Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2013

Sur vos écrans en 1953

EDITORIAL :

Par Edouard S.

1953,donen,kelly,lang,ophuls,minnelli,hawks,wellman,ford,tati,preminger,mannDoo-doo-doo-doo / Doo-doo-doo-doo-doo-doo / Doo-doo-doo-doo-doo-doo / Doo-doo-doo-doo-doo-doo / I’m singing in the rain / Just singing in the rain / What a glorious feelin’ / I’m happy again / I’m laughing at clouds / So dark up above / The sun’s in my heart / And I’m ready for love...
1953. En Union Soviétique, la mort du "petit père des peuples" a eclipsé celle de Prokofiev, survenue le même jour de mars. Aux Etats-Unis, le Président Eisenhower a débuté son mandat. Dans l'hexagone, c'est René Coty qui a été élu. Django Reinhardt a gratté sa guitare pour la dernière fois, Louison Bobet a gagné son premier Tour de France. Et le temps a été pourri... Pourtant, tout le monde a chanté. Un même refrain. Nous aussi, à Zoom Arrière, nous l'avons repris à tue-tête.
Avec Chantons sous la pluie, Gene Kelly et Stanley Donen nous ont rempli de joie, en signant l'apothéose (provisoire ?) d'un genre. Les promesses d'Un jour à New York, leur première réalisation en duo, ont été dépassées au-delà de tout ce que l'on pouvait imaginer. Chantons sous la pluie est une éblouissante comédie musicale dont le génie est de s'adresser à tous les publics sans se rabaisser devant aucun, étant à la fois réflexive (par rapport au cinéma) et divertissante au "premier degré".
Bien sûr, pendant toute une année de cinéma, un bonheur arrive rarement seul. Pour ne parler, pour l'instant, que de l'Amérique, une nouvelle fois dominatrice, nous avons reçu notre lot de présents dans tous les genres. Ce fut ainsi une grande année de westerns : de L'Appât, le nouveau Mann-Stewart, au magnifique Convoi de femmes, de l'élégiaque Captive aux yeux clairs à L'Homme des vallées perdues, et j'en passe... Même Fritz Lang y est revenu, avec bonheur, pour L'Ange des Maudits. Mais c'est avant tout son nouveau film criminel qui a marqué nos esprits : l'hyper-violent Règlement de comptes est l'un des sommets de la longue carrière du réalisateur de M le Maudit. La chronique fordienne se porte toujours aussi bien, si l'on en croit les camarades qui ont pu découvrir Le Soleil brille pour tout le monde et le divertissement hollywoodien a été au rendez-vous avec Chérie je me sens rajeunir, Le Corsaire Rouge et autres Scaramouche. De leur côté, Minnelli, Preminger, Ray se sont maintenus au premier rang. Compte tenu de cette abondance (et, parfois, d'un accueil moins enthousiaste que d'ordinaire), Hitchcock, Mankiewicz, Kazan, Huston ou Cukor ont paru cette année en retrait.
Et si l'on sort de la sphère américaine ? On note le bel effort d'un Peter Lorre passant à la réalisation (Un homme perdu), la bonne tenue d'un Powell - Pressburger de dix ans d'âge (Colonel Blimp, daté de 1943), la nouvelle réussite du couple Bergman - Rossellini (Europe 51), l'excellence d'un Carol Reed trop peu vu (L'Homme de Berlin), l'éclatante facilité de Jean Renoir à mener à bien une production internationale (Le Carrosse d'or), les détours de Luis Buñuel vers un cinéma plus "commercial" (Susana la perverse, L'Enjôleuse)...
Par chez nous, Max Ophuls a continué, avec Madame de, sur la belle lancée de La Ronde et du Plaisir, Jacques Tati a largement confirmé (pour ceux qui ne sont pas allergiques à son comique singulier) avec Les (merveilleuses) Vacances de Monsieur Hulot que la réussite de Jour de fête n'était pas accidentelle, Becker, Guitry et Pagnol ont a nouveau su convaincre plusieurs d'entre nous, alors que Carné, Allégret et Autant-Lara ont eu beaucoup plus de mal (ce qui apparaît, aux yeux de votre serviteur, plutôt injuste). Le Salaire de la peur fit figure d'événement cinématographique, en France et ailleurs. Le solide film de Clouzot récolta des kilomètres d'écrits dans la presse, une pluie de récompenses et un succès au box-office. Il se retrouve dans notre tableau, bien placé mais pas aussi haut que l'on pouvait s'y attendre. En réaction au battage, peut-être...
Pour finir, et parlant de battage, est-il besoin de rappeler qu'en 1953, il fut partout question de Cinémascope, de 3D, de relief, mais aussi, de manière moins "technique", de la chute de reins de Marilyn Monroe s'affichant devant d'autres chutes, celles du Niagara ?

