Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2014

Sur vos écrans en 1967

EDITORIAL :

Par Edouard S.

vaudou00.jpgVingt-quatre ans. C'est le temps qu'il aura fallu attendre pour découvrir sur nos écrans Vaudou / I walked with a zombie, sans doute le chef d'œuvre de la paire Lewton-Tourneur. Le meilleur film de l'année est donc, selon nous, un film de 1943.
Un "vieux" film américain en tête de notre classement : la chose est assez piquante quand on sait à quel point ces douze mois ont vu s'accentuer encore la tendance observée depuis quatre ou cinq ans. Hollywood ne parvient en effet toujours pas à trouver un nouveau souffle et les réussites qui en proviennent n'ont jamais été aussi peu nombreuses dans le haut de notre tableau (et encore, leur nombre fut augmenté par d'autres arrivées tardives, celle d'un Joseph Losey de 1948, d'un Don Siegel de 1955 et d'un Samuel Fuller de 1957). Le grand cinéma classique américain n'en finit plus d'agoniser, ne semblant plus réserver que quelques beaux fruits tardifs (El Dorado ou l'art de la reprise par Howard Hawks).

Cet affaissement s'effectue alors que Nouvelle Vague et autres Free Cinema ont propagés leurs effets en trainées de poudre un peu partout ailleurs. Aux quatre coins du monde (même si l'Asie reste cruellement aux abonnés absents pour la distribution), de jeunes cinéastes s'expriment avec une audace et une liberté jusque là inconnues, plaçant soudain leur pays sur la carte du cinéma, parfois à eux seuls. Quel plaisir d'accéder enfin à ces nouveaux horizons, d'apprendre ces nouveaux noms aux consonances toutes autres qu'anglo-saxonnes, d'être surpris et parfois soulevés par les films des polonais Skolimowski et Kawalerowicz, du soviétique Kontchalovski, des tchécoslovaques Chytilova et Passer, du suédois Widerberg, du danois Carlsen, de l'allemand Kluge, des brésiliens Rocha et Guerra, du hongrois Jancso (on nous dit que ce dernier a tourné cette année pas moins de deux chefs d'œuvres coup sur coup, Rouges et blancs et Silence et cri, que nous découvrirons bientôt) ! D'autres collaborateurs que moi vous diraient sans doute que cette effervescence n'est pas uniquement géographique mais concerne aussi les genres, comme le montre la santé actuelle de l'horreur britannique et du western italien.

Place aux jeunes donc, mais les Maîtres ont su eux aussi donner de la voix, et comment ! Buñuel et Bergman ont offert deux de leurs meilleurs films, en tout cas, assurément, parmi les plus importants de leur carrière. Antonioni, a fédéré comme jamais il n'avait réussi à le faire en peignant la folie du Swingin' London dans Blow-up. Il est reparti de Cannes avec la Palme d'or en poche et nous pouvons noter, à ce propos, une fois n'est pas coutume, la pertinence des récompenses données cette année au fil des grands festivals.

Du côté de nos cinéastes hexagonaux, Jacques Demy a bien failli être sacré chez nous pour la deuxième fois grâce à ses merveilleuses Demoiselles de Rochefort. Voici réalisé pour de bon ce rêve insensé d'une comédie musicale à la française, résultat d'efforts salués par Gene Kelly lui-même.
La nature d'une vague, fut-elle nouvelle, est d'avoir des hauts et des bas. 1967 fut l'année de Rohmer et de Rivette (sa magnifique "Religieuse de Diderot" a réussi l'exploit d'attirer 2,9 millions de spectateurs, succès réconfortant, venant après des mois de bataille juridique contre la censure cléricale et politique) plutôt que de Chabrol, encore assez décevant, ou de Truffaut, absent des écrans. Godard, lui, ne s'est pas ménagé : pas moins de quatre films sont sortis sous son nom. De plus en plus radical, son geste de cinéaste peut éblouir mais divise encore et encore. Il semblerait qu'il puisse toutefois compter pour l'éternité sur le soutien des Cahiers du Cinéma qui lui ont réservé cette année trois des dix premières places de leur référendum.

Quant à nos "Maîtres" à nous, ils se nomment Bresson, Tati et Melville, trois hommes poussant leur cinéma respectif chacun vers sa pointe extrême avec Mouchette, Playtime et Le Samouraï, au risque d'agacer certains au plus haut point. Nous avouerons être assez fier, cependant, de proposer à Zoom Arrière le même grand écart de notes pour Playtime que pour Oscar d'Edouard Molinaro. Et d'ailleurs, il faut dire aussi que, quoi que l'on dise, quoi que l'on fasse, le roi de 67 aura été sans contestation possible Louis De Funès. Les chiffres du box-office sont à ce sujet des plus éloquents.

