Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2015

Sur vos écrans en 1982

EDITORIAL :

Par Jocelyn M.

1982,scott,godard,demy,de palma,carpenter,passer,lustig,aldrich,wenders,paradjanovAussi étonnant que cela puisse paraître - et "scandaleux" serait d’ailleurs un terme plus approprié, en l'espèce, qu' "étonnant" - le meilleur film de l'année 1982 n'apparaît pas parmi les 10 premiers du classement de mes collègues. Pire, il n'apparaît pas même, du tout, dans la liste délivrée ci-dessous. Un comble. Pourtant, une brève visite wikipédienne confirme sans équivoque le regrettable oubli, la triste boulette : il est bien sorti sur les écrans français (et de la planète entière d'ailleurs, simultanément) en 1982. Le 8 juillet pour être exact. Production franco-allemande, avec une participation espagnole - principalement logistique - l'œuvre en question est cependant signée par un réalisateur néerlandais, Charles Corver. Si le titre convoque volontiers les fantômes de Raoul Walsh, de Julien Duvivier, de John Huston, et qu'il ne manque pas de compléter la récente vision d'un JJ Annaud, c'est bien vers le récent Empire Contre-Attaque d'Irvin Kershner (et George Lucas) qu'il lorgne le plus.

Impossible de ne pas voir dans la prestation du dénommé Patrick Battiston un démarquage paresseux d'Harrison Ford en Han Solo statufié et, moins encore, dans celle du sobriqué Platoche un démarquage à peine dissimulé de Mark Hammill dans le pyjama de Luke Skywalker (et ce jusque dans ses promesses de venger son copain terrassé par le côté obscur de la Force). Inutile de revenir non plus sur l'armée de méchants toute de blanc vêtue, allusion à peine voilée aux stormtroopers - tandis que le rouge porté par le bad-ass-en-chef ne dupe personne et ne parvient jamais à maquiller le plagiat éhonté de Darth Vader dont se rend coupable le bondissant Harald Schumacher !

Ceci posé, il n'était pas moins impossible, en juillet 82, de résister à ce concentré d'émotions contraires (titré donc France-Allemagne), ce suspense proprement insoutenable, ce sens du tempo et cette faculté à faire surgir les effets au bon moment qu'orchestrait là monsieur Corver (qui dirige non pas avec un porte-voix mais avec un sifflet). Et il m'apparaît donc ahurissant que notre colonne ait omis une telle œuvre, parmi les plus intenses qu'il nous ait été donné, de mémoire de scrupuleux cinéphile, à voir. Œuvre qui n'a pas pris, au passage, la moindre ride (même si on me dit que certains acteurs aient, en particulier le Luke Skywalker portant numéro 10, mal tourné par la suite, grisé par l'appât du gain et la place du voisin) (*).

Le reste de l'année 82 ne fut par ailleurs pas terne pour autant. Les levées d'écrous opérées par un gouvernement de gauche nouvellement arrivé permit, sous l'impulsion d'un Langien (plus Jack que Fritz), de libérer quelques bobines de tout premier intérêt (Massacre à la tronçonneuse, le premier Mad Max) que la censure giscardienne avait placées sous l’éteignoir, et on en eut donc pour notre argent. C'est ainsi une année où le cinéma de genre s'épanouit plus qu'à l'accoutumée, et en est salué de retour (Blade Runner, The Thing, Maniac tiennent ainsi des marches parmi les meilleures de notre classement, talonnés par le Hooper et le Miller cités plus haut, mais aussi par ET, La Dernière Vague, Poltergeist, Wolfen et même... Virus Cannibale (classé 44ème) !!!) - personnellement il n'en fallait pas plus pour me faire chavirer d'aise. L'espiègle historien(-ne) du cinéma des années 80, ici brillamment naissantes dans leurs diverses manières, appréciera avec le recul l'épilogue par l'Histoire concocté à l'affaire L'As des As vs. Une Chambre en Ville, qui se solde par plus de 150 degrés d'écart dans le bilan Zoom-A, au profit de Demy plutôt qu'Oury. Ce même historien n'aura en revanche toujours pas démêlé l'écheveau Poltergeist : une frange affirmant que c'est bien un film de son réalisateur, Tobe Hooper, tandis qu'une autre scandera toujours qu'il est évidemment l'œuvre de son producteur, Steven Spielberg.

A titre personnel 1982 est sans doute mon année de naissance "cinéphile" - j'ai, civilement, 11 ans. Je vois "en salles" des films que "je décide" de voir, et rêve à d'autres que la VHS me fera rattraper quelques années plus tard. C'est l'aube non pas des morts-vivants (encore que !) mais de mon parcours, buissonnier, louvoyant, désinhibé et innocent, dans la forêt des films, sans hiérarchie ni perspective encore, sans but ni amortissement des investissements. Foin de capitalisation et de mise en perspective. Entre 1982 et 1987, j'étais encore un pur. Ça s'est gâté depuis.

 

(*) au soir de ma trouvaille éditoriale, je m'aperçois que, vingt ans plus tard, à l'été 2002, les Cahiers du Cinéma notaient déjà les matchs de la Coupe du Monde (Frédéric Bonnaud et Charles Tesson attribuant un *** à la rencontre Italie-Corée) dans leur tableau mensuel. Je n'ai donc, une nouvelle fois et avec mon espièglerie coutumière, rien inventé.