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 101 longs métrages (sur les 584 sortis en salles) et de 3 courts, avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Antoine Buster Christophe Dr.Orlof Edouard Jean-Luc Jocelyn Ludovic Nolan Timothée Vincent
Chantons sous la pluie (Donen & Kelly)   **** **** **** **** **** **** **** **** **** ****
Règlement de comptes (Lang) **** **** **** *** **** *** *** *** **** *** ****
Madame de (Ophuls)   **** **** **** *** **** *** ****     ***
Les Ensorcelés (Minnelli)   **** *** ** **** **** **** ****   *** ****
La Captive aux yeux clairs (Hawks) *** **** **** *** *** ***   ***   *** ****
Convoi de femmes (Wellman)   **** ****   ****     **     ****
Le Soleil brille pour tout le monde (Ford)   **** ****     ***         ****
Les Vacances de Monsieur Hulot (Tati) * **** ° **** **** *** **** ****   **** ****
Un si doux visage (Preminger) *** **** **** *** *** *** *** ***   *** ***
L'Appât (Mann)   **** **** ***   ***   ***     ***
Les Indomptables (Ray)   *** ****     ****         ***
L'Ange des maudits (Lang) **** *** *** *** *** **   ***     ***
Le Gaucho (Tourneur)   **** ****                
Colonel Blimp (Powell & Pressburger)   ** **** ** *** **   ****     ***
Europe 51 (Rossellini)   *** **** ** *** ***   **   ***  
Un homme perdu (Lorre)   *** ***   ***           ***
Le Salaire de la peur (Clouzot) ** *** ** ** *** ** *** *** *** ** ***
Le Carrosse d'or (Renoir)   ** **** *** *** **   ** *   ****
Scaramouche (Sidney)   *** *** ** *** *** ** **     ***
Rue de l'Estrapade (Becker)   *** ****                
Manon des sources (Pagnol)   *** ****   ** **   *     ****
Au-delà du Missouri (Wellman)   *** **               ****
Chérie je me sens rajeunir (Hawks)   *** *** *** ** ** *** *   ** ***
L'Enigme du Chicago-Express (Fleischer) ** ***         *** **     ***
Les Statues meurent aussi (Resnais, cm)   ***   *** ** ** **       ***
La Loi du silence (Hitchcock) *** ** *   *** **   ** *** *** **
Le Monde lui appartient (Walsh)     ***   ** **   **     ***
Susana la perverse (Buñuel)   ****     ** **   **      
La Bergère et le ramoneur (Grimault)   **           ***     ***
La Vie d'un honnête homme (Guitry)   *** ***                
L'Homme de Berlin (Reed)         ***     ***      
L'Enjôleuse (Buñuel)   ****                  
Jules César (Mankiewicz) ** ** *** *** * **   **   ** **
Le Corsaire rouge (Siodmak)   ** * *** ** ** ***       **
Viva Zapata (Kazan)   ** ** ** ***     **     **
Le Prisonnier de Zenda (Thorpe) ** ***     ** ** ** **      
Bas les masques (Brooks)   **     ** **         ***
Ça commence à Vera Cruz (Siegel)   **         ***       **
L'Homme au masque de cire (DeToth)   ***           *     ***
Les Aventures de Peter Pan (Disney) * ** **       **** *     **
Niagara (Hathaway)   **   ** **   ** **     **
L'Homme des vallées perdues (Stevens)   *** *     **   **     **
La Belle de New York (Walters)   *   **       **   ** ***
Le Relais de l'or maudit (Huggins)     **               ***
Le Voyage de la peur (Lupino)   *** **                
Mademoiselle Gagne-Tout (Cukor)   ** ** ** **            
Sous le plus grand chapiteau du monde (De Mille)   * ***         **     **
Barbe-Noire le pirate (Walsh)   ** ** ** * ** ** *     **
Moulin-Rouge (Huston)   *     * **   *     ****
L'Enquête est close (Tourneur)   *** * **              
La Mission du commandant Lex (De Toth)   ** **               **
Le Quatrième Homme (Karlson)     ***                
Les Neiges du Kilimandjaro (King)   ** *         **     **
Stalag 17 (Wilder)   ** *   ** **          
La Maîtresse de fer (Douglas)     **               **
Le Bon Dieu sans confession (Autant-Lara)     *   ***            
Le Déserteur de Fort Alamo (Boetticher)       **             **
Quo Vadis (Le Roy)   **           *     **
Le Cirque infernal (Brooks)   **     ** *          
La Tunique (Koster)   * *         **     **
Thérèse Raquin (Carné)   * ° * ***     **      
Les Orgueilleux (Allégret)   °     ** * ** *     **
Le Retour de Don Camillo (Duvivier) * *           * * * **
Les Trois Mousquetaires (Hunebelle) * *         ** *      
La Lune était bleue (Preminger)   * * **              
Crin Blanc (Lamorisse, cm)         **     *   *  
Le Renne blanc (Blomberg)       *             **
Le Météore de la nuit (Arnold)   **     *            
Troublez-moi ce soir (Baker)               *     **
Le Filet (Fernandez)     °   ***            
Vendredi treize (Lubin)       **              
A feu et à sang (Boetticher)     **                
Fini de rire (Farrow)       **              
Le Cavalier de la mort (De Toth)   **                  
Les Cinq Survivants (Oboler)             **        
Les Flèches brûlées (Enright)                     **
Bienvenue monsieur Marshall (Berlanga)   **                  
Cette sacrée famille (Taurog)   **                  
L'Affaire de Trinidad (Sherman)                     **
L'Homme à la carabine (Thorpe)   **                  
La Ruelle du péché (Walsh)   **                  
Station terminus (De Sica)         **            
Même les assassins tremblent (Powell)       **              
Jezebel (Rapper)   *           *      
La Môme vert-de-gris (Borderie)   *                 *
Le Petit Fugitif (Ashley, Engel & Orkin)   ** °                
L'Assassin sans visage (Fleischer & Mann)               *      
Pâques sanglantes (De Santis)   *                  
Femmes interdites (Gout)       *              
La Mort d'un commis voyageur (Benedek)   *                  
Heidi (Comencini)     *                
Le Pirate des sept mers (Salkow)     *                
Les Amants de Tolède (Decoin)               *      
Lucrèce Borgia (Christian-Jaque)   *                  
Un caprice de Caroline Chérie (Devaivre)                     *
Le Vagabond des mers (Keighley)               *      
Salomé (Dieterle)               *      
L'Ile inconnue (Bernhard)                     °
Maison de rendez-vous (Gout)       °              
Le Rideau cramoisi (Astruc, cm)     °                
Le Tour du monde de Sadko (Ptouchko)     °                
Parachutiste malgré lui (Taurog)       °              
Dortoir des grandes (Decoin)               °      
Quand tu liras cette lettre (Melville)     °                
  Antoine Buster Christophe Dr.Orlof Edouard Jean-Luc Jocelyn Ludovic Nolan Timothée Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Antoine Buster Christophe Dr.Orlof Edouard Jean-Luc Jocelyn Ludovic Nolan Timothée Vincent
Voyage à Tokyo (Ozu)   **** *** **** **** ****   ****      
La Fête de Gion (Mizoguchi)   *** ****     ***          
The Bigamist (Lupino)   **** ***                
All I desire (Sirk)       ***   **          
Frère et sœur (Naruse)         ***            

 

LES CHOIX DE NOS AMIS, LECTEURS ET AUTRES CONTRIBUTEURS :

Rémi (Il a osé !) :
**** : Chantons sous la pluie / Madame de… / L'Appât / Le Carrosse d'or / Les Ensorcelés / Le Petit fugitif
*** : Les statues meurent aussi / Le Salaire de la peur
** : Les aventures de Peter Pan
* : Manon des sources / Le retour de Don Camillo

Benjamin (La Kinopithèque) :
**** : Chantons sous la pluie / Colonel Blimp
*** : La Captive aux yeux clairs / Voyage à Tokyo
** : Les vacances de M. Hulot / Les Salaire de la peur

FredMJG (Les nuits du chasseur de films) :
La quinzaine magnifique : Un si doux visage / La captive aux yeux clairs / Règlement de comptes / L’appât / Le carrosse d’or / Les indomptables / Les ensorcelés / Chantons sous la pluie / L’ange des maudits / Madame de / Le voyage de la peur / L’homme au masque de cire / Le salaire de la peur / Chérie je me sens rajeunir / Le corsaire rouge
La bizarrerie [à ne pas rater] : Le renne blanc
Le classique : Europe 51
Les excellentes pelloches : His kind of woman / L’énigme du Chicago-Express / Convoi de femmes / La loi du silence / Colonel Blimp / Bas les masques / Ça commence à Vera Cruz / Scaramouche / Au-delà du Missouri / Niagara / Thérèse Raquin / Viva Zapata / Troublez-moi ce soir / Le relais de l’or maudit / Barbe-Noire le pirate
Le court-métrage : Les statues meurent aussi
La découverte tardive : Le quatrième homme
Les franches rigolades : Quo Vadis / Jules César
(la suite ICI)