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 134 longs métrages (sur les 404 sortis en salles) et 1 court, avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Buster Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Vincent
Vaudou (Tourneur) **** **** **** **** **** **** ** ***   ****
Les Demoiselles de Rochefort (Demy) **** **** **** **** **** **** **** *** * ****
Persona (Bergman) *** **** * **** **** **** **** **** **** ****
Belle de jour (Buñuel) **** **** ** **** **** **** *** *** **** ****
Playtime (Tati) **** **** ° **** **** *** *** **** ** ****
Mouchette (Bresson) **** **** ° **** ****   ** **** **** ***
Le Samouraï (Melville) *** ** ** *** **** **** ** **** * ****
Blow-Up (Antonioni) *** **** ° ** *** **** **** ** **** ***
El Dorado (Hawks) ***   **** ** *** **** *** ***   ***
La Collectionneuse (Rohmer) *** *** ** *** * **** ** **** ****  
Quarante Tueurs (Fuller) ***   ** *** ** **** ** ** **** ****
Pharaon (Kawalerowicz)         *** ****       ***
L'Invasion des profanateurs de sépultures (Siegel) ***   ** ** *** **** ** ** *** ****
Voyage à deux (Donen) ***   *** ** ** *** *** ** *** ****
La Religieuse (Rivette) ** **** ° *** **** ****   ** ***  
Le Départ (Skolimowski) ***       ***     *** ***  
Le Garçon aux cheveux verts (Losey) *** *** ****   *** ***
* **   ***
Frankenstein créa la femme (Fisher)           ***       ****
Le Premier Maître (Kontchalovski) ***       ****          
Le Temps du massacre (Fulci)           ***       ****
Accident (Losey) **   **** **   **** ** **    
Week-End (Godard) **** *** ° ****     ** *** *** *
Deux ou trois choses que je sais d'elle (Godard) **** *** * **   ** ** *** **** *
La Chinoise (Godard) **** *** *** ** **** ** ** * *** °
Les Douze Salopards (Aldrich) **   *** ** * *** * *** *** ***
Les Petites Marguerites (Chytilova) ***   ° ** *** ****        
Elvira Madigan (Widerberg) ** ***     ***       **  
Mise à sac (Cavalier) **   ***     **       ***
Eclairage intime (Passer) ***   ***   **          
Hombre (Ritt)           ***     *** **
Les Mauvaises Fréquentations (Eustache) ***       ***          
Un ange pour Satan (Mastrocinque)           ***       ***
Marie et le curé (Medveczky, cm) ****                  
Made in USA (Godard) *** *** ° *** ***   **   *** °
La Comtesse de Hong Kong (Chaplin) *** *** ***   ** * ** *    
La Bombe (Watkins)   *** °   ** ***   *** **  
Propriété interdite (Pollack) **   **     **   **   ***
Trains étroitement surveillés (Menzel) **   **   * ****   **    
Jerry la grande gueule (Lewis) ****     * **         **
Luke la main froide (Rosenberg) **         ***   * ***  
L'Enfer de la corruption (Polonski) ***   *     ***        
Le Dieu noir et le diable blond (Rocha) ***   °     ****        
Qui a peur de Virginia Woolf ? (Nichols) * **       *** ** * ***  
La Canonnière du Yang Tsé (Wise) **       ** **   *   ***
Chuka le redoutable (Douglas)     ***             **
Jeu de massacre (Jessua) **       ***          
L'Affaire Al Capone (Corman)           **       ***
La Chasse au lion à l'arc (Rouch) ***           **      
Le Pistolero de la rivière rouge (Thorpe)           **       ***
Le Théâtre de Monsieur et Madame Kabal (Borowczyk) **             ***    
Os Fuzis (Guerra)       ** ***          
Sherlock Holmes contre Jack l'Eventreur (Hill)         ** ***        
Un homme de trop (Costa-Gavras) **                 ***
Le Scandale (Chabrol) **     ** ** **        
Les Compagnons de la marguerite (Mocky) *     **       **   ***
La Grande Combine (Wilder) *   ** *** **   * **    
Le Voleur (Malle) *   ° *** ** ***   **    
Les Aventuriers (Enrico) *   *     **   **   ***
Trans-Europ Express (Robbe-Grillet)       **   ***   *    
Anita G (Kluge)         ***          
Chefs-d'œuvre de Walt Disney                   ***
La Faim (Carlsen)         ***          
Le Jardin des tortures (Francis)                   ***
Le Marin de Gibraltar (Richardson)           ***        
Loin du Vietnam (Godard, Ivens, Klein, Lelouch, Resnais, Varda, Pic & Marker)   ***                
Sept Fois femme (De Sica)                   ***
Trois Jours et un enfant (Zohar)           ***        
Casino Royale (Huston, Hughes, Guest, Parrish & McGrath) °     *   **   **   ****
Le Voyage fantastique (Fleischer)     ** ** * ** * *   **
Invasion planète X (Honda)       *           ***
L'Opération diabolique (Frankenheimer) ***   *              
La Route de l'Ouest (McLaglen)           **       **
Le Retour de Ringo (Tessari)     °             ****
On ne vit que deux fois (Gilbert) *   *     **   *   ***
Le Vieil Homme et l'enfant (Berri) ** ** *   ** *   *    
La Femme reptile (Gilling)       *   **       **
Opération San Gennaro (Risi) *         **       **
Qu'as-tu fait à la guerre papa ? (Edwards) **     **     *      
La Grande Sauterelle (Lautner)       *   **   *   **
La Mégère apprivoisée (Zeffirelli)       °   *       ***
Oscar (Molinaro) ° °   ** ° * ** * ** ****
Astérix le Gaulois (Leblanc)     **           * *
La Nuit des généraux (Litvak) *         *   *   **
Femmes préhistoriques (Carreras)           *       **
La Caravane de feu (Kennedy)           *       **
La Dixième Victime (Petri) °         ***        
La Symphonie des héros (Nelson) *                 **
Le Groupe (Lumet) **         *        
Plus féroces que les mâles (Thomas)           *       **
Adios gringo (Stegani)                   **
Arizona Colt (Lupo)                   **
Batman (Martinson)                   **
Dans les griffes du maniaque (Franco)           **        
L'Extravagant Docteur Dolittle (Fleischer)                   **
L'Horizon (Rouffio)     **              
L'Ombre d'un géant (Shavelson)                   **
La Reine des Vikings (Chaffey)           **        
Le Credo de la violence (Laughlin)           **        
Les Anges sauvages (Corman)           **        
Mes funérailles à Berlin (Hamilton)           **        
Que vienne la nuit (Preminger)     **              
Shakespeare Wallah (Ivory) **                  
Si j'étais un espion (Blier)       **            
Texas addio (Baldi)                   **
Un homme pour l'éternité (Zinnemann)           **        
Les Grandes Vacances (Girault)       ** ° °   *   **
Fantômas contre Scotland Yard (Hunebelle)   *   * * *   *   *
Diaboliquement vôtre (Duvivier) °         *       **
Indomptable Angélique (Borderie)           *   *   *
Le Grand Meaulnes (Albicocco)           *       *
Les Risques du métier (Cayatte)           °       **
L'Etranger (Visconti) **   °       °      
Estouffade à la Caraïbe (Besnard)           *        
J'ai même rencontré des tziganes heureux (Petrovic) *                  
L'Homme qui rit (Corbucci)           *        
L'Homme qui valait des milliards (Boisrond)           *        
La Blonde de Pékin (Gessner)               *    
La Vingt-Cinquième Heure (Verneuil)               *    
Le Désosseur de cadavres (Castle)           *        
Le Grand Bidule (André)                   *
Le Soleil des voyous (Delannoy)           *        
Peau d'espion (Molinaro)           *        
Poupées de cendre (Francis)       *            
Un coin de ciel bleu (Green)           *        
Vivre pour vivre (Lelouch)           *        
F comme Flint (Douglas) °         *        
Le Fou du labo 4 (Besnard)                   *
Le Retour des sept (Kennedy)           °       *
Un idiot à Paris (Korber)       °   °        
Grand Prix (Frankenheimer)           °        
La Route de Corinthe (Chabrol)       °            
Lamiel (Aurel)           °        
Le Canard en fer-blanc (Poitrenaud)                   °
Le Vicomte règle ses comptes (Cloche)       °            
Texas nous voilà (Gordon)           °        
  Buster Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Buster Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Vincent
Rébellion (Kobayashi)     ***   ** ****        
Don't look back (Pennebaker)     *   *** ****        
Nuages épars (Naruse) ****   *              
Titicut follies (Wiseman)       ** ***          
Flamme et femme (Yoshida)       ***            
La Commissaire (Askoldov)         ***          
La Marque du tueur (Suzuki)     °
***            
Passion ardente (Yoshida)       **            

Antoine :
**** : Le Samouraï / Blow-up
*** : Les Demoiselles de Rochefort / Belle de jour / Playtime / La Collectionneuse
** : Quarante Tueurs / Les Douze Salopards
* : Casino Royale / Le Vieil Homme et l'enfant / Oscar / Astérix le Gaulois / Fantômas contre Scotland Yard

Timothée :
**** : Vaudou / Les Demoiselles de Rochefort / Playtime
*** : Persona / Le Samouraï / El Dorado / La Collectionneuse / Quarante Tueurs
** : L'Invasion des profanateurs de sépultures / Voyage à deux / La Chinoise / Made in USA

Nolan :
**** : Le Samouraï / Blow-up
*** : Les Demoiselles de Rochefort / Playtime
** : Belle de jour / La Mégère apprivoisée / Astérix le Gaulois
* : Casino Royale / On ne vit que deux fois
° : Fantômas contre Scotland Yard / Le Fou du labo 4

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Frédéric :
1- Belle de jour, Playtime, Vaudou, Week-end, 5- La Comtesse de Hong-Kong, Les Demoiselles de Rochefort, Persona, 8- La Collectionneuse, Le Premier Maître, Voyage à deux
Inédits : La Marque du tueur (Suzuki), Wavelength (Snow), Scenes from Under Childhood (Brakhage), Début (Pelechian)

Mister Arkadin :
**** : L’Invasion des profanateurs de sépultures (9) ; Quarante Tueurs (8)
*** : La Grande Combine (7) ; El Dorado (7)
** : Le Voleur (6) ; Le Samouraï (6) ; Vaudou (6) ; Le Vieil Homme et l’enfant (5) ; Accident (5) ; Les Douze Salopards (5) ; La Canonnière du Yang Tsé (5) ; Oscar (5)
* : Les Aventuriers (4) ; Belle de jour (4) ; Blow-Up (4) ; Casino Royale (4) ; La Comtesse de Hong Kong (3)
o : Playtime (2)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter, ou vus trop jeune pour avoir vraiment une opinion ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : Persona ; Deux ou trois choses que je ne sais d’elle ; Les Grandes Vacances ; Mouchette