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 207 longs métrages (sur les 614 sortis en salles) et 4 courts, avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jocelyn Ludovic Nolan Vincent Rémi
Blade Runner (Scott) *** ** ° **** **** **** *** **** **** ****
Passion (Godard) ***   ****   ***   ****     ***
Une chambre en ville (Demy)   **** ****   ***   ***   ***  
Vincent (Burton, cm)      *** *** ****       ****  
Blow Out (De Palma) *** ** *** ** **** **** *** **** *** ***
The Thing (Carpenter)   *** ** ** **** **** ** *** **** ***
Cutter's Way (Passer)   **** ** *** **** ***        
Maniac (Lustig)     **   *** ****     ****  
Deux Filles au tapis (Aldrich)   ***   *** ***   ***   ****  
L'Etat des choses (Wenders) ***   ** *** **** ****     ***  
Sayat nova, couleur de la grenade (Paradjanov) ***   *** ** ****          
Coup de cœur (Coppola)   **   *** ****   ** ** ***  
Identification d'une femme (Antonioni) ***   ** ** ****   ***      
Mad Max 2 (Miller)     ° *** **** ****   *** **** **
Dernier Caprice (Ozu)     ** ***           ****
ET l'extraterrestre (Spielberg) *** **** ° * ** **** ** ** **** ***
Massacre à la tronçonneuse (Hooper) ** * **** ** **** **** * ** **** ***
Georgia (Penn)   ****   *** ***       **  
La Nuit de San Lorenzo (Taviani) ****     ***     ***   ***  
Le Secret de Veronika Voss (Fassbinder)     *** ** ***       ***  
Les Femmes de la nuit (Mizoguchi)   ***     ****          
Manille (Brocka)   ****     ***          
Le Père Noël est une ordure (Poiré) * *** *** *** *** **** * *** ** ***
Comédie érotique d'une nuit d'été (Allen) **   **** ** *** *** **   ****  
Fitzcarraldo (Herzog) ** * ** ** *** **** ***   *** ***
Victor Victoria (Edwards) **** *** ** ** **** ** ** * ****  
L'Ange de la vengeance (Ferrara)         *** ***     ***  
San Clemente (Depardon)     ** *** ****          
Mourir à trente ans (Goupil)     *** *** ***          
Dressé pour tuer (Fuller)   ****   * ****   *      
Les Cadavres ne portent pas de costard (Reiner)     ** ** *** *** **   ***  
Querelle (Fassbinder) ** * ** *** ****   ***      
Le Beau Mariage (Rohmer) ** ** *** ** **   ** * *** ****
Les Fantômes du chapelier (Chabrol)   * ** *** *** *** ** **    
Hammett (Wenders)     *** ** *** ** ** ** ***  
La Dernière Vague (Weir)     ** ** ***   **   ** ***
Poltergeist (Hooper)     **     ****   * *** **
Pixote, la loi du plus faible (Babenco)   **   ** ****   **      
Brisby et le secret de Nimh (Bluth)   ****       ***        
Le Pont du nord (Rivette)     **   ****          
Mur Murs (Varda)     ** ** ****          
Paradis pour tous (Jessua)         ** *** ***      
Wolfen (Wadleigh)         *** ***     **  
Cinq et la peau (Rissient)         ***   ***      
Virus cannibale (Mattei)           **     ****  
Jaguar (Brocka)         ****          
La Vengeance est à moi (Imamura)         ****          
Mad Max (Miller) **   ° ** **** **** * ** **** *
Bandits bandits (Gilliam)     ** ** *** **     **  
Missing (Costa-Gavras) ** **   ** ** ** **   **  
La Femme tatouée (Takabayashi)     ** ** ***          
La Fièvre au corps (Kasdan)       ** ***       **  
La Maîtresse du lieutenant français (Reisz)   ***     ***   *      
Le Prince de New York (Lumet)   *     ****       **  
Ragtime (Forman)         ****   *   **  
Conte de la folie ordinaire (Ferreri)     ** * ***   **   **  
La Féline (Schrader)     * ** ***   **   **  
Diner (Levinson)   ***     **          
Gallipoli (Weir)         ***       **  
L'Incroyable Alligator (Teague)         ** ***        
Le Bateau (Petersen)         **       ***  
Pink Floyd the Wall (Parker) * ** *** ** *** ** * * * **
La Dernière Maison sur la gauche (Craven)     *** ° ***   *   **  
Yol (Güney & Gören)   **   ** ***   *     **
Espion lève-toi (Boisset)     **   ** * **   **  
Supervixens (R. Meyer)     **   ** **     ** *
L'Honneur d'un capitaine (Schoendoerffer)   *     **   ***      
La Maison du lac (Rydell) **           *   ***  
La Maison près du cimetière (Fulci)     *   ***       **  
Reds (Beatty)   ***     **   *      
Y a-t-il un Français dans la salle ? (Mocky)     **     ** **      
En rachâchant (Huillet & Straub, cm)                 ***  
Epouvante sur New York (Cohen)                 ***  
Et tout le monde riait (Bogdanovich)                 ***  
Killer of Sheep (Burnett)         ***          
Le Larron (Festa-Campanile)                 ***  
Les Jeux de la comtesse Dolingen de Gratz (Binet)         ***          
Les Sorties de Charlerine Dupas (I : l'été) (Morder, cm)                 ***  
Police frontière (Richardson)         ***          
The French (Klein)           ***        
The Mafu Cage (Arthur)         ***          
Deux Heures moins le quart avant Jésus-Christ (Yanne) *   ** * ** ** * ** ** **
Conan le barbare (Milius) ° *   ° *** ***   * *** **
Tron (Lisberger) *   °   *** *** ° ** ** *
Docteurs in Love (Marshall)     **     *** °   **  
Les Misérables (Hossein) *       ** ** *   **  
Blue Holocaust (Massaccesi)         * ***        
Britannia Hospital (Anderson)         ** **        
Incubus (Hough)         *** *        
La Ferme de la terreur (Craven)         ** **        
La Truite (Losey)         **   **      
Les Années de plomb (Von Trotta)     *   ***          
Les Maîtres du temps (Laloux) **     **            
Meurtres à la Saint-Valentin (Mihalka)         *       ***  
Shoot the Moon - l'Usure du temps (Parker)   **   **            
Pour cent briques t'as plus rien (Molinaro) *   ** ** * **   * ** *
Halloween II (Rosenthal)     °   ** ***        
La Folle Histoire du monde (M. Brooks)           **   * **  
Litan (Mocky)           ** ***   °  
Anthropophagous (Massaccesi)     °   *** **     *  
La Nuit de Varennes (Scola)   *     **   *     **
La Passante du Sans-Souci (Rouffio) **   *   **   *      
Mille Milliards de dollars (Verneuil)         * ** **   *  
Tout feu tout flamme (Rappeneau)     ** ° * * * * **  
La Balance (Swaim) *       * * *   **  
Le Retour de Martin Guerre (Vigne) **     * *   *     *
Que les gros salaires lèvent le doigt ! (Granier-Deferre)     *   * *** °      
Star Trek 2 : la Colère de Khan (N. Meyer)           **   ° * **
Meurtre au soleil (Hamilton)         **     * *  
Happy Birthday, souhaitez ne jamais être invité (Lee-Thompson)           *     **  
Josépha (Frank)         *   **      
La Galaxie de la terreur (Clark)           *     **  
Lettres d'amour en Somalie (Mitterrand)     **       *      
Meurtres en direct (R. Brooks)         **   *      
Un justicier dans la ville 2 (Winner)         * **        
Venin (Haggard)           *     **  
Absence de malice (Pollack)                 **  
Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable (Kaczender)             **      
C'est ma vie après tout (Badham)           **        
Chambre 666 (Wenders, mm)         **          
Descente aux enfers (Sherman)         **          
Divine Créature (Patroni-Griffi)                   **
Hécate (Schmid)         **          
Jeux d'espions (Neame)         **          
L'Anti-Gang (Reynolds)         **          
L'Indiscrétion (Lary)     **              
L'Invitation au voyage (Del Monte)         **          
Le Bourgeois gentilhomme (Coggio)           **        
Le Dragon du lac de feu (Robbins)           **        
Le Fantôme de Milburn (Irvin)           **        
Les Démons de la nuit (Bava)         **          
Les Quarantièmes rugissants (De Chalonge)         **          
Les Yeux de la forêt (Hough)           **        
Maman très chère (Perry)         **          
Pulsion cannibale (Margheriti)           **        
Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ! (Serreau)     **              
Sadomania (Franco)         **          
Super Nanas (Carver)         **          
Taps (Becker)           **        
Terreur à l'hôpital central (Lord)           **        
The Stones in the Park (Woodhead, Durden-Smith & Grigsby)           **        
Trop tôt trop tard (Huillet & Straub)     **              
Tir groupé (Missiaen) °       ** * *   *  
Classe 1984 (Lester)           ** °   *  
L'Etoile du Nord (Granier-Deferre)     *   * *        
Le Tueur du vendredi (Miner)         * **     °  
Le Quart d'heure américain (Galland) °   **   *   ° ° **  
L'As des as (Oury) * ** * *   * ° ° °  
Firefox, l'arme absolue (Eastwood)       * ** °   °    
Annie (Huston)       °   **        
Cannibal Ferox (Lenzi)     °   **          
Cauchemar à Daytona Beach (Scavolini)           *     *  
L'Avion de l'Apocalypse (Lenzi)           **     °  
Le Dernier Vol de l'Arche de Noé (Jarrott)           * *      
Les Guerriers du Bronx (Girolami)           **     °  
Les Tueurs de l'éclipse (Hunt)         * *        
Nestor Burma, détective de choc (Miesch)         **          
Riches et célèbres (Cukor)   *     *          
Ma femme s'appelle reviens (Leconte) °   ***   *   ° ° *  
Elle voit des nains partout (Sussfeld)     °   °   *   **  
Le Grand Pardon (Arcady)   ** °   *   ° ° * °
Légitime Violence (Leroy)         ° *     *  
Tête à claques (Perrin) °       ° **        
Alexandre le Grand (Angelopoulos)       *            
Banana Joe (Steno)           *        
Brantôme 81 ou Vie de courtisanes (Bénazéraf)         *          
Carnage (Maylam)           *        
Déviation mortelle (Franklin)           *        
Il était une fois des gens heureux, les Plouffe (Carle)             *      
Ilsa la tigresse du goulag (Lafleur)         *          
L'Homme de Prague (Jarrott)         *          
Leçons très particulières (Myerson)             *      
Les Risques de l'aventure (Raffill)           *        
Opération Green Ice (Day)         *          
SAS à San Salvador (Coutard)             *      
T'empêches tout le monde de dormir ! (Lauzier)     °   ° ** °      
La Boum 2 (Pinoteau) *   °   ° *       °
Les Diplômés du dernier rang (Gion) ° * °     *        
Ça va faire mal (Davy)     °       *      
Les Bleus (Reitman)           *       °
Te marre pas, c'est pour rire (Besnard)     °     *        
La Créature du marais (Craven)     °   * °        
Le Choc (Davis)         ° ° *      
Plus beau que moi tu meurs (Clair)           * ° °    
Les Sous-Doués en vacances (Zidi) °   ° °   ° ° °   *
Le Cadeau (Lang)     *   °   °      
Le Gendarme et les gendarmettes (Girault) °   ° °     ° ° ° °
Aphrodite (Fuest)     °   °   °      
L'Abîme des morts-vivants (Franco)     °     °     °  
Mon curé chez les nudistes (Thomas)     ° °     °      
Porky's (Clark)       ° ° °        
Grease 2 (Birch)             °     °
On n'est pas sorti de l'auberge (Pecas)     °     °        
Qu'est-ce qui fait courir David ? (Chouraqui) °           °      
Black Emanuelle en Amérique (Massaccesi)             °      
Butterfly (Cimber)         °          
Guy de Maupassant (Drach)         °          
La Baraka (Valère)             °      
Le Corbillard de Jules (Penard)             °      
Le Droit de tuer (Glickenhaus)         °          
Le Rose et le blanc (Pansard-Besson)   °                
Le Tombeur, le frimeur et l'emmerdeuse (Davidson)           °        
Le Trio pervers (Aured)     °              
Les P'tites Têtes (Menez)             °      
Megaforce (Needham)               °    
N'oublie pas ton père au vestiaire (Balducci)     °              
On s'en fout... nous on s'aime (Gérard)             °      
Parsifal (Syberberg)                 °  
Passions déchaînées (Pierson)     °              
Qu'est-ce qui fait craquer les filles ? (Vocoret)     °              
T'es folle ou quoi ? (Gérard)     °              
  Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jocelyn Ludovic Nolan Vincent Rémi