Mister Arkadin :
**** : Chantons sous la pluie (10) / L’Ange des maudits (10) / Le Corsaire rouge (9) / L’Appât (9)
*** : Lili (8) / La Captive aux yeux clairs (8) / Le Salaire de la peur (8) / Scaramouche (8) / Chérie je me sens rajeunir (8) / Jules César (8) / La Vie d’un honnête homme (7) / L’Homme de Berlin (7) / Viva Zapata (7) / L’Homme au masque de cire (7) / Niagara (7)
** : Règlement de comptes (6) / Un si doux visage (6) / Les Indomptables (6) / Europe 51 (6) / La Bergère et le ramoneur (6) / Le Prisonnier de Zenda (6) / Bas les masques (6) / L’Homme des vallées perdues (6) / La Loi du silence (5)
* : Quo Vadis (5) / Thérèse Raquin (5) / Madame de (4) / Les Ensorcelés (4) / Le Retour de Don Camillo (4) / Les Trois Mousquetaires (4)
o : Les Vacances de Monsieur Hulot (3) / Le Carrosse d’or (2)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter) Convoi de femmes / Le soleil brille pour tout le monde / Manon des sources / Le monde lui appartient / La Belle de New York / Mademoiselle Gagne-Tout / Sous le plus grand chapiteau du monde / Le Cirque infernal / Le Rideau cramoisi / La Tunique

Frédéric :
1- Madame de..., 2- Les Vacances de Mr Hulot, 3- Règlement de comptes, 4- La Captive aux yeux clairs, 5- Chantons sous la pluie, 6- Le Soleil brille pour tout le monde, 7- Les Ensorcelés, 8- Europe 51, 9- Le Carosse d'or, 10- Le Gaucho

Oriane :
**** : Chantons sous la pluie / Les Vacances de Monsieur Hulot / Voyage à Tokyo
*** : L'Appât / Un si doux visage / Le Salaire de la peur / Les Statues meurent aussi / La Loi du silence
** : La Captive aux yeux clairs / Les Aventures de Peter Pan / Niagara
° : Le Retour de Don Camillo

Un simple amateur :
1- Voyage à Tokyo (Ozu) 2- Madame de... (Ophuls) 3- Chantons sous la pluie (Donen/Kelly) 4- Europe 51 (Rossellini) 5- La Captive aux yeux clairs (Hawks) 6- Le Soleil brille pour tout le monde (Ford) 7- Les Ensorcelés (Minnelli) 8- Règlement de comptes (Lang) 9- Un si doux visage (Preminger) 10- Les Vacances de Mr Hulot (Tati)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Sous le plus grand chapiteau du monde, Cecil Blount DeMille, 9 488 114 entrées
2. Le Retour de Don Camillo, Julien Duvivier, 7 425 550 entrées
3. Peter Pan, Clyde Geronimi, Wilfred Jackson & Hamilton Luske, 7 255 475 entrées
4. Le Salaire de la peur, Henri-Georges Clouzot, 6 944 306 entrées
5. Quo Vadis, Mervyn LeRoy, 6 305 593 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Les Vacances de Monsieur Hulot (Jacques Tati)
- Prix Méliès : Le Salaire de la peur (Henri-Georges Clouzot)
- Oscar du meilleur film : Sous le plus grand chapiteau du monde (Cecil Blount DeMille)
- Festival de Cannes, Grand Prix : Le Salaire de la peur (Henri-Georges Clouzot)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Le Salaire de la peur (Henri-Georges Clouzot)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Jules César (Joseph L. Mankiewicz) & Kompozitor Glinka (Grigori Aleksandrov)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : La Guerra de Dios (Rafael Gil)

 

REFERENDUM :

L'année 53 vue par Positif ("Dix ans de cinéma", n°50-51-52, mars 1963) :

" - C'est l'année de l'érotisme bunuélien made in Mexico (Susana la perverse, L'Enjôleuse, La Montée au ciel)
- Notre sélection :
Laslo Benedek, Mort d'un commis voyageur / Richard Brooks, Bas les masques / Henri-Georges Clouzot, Le Salaire de la peur / Michael Curtiz, Les Amants de l'enfer / John Huston, La Charge victorieuse / Gene Kelly & Stanley Donen, Chantons sous la pluie / Henry King, La Cible humaine / Joseph Losey, Haines & Le Rôdeur / Vincente Minnelli, Les Ensorcelés / Nicholas Ray, Les Indomptables / Jean Renoir, Le Carrosse d'or / Giuseppe de Santis, Pâques sanglantes & Onze heures sonnaient / George Sidney, Scaramouche / Robert Siodmak, Le Corsaire rouge / Jacques Tati, Les Vacances de Monsieur Hulot / Raoul Walsh, Barbe-Noire le pirate & Les Aventures du Capitaine Wyatt / William Wellman, Convoi de femmes & Au-delà du Missouri"

(Note : La Captive aux yeux clairs, Règlement de comptes, L'Appât, Un si doux visage et L'homme des vallées perdues sont cités pour... 1954)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1953 sur le site Encyclo-Ciné)

08/12/2012

Sur vos écrans en 1949

EDITORIAL :

Par Edouard S.

chaussonsrouges00.jpgEt si finalement 1949 avait été l'année du cinéma anglais ? Sorti chez nous l'an dernier au mois d'octobre, le Hamlet de Laurence Olivier a continué sa carrière et décroché à Hollywood l'Oscar du meilleur film. Pour son Troisième Homme, Carol Reed s'est appuyé sur un scénario de Graham Greene, a réuni à nouveau sur l'écran Orson Welles et Joseph Cotten et a laissé courrir sur ses images la cithare d'Anton Karas pour obtenir un succès mémorable, au Festival de Cannes comme dans nos salles. Nous avons également pu découvrir un exemple, avec Passeport pour Pimlico, du fameux humour sévissant outre-Manche. D'autres devraient suivre prochainement. Mais c'est un duo de réalisateurs qui a rallier la majorité de nos suffrages. Un duo déja connu mais qui, à deux reprises cette année, aura comblé, voire dépassé, nos attentes. Michael Powell et Emeric Pressburger ont ainsi proposé deux mélodrames singuliers : Le Narcisse noir, étonnante histoire de nonnes se déchirant sur un pic de l'Himalaya, et Les Chaussons rouges, flamboyant conte musical qui se retrouve au sommet de notre palmarès.
Etranges films pour une étrange année, où l'unanimité se sera faite rarement autour des œuvres offertes à nos regards.
Aux côtés des Anglais, quelques Italiens se seront distingués. Roberto Rossellini, avec Allemagne année zéro a certainement atteint le point le plus haut, à ce jour, du néo-réalisme, son compère Vittorio De Sica n'en étant pas loin à son tour avec Le Voleur de bicyclette. Avec moins de force mais dans une veine plus romanesque s'est signalé Giuseppe De Santis avec notamment son Riz amer (on se souviendra longtemps de la silhouette de Silvana Mangano à la récolte).
Parmi les films français les plus marquants de 1949, on remarquera que deux sont des premiers longs métrages. Jean-Pierre Melville s'est tiré avec les honneurs de la difficile adaptation de Vercors, Le Silence de la mer, tandis que Jacques Tati renouvelait totalement la comédie à la française avec son Jour de fête. L'enthousiasme pour ce nouveau cinéaste n'est certes pas partagé par tous dans notre équipe. De façon étonnante, sa situation évoque un peu, de ce point de vue, celle de Robert Bresson. Grémillon, Becker, Guitry, Allégret, Duvivier, Clouzot, Clément étaient également au rendez-vous cette année, parfois accueillis par autant de défenseurs que de spectateurs se sentant moins concernés. Mais il faut peut-être surtout évoquer, dans ce trop rapide coup d'œil national, l'apparition d'un autre nouveau venu, Georges Franju, qui a réalisé le stupéfiant court-métrage Le Sang des bêtes, documentaire-poème horriblement beau sur les abattoirs de Vaugirard.
Avec tout cela, nous n'avons pas oublié le cinéma américain. Bien que lui échappe, pour une fois, nos premières places, comment pourrait-il en être autrement ? Si La Chasse à l'homme menée par Fritz Lang date déjà de huit ans, elle n'en confirme pas moins qu'il faut compter avec ce cinéaste autant aujourd'hui à Hollywood qu'à l'époque où il alignait les chefs-d'œuvre en Allemagne. Si La Rivière rouge est le premier western d'Howard Hawks, il s'impose d'ores et déjà comme l'un des meilleurs du genre. Si La Ville abandonnée de William Wellman et Le Passage du canyon de Jacques Tourneur ont été peu vus, ils sont chaudement recommandés par quelques chanceux. Tourneur, par ailleurs, peut être considéré comme l'un des "hommes de l'année", entre Powell et Pressburger, puisque deux autres de ses titres ont été très appréciés ici : un grand film noir, porté par Robert Mitchum, La Griffe du passé, et un suspense quasi-documentaire tourné dans l'Allemagne de l'après-guerre, Berlin Express. Ford, Vidor, Walsh, Capra, Preminger, Hitchcock, Flaherty ou McCarey étaient sans doute des noms plus attendus vers les hauteurs, mais leurs films ont soit divisé plus que d'ordinaire, soit été vus par un nombre trop limité de collaborateurs. Notons toutefois la montée parallèle, patiente et régulière d'une génération de quadragénaires, celle des John Huston, Joseph Mankiewicz, Vincente Minnelli, Billy Wilder ou Anthony Mann, autant de personnalités qui ne devraient pas attendre bien longtemps avant de connaître elles aussi l'ivresse des sommets.
Terminons ce panorama sur un regret : que ne soit pas visible dans nos salles l'un des plus beaux films de cette année, Printemps tardif de Yasujiro Ozu. Croisons les doigts pour que les distributeurs se penchent enfin, dans les mois qui viennent, sur la question du cinéma japonais...