Oriane :
**** : Les Demoiselles de Rochefort / Playtime / Elvira Madigan
*** : Accident / Blow-up
** : Le Samouraï / Made in USA / La Comtesse de Hong-Kong
* : La Collectionneuse / Le Garçon aux cheveux verts

Pierre :
1- 2 ou 3 choses que je sais d'elle (Godard), 2-40 tueurs (Fuller), 3-Les petites marguerites (Chytilova), 4-Le samouraï (Melville), 5-Belle de jour (Bunuel), 6-La chinoise (Godard), 7-La bombe (Watkins), 8-Accident (Losey), 9-Week-end (Godard), 10-Le retour de Ringo (Tessari), 11-Persona (Bergman), 12-Le dieu noir et le diable blond (Rocha), 13-Mouchette (Bresson), 14-Force of evil (polonsky), 15- Voyage à deux (Donen)
Inédits : 1-Don't look back (Pennebaker), 2-La marque du tueur (Suzuki), 3-Les chemins perdus (Garrel, moyen-métrage TV), 4-Les anges violés (Wakamatsu), 5-Le jardin des délices (Agosti)
Courts- métrages : 1-Bouquets de chansons (Kiesloski), 2-Kusama's self obliteration (Yalkut), 3-Brasilia, contradictions d'une grande ville (De Andrade)
Les "hors tableau" : Un homme à moitié (De Seta)****, La noire de (Ousmane)****, Jeunes aphrodites (Kondouros)****, Les 10000 soleils (Kosa)***, Privilège (Watkins)***, 491 (Sjoman)***, Le spectre maudit (Hartford-Davis)**, M15 demande protection (Lumet)**, Les corrompus (Winterstein)**, A coeur joie (Bourguignon)*, Les Arnaud (Joannon)°

Julien :
1. Vaudou ****, 2. Belle de jour ****, 3. Who's afraid of Virginia Woolf ****, 4. Le samouraï ***, 5. Playtime ***, 6. Les demoiselles de Rochefort ***, 7. Mouchette ***, 8. 40 tueurs **, 9. Luke la main froide **, 10. Blow up **

Un simple amateur :
1-Persona (Bergman) 2-Mouchette (Bresson) 3-Playtime (Tati) 4-Vaudou (Tourneur) 5-Belle de jour (Bunuel) 6-Blow-Up (Antonioni) 7-Le samouraï (Melville) 8-El Dorado (Hawks) 9-Les demoiselles de Rochefort (Demy) 10-Les petites marguerites (Chytilova)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Les Grandes Vacances, Jean Girault, 6 986 917 entrées
2. Oscar, Édouard Molinaro, 6 122 041 entrées
3. Les Douze Salopards, Robert Aldrich, 4 670 542 entrées
4. On ne vit que deux fois, Lewis Gilbert, 4 489 249 entrées
5. Fantômas contre Scotland Yard, André Hunebelle, 3 557 971 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Benjamin ou les mémoires d'un puceau (Michel Deville), sortie prévue en 1968
- Prix Méliès : Belle de jour (Luis Buñuel) et Mouchette (Robert Bresson)
- Grand prix du cinéma français : Vivre pour vivre (Claude Lelouch)
- Oscar du meilleur film : Un homme pour l'éternité (Fred Zinnemann)
- Festival de Venise, Lion d'or : Belle de jour (Luis Buñuel)
- Festival de Cannes, Palme d'or : Blow-Up (Michelangelo Antonioni)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Le Départ (Jerzy Skolimowski)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Terre en transe (Glauber Rocha)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : Voyage à deux (Stanley Donen)

 

REFERENDUMS :

Classement des dix meilleurs films de 1967 pour les Cahiers du Cinéma  :

1. Persona (Ingmar Bergman), 2. Belle de jour (Luis Buñuel), 3. Weekend (Jean-Luc Godard), 4. La Chasse au lion à l'arc (Jean Rouch), 5. Playtime (Jacques Tati), 6. Jerry la grande gueule (Jerry Lewis), 7. Les Petites Marguerites (Vera Chytilova) & La Religieuse (Jacques Rivette), 9. Deux ou trois choses que je sais d'elle (Jean-Luc Godard), 10. La Chinoise (Jean-Luc Godard)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1967 sur le site Encyclo-Ciné)

10/05/2014

Sur vos écrans en 1966

EDITORIAL :

1966 : barre à l'Est

Par Jean-Luc L.

falstaff00.jpgL'aventure économique de la Nouvelle Vague a vécu. Chabrol semble être revenu de ses aventures commerciales sans grand intérêt mais La ligne de démarcation, sujet sérieux s'il en est, ne convainc pas vraiment. A la fraicheur juvénile, potentiellement révolutionnaire, semble succéder une conscience de plus en plus aigüe de l'étouffoir bourgeois. Truffaut est parti à Londres tourner son film en anglais, Fahrenheit 451, au sujet tout aussi sérieux, et Jean-Marie Straub s'exile en Allemagne pour Non-Réconciliés, adaptation d'un roman de Heinrich Böll où il raconte comment le peuple allemand oublie ce qui l'a conduit vers l'abîme. Dans Masculin féminin, Godard met en scène "les enfants de Marx et du Coca Cola. Comprenne qui voudra" formule qui s'éloigne du simple constat pour inciter à penser que le monde n'est beau que si on arrive à le penser. Le philosophe pense en donnant du sens, le cinéaste pense en donnant une forme. Le but est de présenter la trace de l'effort vers la saisie de ce réel. Resnais serait aussi d'accord avec la formule de Godard selon laquelle il faut "faire rendre gorge à la réalité". La guerre est finie, loin d'être un constat d'échec du combat contre le franquisme, s'interroge au contraire sur les nouvelles formes de lutte nécessaires pour un retour de la démocratie en Espagne. Au hasard Balthazar et Le deuxième souffle complètent un bilan quand même très positif pour le cinéma français et ce d'autant plus que c'est pour la télévision française que Rossellini met en scène La prise du pouvoir par Louis XIV.

Les Etats-Unis s'essoufflent aussi. Frontière chinoise, sacrifice d'une femme pour en sauver six autres de la barbarie, pourrait bien être, dit-on, le dernier film de John Ford alors que le haletant Rideau déchiré n'apporte rien de plus à la gloire d'Alfred Hitchcock. Alors que David Lean donne une triste image de la révolution soviétique dans le mélodramatique Docteur Jivago, Arthur Penn dresse un portrait tout aussi peu reluisant de la province du sud de l'Amérique dans La poursuite impitoyable. Bien heureusement, Shakespeare inspire toujours et le Falstaff de Welles permet enfin la sortie sur nos écrans du Château de l'araignée, Kurosawa de 1957.

En Italie, le western italien se révèle d'autant plus fort qu'il est de plus en plus psychotique. Le vilain de Et pour quelques dollars de plus est un mexicain cyclothymique attiré par l'autodestruction interprété par Gian Maria Volonté. Dans Django (Sergio Corbucci), le personnage se fait passer pour un croque-mort, hanté par la mort de sa femme. Mais le cercueil qu'il porte derrière lui comme un fardeau contient une mitrailleuse. Les masques rouges du gang du major Jackson rappellent ceux du Klux-Klux-Klan. Plus que la domination de la race blanche, c'est la volonté de puissance par le sang qui doit couler qu'ils revendiquent.