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jocelyn Ludovic Nolan Vincent Rémi
Made in Britain (Clarke)       *** ****          
Piscine sans eau (Wakamatsu)     **   ****          
Attention poésie (Courant)     **           ***  
L'art, c'est se perdre dans les châteaux du rêve (Courant)     **           ***  
L'œuvre d'art est utile car elle consolide notre liberté (Courant)     **           ***  
Passions (Courant)     **           ***  
Some kind of hero (Pressman)                 **  

Jean-Luc :
**** : Passion
*** : Blade Runner / Sayat nova, couleur de la grenade / Coup de cœur / Identification d'une femme / Dernier Caprice / ET l'extraterrestre / Le secret de Veronika Voss
** : Blow out / Cutter's way / Deux filles au tapis / Georgia / Mourir à trente ans / Dressé pour tuer / Querelle / Le Beau Mariage / Le Pont du nord / La Dernière Maison sur la gauche
* : The Thing / L'Etat des choses / Mad Max 2 / Massacre à la tronçonneuse / La Nuit de San Lorenzo / Comédie érotique d'une nuit d'été / Fitzcarraldo / Victor Victoria / Les Fantômes du chapelier / Hammett / Mad Max / Firefox, l'arme absolue

Antoine :
**** : Blade Runner
*** : Cutter's way / Coup de cœur / Fitzcarraldo / Les Fantômes du chapelier
** : Le Père Noël est une ordure / Comédie érotique d'une nuit d'été / Victor Victoria
* : Brisby et le secret de Nimh / Pink Floyd the Wall / Yol / Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ / Pour cent briques t'as plus rien
° : Nestor Burma, détecive de choc / Ma femme s'appelle reviens / Les Diplômés du dernier rang / Les Sous-Doués en vacances / Le Cadeau

Timothée :
**** : The Thing
*** : Blade Runner / Coup de cœur / Mad Max 2 / ET l'extraterrestre / Massacre à la tronçonneuse / Dressé pour tuer
** : Blow out / Identification d'une femme / Le Père Noël est une ordure / Comédie érotique d'une nuit d'été/ Mad Max / Tron
* : Les Sous-Doués en vacances / Le Gendarme et les gendarmettes