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 108 longs métrages (sur les 465 sortis en salles) et de 4 courts métrages avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Antoine Asketoner Buster Christophe Dr.Orlof Edouard Jean-Luc Jocelyn Ludovic Nolan Timothée Vincent
Les Chaussons rouges (Powell & Pressburger) **** ** *** **** ** *** *** **** **** **** **** ****
Allemagne année zéro (Rossellini) *** **** **** *** ** **** ****   ***   **** ***
La Rivière rouge (Hawks) ** **** **** **** *** *** ****   *** *** *** ****
La Chasse à l'homme (Lang) **** *** **** * *** **** *** **** **** ***   ***
La Griffe du passé (Tourneur) *** *** **** **** *** *** **** *** ***   *** ***
Jour de fête (Tati) * **** **** ° *** **** ** **** *** *** **** ****
Le Passage du canyon (Tourneur)     **** ****               ***
La Ville abandonnée (Wellman)       ****               ****
Le sang des bêtes (Franju, cm)   *** ****     ***     ***      
Berlin Express (Tourneur)     *** ***   *** ***   ***     ***
Le Troisième Homme (Reed) *** ** ** **   **** ** **** *** *** ** ***
Le Narcisse noir (Powell & Pressburger) ** **** ** *** *** ** ** *** ****      
Chaînes conjugales (Mankiewicz) ** ** ** *** *** *** ***   ***   *** ***
Le Voleur de bicyclette (De Sica)   ** *** * ** **** ***   ***   *** ***
Les Sacrifiés (Ford)   ***   ****     *         ****
Nous avons gagné ce soir (Wise)     *** ****         *     ****
Le Trésor de la Sierra Madre (Huston)   *** ** *** ** *** **   **   ** ****
Le Pirate (Minnelli)     *** ** ** *** **   ***     ***
Pattes blanches (Grémillon)     *** ****               **
La Scandaleuse de Berlin (Wilder) *** *** ** ***   *** **   ***     ***
La Cité sans voiles (Dassin)     *** ** ***             ***
Pour toi j'ai tué (Siodmak) *** *** ** **     *** **        
Allez coucher ailleurs (Hawks)   **   *** ***   * **     *** ***
Cinquième Colonne (Hitchcock) ** *** ***     ** ** *** **     **
Le Silence de la mer (Melville)     ** ** ** *** **   **     ***
Laurel et Hardy conscrits (Sutherland)     ***     ** ** *** **     **
Le Grand Passage (Vidor)     *** *   *** **   **     ***
Rendez-Vous de juillet (Becker)     *** *** *** *     *     ***
Louisiana Story (Flaherty)     *** *** ** ** **          
Ce bon vieux Sam (McCarey)     ** ****                
La Dame au manteau d'hermine (Lubitsch & Preminger)       ***             ***  
Key Largo (Huston)   *** ** °   *** **   **     ***
Riz amer (De Santis)     ** ** ** ***     **      
La Femme aux cigarettes (Negulesco)     *** * ** ***            
Circoncision (Rouch, cm)   ***     **   **          
Et tournent les chevaux de bois (Montgomery)     **     *** **          
Infidèlement vôtre (Sturges)   ***   *             ***  
Initiation à la danse des possédés (Rouch, cm)   ***     **   **          
Les Marx Brothers au grand magasin (Reisner)   ** **   ** ** * ** **   ** **
Le Procès Paradine (Hitchcock) ** *** **     ** **   *   * **
Lune de miel mouvementée (McCarey)     *** ** *** * *          
La Fosse aux serpents (Litvak)                 **     ***
Le Point du jour (Daquin)     **     ***            
Les Tuniques écarlates (De Mille)     ** *   ** *   **   *** **
Un jour au cirque (Buzzell)   ** **   ** *     **   ** **
L'Escadron noir (Walsh)     ** **         **     **
Les Trois Caballeros (Disney)       **       ** *     ***
Toâ (Guitry)     ** *** ** *            
La Piste de Santa Fe (Curtiz)     * *** **   *   **     **
Ziegfeld Follies (Minnelli)     *   ** ** **   **     **
Entre onze heures et minuit (Decoin)     * ***               **
L'Enjeu (Capra)     *** **         *      
La Route au tabac (Ford)   *   ****     *          
Les magiciens du Wanzerbe (Rouch, cm)   ***     **   *          
Marché de brutes (Mann)     **     ** **          
Passeport pour Pimlico (Cornelius)     *           **     ***
Cheyenne (Walsh)       ***                
Cinq Tulipes rouges (Stelli)                       ***
Crime passionnel (Preminger)       ***                
Hangover Square (Brahm)     ***                  
Anna Karénine (Duvivier)           **     **      
Au grand balcon (Decoin)       **               **
Echec à Borgia (King)     ** **                
La Grande Horloge (Farrow)             **   **      
La Proie (Siodmak)           **     **      
Manon (Clouzot)     **           **      
Sabotage à Berlin (Walsh)     ** **         *      
La Clé de verre (Heisler)       *     *      **   **
Les Amants de Vérone (Cayatte)     *     **     *      
Une si jolie petite plage (Allégret)     ° ***         *      
Au-delà des grilles (Clément)     *     **            
L'Homme au masque de fer (Whale)     **           *      
La Femme de l'année (Stevens)     **           *      
La Reine des rebelles (Cummings)       **               *
Branquignol (Dhéry)                       **
Du Guesclin (De Latour)                       **
Gigi (Audry)                     **  
Intrigues en Orient (Walsh)       **                
Jody et le faon (Brown)                       **
La Brigade du suicide (Mann)       **                
La Mélodie du bonheur (Heisler)             **          
Le Laitier de Brooklyn (McLeod)         **              
Le Masque de Dijon (Landers)         **              
Le Pigeon d'argile (Fleischer)               **        
Retour à la vie (Cayatte, Lampin, Clouzot & Dréville)                       **
Sindbad le marin (Wallace)                 **      
Jeanne d'Arc (Fleming)     **           *     *
Du sang sur la neige (Walsh)       *         *      
La Cible vivante (Mann)       *     *          
Laurel et Hardy chefs d'îlots (Sedgwick)     *       *          
Les Insurgés (Huston)       *         *      
Occupe-toi d'Amélie (Autant-Lara)   ° ** °         *      
Abbott et Costello en Afrique (Barton)         *              
Aux deux colombes (Guitry)       *                
Chasse tragique (De Santis)     *                  
Fabiola (Blasetti)                 *      
Histoires extraordinaires (Faurez)       *                
Jean de la Lune (Achard)                 *      
Johnny Belinda (Negulesco)       *                
La Pagode en flammes (Hathaway)       *                
La Perla (Fernandez)     *                  
Le Champion (Robson)                 *      
Le Rideau de fer (Wellman)       *                
Les Enfants nous regardent (De Sica)                 *      
Maya (Bernard)                       *
Sérénade à Mexico (Keighley)             *          
La Ferme des sept péchés (Devaivre)         * °            
Les Amants traqués (Foster)       °         *      
Le Cœur sur la main (Berthomieu)         °              
Le Secret de Mayerling (Delannoy)                 °      
Tous les chemins mènent à Rome (Boyer)                 °      
Trafic à Saigon (Fenton)       °                
  Antoine Asketoner Buster Christophe Dr.Orlof Edouard Jean-Luc Jocelyn Ludovic Nolan Timothée Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Antoine Asketoner Buster Christophe Dr.Orlof Edouard Jean-Luc Jocelyn Ludovic Nolan Timothée Vincent
Printemps tardif (Ozu)   **** ****     *** ***         ****
Flamme de mon amour (Mizoguchi)     ***       ***          
Corbeaux et moineaux (Zheng)     *     ***           ***
Tension (Berry)     **     **            
Duel silencieux (Kurosawa)     **     *            
Faire face (Lupino)     **                  

