Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2016

Sur vos écrans en 1985

EDITORIAL :

Par Céline S.-P.

shoah00.jpg

Si je devais remplir le tableau Zoom Arrière de cette année 1985 en ne tenant compte que des films vus au cinéma cette année-là, la tâche serait particulièrement aisée. En 1985, j’avais 9 ans et je n’ai vu qu’un film en salle : Les Goonies. Dans mes souvenirs, ce fut mon premier « vrai » film au cinéma, entendez qu’il ne s’agissait pas d’un film d’animation. C’était surtout un merveilleux film de gosses pas sages dans lequel les étapes qui mènent au trésor de Willy Le Borgne deviennent les attractions géniales et terrifiantes d’un parc d’attraction souterrain. Et puis, il y avait aussi les premiers baisers, les gros mots et les BMX, l’émoi, la transgression et la liberté, de quoi se préparer à sortir un peu de l’enfance. Trente ans plus tard, j’ai revu Les Goonies au cinéma et, si je n’ai pas de DeLorean pour voyager dans le temps, le regard de mes gamins a ramené au présent la magie des Goonies. The Goonies ‘R’ good enough…for four stars.

(vous pouvez cliquer sur chaque planche pour les agrandir)

1985,lanzmann,allen,gilliam,cimino,demme,tarkovski,kurosawa,craven,von trier,cassavetes

1985,lanzmann,allen,gilliam,cimino,demme,tarkovski,kurosawa,craven,von trier,cassavetes

1985,lanzmann,allen,gilliam,cimino,demme,tarkovski,kurosawa,craven,von trier,cassavetes

1985,lanzmann,allen,gilliam,cimino,demme,tarkovski,kurosawa,craven,von trier,cassavetes

1985,lanzmann,allen,gilliam,cimino,demme,tarkovski,kurosawa,craven,von trier,cassavetes

Et en (copieux) bonus : l'année 1985 vue par Pierre Audebert.