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Pierre :
1-Alexandre le grand (Angelopoulos), 2-La maison près du cimetière (Fulci), 3-Les démons de la nuit/Shock (Bava), 4-Traitement spécial pour pervers sexuel / Water power (Damiano), 5-L'avion de l'apocalypse (Lenzi), 6-Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux? (Serreau), 7-La dernière maison sur la gauche (Craven), 8-Le père noël est une ordure (Poiré), 9-L'ange de la vengeance (Ferrara), 10-Tron (Lisberger)
Les 20 hors liste restant : Rembrandt fecit 1669 (Stelling)***, Parasite (Band)***, Les démons du karaté/ Shaolin contre ninjas (Liu Chia Liang)***, Ping et Pong il était une fois en Chine (Yu Kan Ping)**, Le nôtre parmi les autres (Mikhalkov)**, Vers le sud (Van der Keuken)**, Un tueur dans la ville (Mastroianni)**, Les paumées du petit matin (Rollin)**, Avec les compliments de l'auteur (Bogdanovitch)**, La louve se déchaîne / La louve sanguinaire (Di Silvestro)**, Interdit aux moins de 13 ans (Bertucelli)**, Vacances à Ibiza (Kikoïne)**, La vallée de la mort (Richards)*, Jackie et Bruce défient le maître du karaté (Wu-Chia Chun)*, Une glace avec deux boules (Lara)*, Les folles nuits de Caligula (Bianchi-Montero)*, Pirate movie (Annakin)*, Boulevard des assassins (Tioulong)°, Les fascinants dobermans (Chudnow)°, Un été à St Tropez (Hamilton)°
12 longs-métrages inédits : 1-Made in Britain (Clarke)***, 2-Le making of de Fanny et Alexandre (Bergman)***, 3-Mil sexos tiene la noche (Franco)***, 4-Der fan (Schmidt)***, 5-Conquest (Fulci)***, 6-The deadly spawn (Mc Keown)***, 7-Wild style (Ahearn)***, 8-La tempête d'images (Van der Keuken)***, 9-Buddha's palm (Wong)**, 10-Ator (D'Amato)**, 11-La bimba di satana (Bianchi)*, 12-Target eagle (De la loma)*
Moyens-métrages : 1-Le bal (Seidl et Linder)***, 2-Chambre 666 (Wenders)*
Courts-métrages 1-Vincent (Burton) ****, 2-Ombres chinoises (Ruiz) ***, 3-Le bouton (Grinberg)***, 4-Bouzid (Slim)***, 5-Autrefois nous étions des oiseaux (Bardine)***, 6-Shadows (Williams)**

Un simple amateur :
1- Sayat nova, couleur de la grenade/Nran guouïn de Sergueï (Paradjanov), 2- Les femmes de la nuit/Yoru no onnatachi (Kenji Mizoguchi), 3- Une chambre en ville (Demy), 4- Cutter's Way (Passer), 5- Georgia (Penn), 6- Killer of sheep (Burnett), 7- Blade Runner (Scott), 8- Manille (Brocka), 9- La Nuit de San Lorenzo (Taviani), 10- Dressé pour tuer/White dog (Samuel Fuller)

Frédéric :
1- Identification d'une femme (Antonioni) La Vengeance est à moi (Imamura) 3- Loin de Manhattan (Biette) 4- Passion (Godard) Trop tôt, trop tard (Straub-Huillet) Victor Victoria (Edwards) 7- Et tout le monde riait (Bogdanovich) 8- Blow Out (De Palma) Le Pont du Nord (Rivette) Toute une nuit (Akerman) Une chambre en ville (Demy)
Anciens : Dernier Caprice (Ozu) Les Femmes de la nuit (Mizoguchi) Sayat Nova (Paradjanov)

Mister Arkadin :
**** : Mad Max II (8) ; Massacre à la tronçonneuse (8) ; Comédie érotique d’une nuit d’été (8)
*** : Blow Out (7) ; Deux Filles au tapis (7) ; Le père Noël est une ordure (7) ; La Maîtresse du lieutenant français (7)
** : Conan le Barbare (6) ; Blade Runner (6) ; Mad Max I (5)
* : Le Retour de Martin Guerre (4) ; Supervixens (4) ; L’As des as (3) ; Victoria Victoria (3) ; La Féline (3)
o : Black Emmanuelle en Amérique (2) ; Riches et célèbres (2) ; Ma femme s’appelle reviens (2) ; Les Misérables (2) ; Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ (2) ; Le Quart d’heure américain (2) ; Les Sous-Doués en vacances (1) ; Les Gendarmes et les gendarmettes (1) ; On n’est pas sorti de l’auberge (1)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter, ou vus trop jeune pour avoir vraiment une opinion ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : Les Fantômes du chapelier ; La Fièvre au corps ; Conte de la folie ordinaire ; Pour cent briques t’as plus rien ; La Nuit de Varennes ; La Passante de Sans-Souci

 

LE SONDAGE TWITTER DU DR. ORLOF :

Quel est le meilleur film sorti en 1982 ? (77 votants)

1er (12 voix) "Blow Out" (De Palma)
2ème (10 voix) "The Thing" (Carpenter) et "Blade runner" (Scott)
4ème (7 voix) "Une chambre en ville" (Demy)
5ème (5 voix) "Coup de cœur" (Coppola)
6ème (3 voix) "L'état des choses" (Wenders), "Identification d'une femme" (Antonioni), "Victor, Victoria (Edwards)
9ème (2 voix) "Massacre à la tronçonneuse" (Hooper), "Sayat Nova" (Paradjanov), "Georgia" (Penn)
Et cités une seule fois : "Dressé pour tuer" (Fuller), "Supervixens" (Meyer), "Missing" (Costa-Gavras), Passion (Godard), "L'ange de la vengeance" (Ferrara), "Les maîtres du temps" (Laloux), "La vengeance est à moi" (Imamura), "Toute une nuit" (Akerman), "La dernière vague" (Weir), "Comédie érotique d'une nuit d'été" (Allen), "Le prince de New York" (Lumet), "Les fantômes du chapelier" (Chabrol), Killer of sheep (Burnett), "Fitzcarraldo" (Herzog), "Le retour de Martin Guerre" (Vigne), "Les cadavres ne portent pas de costards" (Reiner), "La fièvre au corps" (Kasdan) et "Mourir à 30 ans" (Goupil)

 

LE BOX-OFFICE :