 

LES CHOIX DE NOS AMIS, LECTEURS ET AUTRES CONTRIBUTEURS :

Rémi (Il a osé !) :
**** : Allemagne année zéro / Les Chaussons Rouges / Chaînes conjugales / Le Voleur de bicyclette
*** : La Chasse à l'homme
** : Le Procès Paradine
° : Jour de fête

FredMJG (Les nuits du chasseur de films) :
L’octette prodigieux : Le narcisse noir / La chasse à l’homme / Les chaussons rouges / La rivière rouge / La griffe du passé / Le trésor de la Sierra Madre / Le troisième Homme / Chaînes conjugales
Le classique : Le voleur de bicyclette
Hors compétition : Allemagne année zéro / Le Silence de la mer
Le court-métrage : Le sang des bêtes
Les excellentes pelloches : Nous avons gagné ce soir / Le pirate/The pirate / L’affaire Barbe Bleue / Crime passionnel / Allez coucher ailleurs / Berlin Express / Pour toi j’ai tué / Hangover Square / La scandaleuse de Berlin / Les Marx Brothers au grand magasin / Riz amer / Cinquième colonne / Key Largo / Laurel et Hardy conscrits / La cité sans voiles / Le champion / Le grand passage / Les insurgés
(le détail ICI)

Benjamin (La Kinopithèque) :
**** : Les Chaussons rouges / Le Narcisse noir
*** : Le Sang des bêtes / Jour de fête
** : Cinquième Colonne / Le Troisième Homme / Le Procès Paradine

Mister Arkadin :
**** : La Griffe du passé
*** : Allemagne année zéro / La Rivière rouge / La Chasse à l'homme / Le sang des bêtes / Chaînes conjugales / Le Troisième Homme / Nous avons gagné ce soir / Riz amer / Marché de brutes
** : Les Chaussons rouges / Berlin Express / Le Narcisse noir / Le Trésor de la Sierra Madre / Pour toi j'ai tué / Allez coucher ailleurs / Le Silence de la mer / Rendez-Vous de juillet / Key Largo / La Femme aux cigarettes / Infidèlement vôtre / Le Procès Paradine / Toâ / La Piste de Santa Fe / Ziegfeld Follies / Les Amants de Vérone / La Brigade du suicide / La Cible vivante / Aux deux colombes / La Ferme des sept péchés / L’École buissonnière
* : Jour de fête / Le Voleur de bicyclette / Le Pirate / La Route au tabac / Une si jolie petite plage

Frédéric :
1- La Griffe du passé, 2- La Rivière rouge, 3- Allemagne année zéro, 4- La Ville abandonnée, 5- Le Sang des bêtes, 6- Le Passage du canyon, 7- Chasse à l'homme, 8- Les Chaussons rouges, 9- Les Sacrifiés, 10- Le Pirate

Oriane :
**** : Le Troisième Homme / Le Voleur de Bicyclette
*** : Le Narcisse Noir / La Cité sans voiles / La Cinquième Colonne / Le Procès Paradine
** : Jour de fête / Le Silence de la mer / Key Largo

Un simple amateur :
1- Printemps tardif (Ozu) 2- Allemagne année zéro (Rossellini) 3- La Rivière rouge (Hawks) 4- La Griffe du passé (Tourneur) 5- Chasse à l'homme (Lang) 6- Le Passage du canyon (Tourneur) 7- Le Voleur de bicyclette (De Sica) 8- Les Chaussons rouges (Powell/Pressburger) 9- Jour de fête (Tati) 10- Nous avons gagné ce soir (Wise)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Jeanne d’Arc, Victor Fleming, 7 092 586 entrées
2. Jour de fête, Jacques Tati, 6 810 007 entrées
3. Le Troisième Homme, Carol Reed, 5 701 222 entrées
4. Fabiola, Alessandro Blasetti, 4 886 520 entrées
5. Les Tuniques écarlates, Cecil B. DeMille, 4 677 876 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Rendez-vous de juillet (Jacques Becker)
- Prix Méliès : Manon (Henri-Georges Clouzot)
- Oscar du meilleur film : Hamlet (Laurence Olivier)
- Festival de Cannes, Grand Prix : Le Troisième Homme (Carol Reed)
- Mostra de Venise, Lion d'or : Manon (Henri-Georges Clouzot)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : La Ferme des sept péchés (Jean Devaivre)

 

RESULTAT DE SONDAGE :

Sur la page Facebook de Zoom Arrière, est posée la question "Quels sont les meilleurs films sortis en France en 1949 ?" Au soir du 26 décembre 2012, 144 votes ont été enregistrés, dégageant ce classement :
1. Le Voleur de bicyclette (9 voix), 2. Les Chaussons rouges, Le Troisième Homme & La Chasse à l'homme (7), 5. Allemagne année zéro, La Rivière rougeChaînes conjugales (6), 8. Le Trésor de la Sierra Madre, Jour de Fête & Le Narcisse noir (5)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1949 sur le site Encyclo-Ciné)

21/10/2012

Sur vos écrans en 1947

EDITORIAL :

Par Edouard S.

