **     **
Sacré Robin des Bois (Brooks) °               * **   **
Simetierre 2 (Lambert)           **       *    
Singles (Crowe)   *                 **  
L'Ombre du doute (Issermann)       *   **            
Cement Garden (Birkin)       *   **            
A l'heure où les grands fauves vont boire (Jolivet)       **                
Jeux d'adultes (Pakula)           **            
Mensonge (Margolin)   **                    
Hors saison (Schmid)       **                
Les Pilleurs (Hill)           **            
Samba Traoré (Ouedraogo)         **              
Gas, Food, Lodging (Anders)           **            
Le Souffle du démon (Stanley)           **            
Le Temps d'un week-end (Brest)           **            
Les Amies de cœur (Placido)           **            
Dernière Limite (Duke)           **            
La Loi de la nuit (Winkler)           **            
Roulez jeunesse ! (Fansten)       **                
François Truffaut, portraits volés (Toubiana & Pascal)                       **
Moi Ivan, toi Abraham (Zauberman)       **                
Une pause... quatre soupirs (Steinberg)                       **
Carmen revient au pays (Kinoshita)       **                
Villégiature (Alard)       **                
Swing Kids (Carter)                       **
El Mariachi (Rodriguez)                       **
Tina (Gibson)           **            
La Cigogne en papier (Mizoguchi)     **                  
Le Voyage (Solanas)         **              
Président d'un jour (Reitman)   **                    
Twist (Mann)                       **
Zombie and the Ghost Train (Kaurismäki)       **                
Ferdydurke (Skolimowski)         **              
Mauvais Garçon (Bral)           **            
Action mutante (de la Iglesia)           **            
Cœur de métisse (Ward)                        
Chute libre (Schumacher)   ° ** °   *       *   **
Cliffhanger, traque au sommet (Harlin)     *     *     * *   *
Tango (Leconte)       ** °     *        
Passager 57 (Hooks)     **     *     °      
Le Septième Continent (Haneke)               **       °
Toys (Levinson)                 °     **
Pétain (Marbœuf)       °               **
Alarme fatale (Quintano)                 °     **
Les Experts (Robinson)           *     *      
Chaplin (Attenborough)               *       *
Hoffa (De Vito)   *       *            
Jennifer huit (Robinson)           *   *        
Boxing Helena (Chambers Lynch)           *   *        
L'Avocat du diable (Lumet)           *       *    
Tout ça pour ça (Lelouch)   °   **       * °      
Chasse à l'homme (Woo) °         **     °     *
Tout le monde n'a pas eu la chance d'avoir des parents communistes (Zilbermann) °     *   **     °      
Soleil levant (Kaufman)       °   *     *     *
Les Marmottes (Chouraqui) * *       *   ° * °    
Little Buddha (Bertolucci)       °   **   * ° °    
Forever Young (Miner)           *     ° *    
Beethoven 2 (Daniel)     *             ° *  
Docteur Rictus (Coto)           *            
Les Vaisseaux du cœur (Birkin)           *            
Sommersby (Amiel)           *            
Intimes Confessions (Crowe)           *            
Schtonk ! (Dietl)                   *    
Benny et Joon (Chechik)   *                    
Les Tortues Ninja III (Gillard)     *                  
Traces de sang (Wolk)           *            
Un crime (Deray)               *        
Kalifornia (Sena)           *            
Grand Bonheur (Le Roux)       *                
Noël chez les Muppets (Henson)                       *
Germinal (Berri)   °   ° ° *   *       *
Fortress (Gordon) °     °         °     **
Cavale sans issue (Harmon)           *     °      
Toxic Affair (Esposito)   °       *            
Justinien trouvé ou le Bâtard de Dieu (Fechner)           *     °      
Fausto (Duchemin)   *   °                
Chérie j'ai agrandi le bébé (Kleiser)     °           °   *  
Body (Edel)       °   *   °        
Super Mario Bros (Morton)     °           ° *    
Sliver (Noyce)   °   °   °   °   *    
Profil bas (Zidi)   °   °   °   ° *      
Une journée chez ma mère (Cheminal)                 °      
Coup de jeune (Gélin)                 °      
Dragon, l'histoire de Bruce Lee (Cohen)                   °    
Robocop III (Dekker)                   °    
Nom de code Nina (Badham)           °            
Une famille formidable (Monicelli)                 °      
Denis la malice (Castle)                   °    
Le Tronc (Zéro & Faroux)       °                
Les Coquelicots (Mizoguchi)     °                  
Emmanuelle au septième ciel (Leroi)       °                
A cause d'elle (Hubert)   °   °                
Piège en haute mer (Davis)   °       °     °      
Fanfan (Jardin)       °       °   °    
Proposition indécente (Lyne) ° °       °       °    
La Soif de l'or (Oury) °     °       ° ° °    
  Antoine Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Nolan Rémi Timothée Vincent
Inédits :                        
Les Enfants jouent à la Russie (Godard)       ****                
Rêves de cuir 2 (Leroi)       °   *            
Lady vices (Ricaud)       °                
La Vénus bleue (Ricaud)       °                
Les Miches de la boulangère (Ricaud)       °                

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Frédéric :
1- Le Val Abraham (Oliveira) 2- Bad Lieutenant (Ferrara) 3- Grand Bonheur (Le Roux) 4- Hélas pour moi (Godard) 5- A fleur de mer (Monteiro) A toute épreuve (Woo) Chasse gardée (Biette) Smoking / No Smoking (Resnais) Le Temps de l'innocence (Scorsese) Un jour sans fin (Ramis)
4 films anciens : Des jours et des nuits dans la forêt (S.Ray) Le Grondement de la montagne (Naruse) Nuages d'été (Naruse) Titicut Follies (Wiseman)
2 téléfilms : Les Bienheureux (Bergman) Le Dernier plongeon (Monteiro)