1. E.T. l'extra-terrestre, Steven Spielberg, 9 419 695 entrées
2. L'As des as, Gérard Oury, 5 452 598 entrées
3. Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ, Jean Yanne, 4 601 239 entrées
4. Le Gendarme et les Gendarmettes, Jean Girault, 4 209 139 entrées
5. La Balance, Bob Swaim, 4 192 189 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Danton (Andrzej Wajda)
- Prix Méliès : Une chambre en ville (Jacques Demy)
- Grand prix du cinéma français : Le Beau Mariage (Eric Rohmer)
- Prix Jean Vigo : L'Enfant secret (Philippe Garrel)
- César du meilleur film : La Balance (Bob Swaim)
- Oscar du meilleur film : Les Chariots de feu (Hugh Hudson)
- Festival de Venise, Lion d'or : L'Etat des choses (Wim Wenders)
- Festival de Cannes, Palme d'or : Missing (Costa-Gavras) & Yol (Yilmaz Güney & Serif Gören)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Le Secret de Veronika Voss (Rainer Werner Fassbinder)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : Démons dans le jardin (Manuel Guttierez Aragon)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1982 sur le site Encyclo-Ciné)

10/05/2014

Sur vos écrans en 1966

EDITORIAL :

1966 : barre à l'Est

Par Jean-Luc L.

falstaff00.jpgL'aventure économique de la Nouvelle Vague a vécu. Chabrol semble être revenu de ses aventures commerciales sans grand intérêt mais La ligne de démarcation, sujet sérieux s'il en est, ne convainc pas vraiment. A la fraicheur juvénile, potentiellement révolutionnaire, semble succéder une conscience de plus en plus aigüe de l'étouffoir bourgeois. Truffaut est parti à Londres tourner son film en anglais, Fahrenheit 451, au sujet tout aussi sérieux, et Jean-Marie Straub s'exile en Allemagne pour Non-Réconciliés, adaptation d'un roman de Heinrich Böll où il raconte comment le peuple allemand oublie ce qui l'a conduit vers l'abîme. Dans Masculin féminin, Godard met en scène "les enfants de Marx et du Coca Cola. Comprenne qui voudra" formule qui s'éloigne du simple constat pour inciter à penser que le monde n'est beau que si on arrive à le penser. Le philosophe pense en donnant du sens, le cinéaste pense en donnant une forme. Le but est de présenter la trace de l'effort vers la saisie de ce réel. Resnais serait aussi d'accord avec la formule de Godard selon laquelle il faut "faire rendre gorge à la réalité". La guerre est finie, loin d'être un constat d'échec du combat contre le franquisme, s'interroge au contraire sur les nouvelles formes de lutte nécessaires pour un retour de la démocratie en Espagne. Au hasard Balthazar et Le deuxième souffle complètent un bilan quand même très positif pour le cinéma français et ce d'autant plus que c'est pour la télévision française que Rossellini met en scène La prise du pouvoir par Louis XIV.

Les Etats-Unis s'essoufflent aussi. Frontière chinoise, sacrifice d'une femme pour en sauver six autres de la barbarie, pourrait bien être, dit-on, le dernier film de John Ford alors que le haletant Rideau déchiré n'apporte rien de plus à la gloire d'Alfred Hitchcock. Alors que David Lean donne une triste image de la révolution soviétique dans le mélodramatique Docteur Jivago, Arthur Penn dresse un portrait tout aussi peu reluisant de la province du sud de l'Amérique dans La poursuite impitoyable. Bien heureusement, Shakespeare inspire toujours et le Falstaff de Welles permet enfin la sortie sur nos écrans du Château de l'araignée, Kurosawa de 1957.

En Italie, le western italien se révèle d'autant plus fort qu'il est de plus en plus psychotique. Le vilain de Et pour quelques dollars de plus est un mexicain cyclothymique attiré par l'autodestruction interprété par Gian Maria Volonté. Dans Django (Sergio Corbucci), le personnage se fait passer pour un croque-mort, hanté par la mort de sa femme. Mais le cercueil qu'il porte derrière lui comme un fardeau contient une mitrailleuse. Les masques rouges du gang du major Jackson rappellent ceux du Klux-Klux-Klan. Plus que la domination de la race blanche, c'est la volonté de puissance par le sang qui doit couler qu'ils revendiquent.

C'est de l'est que vient le renouveau. Les chevaux de feu (Serguei Paradjanov), un conte situé dans les Carpates orientales, narre un amour tragique entre Ivan et Maritchka, dont les familles se détestent. Les amours d'une blonde (Milos Forman) est l'exemple parfait des aspirations artistiques de nouvelle vague tchèque (la Nova Vlna). Court, simple, ancré dans le réel, souvent léger, le film se veut générationnel, photographie pertinente d'une jeunesse tchécoslovaque caractérisée par le désœuvrement et l'inquiétude, loin des valeurs positives prônées par le réalisme soviétique
Avec Répulsion, Polanski ne se permet aucune distraction, aucun effet gratuit dans sa mise en scène du comportement prédateur masculin, travaillant avec maîtrise la bande sonore : gouttes d'eau, bruits de pas, de mouches, de cloche de l'orphelinat comme autant d'éléments habituellement inquiétants ici paradoxalement plutôt rassurants dans l'univers toujours menacé de la blanche et douce Carol qui sera poussée au meurtre par un traumatisme de l'enfance. Manuscrit trouvé à Saragosse (Wojciech Has) est un film à tiroirs où s'accumulent une centaine d'histoires différentes : histoires de pirates, de bandits, de guerres, récits semi-autobiographiques, légendes surnaturelles. Le film est sorti en Pologne en 1965 dans une version de 178 minutes. Le distributeur français nous la propose dans une version raccourcie avec une majorité de coupes dans la deuxième moitié du film. Mais c'est Has lui même qui les a supervisées.