1947,ford,lubitsch,welles,dreyer,clouzot,walsh,lang,curtiz,hawks,hitchcockEn 1947, les déferlantes ont donc continué : les deux tiers des films présentés sur nos écrans étaient américains. Certes, un tri s'est avéré nécessaire afin d'écarter quantité de sous-produits mais un fois celui-ci réalisé, force est de constater que la moisson fut d'une richesse exceptionnelle. En douze mois, combien de films marquants ou, au minimum, intéressants ? Vingt ? Trente ? Quarante ? Cinquante ? Le système de production hollywoodien fonctionnant à plein régime, les réalisateurs se faisant toujours prolifiques et les retards accumulés lors des années de guerre étant comblés mois après mois, nous avons eu l'occasion de découvrir trois titres de Fritz Lang, trois Cukor, trois Siodmak, trois Ulmer, trois Lubitsch, quatre Walsh et cinq Curtiz. Les hasards de la programmation ont fait que d'un seul coup quatre des huit derniers vainqueurs de l'Oscar du meilleur film ont débarqués chez nous : Rebecca, Casablanca, Le Poison, Les Plus Belles Années de notre vie. Le titre ouvrant cette liste est le premier film qu'Alfred Hitchcock a réalisé en Amérique, bien que nous le découvrions après Soupçons. Le désordre le plus complet règne dans la distribution, rendant plus étonnant encore le fait que le troisième long métrage du petit génie Orson Welles, La Dame de Shanghai, nous ait été présenté bien avant que nos amis d'Outre-Altantique ne puisse le voir.
Comme je le disais à l'instant, Ernst Lubitsch nous a régalé trois fois, avec trois comédies différentes bien difficile à départager (même si Jeux dangereux alias To be or not to be brille d'un éclat singulier, passionnant à comparer avec celui émanant du récent Dictateur de Chaplin). Malheureusement, nous n'aurons plus de nouveaux exemples de la fameuse "Lubitsch touch" : le cinéaste est décédé en novembre. Il avait 55 ans.
Une genre nouveau apparu l'an dernier s'est affirmé encore : le film noir. Fritz Lang (responsable avec La Rue rouge d'un remake de La Chienne nullement indigne de l'original de notre Jean Renoir national), Robert Siodmak, Henry Hathaway, Raoul Walsh, Tay Garnett, Lewis Milestone, Edward Dmytryk s'y sont adonnés avec bonheur. Même Orson Welles en est passé par là, et de quelle façon, mettant le genre en miroir pour mieux l'exploser. Et Howard Hawks, bien sûr, avec le solide Port de l'angoisse et l'audacieux Grand sommeil, tous deux interprétés par Humphrey Bogart et Lauren Bacall. A ce propos, mieux que des acteurs ou des actrices, nous avons surtout admiré, cette année, des couples : Bogart, à nouveau, et Ingrid Bergman (Casablanca), Orson Welles et Rita Hayworth... Une Rita Hayworth, qui, pour rester encore dans le "noir", fit tenir quasiment à elle seule, du bout de ses gants, le Gilda de Charles Vidor.
Du côté des Américains toujours, nous avons pu observer les débuts de Vincent Minnelli (Un petit coin aux cieux puis Le Chant du Missouri) et de Joseph L. Mankiewicz, frère du célèbre scénariste Herman (Le Château du dragon). Mais nous retiendrons surtout que cette année 47 fut pour nous éminemment fordienne grâce à la sortie de deux des plus grands films du réalisateur de La Chevauchée fantastique, appartenant à deux veines différentes et réalisés à six ans d'écart : d'une part Les Raisins de la colère adaptation très attendue du roman de Steinbeck et modèle de film social, d'autre part La Poursuite infernale (que l'on peut préférer appeler par son titre original My Darling Clementine, beaucoup plus approprié) magnifique western illuminé (tout comme Les Raisins de la colère !) par la présence d'Henry Fonda.
Si l'on mentionne, pour terminer ce trop rapide panorama américain, les bons crus proposés par George Cukor, Frank Capra, Albert Lewin, William Wyler ou Leo McCarey, on comprend vite qu'il est difficile de demander mieux en termes de qualité cinématographique. Par ailleurs, nous suivrons avec attention les suites de l'affaire politique qui secoua tout Hollywood au cours de ces derniers mois : la suspension de dix professionnels reconnus, producteurs, scénaristes ou réalisateurs (comme Edward Dmytryk, dont nous avons pu voir cette année Feux croisés), suite à leur refus de répondre aux questions de la Commission d'enquête sur les activités anti-américaines chapeautée par le sénateur McCarthy.
Et la France dans tout ça ? Trois réalisateurs ont su particulièrement tirer leur épingle du jeu. Henri-Georges Clouzot et Julien Duvivier ont signé avec Quai des Orfèvres et Panique deux joyaux noirs, tandis que Jacques Becker offrait sa belle chronique Antoine et Antoinette. Du côté du documentaire, Farrebique, de Georges Rouquier se sera fait remarqué par son approche réaliste du monde paysan. René Clair et  Claude Autant-Lara ont quant à eux réalisé deux films qui ont amassés lauriers pour l'un et scandales pour l'autre. Le Silence est d'or et Le Diable au corps ont été vus et discutés : l'un a pu gêner par sa gentillesse, l'autre, au contraire, par son acidité. René Clément n'a pas forcément gagné à passer du train (La Bataille du rail) au sous-marin (Les Maudits) et Marcel Carné a perdu lui aussi, en quelque sorte, une bataille, en voyant le tournage de La Fleur de l'âge, sur un scénario de Prévert, s'interrompre définitivement. Enfin, Jean Renoir n'est toujours pas revenu des Etats-Unis...
Nous terminerons en disant qu'il a été réservé aux autres cinématographies, une nouvelle fois, des portions congrues. Toutefois, le maître danois Carl Theodor Dreyer a signé son retour, plus de dix ans après Vampyr. Le résultat, l'admirable et terrible Jour de colère est à la hauteur de l'attente. Le néo-réalisme italien impose de plus en plus sa présence et nous le voyons se nuancer de plusieurs tons de gris (Paisa, Sciuscia, Le bandit). Un mélodrame mexicain réputé est parvenu à trouver sa place sur nos écrans (Maria Candelaria) et les Anglais ont continué, sans toujours convaincre, leur chemin entre adaptations de prestige (Henry V, Les grandes espérances) et œuvres plus singulières (Une question de vie ou de mort).