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 204 longs métrages (sur les 599 sortis en salles), avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jocelyn Ludovic Nolan Rémi Vincent
Shoah (Lanzmann) **** ****   **** ****       *** ****
La Rose pourpre du Caire (Allen) *** *** **** *** *** **** *** ***   ****
Brazil (Gilliam) *** ° **** **** **** **** *** **** * ****
L'Année du dragon (Cimino) *** **** ** *** *** **** *** *** *** ****
Stop Making Sense (Demme)       **** **** ***        
Nostalghia (Tarkovski)       *** ***   ***      
Ran (Kurosawa) *** ** *** ** ****   **   **** ***
Les Griffes de la nuit (Craven) **   ****   **** **** *   *** ***
L'Elément du crime (Von Trier)     *** *** **** **** **      
Torrents d'amour (Cassavetes) ***   ** *** ****       ***  
Péril en la demeure (Deville) ***   *** *** *** ***       ***
Stranger Than Paradise (Jarmusch) ***   ** **** *** ****     ** ***
Police (Pialat) ** **** *** ** **** *** *** *** **  
Sang pour sang (Coen) **   ** ** **** **** *** ** ** ****
Papa est en voyage d'affaires (Kusturica)     *** *** ***         ***
Rendez-Vous (Téchiné) **   *** *** ** *** ***      
La Compagnie des loups (Jordan)     ** ** **** ***       ***
Phenomena (Argento)     **   *** *** ***     ***
Les Goonies (Donner) **** ** **     *** * *** **** **
Retour vers le futur (Zemeckis) *** ** ** *** ** **** ** ** **** ***
Sans toit ni loi (Varda) **** ** *** ** ***   **      
Après la répétition (Bergman) ***       ***         ***
Heimat (Reitz)       ****     ****      
Pale Rider, le Cavalier solitaire (Eastwood)   ** ** ** *** ** ** *** ** ***
Starman (Carpenter)   ** **   **** *** ** ** ** ***
Le Retour des morts-vivants (O'Bannon)     **   *** ***       ***
Poulet au vinaigre (Chabrol) ** ** *** ** *** ** ** **   ***
Body Double (DePalma)   ** *** * **** **** *** ** * ***
Terminator (Cameron) ** *** ° *** *** ****   ** *** ***
Les Jours et les nuits de China Blue (Russell)     * ** *** *** **     ****
Breakfast Club (Hughes) ** * ** **   ****   **   ***
La Chair et le sang (Verhoeven)   *** °   **** **** * **   ****
La Corde raide (Tuggle)   ** ** ** *** *** **     ***
Witness, témoin sous surveillance (Weir) ** ** ** *** *** ** ** ** ** ****
Cotton Club (Coppola)   * ** *** *** *** * *   ****
Je vous salue Marie (Godard)     **** ** **   *     **
Dreamscape (Ruben)     **   *** ***       **
Assoiffé (Dutt)   *** **** *            
L'Homme au chapeau de soie (Linder)     ** ***           ***
Another Country (Kanlevska)         ***         ***
Hurlevent (Rivette)     ***              
Micki et Maude (Edwards)   *** ***              
Repo Man (Cox)           ****        
La Forêt d'émeraude (Boorman) **   ** * *** *** *** *   **
Faster Pussycat, Kill ! Kill ! (Meyer)   ° ** ** **** **** ** *   **
Explorers (Dante)   ** **     *** * * ** ****
La Déchirure (R. Joffé) ** *   ** ** ***     *** **
La Route des Indes (Lean)   * ** *** **   ***     ***
Razorback (Mulcahy)     * * *** ***       ***
Série noire pour une nuit blanche (Landis)     **   *** *** *     **
Le Baiser de la femme-araignée (Babenco)       ** ****       * **
Philadelphia Experiment (Raffill)       ** ** **       ***
Legend (Scott) **     ** ** ** * *   ****
L'Effrontée (C. Miller) ***   *** ** **   *   * **
Alamo Bay (Malle)     * *** ***          
Elle a passé tant d'heures sous les sunlights (Garrel)     ***       **      
Rouge-Gorge (Zucca)   *** **              
Escalier C (Tacchella)     ** **   ** *     ***
Colonel Redl (Szabo)     ** ***            
Country, les Moissons de la colère (Pearce)   ***               **
Electric Dreams (Barron)           **       ***
Profession magliari (Rosi)     ** ***            
Rouge midi (Guédiguian)             **     ***
Le Fou de guerre (Risi) **   **     *** *      
Trois Hommes et un couffin (Serreau) **   *** ** * ** * * ** **
Kaos, contes siciliens (Taviani)   ° ** **     **     ***
Taram et le chaudron magique (Berman & Rich) *         *   **   ***
Adieu Bonaparte (Chahine)         **   *     ***
Born To Be Bad (N. Ray)   * **   ***          
Le Pactole (Mocky)     **       *     ***
Lifeforce (Hopper)     **     **       **
Bras de fer (Vergez)                   ***
Corbeaux et moineaux (Zheng)       ***            
Dance with a Stranger (Newell)         ***          
Eijanaika (Imamura)       ***            
La Rivière (Rydell)                   ***
La Vie de famille (Doillon)       ***            
Le Voyage à Cythère (Angelopoulos)       ***            
Les Favoris de la lune (Iosseliani)         ***          
Les Rues de l'enfer (Steinmann)           ***        
Tangos, l'exil de Gardel (Solanas)       ***            
Le Flic de Beverly Hills (Brest) *     ** ** **   ° ** *
Subway (Besson) *   ** * ** **** ° *   **
Cocoon (Howard) **     ** * *** * * *  
Recherche Susan désespérément (Seidelman) *   ° ** ** *** *     **
Silverado (Kasdan)       **   *** * * * *
A la recherche de Garbo (Lumet)   **               **
Cinématon 42 à 46 (Courant)     **** **            
Cuore (Comencini)   *** *              
Horror Kid (Klersch)         ** **        
L'Homme aux yeux d'argent (Granier-Deferre)           **       **
Le Thé au harem d'Archimède (Charef)     ** **            
On ne meurt que deux fois (Deray)         ***   *      
Starfighter (Castle)           **       **
Ladyhawke, la femme de la nuit (Donner)   *     ** ** * *   **
Détective (Godard) ** ° *** ° **          