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 146 longs métrages (sur les 422 sortis en salles) et 1 court, avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Antoine Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Vincent
Falstaff (Welles) *** **** ****     **** ** *** *** ****
Frontière chinoise (Ford)   **** **** *** *** **** **     ***
Le Château de l'araignée (Kurosawa) **** **** ** *** *** **** ** **   ***
Au hasard Balthazar (Bresson)   **** ° *** *** **** ** **** ****  
Répulsion (Polanski)   ***   *** *** **** ** ** **** ***
Et pour quelques dollars de plus (Leone)   ** *** ** ** **** ** ** **** ****
Le Manuscrit trouvé à Saragosse (Has)   ***     *** **** **     ***
Cul-de-sac (Polanski)   *** ° *** **** ****   ** *** ***
Vivre (Kurosawa)   *** °   ****   *** ****   ***
La Poursuite impitoyable (Penn)   *** *** ** ** **** ** ** *** ***
Le Deuxième Souffle (Melville) *** *** * *** ** *** ** ***    
Masculin féminin (Godard) *** *** ** *** **   *** ** **** *
Les Amours d'une blonde (Forman)   *** ** *** ***   ** ***    
Pour une poignée de dollars (Leone)   *** ** ** ** **** * ** **** **
L'Invasion des morts-vivants (Gilling)       **   ***       ****
Le Seigneur de la guerre (Schaffner)   **       ***       ****
Les Diamants de la nuit (Nemec)   **     *** ****        
Les Sans-Espoir (Jancso)   ***     *** ***        
Mickey One (Penn)   ***   **   ****        
Walkover (Skolimowski)   ***     *** ***        
Le Roi de cœur (De Broca)   *** ***     ***       **
Les Chevaux de feu (Paradjanov)   **** ° ****     ***      
Non-Réconciliés (Huillet & Straub)   ***   ** ***   ***      
Django (Corbucci)     **     **** ** ** * ****
Les Poings dans les poches (Bellocchio)   *** ° ** *** ****   ***    
La Guerre est finie (Resnais)   ** ° *** *** *** ** ****    
La Vie de château (Rappeneau)   ** °   *** ***   **   ***
Bunny Lake a disparu (Preminger)   *** *** ** ** *** * *   ***
La Grande Course autour du monde (Edwards) ** **   ** ** ****   *   ***
Ne nous fâchons pas (Lautner) **       ** ***       ***
Onibaba (Shindo)       ** ** ****   **    
Détective privé (Smight)   ***     ** ***        
Le Kid de Cincinnati (Jewison)   ***       ***   **    
Les Amants d'outre-tombe (Caiano)           ***       ***
Les Cœurs verts (Luntz)   ***     ***          
Mademoiselle (Richardson)           ****   **    
The Man I Love (Walsh)   *** ***              
Les Amoureux (Zetterling)                   ****
Les Ruses du diable (Vecchiali)     ****              
Le Rideau déchiré (Hitchcock)   ***     ** *** ** **   **
Docteur Jivago (Lean)   ** *     ** ** **   ****
Dracula prince des ténèbres (Fisher) *     ** * ****   **   ***
Le Corps et le fouet (Bava)     * ** * ****   **   ***
La Grande Vadrouille (Oury) ** * ** ** ** *** * * ** ***
Fahrenheit 451 (Truffaut)   *** ° ** * *** **   *** *
Les Professionnels (Brooks)   ** * ° ** ***   ** *** ***
Le Chevalier de Maupin (Bolognini)   **       **   ***    
Les Jeux de l'amour et de la guerre (Hiller)   ** **             ***
Un pistolet pour Ringo (Tessari)           ***   *   ***
La Pampa sauvage (Fregonese)     **             ***
La Proie nue (Wilde)     **     ***        
Les Sables du Kalahari (Endfield)           **       ***
Tant qu'on a la santé (Etaix)   **   ***            
Trois sur un sofa (Lewis)   **               ***
Brigitte et Brigitte (Moullet)   *** ° **         ***  
Arabesque (Donen)   *   ** * **   **   ***
Un homme et une femme (Lelouch)   ** ** ° *** ** * *    
Ces messieurs dames (Germi)   * °   * ***       ****
La Prise du pouvoir par Louis XIV (Rossellini)   *** **   °   **   **  
L'Espion qui venait du froid (Ritt)   **       ***   *    
La Bourse et la vie (Mocky)   **   **           **
Le Vol du Phénix (Aldrich)   *           **   ***
Les Camarades (Monicelli)   **   * ***          
Porgy and Bess (Preminger)     ***         *    
Don Quintín l'amer (Buñuel)   ***                
Jeux de nuit (Zetterling)                   ***
L'Extase et l'agonie (Reed)               ***    
La Force des ténèbres (Reisz)         ***          
Le Chat dans le sac (Groulx)                   ***
Le Crâne maléfique (Francis)           ***        
Les Héros de Telemark (A. Mann)                   ***
Objectif 500 millions (Schoendorffer)               ***    
Sept contre la mort (Bianchini & Ulmer)   ***                
Un grand noceur (Buñuel)   ***                
Les Désarrois de l'élève Toerless (Schlöndorff)   **   **     * **    
Du rififi à Paname (De La Patellière)           **   **    
Galia (Lautner)           *       ***
L'Enfer sur la plage (Bénazéraf)       **   **        
Le Masque de Fu Manchu (Sharp)           ***   *    
L'Amour avec des si (Lelouch)   **   **           *
Les Maîtresses du docteur Jekyll (Franco)       **       *   **
Paris brûle-t-il ? (Clément)   ° *   * ** * **   ***
Aux postes de combat (Harris)   ** °     *       ***
Nevada Smith (Hathaway)   *       **   *   **
Un million d'années avant Jésus-Christ (Chaffey)       *   *   *   ***
Vierges pour le bourreau (Pupillo)       *   **   *   **
Quoi de neuf Pussycat ? (Donner)   *   *   ***   *    
La Ligne de démarcation (Chabrol)   * °   * **       **
Modesty Blaise (Losey)   ° °     **   **   **
La Bataille des Ardennes (Annakin)           *     ** *
Le Voyage du père (De La Patellière) **         °   **    
Qui êtes-vous Polly Maggoo ? (Klein)     ° ** *          
Ligne rouge 7000 (Hawks)     °             ***
Rancho Bravo (McLaglen)           **       *
Solo pour une blonde (Rowland) *         **        
The Caretaker (Donner)   *           **    
Alfie le dragueur (Gilbert)           **        
Billy le menteur (Schlesinger)   **                
Duel au couteau (Bava)           **        
El Kebir, fils de Cléopâtre (Baldi)           **        
Guerre et paix (Bondartchouk)   **                
L'Homme au crâne rasé (Delvaux)   **                
Le Baron de Crac (Zeman)   **                
Le Crépuscule des aigles (Guillermin)           **        
Le Dollar troué (Ferroni)                   **
Le Grand Casino (Buñuel)   **                
Le Prince noir (Siodmak)               **    
Matt Helm, agent très spécial (Karlson)           **        
Notre homme Flint (D. Mann)           **        
On a volé un tram (Buñuel)   **                
Parmi les vautours (Vohrer)                   **
Raspoutine, le moine fou (Sharp)           **        
Sept Hommes en or (Vicario)           **        
Soleil noir (De La Patellière)               **    
Superman contre les femmes vampires (Corona-Blake)           **        
Une balle au cœur (Pollet)   **                
Une femme en blanc se révolte (Autant-Lara)     **              
Angélique et le Roy (Borderie)       *   *   *   *
Alvarez Kelly (Dmytryk)   *       *       *
Khartoum (Dearden)           *   *    
L'Espion aux pattes de velours (Stevenson)   *           *    
Opération opium (Young)             *     *
Tiens bon la rampe Jerry (Douglas)   *               *
Le Grand Restaurant (Besnard) *     °   °   * *  
La Mélodie du bonheur (Wise)   °         * *    
Chambre à part (Thorpe)               *    
Comment voler un million de dollars (Wyler)   *                
La Bataille de la vallée du Diable (Nelson)                   *
Le Rio de la mort (Buñuel)   *                
Les Innocents charmeurs (Wajda)         *          
Pour le Mistral (Ivens, cm)         *          
Rien ne sert de courir (Walters)           *        
Surcouf le tigre des sept mers (Bergonzelli)           *        
Tendre Voyou (Becker)               *    
L'Appât de l'or noir (Philipp)           °       *
La Statue en or massif (Rouse)   *       °        
La Bible (Huston)         ° *       °
Brigade antigangs (Borderie)           °        
Commissaire San-Antonio (Lefranc)           °        
La Curée (Vadim)       °            
Les Centurions (Robson)           °        
Madame X (Rich)           °        
Monnaie de singe (Robert)               °    
Monsieur le Président-directeur général (Girault)           °        
Trois Enfants dans le désordre (Joannon)           °        
Winnetou III (Reinl)           °        
  Antoine Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Antoine Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Vincent
Opération peur (Bava)   **     ***     ***   ****
Le Vagabond de Tokyo (Suzuki)       ** ** ****        
Tatouage (Masumura)     ° ** *** ****        
Elégie de la bagarre (Suzuki)       ** ** ***        
Good times, wonderful times (Rogosin)         ***          
Le lac des femmes (Yoshida)       ***            