C'est de l'est que vient le renouveau. Les chevaux de feu (Serguei Paradjanov), un conte situé dans les Carpates orientales, narre un amour tragique entre Ivan et Maritchka, dont les familles se détestent. Les amours d'une blonde (Milos Forman) est l'exemple parfait des aspirations artistiques de nouvelle vague tchèque (la Nova Vlna). Court, simple, ancré dans le réel, souvent léger, le film se veut générationnel, photographie pertinente d'une jeunesse tchécoslovaque caractérisée par le désœuvrement et l'inquiétude, loin des valeurs positives prônées par le réalisme soviétique
Avec Répulsion, Polanski ne se permet aucune distraction, aucun effet gratuit dans sa mise en scène du comportement prédateur masculin, travaillant avec maîtrise la bande sonore : gouttes d'eau, bruits de pas, de mouches, de cloche de l'orphelinat comme autant d'éléments habituellement inquiétants ici paradoxalement plutôt rassurants dans l'univers toujours menacé de la blanche et douce Carol qui sera poussée au meurtre par un traumatisme de l'enfance. Manuscrit trouvé à Saragosse (Wojciech Has) est un film à tiroirs où s'accumulent une centaine d'histoires différentes : histoires de pirates, de bandits, de guerres, récits semi-autobiographiques, légendes surnaturelles. Le film est sorti en Pologne en 1965 dans une version de 178 minutes. Le distributeur français nous la propose dans une version raccourcie avec une majorité de coupes dans la deuxième moitié du film. Mais c'est Has lui même qui les a supervisées.

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 146 longs métrages (sur les 422 sortis en salles) et 1 court, avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Antoine Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Vincent
Falstaff (Welles) *** **** ****     **** ** *** *** ****
Frontière chinoise (Ford)   **** **** *** *** **** **     ***
Le Château de l'araignée (Kurosawa) **** **** ** *** *** **** ** **   ***
Au hasard Balthazar (Bresson)   **** ° *** *** **** ** **** ****  
Répulsion (Polanski)   ***   *** *** **** ** ** **** ***
Et pour quelques dollars de plus (Leone)   ** *** ** ** **** ** ** **** ****
Le Manuscrit trouvé à Saragosse (Has)   ***     *** **** **     ***
Cul-de-sac (Polanski)   *** ° *** **** ****   ** *** ***
Vivre (Kurosawa)   *** °   ****   *** ****   ***
La Poursuite impitoyable (Penn)   *** *** ** ** **** ** ** *** ***
Le Deuxième Souffle (Melville) *** *** * *** ** *** ** ***    
Masculin féminin (Godard) *** *** ** *** **   *** ** **** *
Les Amours d'une blonde (Forman)   *** ** *** ***   ** ***    
Pour une poignée de dollars (Leone)   *** ** ** ** **** * ** **** **
L'Invasion des morts-vivants (Gilling)       **   ***       ****
Le Seigneur de la guerre (Schaffner)   **       ***       ****
Les Diamants de la nuit (Nemec)   **     *** ****        
Les Sans-Espoir (Jancso)   ***     *** ***        
Mickey One (Penn)   ***   **   ****        
Walkover (Skolimowski)   ***     *** ***        
Le Roi de cœur (De Broca)   *** ***     ***       **
Les Chevaux de feu (Paradjanov)   **** ° ****     ***      
Non-Réconciliés (Huillet & Straub)   ***   ** ***   ***      
Django (Corbucci)     **     **** ** ** * ****
Les Poings dans les poches (Bellocchio)   *** ° ** *** ****   ***    
La Guerre est finie (Resnais)   ** ° *** *** *** ** ****    
La Vie de château (Rappeneau)   ** °   *** ***   **   ***
Bunny Lake a disparu (Preminger)   *** *** ** ** *** * *   ***
La Grande Course autour du monde (Edwards) ** **   ** ** ****   *   ***
Ne nous fâchons pas (Lautner) **       ** ***       ***
Onibaba (Shindo)       ** ** ****   **    
Détective privé (Smight)   ***     ** ***        
Le Kid de Cincinnati (Jewison)   ***       ***   **    
Les Amants d'outre-tombe (Caiano)           ***       ***
Les Cœurs verts (Luntz)   ***     ***          
Mademoiselle (Richardson)           ****   **    
The Man I Love (Walsh)   *** ***              
Les Amoureux (Zetterling)                   ****
Les Ruses du diable (Vecchiali)     ****              
Le Rideau déchiré (Hitchcock)   ***     ** *** ** **   **
Docteur Jivago (Lean)   ** *     ** ** **   ****
Dracula prince des ténèbres (Fisher) *     ** * ****   **   ***
Le Corps et le fouet (Bava)     * ** * ****   **   ***
La Grande Vadrouille (Oury) ** * ** ** ** *** * * ** ***
Fahrenheit 451 (Truffaut)   *** ° ** * *** **   *** *
Les Professionnels (Brooks)   ** * ° ** ***   ** *** ***
Le Chevalier de Maupin (Bolognini)   **       **   ***    
Les Jeux de l'amour et de la guerre (Hiller)   ** **             ***
Un pistolet pour Ringo (Tessari)           ***   *   ***
La Pampa sauvage (Fregonese)     **             ***
La Proie nue (Wilde)     **     ***        
Les Sables du Kalahari (Endfield)           **       ***
Tant qu'on a la santé (Etaix)   **   ***            
Trois sur un sofa (Lewis)   **               ***
Brigitte et Brigitte (Moullet)   *** ° **         ***  
Arabesque (Donen)   *   ** * **   **   ***
Un homme et une femme (Lelouch)   ** ** ° *** ** * *    
Ces messieurs dames (Germi)   * °   * ***       ****
La Prise du pouvoir par Louis XIV (Rossellini)   *** **   °   **   **  
L'Espion qui venait du froid (Ritt)   **       ***   *    
La Bourse et la vie (Mocky)   **   **           **
Le Vol du Phénix (Aldrich)   *           **   ***
Les Camarades (Monicelli)   **   * ***          
Porgy and Bess (Preminger)     ***         *    
Don Quintín l'amer (Buñuel)   ***                
Jeux de nuit (Zetterling)                   ***
L'Extase et l'agonie (Reed)               ***    
La Force des ténèbres (Reisz)         ***          
Le Chat dans le sac (Groulx)                   ***
Le Crâne maléfique (Francis)           ***        
Les Héros de Telemark (A. Mann)                   ***
Objectif 500 millions (Schoendorffer)               ***    
Sept contre la mort (Bianchini & Ulmer)   ***                
Un grand noceur (Buñuel)   ***                
Les Désarrois de l'élève Toerless (Schlöndorff)   **   **     * **    
Du rififi à Paname (De La Patellière)           **   **    
Galia (Lautner)           *       ***
L'Enfer sur la plage (Bénazéraf)       **   **        
Le Masque de Fu Manchu (Sharp)           ***   *    
L'Amour avec des si (Lelouch)   **   **           *
Les Maîtresses du docteur Jekyll (Franco)       **       *   **
Paris brûle-t-il ? (Clément)   ° *   * ** * **   ***
Aux postes de combat (Harris)   ** °     *       ***
Nevada Smith (Hathaway)   *       **   *   **
Un million d'années avant Jésus-Christ (Chaffey)       *   *   *   ***
Vierges pour le bourreau (Pupillo)       *   **   *   **
Quoi de neuf Pussycat ? (Donner)   *   *   ***   *    
La Ligne de démarcation (Chabrol)   * °   * **       **
Modesty Blaise (Losey)   ° °     **   **   **
La Bataille des Ardennes (Annakin)           *     ** *
Le Voyage du père (De La Patellière) **         °   **    
Qui êtes-vous Polly Maggoo ? (Klein)     ° ** *          
Ligne rouge 7000 (Hawks)     °             ***
Rancho Bravo (McLaglen)           **       *
Solo pour une blonde (Rowland) *         **        
The Caretaker (Donner)   *           **    
Alfie le dragueur (Gilbert)           **        
Billy le menteur (Schlesinger)   **                
Duel au couteau (Bava)           **        
El Kebir, fils de Cléopâtre (Baldi)           **        
Guerre et paix (Bondartchouk)   **                
L'Homme au crâne rasé (Delvaux)   **                
Le Baron de Crac (Zeman)   **                
Le Crépuscule des aigles (Guillermin)           **        
Le Dollar troué (Ferroni)                   **
Le Grand Casino (Buñuel)   **                
Le Prince noir (Siodmak)               **    
Matt Helm, agent très spécial (Karlson)           **        
Notre homme Flint (D. Mann)           **        
On a volé un tram (Buñuel)   **                
Parmi les vautours (Vohrer)                   **
Raspoutine, le moine fou (Sharp)           **        
Sept Hommes en or (Vicario)           **        
Soleil noir (De La Patellière)               **    
Superman contre les femmes vampires (Corona-Blake)           **        
Une balle au cœur (Pollet)   **                
Une femme en blanc se révolte (Autant-Lara)     **              
Angélique et le Roy (Borderie)       *   *   *   *
Alvarez Kelly (Dmytryk)   *       *       *
Khartoum (Dearden)           *   *    
L'Espion aux pattes de velours (Stevenson)   *           *    
Opération opium (Young)             *     *
Tiens bon la rampe Jerry (Douglas)   *               *
Le Grand Restaurant (Besnard) *     °   °   * *  
La Mélodie du bonheur (Wise)   °         * *    
Chambre à part (Thorpe)               *    
Comment voler un million de dollars (Wyler)   *                
La Bataille de la vallée du Diable (Nelson)                   *
Le Rio de la mort (Buñuel)   *                
Les Innocents charmeurs (Wajda)         *          
Pour le Mistral (Ivens, cm)         *          
Rien ne sert de courir (Walters)           *        
Surcouf le tigre des sept mers (Bergonzelli)           *        
Tendre Voyou (Becker)               *    
L'Appât de l'or noir (Philipp)           °       *
La Statue en or massif (Rouse)   *       °        
La Bible (Huston)         ° *       °
Brigade antigangs (Borderie)           °        
Commissaire San-Antonio (Lefranc)           °        
La Curée (Vadim)       °            
Les Centurions (Robson)           °        
Madame X (Rich)           °        
Monnaie de singe (Robert)               °    
Monsieur le Président-directeur général (Girault)           °        
Trois Enfants dans le désordre (Joannon)           °        
Winnetou III (Reinl)           °        
  Antoine Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Antoine Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Vincent
Opération peur (Bava)   **     ***     ***   ****
Le Vagabond de Tokyo (Suzuki)       ** ** ****        
Tatouage (Masumura)     ° ** *** ****        
Elégie de la bagarre (Suzuki)       ** ** ***        
Good times, wonderful times (Rogosin)         ***          
Le lac des femmes (Yoshida)       ***            