Star Trek 3 : A la recherche de Spock (Nimoy)           **     ** *
Les Spécialistes (Leconte) * ** * ** * *** * °    
Mishima (Schrader)     *   **   *     **
Dangereusement vôtre (Glen) ° *     ** ***   *    
Scout toujours (Jugnot) *   **     *** * ° *  
Birdy (Parker) **   * * ** ** *      
Dune (Lynch) ** * ** ° ** ** *   ° °
L'Amour braque (Zulawski) °   °   **   **     **
Astérix et la surprise de César (Brizzi)   *       *   ** *  
Sac de nœuds (Balasko) °   **   * **        
Purple Rain (Magnoli)           ** *      
Tokyo-Ga (Wenders) **           *      
CHUD (Cheek)           **       *
La Tentation d'Isabelle (Doillon)     **              
Le Quatrième Pouvoir (Leroy)           ** *      
Les Saisons du cœur (Benton)             *     **
Liberté, égalité, choucroute (Yanne)     *     **        
Oz, un monde extraordinaire (Murch)           ** *      
Palace (Molinaro)           *       **
Runaway l'évadé du futur (Crichton)           **   *    
Alphabet City (Poe)         **          
Baby, le secret de la légende oubliée (Norton)           **        
Des terroristes à la retraite (Levy-Boucault)                   **
Desperate Living (Waters)     **              
Deux Mille dix (Hyams)                   **
Drôle de missionnaire (Loncraine)                   **
Dust (Hänsel)         **          
L'Affaire des divisions Morituri (Ossang)         **          
L'Eveillé du pont de l'Alma (Ruiz)     **              
La Balade inoubliable (Avati)                   **
Le Cousin Jules (Benicheti)     **              
Le Crime d'Ovide Plouffe (Arcand)     **              
Les Envahisseurs sont parmi nous (Laughlin)           **        
Les Loups entre eux (Giovanni)           **        
Mask (Bogdanovich)                   **
Out of Order (Schenkel)           **        
Sœurs de scène (Xie)       **            
Soldier's Story (Jewison)                   **
Toxic (Herz & Weil)           **        
PROFS (Schulmann) * ** * °   ** ° ° *  
Harem (A. Joffé)         *   °     **
L'Amour en douce (Molinaro)     °       *     **
L'Aube rouge (Milius)   *       **     °  
Le Pape de Greenwich Village (Rosenberg)         ** *   °    
Rouge baiser (Belmont) *       *   *      
Le Mariage du siècle (Galland) °   *     ** ° °   **
Antarctica (Kuruhara)     *     *        
Blanche et Marie (Renard) *           *      
Fletch aux trousses (Ritchie)       °   **        
Hors-la-loi (Davis)         **   °      
Parking (Demy)     **       °      
Portés disparus (Zito)         ° **        
Spécial Police (Vianey)         *     *    
Mad Max au-delà du dôme du Tonnerre (G. Miller) °   ° ° ** ***   ° ° °
Le Téléphone sonne toujours deux fois (Vergne)     °     **     *  
Train d'enfer (Hanin)     *   * * °      
Rambo II : la Mission (Cosmatos) °     ° * **   ° °  
Urgence (Béhat) °   °   ° *       **
Parole de flic (Pinheiro)         * ° *      
Tranches de vie (Leterrier) °   °     **        
Adieu Blaireau (Decout)             *      
Deux Mille soixante-douze, les Mercenaires du futur (Fulci)           *        
Elsa Elsa (Haudepin)             *      
Falling in Love (Grosbard)   *                
Gros Dégueulasse (Zincone)             *      
L'Amour propre (Veyron)           *        
La Femme pervertie (Massaccesi)     *              
La Petite Fille au tambour (G.-R. Hill)         *          
Le Roi David (Beresford)         *          
Les Bostoniennes (Ivory)             *      
Les Frénétiques (Winters)           *        
Les Nanas (Lanoë)             *      
Les Zéros de conduite (Israel)           *        
Partir, revenir (Lelouch)             *      
Perfect (Bridges) *                  
Portés disparus 2 : pourquoi ? (Hool)           *        
Target (Penn)           *        
Vendredi treize chapitre cinq, une nouvelle terreur (Steinmann)           *        
Kalidor, la Légende du talisman (Fleischer)           **   °   °
Les Rois du gag (Zidi)     ° °   * ° *    
Boléro (Derek)     °       *      
La Nuit porte-jarretelles (Thevenet)   °         *      
Police Academy 2 : au boulot ! (Paris) °     °   *   ° * °
Ça n'arrive qu'à moi (Perrin)     °     * °      
Le Déclic (Richard)     °   °   *      
L'Aventure des Ewoks (Korty)   *         ° ° °  
Apocalypse dans l'océan rouge (Bava)           °        
Bâton Rouge (Bouchareb)             °      
Brigade des mœurs (Pecas)                   °
Exterminator 2 (Buntzman & Sachs)           °        
French Lover (Marquand)   °                
Joy et Joan (Saurel)                 °  
La Baston (Missiaen)             °      
La Bourgeoise et le puceau (Renzulli)     °              
Le Cow-Boy (Lautner)     °              
Les Anges se fendent la gueule (Uys)           °        
Les Débiles de l'espace (Hodges)           °        
Lune de miel (Jamain)             °      
Phenix, fleur magique de Shaolin (Sun)                   °
Porky's contre-attaque (Komack)           °        
A nous les garçons (Lang)     °       °      
Moi vouloir toi (Dewolf) °           °      
Pizzaiolo et mozzarel (Gion)           °     °  
La Cage aux folles III (Lautner)     ° °   ° ° °    
Hold-Up (Arcady) °   ° °   ° ° °    
  Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jocelyn Ludovic Nolan Rémi Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jocelyn Ludovic Nolan Rémi Vincent
Nuits transparentes (Courant)     ***              
A propos de la Grèce (Courant)     **              
Rosso (Kaurismäki)     **              