Un simple amateur :
1- Le Maître de marionnettes (Hou) 2- Adieu ma concubine (Chen) 3- Le Val Abraham (Oliveira) 4- Smoking/No Smoking (Resnais) 5- L'Arbre, le maire et la médiathèque (Rohmer) 6- Meurtre mystérieux à Manhattan (Allen) 7- Le Jeune Werther (Doillon) 8- Un jour sans fin (Ramis) 9- Un Monde parfait (Eastwood) 10- Bad lieutenant (Ferrara)
Et 4 films anciens : Des jours et des nuits dans la forêt (S.Ray) Le Grondement de la montagne (Naruse) Nuages d'été (Naruse) Titicut Follies (Wiseman)

Mister Arkadin :
**** : Arizona Dream (9)
*** : Smoking / No Smoking (8) ; Raining Stones (8) ; Adieu ma concubine (7) ; L’Arbre, le maire et la médiathèque (7) ; Le Pays des sourds (7) ; Benny’s Video (7)
** : Ma saison préférée (6) ; Les gens normaux n’ont rien d’exceptionnel (6) ; Mad Dog and Glory (6) ; Meurtre mystérieux à Manhattan (6) ; Histoires de fantômes chinois 3 (6) ; Si loin, si proche ! (6) ; La Leçon de piano (6) ; Red Rock West (6) ; Les Visiteurs (6) ; Jurassic Park (5) ; The Snapper (5) ; Dracula (5) ; Trois couleurs, bleu (5) ; Bad Lieutenant (5) ; Un monde parfait (5) ; Un jour sans fin (5) ; Malcom X (5) ; Le Fils du requin (5) ; Cible émouvante (5) ; L’Odeur de la papaye verte (5) ; It’s All True (5)
* : Métisse (4) ; Jambon Jambon (4) ; L’Œil de Vichy (4) ; Aladdin (4) ; Héros malgré lui (4) ; Un deux trois soleil (4) ; Le Temps de l’innocence (4) ; Tango (4) ; Un faux mouvement (4) ; Naked (4) ; Le Maître des marionnettes (3) ; L’Œil qui ment (3) ; Le Jeune Werther (3) ; Garçon d’honneur (3) ; Cuisine et dépendances (3)
o : Body Snatchers (2) ; Val Abraham (2) ; Beaucoup de bruit pour rien (2) ; La Soif de l’or (2) ; Libera Me (1) ; Fanfan (1)  
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : Fiorile ; Sabine ; L’Amoureuse ; Surviving Desire ; François Truffaut, portraits volés ; El Mariachi ; Tout ça pour ça ; Un crime ; Emmanuelle au septième ciel ; Proposition indécente

 

LE SONDAGE TWITTER DU DR. ORLOF :

Quel est le meilleur film sorti en 1993 ? (100 votants)

1- Un jour sans fin (Harold Ramis)
2- Dracula (Coppola) et Jurassic Park (Spielberg) avec 6 voix
4- Smoking/No Smoking (Resnais), Meurtre mystérieux à Manhattan (Allen) et Un monde parfait (Eastwood) avec 5 voix
7- La Leçon de piano (Campion), Panique sur Florida Beach (Dante), L'Arbre, le maire et la médiathèque (Rohmer), Bad lieutenant (Ferrara) avec 4 voix
11- Le Maître de marionnettes (HHH), A toute épreuve (Woo), Bleu (Kieslowski) avec 3 voix
Puis viennent avec 2 voix : Adieu ma concubine (Chen Kaige), Le Jeune Werther (Doillon), Ma saison préférée (Téchiné), Arizona dream (Kusturica)
Et cités une seule fois : L'odeur de la papaye verte (Tran Anh Hung), Braindead (Jackson), Une balle dans la tête (Woo), La classe américaine (Hazanavicius), Action mutante (de la Iglesia), Le Grondement de la montagne (Naruse), Cuisine et dépendances (Muyl), Le Temps de l’innocence (Scorsese), Sabine (Faucon), Le Repas (Naruse), Si loin, si proche (Wenders), La Naissance de l'amour (Garrel), Friends and ennemies (Frank), Dans la ligne de mire (Petersen), Last action hero (McTiernan), Naked (Leigh)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Les Visiteurs, Jean-Marie Poiré, 13 782 991 entrées
2. Aladdin, John Musker, Ron Clements, 7 414 324 entrées
3. Jurassic Park, Steven Spielberg, 6 553 581 entrées
4. Germinal, Claude Berri, 6 161 776 entrées
5. Le Fugitif, Andrew Davis, 3 536 519 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Smoking / No Smoking (Alain Resnais)
- Prix Méliès : Smoking / No Smoking (Alain Resnais)
- Prix Jean Vigo : Les Histoires d'amour finissent mal... en général (Anne Fontaine)
- César du meilleur film : Smoking / No Smoking (Alain Resnais)
- Oscar du meilleur film : Impitoyable (Clint Eastwood)
- Festival de Venise, Lion d'or : Short Cuts (Robert Altman) & Trois couleurs : Bleu (Krzysztof Kieslowski)
- Festival de Cannes, Palme d'or : Adieu ma concubine (Chen Kaige) & La Leçon de piano (Jane Campion)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Les Femmes du lac des âmes parfumées (Xie Fei) & Garçon d'honneur (Ang Lee)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Ma vie sur le bicorne (Yermek Shinarbayev)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : Principio y fin (Arturo Ripstein) & Sara (Dariush Mehrjui)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1993 sur le site Encyclo-Ciné)