Timothée :
**** : La Vie de château
*** : Et pour quelques dollars de plus / Pour une poignée de dollars / La Grande Vadrouille / Fahrenheit 451 / Un homme et une femme
** : La Poursuite impitoyable / Bunny Lake a disparu / Porgy and Bess
* : Paris brûle-t-il ?

Nolan :
*** : La Poursuite impitoyable / Le Deuxième souffle
** : Et pour quelques dollars de plus / Pour une poignée de dollars / Ne nous fâchons pas / La Grande Vadrouille / Django
* : Le Rideau déchiré / Paris brûle-t-il ? / Quoi de neuf Pussycat ? / Le Grand Restaurant

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Céline :
**** : Le Château de l'araignée / Vivre / Masculin féminin / La Guerre est finie
*** : Répulsion / Au hasard Balthazar / Cul-de-sac / Le Deuxième souffle / La Grande Course autour du monde / Don Quintin l'amer
** : Pour une poignée de dollars / La Vie de château / Le Kid de Cincinnati / Le Rideau déchiré / Docteur Jivago / Fahrenheit 451 / Un homme et une femme / Un Grand Noceur / Le Grand Casino / On a volé un tram
* : Dracula prince des ténèbres / La Grande Vadrouille / La Mélodie du bonheur
° : Le Grand Restaurant

Frédéric :
1- Frontière chinoise, 2- Walkover, 3- Les Chevaux de feu, 4- L'Homme au crâne rasé, 5- Au hasard Balthazar, 6- Non réconciliés, 7- Ligne rouge 7000, 8- Masculin féminin, 9- Quelque chose d'autre (Chytilova), 10- Le Rideau déchiré & Bunny Lake a disparu
+ Chelsea Girls (Warhol) - inédit

Anna :
*** : Les jeux de l'amour et de la guerre, Masculin féminin, Le rideau déchiré, Brigitte et Brigitte, Farenheit 451, Pour une poignée de dollars
** : La grande course autour du monde, La mélodie du bonheur
* : Quoi de neuf Pussycat ?

Mister Arkadin :
**** : Au hasard Balthazar (8) ; Et pour quelques dollars de plus (8)
*** : Nevada Smith (7)
** : La Grande Vadrouille (6) ; Pour une poignée de dollars (6) ; Les Professionnels (6) ; Falstaff (6) ; La Poursuite impitoyable (6) ; Le Rideau déchiré (5) ; Le Château de l’araignée (5) ; Vivre (5) ; Les Amours d’une blonde (5) ; Masculin féminin (5) ; Un homme et une femme (5) ; Ligne rouge 7000 (5)
* : La guerre est finie (4) ; Ne nous fâchons pas (4) ; Tendre voyou (4)
o : Quoi de neuf Pussycat ? (3) ; Fahrenheit 451 (3) ; Le Grand Restaurant (3)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter, ou vus trop jeune pour avoir vraiment une opinion ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : Répulsion ; Les Chevaux de feu ; Le Deuxième souffle ; La Vie de château ; The Man I Love ; Docteur Jivago ; Arabesque ; La Prise du pouvoir par Louis XIV ; Du rififi à Paname ; Paris brûle-t-il ? ; Angélique et le Roy ; La Mélodie du bonheur ; Les Centurions

Oriane :
**** : Le Château de l'araignée
*** : Django / La Guerre est finie / Docteur Jivago / Fahrenheit 451 / L'Homme au crâne rasé
** : Et pour quelques dollars de plus / Le Deuxième souffle / Masculin féminin / Pour une poignée de dollars / La Grande Vadrouille / Tant qu'on a la santé
* : Ne nous fâchons pas / Dracula prince des ténèbres / Brigitte et Brigitte

Un simple amateur :
1- Au hasard Balthazar (Bresson) 2- Le château de l'araignée (Kurosawa) 3- Les Chevaux de feu (Paradjanov) 4- Vivre (Kurosawa) 5- Le Manuscrit trouvé à Saragosse (Has) 6- Frontière chinoise (Ford) 7- L'Homme au crâne rasé (Delvaux) 8- Le Deuxième Souffle (Melville) 9- Falstaff (Welles) 10- Répulsion (Polanski)

 

LE BOX-OFFICE :