Jean-Luc :
*** : Shoah / La Rose pourpre du Caire / Nostalghia / Torrents d'amour / Rendez-vous / Je vous salue Marie / Hurlevent
** : Brazil / L'Année du dragon / Ran / L'Elément du crime / Stranger than paradise / Police / Sans toit ni loi / Pale rider / Body double / Terminator / Cotton Club / La Forêt d'émeraude / Legend / Rouge-gorge / Elle a passé tant d'heures sous les sunlights / Détective / Orfeo
* : Retour vers le futur / La Chair et le sang / La Corde raide / Witness / La Route des Indes / Heimat / Tokyo-Ga / La Tentation d'Isabelle / La Maison et le monde

Timothée :
**** : Brazil / Nostalghia
*** : La Rose pourpre du Caire / Retour vers le futur / Pale rider / Breakfast Club / La Corde raide / Le Flic de Beverly Hills
** : Les Goonies / Terminator / Witness / Silverado
* : Body double / Trois hommes et un couffin / Purple Rain / Mad Max au-delà du dôme du tonnerre / Rambo II : la mission
° : Birdy

Antoine :
**** : Brazil / Ran
*** : La Rose pourpre du Caire / Pale rider / Poulet au vinaigre
** : Sang pour sang / Retour vers le futur / Taram et le chaudron magique / Dune / AK
* : Terminator / Witness / Trois hommes et un couffin / PROFS
° : Le Téléphone sonne toujours deux fois / Kalidor, la légende du talisman

Buster :
Top Four : Starman (Carpenter), Passage secret (Perrin), Rouge-gorge (Zucca), Breakfast club (Hughes) + La maison et le monde (S. Ray), Je vous salue Marie (Godard)…

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Frédéric :
1- Je vous salue, Marie (Godard) Shoah (Lanzman) 3- Love Streams (Cassavetes) 4- Détective (Godard) Rouge-gorge (Zucca) 6- L'Année du dragon (Cimino) Après la répétition (Bergman) Les Enfants (Duras) Les Favoris de la lune (Iosseliani) 10- Elle a passé tant d'heures sous les sunlights (Garrel) La Maison et le monde (S.Ray) Nostalghia (Tarkovski) Police (Pialat)

Pierre :
1-Shoah (Lanzmann) 2-Brazil (Gilliam) 3-L'élément du crime (Von Trier) 4- Tonnerres lointains (Ray) 5-La rose pourpre du Caire (Allen) 6-Les griffes de la nuit (Craven) 7-Phenomena (Argento) 8-Le voyage à Cythère (Angelopoulos) 9-Nostalghia (Tarkovski) 10-Body double (De Palma) 11-Journal intime d'une nymphomane / Night dreams (Delia) 12-Terminator (Cameron) 13-Mask (Bogdanovitch) 14-Tangos l'exil de Gardel (Solanas) 15-Rio zone nord (Pereira dos santos) 16-Poulet au vinaigre (Chabrol) 17-Une femme en Afrique (Depardon) 18-Deux hommes à la caméra (Vertov et Péléchian) 19-L'éveillé du pont de l'Alma (Ruiz) 20-Le thé au harem d'Archimède (Charef)
les 36 hors liste restants Gwen (Laguionie)*** Le combat des maîtres (Liu-Chia Liang) Noman's land (Tanner) AK (Marker) La parentèle (Mikhalkov) Onde de choc / Blind date (Mastorakis) Le thé à la menthe (Balhoul) Brother (Sayles)** Metalstorm (Band) Jusqu'à un certain point (Alea) La promise (Roddam) Le voyage à Paimpol (Berry) Le petit témoin de l'orient express (Zurli) Sale temps pour un flic (Davis) Un été pourri (Borsos) Les plaisirs interdits (Samperi) Les bêtes féroces attaquent (Prosperi) Strangers kiss (Chapman) Billy ze kick (Mordillat) Louise l'insoumise (Silvera) Nom de code oies sauvages (Margheriti) Les bons débarras (Mankiewicz) Marche au pas ! (Campanile) Démon / L'alchimiste (Band) * Choose me (Rudolph) Cinq femmes à abattre (Demme) Amazonia la jungle blanche (Deodato) Gigolo (Hemmings) Le meilleur de la vie (Victor) Le village de la mort / Trapped Une femme ou deux (Vigne) 0 Le kid de la plage (Marshall) Cocaïne (Morrissey) Education spéciale pour collégiennes expertes (Roussel ou Péroni) Diesel (Kramer)00 Petites vicieuses pour partenaires très musclés (Roussel)000
29 Longs-métrages inédits 1-A propos de la Grèce (Courant)**** 2-Les aventures d'Hercule (Cozzi) 3-Esther (Gitaï) 4-Ki lo sa ? (Guédiguian) 5-Seacoal (Amber) 6-Nuits transparentes (Courant)*** 7-Silip (Perez) 8-Calamari union (Kaurismaki) 9-Jogo duro (Giorgetti) 10-Satyajit Ray the film maker (Benecal) 11-Stuff (Cohen) 12-Le flic de Hong Kong (Hung) 13-Dreamchild (Millar) 14-La proie (Pieters) 15-Ghoulies (Bercovici) 16-Miranda (Brass)** 17-Zone troopers (Bilson) 18-Festa di Laurea (Avati) 19-Sé infiel y no mires con quien (Trueba) 20-Rosso (Kaurismaki) 21-First mission (Hung) 22-Devil's experiment (Ogura) 23-Mode en France (Klein) 24-Vol d'enfer (Miller) 25-Cinq salopards en Amazonie (Lenzi) 26-Fille au pair (Bénazéraf)* 27-Le jour du massacre (Gilhuis) 28-Meurtres dans l'espace (Stern)000 29-Crime of innocence (Miller)
10 courts métrages 1-You killed me first (Kern)**** 2-The right side of my brain (Kern) 3-Grim (Ito)*** 4-New-York NY (Depardon) 5-Le temps des bouffons (Falardeau)** 6-Les jours où les remords me font vraiment mal au coeur (Poupaud) 7-The last of summer (Williams) 8-Sway (Matsumoto) 9-Manhattan love suicides (Kern) 10-Carmen (Payne)
1 moyen métrage : Halber mensch (Ishii)****