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 108 longs métrages (sur les 479 sortis en salles) et 1 court métrage avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Antoine Asketoner Buster Christophe Dr.Orlof Edouard Jean-Luc Jocelyn Ludovic Nolan Timothée Vincent
La Poursuite infernale (Ford) **** **** **** **** **** **** ****   *** *** **** ****
Jeux dangereux (Lubitsch) **** ** **** **** **** **** *** **** *** **** **** ****
La Dame de Shanghai (Welles) **** *** **** *** **** *** *** **** *** ****   ****
Jour de colère (Dreyer) **** **** **** *** *** **** **   ***      
Les Raisins de la colère (Ford)   **** *** **** ** **** *** **** **   ** ****
Quai des Orfèvres (Clouzot) ***   ** **** ** ****   *** ****     ****
La Rue rouge (Lang) ****   *** *** *** *** ** *** *** **** *** ***
La Charge fantastique (Walsh)     **** ****   *** ** *** **   *** ****
Casablanca (Curtiz) *** ** *** **** *** *** ** *** *** *** *** ****
La Folle Ingénue (Lubitsch)   ** *** ****     ***     ****   ***
Le Port de l'angoisse (Hawks) ** *** *** *** *** **** ** *** ** *** *** ****
Le Grand Sommeil (Hawks) *** * *** * *** **** *** **** ** *** **** ****
Rebecca (Hitchcock) *** **** **** *   *** ** **** **   *** ***
Indiscrétions (Cukor) *** ** *** *** **** ** *** *** *   *** ****
Le Chant du Missouri (Minnelli)     **** ***     ***   *   **** ***
Paisa (Rossellini)   **** *** ***   *** ***   **   ** ***
Panique (Duvivier)     *** **** ** *** ** *** ***     ***
Les Tueurs (Siodmak) ***   *** *** *** *** ** **** ** ***   **
L'Aigle des mers (Curtiz)     *** ****   ** *** **** **     **
Illusions perdues (Lubitsch)   ** *** ****   *** **   **   ****  
L'Impasse tragique (Hathaway)     **** ** *** ***            
Le Démon de la chair (Ulmer)     *** ****   ***     **      
La Grande Evasion (Walsh)     ** **** ** *** **   ***     ***
Antoine et Antoinette (Becker)     *** **** *** *** *          
Les Plus Belles Années de notre vie (Wyler)     *** ****                
L'Homme de la rue (Capra) *   ** **** ** *** **   **   **** ***
Les Bourreaux meurent aussi (Lang) *** ** **** *   *** **   ** ****   ***
Le Vaisseau fantôme (Curtiz)     *** **** ** *** **   **      
Le Portrait de Dorian Gray (Lewin) ** * *** ** *** *** ** **** **     ***
Le Château du dragon (Mankiewicz) **   ***   ***   ** ***     *** **
Le Facteur sonne toujours deux fois (Garnett) ** ** ***     ***   **** **     **
Les Cloches de Sainte-Marie (McCarey)     **** ***     **          
Un cœur pris au piège (Sturges)     *** *** ** *** **   *   ***  
Une question de vie ou de mort (Powell & Pressburger)   **** *** * ** ** *   ***     ***
Gilda (Vidor) *** * ** ** ** ** ** *** **   ** ***
Hantise (Cukor) **   **   *** *** * *** *   ***  
Péché mortel (Stahl)   * *** **   *** ** *** **      
Une nuit à Casablanca (Mayo)   *** **   **   ** ** **     ***
Une femme dangereuse (Walsh)     ** ***   ** **   **     ***
L'Entraîneuse fatale (Walsh)     ** ***   ***     *   ***  
Farrebique (Rouquier)     **** ***     **   *      
L'Emprise du crime (Milestone)       ***       ***       **
Angoisse (Tourneur)     *** **   **     **      
L'Amour chante et danse (Sandrich)           ***     *     ***
Jack l'Eventreur (Brahm)   ** **         ***        
La Femme aux deux visages (Cukor)     **   ** ***     *     **
Cape et poignard (Lang) *   *** **     *   *     **
La Caravane héroïque (Curtiz)       ****         *      
L'Amour vint en dansant (Lanfield)                     ** ***
Feux croisés (Dmytryk)     **                 ***
Les Naufrageurs des mers du Sud (De Mille)       **     *   **     ***
Voyage au pays de la peur (Foster)     **         *** **     *
Le Silence est d'or (Clair)     ** °   **           ****
Bambi (Hand, Disney)     * *       *** * ***   **
Dumbo, l'éléphant volant (Sharpsteen, Disney)     * **   ** * *** *     **
Les Grandes Espérances (Lean)     ** *     *   **     ***
Sciuscià (De Sica)     ** °   *** **   **      
Le Cygne noir (King)     * **               ***
Une femme cherche son destin (Rapper)           ***            
Carnegie Hall (Ulmer)       ***                
Voyage-Surprise (Prévert)     ***                  
Non coupable (Decoin)       ***                
Pavillon noir (Borzage)     ** * ** *     *     ***
La Maison des sept péchés (Garnett)   **       **     *     **
Le Roman de Mildred Pierce (Curtiz)   * ** **     **   *      
Le Diable au corps (Autant-Lara)     ** °   *** *   **      
Au pays des mages noirs (Rouch, cm)   **     **              
Tueur à gages (Tuttle)     ** **                
Deux Mains la nuit (Siodmak)   **             **      
Tous les biens de la terre (Dieterle)     *     ***            
La Valse dans l'ombre (Le Roy)     *** °     **          
Débuts à Broadway (Berkeley)     **   **       *      
Pour qui sonne le glas ? (Wood)     *           *     ***
Hellzapoppin (Potter)     *   *       *     ***
Henry V (Olivier)     **     *     *     **
Le Poison (Wilder)     ** °     *   **     *
Mon épouse favorite (Kanin)     * **                
Swing Romance (Potter)               *     **  
Arènes sanglantes (Mamoulian)     **           *      
Le Trésor de Tarzan (Thorpe)                 *     **
La Double Enigme (Siodmak)     ** *                
Les Deux Légionnaires (Horne & Parrott)                       **
Le Chevalier de la vengeance (Cromwell)       **                
Buffalo Bill (Wellman)       **                
Le Fantôme de l'opéra (Lubin)     **                  
Agent secret (Shumlin)             **          
La Duchesse des bas-fonds (Leisen)             **          
Boomerang (Kazan)     **                  
Treize, rue Madeleine (Hathaway)     **                  
Voyage sentimental (W. Lang)     **                  
Le Diable souffle (Gréville)                       **
Les Maudits (Clément)     *     *           **
La Lettre (Wyler)     *           *      
Un petit coin aux cieux (Minnelli)         **       °      
Le Diable s'en mêle (Wood)                 *      
Tortilla Flat (Fleming)                 *      
Le Chant de Bernadette (King)       *                
Maria Candelaria (Fernandez)     *                  
Le Bandit (Lattuada)                 *      
Humoresque (Negulesco)     *                  
Les Amants du pont Saint-Jean (Decoin)                 *      
Copie conforme (Dréville)     * °   °           *
Monsieur Vincent (Cloche)     * °                
Ames rebelles (Litvak)                 °      
Le Triomphe de Tarzan (Thiele)                 °      
L'Ile des péchés oubliés (Ulmer)       °                
Scandale à la cour (Preminger)       °                
Fantômas (Sacha)       °                
Les Jeux sont faits (Delannoy)     °                  
  Antoine Asketoner Buster Christophe Dr.Orlof Edouard Jean-Luc Jocelyn Ludovic Nolan Timothée Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Antoine Asketoner Buster Christophe Dr.Orlof Edouard Jean-Luc Jocelyn Ludovic Nolan Timothée Vincent
L'amour de l'actrice Sumako (Mizoguchi)     *** **     ***          
Récit d'un propriétaire (Ozu)     *** °   ***            