1. La Grande Vadrouille, Gérard Oury, 17 272 987 entrées     
2. Le Docteur Jivago, David Lean, 9 816 054 entrées     
3. Paris brûle-t-il ?, René Clément, 4 946 274 entrées     
4. Pour une poignée de dollars, Sergio Leone, 4 383 331 entrées     
5. Les Centurions, Mark Robson, 4 294 756 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : La Guerre est finie (Alain Resnais)
- Prix Méliès : La Guerre est finie (Alain Resnais) & Au hasard Balthazar (Robert Bresson)
- Grand prix du cinéma français : Les Fruits amers (Jacqueline Audry), sortie prévue en 1967
- Oscar du meilleur film : La Mélodie du bonheur (Robert Wise)
- Festival de Venise, Lion d'or : La Bataille d'Alger (Gillo Pontecorvo), interdit jusqu'en 1970
- Festival de Cannes, Palme d'or : Un homme et une femme (Claude Lelouch) & Ces messieurs dames (Pietro Germi)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Cul-de-sac (Roman Polanski)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Du courage pour chaque jour (Evald Schorm)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : I was happy here (Desmond Davis)

 

REFERENDUMS :

Classement des dix meilleurs films de 1966 pour les Cahiers du Cinéma  :

1. Au hasard Balthazar (Robert Bresson), 2. Walkover (Jerzy Skolimowski), 3. Non réconciliés (Danièle Huillet et Jean-Marie Straub), 4. Masculin Féminin (Jean-Luc Godard), 5. L'Homme au crâne rasé (Andre Delvaux), 6. Frontière chinoise (John Ford), 7. La Prise du pouvoir par Louis XIV (Roberto Rossellini), 8. Le Rideau déchiré (Alfred Hitchcock), 9. Ligne rouge 7000 (Howard Hawks), 10. Les Poings dans les poches (Marco Bellocchio)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1966 sur le site Encyclo-Ciné)

11/07/2013

Sur vos écrans en 1956

EDITORIAL :

Par le Dr. Orlof

prisonniere00.jpgIl y a deux ans, notre confrère François Truffaut s’en prenait violemment au cinéma français "de qualité", fustigeant avec virulence un système de production sclérosé, le règne des scénaristes tout-puissant et un certain académisme.
Force est de constater que son analyse semble toujours d’actualité tant les cinéastes français se complaisent dans les adaptations poussiéreuses de chefs-d’œuvre de la littérature (Gervaise de Clément, Notre-Dame de Paris de Delannoy) ou les reconstitutions historiques pesantes (Marie-Antoinette du même Delannoy ou Si Paris nous était conté de Guitry mais son cas est un peu particulier). Claude Autant-Lara est sans doute le cinéaste autour duquel se cristallisent aujourd’hui tous les débats du moment et notre équipe a accueilli La Traversée de Paris de façon très partagée. Votre serviteur fait partie des détracteurs de ce film qui ne fonctionne que sur une noirceur appuyée et un cynisme tout à fait détestable. 

Pourtant, les choses semblent timidement évoluer au sein de ce cinéma français. Certains cinéastes singuliers tracent leur chemin et bâtissent une œuvre dont l’ampleur devient évidente de film en film. Nous songeons à Sacha Guitry et son excellent Assassins et voleurs, Jean-Pierre Melville et son beau Bob le flambeur ou encore Robert Bresson et son très épuré Un condamné à mort s’est échappé.
C’est peut-être du côté du "documentaire" que viendra un renouveau de notre cinématographie nationale. Même si elle n’a pas réellement convaincu nos rédacteurs, la jeune photographe Agnès Varda signe avec La Pointe courte un film beaucoup trop raide et maladroit pour enthousiasmer mais avec néanmoins un réel talent pour filmer la vie comme elle va. Quant à Alain Resnais, il révolutionne le documentaire avec Nuit et Brouillard, hallucinant témoignage sur les camps de concentration mais également bouleversante méditation sur la mémoire et l’oubli.
Enfin, il faut toucher un mot du phénomène Bardot. Même s’il y a peu à dire des navets où elle gaspille son talent (Cette sacrée gamine de Boisrond, En effeuillant la Marguerite de Marc Allégret), elle irradie totalement Et Dieu créa la femme de Roger Vadim. C’est peu dire que le film n’a pas soulevé l’enthousiasme de notre équipe et pourtant, à côté des conventions d’un scénario très faible, il y a une liberté de ton qui tranche nettement avec l’ensemble de la production française et qui laisse présager, là encore, des jours meilleurs.

Une fois de plus, c’est du côté de l’Amérique qu’est venu le salut du cinéphile puisque parmi les dix films préférés de Zoom arrière, sept sont américains. Alfred Hitchcock, grand vainqueur l’an passé, a un peu déçu (à tort, à mon sens) avec L’Homme qui en savait trop. Son déjà ancien Lifeboat obtient quelques suffrages tandis que La Main au collet est jugé, globalement, comme un divertissement agréable mais mineur.
En revanche, Orson Welles (Dossier secret, également appelé Mr Arkadin) et Fritz Lang (La Cinquième victime) ont à nouveau prouvé qu’ils faisaient partie des cinéastes majeurs de notre temps et nous ont transportés. 
Sans susciter l’unanimité comme autrefois, Stanley Donen (Beau fixe sur New-York) et Vincente Minnelli (Brigadoon) confirment néanmoins qu’ils sont encore les maîtres incontestés de la comédie musicale.

Mais ce sont surtout deux indiscutables chefs-d’œuvre qui se sont taillé la part du lion alors qu’ils sont diamétralement opposés. Avec La Prisonnière du désert, Ford signe un film de la maturité et prouve aux derniers sceptiques qu’il n’est pas qu’un honnête artisan confectionnant des westerns à la chaîne mais un grand artiste capable de donner une profondeur et une ambiguïté inouïes à des schémas narratifs "classiques".
A l’opposé, le grand comédien Charles Laughton réalise son premier long-métrage et nous offre un film venu de nulle part, qui ne ressemble à rien de ce que l’on peut voir habituellement sur nos écrans. A la fois retour aux sources du cinéma muet (Griffith avec la présence de Lilian Gish, l’expressionnisme de Murnau pour l’admirable utilisation de la lumière et des contrastes) et film d’une totale modernité ; l’œuvre semble se situer aux confins de deux époques, à la fois apogée d’un certain classicisme et signe annonciateur d’un nouveau cinéma poétique et personnel…