Foxart :
1/Shoah 2/Sans toit ni loi 3/La Chair et le sang 4/Police 5/Pale Rider 6/Papa est en voyage d'affaires 7/Kaos 8/Body double 9/La route des Indes 10/Ran

Un simple amateur :
1 Shoah (Lanzman) 2 Nostalghia (Tarkovski) 3 Ran (Kurosawa) 4 Le voyage à Cythère (Angelopoulos) 5 La Maison et le monde (S.Ray) 6 Après la répétition (Bergman) 7 Brazil (Gilliam) 8 Love Streams (Cassavetes) 9 L'Année du dragon (Cimino) 10 L'élément du crime (Von Trier)
HORS CONCOURS: Heimat de Reitz

Mister Arkadin :
**** : Torrents d’amour (8)
*** : Brazil (7)
** : Stranger the Paradise (6) ; Police (6) ; Trois Hommes et un couffin (6) ; Silverado (6) ; Retour vers le futur (5) ; Poulet au vinaigre (5) ; La Rose pourpre du Caire (5) ; Ran (5) ; Péril en la demeure (5) ; Kaos, contes siciliens (5) ; Détective (5) ; Les Spécialistes (5)
* : Mad Max au-delà du dôme du Tonnerre (4) ; Rambo II, la Mission (4) ; L’Amour en douce (4) ; Sang pour sang (4) ; Pale Rider (4) ; La Forêt d’émeraude (4) ; L’Effrontée (4) ; Rouge midi (4) ; Le Déclic (3)
o : Subway (2) ; Les Rois du gag (2)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter, ou vus trop jeune pour avoir vraiment une opinion ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : L’Année du dragon ; Rendez-vous ; Body Double ; Witness, témoin sous surveillance ; Recherche Susan désespérément ; Dune ; Purple Rain

 

LE SONDAGE TWITTER DU DR. ORLOF :

Quel est le meilleur film sorti en 1985 ? (73 votants)

1- L'Année du dragon (Cimino) (10 voix)
2- Love streams (Cassavetes) (6 voix)
3- Body double (De Palma) (5 voix)
4- La Rose pourpre du Caire (Allen), Sans toit ni loi (Varda), Retour vers le futur (Zemeckis) (4 voix)
Viennent ensuite avec trois voix : 6- Shoah (Lanzmann), Brazil (Gilliam), The Breakfast club (Hugues)
Puis avec deux voix : Je vous salue Marie (Godard), Nostalghia (Tarkovski), Element of crime (Lars von Trier), Ran (Kurosawa), Phenomena (Argento), Stranger than paradise (Jarmusch), Péril en la demeure (Deville)
Et cités une seule fois : Antartica (Kuruhara), Micki and Maud (Edwards), Terminator (Cameron), Dune (Lynch), Repo man (Cox), Elle a passé tant d'heures sous les sunlights (Garrel), Les griffes de la nuit (Craven), La forêt d'émeraude (Boorman), L'effrontée (Miller), Après la répétition (Bergman), Blood simple (Coen), Rendez-vous (Téchiné), Purple rain (Magnoli), Heimat (Reitz), Papa est en voyage d'affaires (Kusturica), Les goonies (Donner), Le cousin Jules (Benichetti)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Trois hommes et un couffin, Coline Serreau, 10 251 465 entrées
2. Rambo 2 : La Mission, George Pan Cosmatos, 5 851 030 entrées
3. Les spécialistes, Patrice Leconte, 5 319 542 entrées
4. Retour vers le futur, Robert Zemeckis, 3 457 648 entrées
5. Taram et le Chaudron magique, Richard Rich & Ted Berman, 3 074 481 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : L'Effrontée (Claude Miller)
- Prix Méliès : Péril en la demeure (Michel Deville) & Sans toit ni loi (Agnès Varda)
- Prix Jean Vigo : Le Thé au harem d'Archimède (Mehdi Charef)
- César du meilleur film : Trois hommes et un couffin (Coline Serreau)
- Oscar du meilleur film : Amadeus (Milos Forman)
- Festival de Venise, Lion d'or : Sans toit ni loi (Agnès Varda)
- Festival de Cannes, Palme d'or : Papa est en voyage d'affaires (Emir Kusturica)
- Festival de Berlin, Ours d'or : La Femme et l'Etranger (Rainer Simon) & Wetherby (David Hare)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : L'Âme-sœur (Fredi M. Murer)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : Yesterday (Radoslaw Piwowarski)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1985 sur le site Encyclo-Ciné)