Timothée :
**** : La Vie de château
*** : Et pour quelques dollars de plus / Pour une poignée de dollars / La Grande Vadrouille / Fahrenheit 451 / Un homme et une femme
** : La Poursuite impitoyable / Bunny Lake a disparu / Porgy and Bess
* : Paris brûle-t-il ?

Nolan :
*** : La Poursuite impitoyable / Le Deuxième souffle
** : Et pour quelques dollars de plus / Pour une poignée de dollars / Ne nous fâchons pas / La Grande Vadrouille / Django
* : Le Rideau déchiré / Paris brûle-t-il ? / Quoi de neuf Pussycat ? / Le Grand Restaurant

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Céline :
**** : Le Château de l'araignée / Vivre / Masculin féminin / La Guerre est finie
*** : Répulsion / Au hasard Balthazar / Cul-de-sac / Le Deuxième souffle / La Grande Course autour du monde / Don Quintin l'amer
** : Pour une poignée de dollars / La Vie de château / Le Kid de Cincinnati / Le Rideau déchiré / Docteur Jivago / Fahrenheit 451 / Un homme et une femme / Un Grand Noceur / Le Grand Casino / On a volé un tram
* : Dracula prince des ténèbres / La Grande Vadrouille / La Mélodie du bonheur
° : Le Grand Restaurant

Frédéric :
1- Frontière chinoise, 2- Walkover, 3- Les Chevaux de feu, 4- L'Homme au crâne rasé, 5- Au hasard Balthazar, 6- Non réconciliés, 7- Ligne rouge 7000, 8- Masculin féminin, 9- Quelque chose d'autre (Chytilova), 10- Le Rideau déchiré & Bunny Lake a disparu
+ Chelsea Girls (Warhol) - inédit

Anna :
*** : Les jeux de l'amour et de la guerre, Masculin féminin, Le rideau déchiré, Brigitte et Brigitte, Farenheit 451, Pour une poignée de dollars
** : La grande course autour du monde, La mélodie du bonheur
* : Quoi de neuf Pussycat ?

Mister Arkadin :
**** : Au hasard Balthazar (8) ; Et pour quelques dollars de plus (8)
*** : Nevada Smith (7)
** : La Grande Vadrouille (6) ; Pour une poignée de dollars (6) ; Les Professionnels (6) ; Falstaff (6) ; La Poursuite impitoyable (6) ; Le Rideau déchiré (5) ; Le Château de l’araignée (5) ; Vivre (5) ; Les Amours d’une blonde (5) ; Masculin féminin (5) ; Un homme et une femme (5) ; Ligne rouge 7000 (5)
* : La guerre est finie (4) ; Ne nous fâchons pas (4) ; Tendre voyou (4)
o : Quoi de neuf Pussycat ? (3) ; Fahrenheit 451 (3) ; Le Grand Restaurant (3)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter, ou vus trop jeune pour avoir vraiment une opinion ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : Répulsion ; Les Chevaux de feu ; Le Deuxième souffle ; La Vie de château ; The Man I Love ; Docteur Jivago ; Arabesque ; La Prise du pouvoir par Louis XIV ; Du rififi à Paname ; Paris brûle-t-il ? ; Angélique et le Roy ; La Mélodie du bonheur ; Les Centurions

Oriane :
**** : Le Château de l'araignée
*** : Django / La Guerre est finie / Docteur Jivago / Fahrenheit 451 / L'Homme au crâne rasé
** : Et pour quelques dollars de plus / Le Deuxième souffle / Masculin féminin / Pour une poignée de dollars / La Grande Vadrouille / Tant qu'on a la santé
* : Ne nous fâchons pas / Dracula prince des ténèbres / Brigitte et Brigitte

Un simple amateur :
1- Au hasard Balthazar (Bresson) 2- Le château de l'araignée (Kurosawa) 3- Les Chevaux de feu (Paradjanov) 4- Vivre (Kurosawa) 5- Le Manuscrit trouvé à Saragosse (Has) 6- Frontière chinoise (Ford) 7- L'Homme au crâne rasé (Delvaux) 8- Le Deuxième Souffle (Melville) 9- Falstaff (Welles) 10- Répulsion (Polanski)

 

LE BOX-OFFICE :

1. La Grande Vadrouille, Gérard Oury, 17 272 987 entrées     
2. Le Docteur Jivago, David Lean, 9 816 054 entrées     
3. Paris brûle-t-il ?, René Clément, 4 946 274 entrées     
4. Pour une poignée de dollars, Sergio Leone, 4 383 331 entrées     
5. Les Centurions, Mark Robson, 4 294 756 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : La Guerre est finie (Alain Resnais)
- Prix Méliès : La Guerre est finie (Alain Resnais) & Au hasard Balthazar (Robert Bresson)
- Grand prix du cinéma français : Les Fruits amers (Jacqueline Audry), sortie prévue en 1967
- Oscar du meilleur film : La Mélodie du bonheur (Robert Wise)
- Festival de Venise, Lion d'or : La Bataille d'Alger (Gillo Pontecorvo), interdit jusqu'en 1970
- Festival de Cannes, Palme d'or : Un homme et une femme (Claude Lelouch) & Ces messieurs dames (Pietro Germi)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Cul-de-sac (Roman Polanski)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Du courage pour chaque jour (Evald Schorm)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : I was happy here (Desmond Davis)