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 123 longs métrages (sur les 470 sortis en salles) et 3 courts, avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Rémi Vincent
La Prisonnière du désert (Ford) **** **** **** **** **** **** **** *** **** ****
La Nuit du chasseur (Laughton) **** **** **** **** **** **** **** *** *** ****
La Cinquième Victime (Lang) **** *** *** *** **** ***   *** **** ****
Dossier secret / Mr Arkadin (Welles) **** **** *** **** **** ** **** *** *** ***
Un condamné à mort s'est échappé (Bresson) **** ** *** *** **** ***   *** **** ****
Deux Rouquines dans la bagarre (Dwan) **** ****     *** ***       ****
Senso (Visconti) **** **** *** *** **** ***   *** * ****
Attaque ! (Aldrich) *** **** ** **** **** ** *** ***   ****
Nuit et brouillard (Resnais, cm) *** *** **** *** **** **   ** **** ***
Brigadoon (Minnelli) ** *** **** *** *** *** ** *** **** ***
Il bidone (Fellini) *** * ** *** **** *** *** ****   ***
Association criminelle (Lewis) *** ***   *** *** ***       ***
Les Implacables (Walsh) *** ****   ** *** **       ****
Sourires d'une nuit d'été (Bergman) ***   **** ** *** *   *** *** ****
Lifeboat (Hitchcock) *** **     ** **   *** **** ****
Fièvre sur Anatahan (Sternberg) **** ****       **        
L'Homme de nulle part (Daves) *** ***               ****
Bob le flambeur (Melville) *** ** *** *** *** **   ***    
Ma sœur est du tonnerre (Quine) *** ***   ***           ***
La Fureur de vivre (Ray) *** **** *** *** **** ** *** *   **
Sept Ans de réflexion (Wilder) ** *** *** ** *** * **** ** *** ****
Cela s'appelle l'aurore (Buñuel) ***   ** *** **** **   ***   **
Le Mystère Picasso (Clouzot) **   ** *** *** ***   *** ***  
L'Homme qui en savait trop (Hitchcock) ** * *** ** *** ** *** *** *** ***
L'Homme au bras d'or (Preminger) *** **** ** *** *** * ***     **
Beau fixe sur New York (Donen & Kelly) ** *** *** **   ** ** ***   ***
Elena et les hommes (Renoir) *** **** ** ** ** **   ** *** ***
La Dernière Chasse (Brooks) *** ***   *** *** *       ***
La Rivière de nos amours (De Toth) *** ***     **** **   *   ***
Assassins et voleurs (Guitry) **** **** *** **   **   *    
Un jeu risqué (Tourneur) **** ***               **
Moby Dick (Huston) **   ** *** *** ** *** **   ***
La Reine de la prairie (Dwan) *** ****     **         **
Toute la mémoire du monde (Resnais, cm) ***     ***   *     ****  
La Charge des tuniques bleues (Mann) *** ***             *** **
La Poupée de chair / Baby Doll (Kazan) *** *** * **** *** *   **    
Tueurs de dames (Mackendrick) *     *** ***   *** **   **
La Main au collet (Hitchcock) ** * ** ** ** ** ** ** ** **
Mais qui a tué Harry ? (Hitchcock) *** * ** ** *** ** *** ** *** ****
Artistes et modèles (Tashlin) *** ** ** **   **     ** ***
Voici le temps des assassins (Duvivier) * **   *** *** * *** ***    
Tarantula (Arnold) ***   **   **   *** **   **
Le Bandit (Ulmer) *** ***   **           **
Maison de bambou (Fuller) *** *     **** **        
Les Survivants de l'infini (Newman) ***       ***          
Bungalow pour femmes (Walsh)   ***               ***
Condamné au silence (Preminger)   ****     **          
La Sorcière (Michel)         ****          
Bandido Caballero (Fleischer)   **   ** *** ** **     **
Amore (Rossellini) *** ** *     **     ***  
Les Inconnus dans la ville (Fleischer) *** ** **   *** ° *** *   **
Des gens sans importance (Verneuil)   ***     **   **      
Richard III (Olivier) **       ***     **    
La Mort en ce jardin (Buñuel) **       **         ***
Guerre et paix (K. Vidor) ***       **          
L'Ardente Gitane (Ray) *** **                
La Maison des otages (Wyler) ***       **     **   *
La Traversée de Paris (Autant-Lara) ** *** ° * * ** *** ** ** ***
Le Monde du silence (Cousteau & Malle) * **   ** ** **        
Si Paris nous était conté (Guitry) ** *     **     **   **
Arrêt d'autobus (Logan) *   **   *     ***   **
Feux du music-hall (Fellini & Lattuada) **         *       ***
Les Fiancées de Rome (Emmer)                   ***
Quatre Tueurs et une fille (Carlson)                   ***
Feuilles d'automne (Aldrich)   ***                
Si tous les gars du monde (Christian-Jaque)                   ***
Le Pirate des mers du Sud     **       ** *   **
Le Ballon rouge (Lamorisse, cm) * °   ** ** *   **    
Le Monstre (Guest)         ***     *    
Plus dure sera la chute (Robson) **                 **
Grand-Rue (Bardem) **   **              
Coup de fouet en retour (Sturges) ** *               **
Picnic (Logan) * ***           *    
Trapèze (Reed) *       **     **    
Gervaise (Clément) **     ** *     *    
Notre-Dame de Paris (Delannoy) ** *     * *   *   *
Michel Strogoff (Gallone) *       *   ** **   °
La Pointe-Courte (Varda) *   *             **
Le Fleuve de la dernière chance (Hopper)   *               **
Diane de Poitiers (Miller)         *     **    
Hélène de Troie (Wise)               *   **
La Colline de l'adieu (King)         **         *
La Main gauche du Seigneur (Dmytryk) *       **          
Pain, amour, ainsi soit-il (Risi)         *     **    
Ville sans loi (Lewis) ** *                
La Croisée des destins (Cukor)   *               **
Les Soucoupes volantes attaquent (Sears) **                 *
Mains criminelles (Gavaldon)               **    
Alexandre le Grand (Rossen)                   **
Colère noire (Tuttle)                   **
L'Homme au fusil (Wilson)                   **
La Chance d'être femme (Blasetti)   **                
La Femme aux deux visages (Matarazzo) **                  
Le Témoin à abattre (Allen)         **          
Le Tendre Piège (Walters)                   **
Oh ! Rosalinda (Powell & Pressburger)               **    
Quentin Durward (Thorpe)         **          
Un pitre au pensionnat (Taurog) **                  
La Mauvaise Graine (Le Roy)         **          
Et Dieu créa la femme (Vadim) * * ** * * *   ° * °
Les Aventures de Till l'Espiègle (Philipe) *       *         *
La Rose tatouée (Mann) *             *    
Le Chanteur de Mexico (Pottier)             **     °
Le Pays d'où je viens (Carné) ** °                
Ça c'est Paris ! (Quine)               *    
Horizons lointains (Maté)               *    
La Dernière Fois que j'ai vu Paris (Brooks)   *                
La Revanche de la créature (Arnold)         *          
Le Cavalier au masque (Humbertsone)               *    
Comanche (Sherman)   *                
Le Signe de Vénus (Risi)           *        
Marguerite de la nuit (Autant-Lara) *                  
Quand le clairon sonnera (Lloyd)                   *
Crime et châtiment (Lampin)           *        
Invitation à la danse (Kelly) *                  
Davy Crockett, roi des trappeurs (Foster)         *     °    
La Mousson (Negulesco)         °         *
En effeuillant la marguerite (Allégret) *   °              
Le Couturier de ces dames (Boyer) °       °     °    
Cette sacrée gamine (Boisrond) °       °          
Le Cygne (Ch. Vidor) °                  
Les Assassins du dimanche (Joffé) °                  
Marie-Antoinette (Delannoy)         °          
Papa, maman, ma femme et moi (Le Chanois)         °          
Davy Crockett et les pirates (Foster)               °    
Les Promesses dangereuses (Gourguet)     °              
La Mariée est trop belle (Gaspard-Huit)     °              
  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Rémi Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Rémi Vincent
Printemps précoce (Ozu) ****   *** *** *** **       ***
Au gré du courant (Naruse) *** ***                
Tu es entré dans mon sang (Tulio)       *            

Timothée :
**** : La Prisonnière du désert / L'Homme qui en savait trop
*** : La Nuit du chasseur / Dossier secret / Senso / Brigadoon / Il Bidone / La Main au collet / Le Ballon rouge
** : Lifeboat / La Fureur de vivre / Sept ans de réflexion / La Traversée de Paris / Le Monde du silence
* : Mais qui a tué Harry ? / Et Dieu créa la femme

Antoine :
**** : La Prisonnière du désert / La Cinquième victime / Dossier secret
*** : La Nuit du chasseur / Association criminelle / Lifeboat / Bob le flambeur / Beau fixe sur New York / Tueurs de dames / La Main au collet
** : La Fureur de vivre / L'Homme qui en savait trop
* : Mais qui a tué Harry ? / La Traversée de Paris

Nolan :
**** : La Prisonnière du désert / La Nuit du chasseur
*** : La Cinquième victime / Dossier secret / La Main au collet
** : La Fureur de vivre / Sept ans de réflexion / L'Homme qui en savait trop
* : Mais qui a tué Harry ? / Le Monde du silence / Et Dieu créa la femme
° : La Traversée de Paris