12/09/2015

Sur vos écrans en 1981

EDITORIAL :

Par Vincent J.

heavens00.jpg"Regarde, quelque chose à changé / L'air semble plus léger / C'est indéfinissable", chantait Barbara à Pantin en octobre 1981. Elle a chanté aussi "Car de tous les souvenirs / Ceux de l’enfance sont les pire" mais je me souviens de cette atmosphère limpide du lundi 11 mai 1981. La veille mon père avait sorti le champagne, la France était socialiste et les lecteurs du Figaro attendaient les chars Russes sur la place de la Concorde. Je me souviens très bien de cet air du lundi matin et c'est loin d'être mon pire souvenir. Malgré tout ce qui s'est passé après, ce matin là, je ressentais un élan sur le chemin du lycée, puissant, inédit. J'avais quinze ans, assez vieux et à la fois assez jeune pour le ressentir pleinement, sans arrière-pensées, un élan idéal pour accompagner cette période où on laisse l'enfance derrière soi.

Je me souviens de 1981. J'ai quinze ans et mon rapport au cinéma ne cesse de s'affirmer. Il se structure. Depuis trois ans je fréquente la cinémathèque de Nice, dans la vieille ville, les salles du centre ville avec mes amis et le cinéma Art et Essais de la place Garibaldi, le Mercury et ses sept salles à deux pas de chez moi. A la maison, je tente de négocier sur la télévision les cinémas de minuit de Patrick Brion et le ciné-club de Claude Jean-Philippe. Je suis dans la presse les festivals de Cannes et après quelques essais, j'ai adopté un système de fiches que je range dans des petits classeurs noir, laissant tomber la notation par petites étoiles que je trouve trop scolaire. Je commence à acheter des livres (le John Wayne d'Allen Eyles en premier) et je regarde les revues sans encore me décider pour une. 1981, pour le cinéma, je suis dans l'élan aussi.

Je me souviens de l'été 1981. Les dernières grandes vacances chez ma grand-mère en Picardie. Je découpe les grandes pages de VSD, en noir et blanc, et un article surtout excite mon imagination tout le mois d'août. Il présente le nouveau héros devant envahir les écrans la rentrée : Indiana Jones. Chapeau mou, barbe de trois jours, fouet sur l'épaule, blouson de cuir, le regard franc de Harrison Ford dans la lignée de son personnage de Han Solo qui m'avait tant séduit l'an passé. Aux commandes, outre Georges Lucas, il y a un réalisateur dont j'ai pour l’instant manqué tous les rendez-vous : Steven Spielberg. Et je me souviens de la série d'affiches dans le passage souterrain de la gare quand je suis rentré à Nice, cette affiche où le héros semble sortir du mur, comme du souvenir d'un autre cinéma, celui que je connais bien. Cette affiche, je vais la mettre au dessus de mon lit et elle va y rester près de trente ans.

198101.jpg

Je me souviens aussi des prémices. De l'émission Temps X des frères Bogdanoff bien avant qu'ils ne ressemblent à leurs momies botoxées, le samedi après-midi sur TF1. Ils diffusent un reportage sur le tournage du film et l'on y voit Harrison Ford tourner la scène où il est tiré derrière le camion. Et puis Métal Hurlant, la revue, qui met en couverture Indiana Jones dessiné par le grand Jim Steranko, l'auteur des peintures préparatoires, sublimes, pour Lucas et Spielberg. Un Indiana Jones fumeur à la carrure de Superman. "Les aventuriers de l'arche perdue est un film idiot, démagogique, nostalgique, tout ce que vous voulez, mais un film sain car il est fait pour rendre heureux" écrit Jean-Pierre Dionnet dans l'éditorial tandis que Philippe Manœuvre s'extasie sur plusieurs pages "J'étais pratiquement à quatre pattes sur la moquette, grattant le sol, jouant du fouet, boxant les nazis et serrant dans mes bras la divine Karen Allen".

Enfin, je me souviens très bien de la séance (le film sort le 16 septembre), avec mes amis du lycée, dans la grande salle à l'ancienne du Gaumont de l'avenue Jean Médecin. Plutôt ce qui me reste très clairement, c'est ce sentiment d’exhalation, d'excitation, et la façon très particulière dont il se prolongeait à la sortie. Cette joie sans retenue, cette envie de courir, de bondir sur les toits des voitures, d'être mal rasé et de porter un Fedora. J'avais déjà vu pas mal de films, j'en verrai bien d'autres, et si j'aurai des chocs esthétiques, émotionnels, intellectuels parfois plus forts, l'effet de Raiders of the lost ark reste unique. John Wayne était mort deux ans plus tôt, et Steven Spielberg, introduisant son héros de la même façon que John Ford dans Stagecoach (La chevauchée fantastique) par un vif travelling avant sur son visage, m'offrait une superbe passerelle entre mes admirations d'hier et les figures mythiques qui appartiendraient à ma génération en propre. De cette promesse naît aussi mon indéfectible admiration pour le réalisateur.