 

LES CHOIX DE NOS AMIS, LECTEURS ET AUTRES CONTRIBUTEURS :

Benjamin (La Kinopithèque):
**** : Jeux dangereux
*** : Casablanca / Gilda / Rebecca
** : Angoisse / Farrebique / Hantise

Mister Arkadin :
**** : Casablanca / Paisa / La Poursuite infernale / Sciuscià
*** : Les Bourreaux meurent aussi / Le Facteur sonne toujours deux fois / Gilda / La Grande Evasion / Le Grand Sommeil / Hantise / L'Homme de la rue / L'Impasse tragique / Jeux dangereux / Péché mortel / Le Port de l'angoisse / Quai des Orfèvres / Un cœur pris au piège / Une question de vie ou de mort
** : L'Aigle des mers / Angoisse / Antoine et Antoinette / Bambi / Cape et poignard / La Charge fantastique / Le Château du dragon / Copie conforme / Le Cygne noir / La Dame de Shanghai / Le Démon de la chair / Le Diable au corps / Humoresque / Johnny Apollo / Panique / Le Poison / Le Portrait de Dorian Gray / Les Raisins de la colère / Rebecca / Le Roman de Mildred Pierce / La Rue rouge / Le Silence est d'or / Le Trésor de Tarzan / Les Tueurs / Une femme dangereuse / Une nuit à Casablanca / La Valse dans l'ombre / Voyage-Surprise
* : La Folle Ingénue / Illusions perdues / Indiscrétions / Les Jeux sont faits / La Maison des sept péchés

FredMJG (Les nuits du chasseur de films) :
La treizaine magnifique : Jour de colère / Jeux dangereux / La dame de Shanghai / Une question de vie ou de mort / Panique / Le portrait de Dorian Gray / Le grand sommeil / Le port de l’angoisse / La poursuite infernale / Rebecca / Quai des Orfèvres / La rue rouge / Péché mortel
Les fashion victims : Les tueurs / Gilda / Le facteur sonne toujours deux fois / L’emprise du crime / Le Château du dragon / Indiscrétions / Tueur à gages
La découverte tardive : Le démon de la chair
Les classiques : Casablanca / Les plus belles années de notre vie
Hors compétition : Les bourreaux meurent aussi / Paisa
Les bizarreries : Angoisse / Le signe du cobra
Le trio walshien : Une femme dangereuse / La grande évasion / La charge fantastique
Quelques excellentes pelloches : L’aigle des mers / Le cygne noir / Jack l’éventreur / Hellzapoppin / Antoine et Antoinette / La double enigme / Un cœur pris au piège / La lettre / Hantise / Le poison / Les deux légionnaires / Le diable au corps / L’homme de la rue / Le fantôme de l’opéra / Les naufrageurs des mers du Sud / Le roman de Mildred Pierce / Une nuit à Casablanca / En marge de l’enquête / Feux croisés / Cape et poignard / Le chevalier de la vengeance
(le détail, ici)

Rémi (Il a osé !) :
**** : La Dame de Shanghaï / Les raisins de la colère / La Rue rouge / L'homme de la rue / To be or not to be
*** : Casablanca / Rebecca / Gilda / arrebique
** : Le Roman de Mildred Pierce / Hantise
* : Le diable au corps

Frédéric :
1- Le Port de l'angoisse, 2- La Poursuite infernale, 3- La Dame de Shanghai, 4- Le Grand Sommeil, 5- Jeux dangereux, 6- Jour de colère, 7- Paisa, 8- Rebecca, 9- Les Raisins de la colère, 10- Le Chant du Missouri

Oriane :
**** : Jeux Dangereux / Rebecca / L'Homme de la rue
*** : Jour de colère / Casablanca / Illusions perdues / les Bourreaux meurent aussi / Les Grandes Espérances / Sciuscà
** : Le Grand Sommeil / Bambi / Récit d'un propriétaire
* : Dumbo, l'éléphant volant

Un simple amateur :
1- Jour de colère (Dreyer) 2- La Poursuite infernale (Ford) 3- Quai des Orfèvres (Clouzot) 4- Le Grand Sommeil (Hawks) 5- Paisa (Rossellini) 6- Les Plus Belles Années de notre vie (Wyler) 7- Les Raisins de la colère (Ford) 8- Jeux dangereux (Lubitsch) 9- Le Chant du Missouri (Minnelli) 10- Rebecca (Hitchcock)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Le Bataillon du ciel, 8 649 691 entrées
2. Pour qui sonne le Glas ?, 8 274 596 entrées
3. Monsieur Vincent, 7 055 290 entrées
4. Pas si bête, 6 195 419 entrées
5. Quai des Orfèvres, 5 544 721 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Paris 1900 (Nicole Vedrès), sortie prévue en 1948
- Prix Méliès (du Syndicat français de la critique de cinéma) : Le Silence est d'or (René Clair)
- Oscar du meilleur film : Les Plus Belles Années de notre vie (William Wyler)
- Mostra de Venise, Grand prix international : Sirena (Karel Stekly), sortie française prévue en 1949
- Festival de Cannes, Grands Prix par genres : Ziegfeld Follies (Vincente Minnelli, comédies musicales), Dumbo (Walt Disney, dessins animés), Les Maudits (René Clément, films d'aventures et policiers), Antoine et Antoinette (Jacques Becker, films psychologiques et d'amour), Crossfire (Edward Dmytryk, films sociaux)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Le Silence est d'or (René Clair)

 

RESULTAT DE SONDAGE :

Sur la page Facebook de Zoom Arrière, est posée la question "Quels sont les meilleurs films sortis en France en 1947 ?" Au soir du 9 décembre 2012, 146 votes ont été enregistrés, dégageant ce classement :
1. La Dame de Shanghai (9 voix), 2. Jeux dangereux (8), 3. La Poursuite infernale, Le Grand sommeil & Le Portrait de Dorian Gray (7), 6. Indiscrétions, La Charge fantastique,Gilda, Panique & Rebecca (6)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus
(vous pouvez consulter la liste de tous les films de long métrage sortis en France en 1947 sur le site Encyclo-Ciné)