 

REFERENDUMS :

Classement des dix meilleurs films de 1966 pour les Cahiers du Cinéma  :

1. Au hasard Balthazar (Robert Bresson), 2. Walkover (Jerzy Skolimowski), 3. Non réconciliés (Danièle Huillet et Jean-Marie Straub), 4. Masculin Féminin (Jean-Luc Godard), 5. L'Homme au crâne rasé (Andre Delvaux), 6. Frontière chinoise (John Ford), 7. La Prise du pouvoir par Louis XIV (Roberto Rossellini), 8. Le Rideau déchiré (Alfred Hitchcock), 9. Ligne rouge 7000 (Howard Hawks), 10. Les Poings dans les poches (Marco Bellocchio)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1966 sur le site Encyclo-Ciné)

10/04/2014

Sur vos écrans en 1965

EDITORIAL :

Par Luc-Jean Dardgo

Pierrot01.jpg

Pierrot02.jpg

Pierrot03.jpg

Pierrot04.jpg

Pierrot05.jpg

Pierrot05b.jpg

Pierrot05c.jpg

Pierrot06.jpg

Pierrot07.jpg

Pierrot08.jpg

Pierrot09.jpg

Pierrot10.jpg

Pierrot11.jpg

Pierrot12.jpg

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 117 longs métrages (sur les 435 sortis en salles) avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Vincent Timothée
Pierrot le fou (Godard) **** * **** **** **** *** **** **** **** ****
La Trois Cent Dix-Septième Section (Schoendorffer) *** ***   ** ****   ****   **** ***
Police spéciale (Fuller) *** **** ***   ****   **     ****
Quand l'inspecteur s'emmêle (Edwards) *** * *** **** ****   **   *** ****
Shock Corridor (Fuller) *** *** ***   ****   ** ****    
Sandra (Visconti) *** *** ** *** *** *** ***   ****  
L'Evangile selon saint Matthieu (Pasolini) *** *** ** ***   **** ***     ***
Lilith (Rossen) ****   ***   ****   **      
Alphaville (Godard) *** *** **** *** **** * *** *** *  
La Solitude du coureur de fond (Richardson) ***   ** *** ****          
Le Chevalier des sables (Minnelli) *** **** **   *** **        
Pour l'exemple (Losey) ***     ** ***     *** ***  
Embrasse-moi idiot (Wilder) ** **** *** **   ** ***   *** **
Danse macabre (Margheriti)     **   ***       ****  
Yoyo (Etaix) ** ° *** ****   ** ***   ****  
La Colline des hommes perdus (Lumet) *** ****     ****   *      
L'Arme à gauche (Sautet) **     *** **   ***   ***  
Major Dundee (Peckinpah) **     ** ***   ** ** ****  
Les Trois Visages de la peur (Bava) **   ** ** **** * ***   ***  
L'Obsédé (Wyler) *** * *** *** *** * ** ***    
La Grande Nuit (Losey) *** *   **            
Le Bourreau (Berlanga) ***     ***            
Le Journal d'une femme en blanc (Autant-Lara) *** ***                
Cyclone à la Jamaïque (Mackendrick) *** **   ***            
Jerry chez les cinoques (Lewis) ****           **   ****  
L'As de pique (Forman) ***   ** ***            
Première Victoire (Preminger) ***             ** ***  
Les Tontons farceurs (Lewis) ***   ** **         ***  
Compartiment tueurs (Costa-Gavras) **     *** **   **   ***  
Paris vu par… (Pollet, Rouch, Douchet, Rohmer, Godard & Chabrol) ***   **     **   *** **  
Sa Majesté des mouches (Brook) **     *** *** * ** ***    
Les Grandes Gueules (Enrico) ** ***   ** *   ** *** ***  
Les Communiants (Bergman) **   *** **   ***     *  
Goldfinger (Hamilton) ** *   ** *** * *   ** ***
Au secours ! (Lester) **   *   ***       ***  
Chut, chut, chère Charlotte (Aldrich) **       **   **   ***  
Ipcress, danger immédiat (Furie)         ***   *   ***  
Point limite (Lumet) **       ***   **      
Lord Jim (Brooks) **     ** ** * **   ***  
Casanova soixante-dix (Monicelli)             **   ***  
La Dame de pique (Keigel)   **             ***  
Le Moment de la vérité (Rosi) **     ***            
Le Tueur de Boston (Topper)     **   ***          
Sécheresse (Pereira dos Santos) ***     **            
Juliette des esprits (Fellini) *** °       * ***   ***  
Marie-Chantal contre le docteur Kha (Chabrol) **   ** ** **       **  
Mary Poppins (Stevenson) **           * ** ***  
Une vierge sur canapé (Quine) ** *** **   *   **      
Le Corniaud (Oury) * *** * * ***   * ** ** **
Kwaidan (Kobayashi) * °     ****       ***  
La Chambre des tortures (Corman) **   **   **       **  
La Vieille Dame indigne (Allio) ***                  
Les Bons Vivants (Grangier & Lautner)                 ***  
Un jour un chat... (Jasny)         ***          
Une fille qui mène une vie de garçon (Comencini) ***                  
Comment tuer votre femme (Quine) ** *** *              
La Crypte du vampire (Mastrocinque)     **   **       **  
Opération Tonnerre (Young)         **   *   ***  
Les Tribulations d'un Chinois en Chine (De Broca) * * * ° ***   *   ** ***
Cat Ballou (Silverstein)         *       ***  
L'Amour en quatrième vitesse (Sidney)         **       **  
Le Jeune Cassidy (Cardiff & Ford) ** **                
Le Sillage de la violence (Mulligan)   *             ***  
Le Vampire de Düsseldorf (Hossein)         ***   *      
Les Deux Orphelines (Freda) **           **      
Les Quatre Fils de Katie Elder (Hathaway) **               **  
Ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines (Annakin) *   **       *   ***  
Le Bonheur (Varda) ** ** ° ° ****          
Au revoir Charlie (Minnelli) ** *             **  
Les Copains (Robert)     **           ***  
Thomas l'imposteur (Franju) **         * **      
Le Knack et comment l'avoir (Lester) ** °   ***     *      
L'Amour à la chaîne (De Givray) **                  
L'Empreinte de Frankenstein (Francis)         **          
L'Enfer dans la peau (Bénazéraf)     **              
L'Enquête (Douglas)     **              
La Grosse Caisse (Joffé)                 **  
Les Joyeux Fantômes (Pietrangeli)                 **  
Les Pirates du diable (Sharp)                 **  
Maciste contre les hommes de pierre (Gentilomo)         **          
Passeport pour l'oubli (Guest)                 **  
Quand la terre s'entrouvrira (Marton)