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

dasola :
**** : La Nuit du chasseur / Un condamné à mort s'est échappé
*** : La Prisonnière du désert / L'Homme qui en savait trop / La Maison des otages / Deux Rouquines dans la bagarre / Les Implacables / Les Inconnus dans la ville / L'Homme au bras d'or / L'Homme de nulle part / Lifeboat / Sept Ans de réflexion / Sourires d'une nuit d'été / Tueurs de dames / Voici le temps des assassins
** : Alexandre le Grand / Artistes et modèles / Attaque ! / Bandido Caballero / Beau fixe sur New York / Coup de fouet en retour / Des gens sans importance / Elena et les hommes / Gervaise / La Charge des tuniques bleues / La Dernière Chasse / La Dernière Fois que j'ai vu Paris / La Fureur de vivre / La Main au collet / Baby Doll / La Reine de la prairie / La Rivière de nos amours / La Traversée de Paris / Mais qui a tué Harry ? / Maison de bambou / Michel Strogoff / Moby Dick / Notre-Dame de Paris / Nuit et brouillard / Plus dure sera la chute / Senso /Si Paris nous était conté / Trapèze / Ville sans loi
* : Arrêt d'autobus / Et Dieu créa la femme / Hélène de Troie / Invitation à la danse / La Colline de l'adieu / La Main gauche du Seigneur / Le Ballon rouge / Le Chanteur de Mexico / Le Couturier de ces dames / Le Monde du silence / Marie-Antoinette / Papa, maman, ma femme et moi / Picnic
° : Brigadoon / La Rose tatouée / Le Cygne

Benjamin (La Kinopithèque) :
**** : La Nuit du chasseur
*** : Brigadoon / Sept ans de réflexion / L'Homme qui en savait trop / La Main au collet / Mais qui a tué Harry ?
* : Sourires d'une nuit d'été / La Fureur de vivre / Moby Dick / Et Dieu créa la femme / Nuit et brouillard

Mister Arkadin :
**** : La Prisonnière du désert (10) ; Mr Arkadin (10) ; Un condamné à mort s’est échappé (10)
*** : Mais qui a tué Harry ? (8) ; Assassins et voleurs (7) ; La Traversée de Paris (7) ; Le Monde du silence (7) ; Voici le temps des assassins (7) ; Il Bidone (7) ; Nuit et Brouillard (7) ; Sept ans de réflexion (7) ; L’Homme qui en savait trop (7) ; Des gens sans importance (7) ; Plus dure sera la chute (7)
** : La Nuit du chasseur (6) ; Lifeboat (6) ; Tueurs de dames (6) ; La Cinquième victime (6) ; Attaque ! (6) ; Moby Dick (6) ; L’Homme au bras d’or (6) ; Ma sœur est du tonnerre (6) ; Trapèze (6) ; La Fureur de vivre (5) ; Fièvre sur Anatahan (5) ; Bob le flambeur (5) ; Senso (5) ; Brigadoon (5) ; Le Bandit (5)
* : Arrêt d’autobus (4) ; L’Ardente Gitane (4) ; Elena et les hommes (3)
o : La Mort en ce jardin (1)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : Gervaise ; Notre-Dame de Paris

Frédéric :
1- La Nuit du chasseur, 2- La Prisonnière du désert, 3- La Cinquième victime, 4- Nuit et brouillard, 5- Deux rouquines dans la bagarre, 6- Fièvre sur Anatahan, 7- Eléna et les hommes, 8- Dossier secret, 9- Assassins et voleurs, 10- L'Homme qui en savait trop

Oriane :
**** : L'Homme au bras d'or / La Nuit du Chasseur
*** : La Prisonnière du désert / Senso / Nuit et Brouillard / le Mystère Picasso / L'Homme qui en savait trop
** : Bob le Flambeur / Toute la mémoire du monde / Mais qui a tué Harry ?
* : Sept ans de réflexion / Tueurs de dames
° : La Traversée de Paris / Si Paris nous était conté

Julien :
1/ La nuit du chasseur *****, 2/ La prisonnière du désert ****, 3/ Association criminelle ****, 4/ La 5ème victime ***, 5/ Un condamné à mort s'est échappé ***, 6/ La fureur de vivre **, 7/ Brigadoon **, 8/ L'homme qui en savait trop **, 9/ Bob le flambeur *, 10/ Et Dieu créa la femme *

Un simple amateur :
1- La Nuit du chasseur (Laughton) 2- La Prisonnière du désert (Ford) 3- Un condamné à mort s’est échappé (Robert Bresson) 4- Nuit et brouillard (Resnais) 5- Il bidone (Fellini) 6- Association criminelle (Lewis) 7- Sourires d'une nuit d'été (Bergman) 8- Brigadoon (Minnelli) 9- La Cinquième victime (Lang) 10- Senso (Visconti)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Michel Strogoff, Carmine Gallone, 6 868 854 entrées
2. Guerre et Paix, King Vidor, 5 874 104 entrées
3. Notre-Dame de Paris, Jean Delannoy, 5 687 222 entrées
4. La Traversée de Paris, Claude Autant-Lara, 4 893 174 entrées
5. Le Chanteur de Mexico, Richard Pottier, 4 779 435 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Le Ballon rouge (Albert Lamorisse)
- Prix Méliès : Le Monde du silence (Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle) et Les Grandes Manœuvres (René Clair)
- Grand prix du cinéma français : Le Ballon rouge (Albert Lamorisse) et Nuit et brouillard (Alain Resnais)
- Oscar du meilleur film : Marty (Delbert Mann)
- Festival de Cannes, Palme d'or : Le Monde du silence (Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Invitation à la danse (Gene Kelly)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : Le Disque rouge (Pietro Germi)

 

REFERENDUMS :

1) Classement des dix meilleurs films de 1956 pour les Cahiers du Cinéma  :

1. Un condamné à mort s'est échappé (Robert Bresson), 2. Elena et les hommes (Jean Renoir), 3. La Fureur de vivre (Nicholas Ray), 4. Dossier secret (Orson Welles), 5. Senso (Luchino Visconti), 6. Sourires d'une nuit d'été (Ingmar Bergman), 7. Il Bidone (Federico Fellini), 8. L'Amore (Roberto Rossellini), 9. Picnic (Joshua Logan), 10. La Peur (Roberto Rossellini) (*)

2) L'année 56 vue par Positif ("Dix ans de cinéma", n°50-51-52, mars 1963) :

" - C'est l'année de John Huston : Moby Dick
- Les 20 grands :
Benito Alazraki, Racines (*) / Robert Aldrich, Attaque ! / Claude Autant-Lara, La Traversée de Paris & Marguerite de la nuit / Juan Bardem, Grand'rue / Ingmar Bergman, Sourires d'une nuit d'été / Richard Brooks, Graine de violence (*) / Luis Buñuel, Cela s'appelle l'aurore & La Mort en ce jardin / Gene Kelly et Stanley Donen, Beau-fixe sur New York / Akira Kurosawa, Les Sept samouraïs (*) / Anthony Mann, La Charge des tuniques bleues / Otto Preminger, L'Homme au bras d'or / Richard Quine, Ma sœur est du tonnerre / Giuseppe de Santis, Jours d'amour (*) / Josef von Sternberg, Fièvre sur Anatahan / John Sturges, Coup de fouet en retour / Frank Tashlin, Artistes et modèles / Orson Welles, Dossier secret / Billy Wilder, Sept ans de réflexion"

(*) : voir notre tableau 1955

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1956 sur le site Encyclo-Ciné)