198102b.jpg

Mais il serait injuste de limiter mes souvenirs de 1981 à ce film. Deux autres œuvres m'ont beaucoup marqué cette année là et dans le même état d'esprit, avec une composante supplémentaire. Présenté au Festival de Cannes, Excalibur, la vision de John Boorman des récits des chevaliers de la table ronde a divisé la critique. Mais pour moi, c'était une vision sacrément neuve des films de chevalerie que je pratiquais jusqu'alors. Je découvrais les yeux ronds une succession d'images fantastiques, épiques, violentes et surtout sexuelles. L'étreinte entre le chevalier en armure (Uther joué par le débutant Gabriel Byrne) et Ygraine, duchesse de Cornouailles (jouée par Katherine Boorman) dans une ambiance d'ombres et de flammes, c'était quelque chose. Épique, violent, sexuel, c'était aussi le cas de Métal Hurlant, le film (d'animation), la machine à rêver comme l'écrivait la revue inspiratrice. L'équipe du canadien Gérald Potterton donnait le mouvement aux dessins de Richard Corben, Moebius ou Berni Wrightson. Le film a certes ses limites, mais sur l'instant, il est lui aussi un pur plaisir adolescent, musical et coloré, avec son abondance de monstres affreux, de femmes aussi pulpeuses que généreuses, de héros rugueux et de mondes incroyables. Et puis la vision de la guerrière Taarna chevauchant son ptérodactyle sur les accents lyriques d'Elmer Bernstein, à quinze ans, c'est unique.

Pour bien revenir à ces sentiments de 1981, il faut oublier tout le reste, le futur. Oublier tous les films que je découvrirai plus tard, John Carpenter et son New-York en ruines, Martin Scorsese et les vingt kilos pris par Robert De Niro pour jouer Raging Bull, Brian De Palma qui fait subir les derniers outrages à Angie Dickinson dans Pulsions, l'audace d'un cinéma français qui permet à Gérard Courant de sortir Cœur bleu en salles, à Guy Debord son fameux In girum imus nocte et consumimur igni et à un petit jeune, Jean-Jacques Beineix, de surprendre son monde avec Diva. Oublier que c'est la dernière fois que Sergio Corbucci est distribué en France. Oublier aussi que bêtement influençable, je ne suis pas allé voir Heaven's gate (La porte du paradis), le film de Michael Cimino précédé de sa mauvaise réputation américaine. Malgré l'accueil plus chaleureux de la critique française qui apprécie peut être le côté "marxiste" de l'épopée ciminesque, c'est dans l'air du temps, le public ne suit pas. Il faut dire que nous n'avons que la version amputée de plus d'une heure et qu'il faudra bien une dizaine d'années avant de découvrir Heaven's gate dans toute sa splendeur. Oublier aussi tous les autres, Rohmer, Lynch, le cinéma fantastique et d'horreur, Fulci le charcutier transalpin, Mann, Corneau, Truffaut et ses amants tragiques, Tavernier, Techiné, tous ces films dont je grappille à l'occasion des images à la télévision, comme pour le Stalker d'Andreï Tarkovski, qui ne me séduira guère plus tard. Oublier aussi que 1981, c'est le premier concert français de Bruce Springsteen dont j'ignore alors jusqu'au nom.

198103.JPG

Oublier pour ne pas intellectualiser, pour ne pas prendre de recul, ne pas analyser en adulte, et mieux se souvenir. Et pour retrouver intact, je crois, ce sentiment ouvert où se mêlent dans le même élan l'Histoire, la vie et le cinéma, "Oh mes quinze ans, oh mes merveilles", il me suffit des premières mesures de la musique de John Williams et d'un claquement de fouet.

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 194 longs métrages (sur les 721 sortis en salles) et 2 courts, avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Nolan Vincent
La Porte du paradis (Cimino) **** *** **** **** **** ***   ****   ****
Raging Bull (Scorsese) **** *** *** **** **** ** **** *** **** ***
La Femme d'à côté (Truffaut) *** *** **** *** **** **** *** *   ****
Stalker (Tarkovski) **** *   **** **** ***   ****   **
Les Contes des chrysanthèmes tardifs (Mizoguchi)   ***   **** **** ****       ***
Le Salon de musique (Ray) **** * *** *** **** ***   ***    
Fondu au noir (Zimmerman)         ***   ****     ****
Elephant Man (Lynch) **** **** **** **** *** ** ** *** ** ***
Charulata (Ray) **** *** *** ***   ***   ***    
La Femme de l'aviateur (Rohmer) *** **** ***     **   **   ***
Les Aventuriers de l'arche perdue (Spielberg) *** * ** **** **** ** **** * ** ****
Coup de torchon (Tavernier) **   ** *** *** ** **** ***   ***
Reporters (Depardon)     *** *** ****          
Excalibur (Boorman) ** *** ** *** **** *** * **** ** ****
Garde à vue (Miller) *** ** *** *** *** * *** ** *** ***
Un étrange voyage (Cavalier)   *** *** ***           ***
Lili Marleen (Fassbinder)   ** *** ** **** **   **   ***
La Tendresse du maudit (Costa, cm)         ****         ***
Le Choix des armes (Corneau) ** **** ** ** *** ** *** ***   **
New York 1997 (Carpenter) ** * ** ** **** * **** ** *** ***
Pulsions (De Palma) ** * **** * **** ** **** ** ** **
Beau-Père (Blier)   *** *** ** ***   *** **   **
Eaux profondes (Deville)     ** *** ***     **   ***
Scanners (Cronenberg)   ° *** ** **** ** *** *   ***
Hôtel des Amériques (Téchiné) **   *** ** *** **   *   ***
L'Au-Delà (Fulci)     ** ** ****   **     **
Le Solitaire (Mann)   ***     ****     * * ***
Lola une femme allemande (Fassbinder)   ** *** * **** **        
Métal hurlant (Potterton)         ***   **   * ****
Neige (Berto & Roger)   *** **   ****     *    
Regards et sourires (Loach) **   ** ***       ***    
In girum imus nocte et consumimur igni (Debord)     ****     **   **    
Quelques jours de la vie d'Oblomov (Mikhalkov)       ***   **        
Comme un homme libre (Mann)   ***     ***          
Le Tigre de jade (Chor)         ***         ***
Quelque part dans le temps (Szwarc)         ***         ***
Réincarnations (Sherman)         ***   ***      
La Nuit de la métamorphose (Papic)         ****          
San Mao le petit vagabond (Zhao & Yang)                   ****
La Chèvre (Veber) * **** *** ** ***   ** * **  
Le Choc des Titans (Davis)         ***   *** ** * **
Une étrange affaire (Granier-Deferre)   *** **   **   **     **
Malevil (De Chalonge)       ***     ** **   **
Le Facteur sonne toujours deux fois (Rafelson) *** * * ** ***     **   **
Possession (Zulawski)     *** * **** * **** *   °
Docteur Jekyll et les femmes (Borowczyk)         **   *** **    
Le Loup-garou de Londres (Landis)     **   **   *** * ** **
Fantôme d'amour (Risi)   ** **   **     **   **
Hurlements (Dante)   °     ***   *** *   ***
L'Année des treize lunes (Fassbinder)   ° **   **** **   **    
Outland - loin de la Terre (Hyams)         **   *** * * ***
Allemagne mère blafarde (Sanders-Brahms)       ***   **        
Carmen Jones (Preminger)   **     ***          
Francisca (Oliveira) ***         **        
Harlequin (Wincer)         ***   **      
Le Bunker de la dernière rafale (Caro & Jeunet, cm)         ***         **
Le Chinois (Clouse)             **     ***
Le Policeman (Petrie)         ***   **      
Les Chiens de guerre (Irvin)         **         ***
Les Faucons de la nuit (Malmuth)         **   ***      
Mélodie meurtrière (Corbucci)         **         ***
Les Chariots de feu (Hudson)       ** ** ** ** *   **
Diva (Beineix)     **   **   *** *   *
Celles qu'on n'a pas eues (Thomas)     **   **     **    
La Tragédie d'un homme ridicule (Bertolucci)         **     **   **
La Trente-Sixième Chambre de Shaolin (Liu)     **   ***       *  
Le Faussaire (Schlöndorff)       *** ** *        
Polyester (Waters) **   *   ***          
Quartet (Ivory)     **   **     **    
Trois Frères (Rosi)       ** **     **    
Des gens comme les autres (Redford)   ***                
Eugenio (Comencini)   ***                
Katia et le crocodile (Simkova) ***                  
Le Contrat (Zanussi)         ***          
Le Maître du kung-fu (Sun)         ***          
Messe noire (Weston)                   ***
Sanglantes Confessions (Grosbard)                   ***
Les Bas-Fonds (Kurosawa) ** °   **   °   **   ****
L'Homme de fer (Wajda) **     ** ** *        
Clara et les chics types (Monnet) * * **   *   ***      
Rox et Rouky (Stevens, Berman & Rich) *           **   ** **
Brubaker (Rosenberg)       **     **      
L'Arme à l'œil (Marquant)         **         **
L'Œil du témoin (Yates)         **         **
La Malédiction finale (Baker)         **         **
La Revanche (Lary)     **             **
Le Chasseur (Kulik)             **     **
Le Survivant d'un monde parallèle (Hemmings)         **         **
Les Ailes de la colombe (Jacquot)     **   **          
Massacres dans le train fantôme (Hooper)         *   ***      
Out of the Blue - garçonne (Hopper)         *** *        
Cannibal Holocaust (Deodato)     **   ***   ** *   *
Au-delà du réel (Russell)     °   **   ***      
Est-ce bien raisonnable ? (Lautner)     **   *         **
L'Emmurée vivante (Fulci)     *   ***     *    
La Formule (Avildsen)         **     *   **
La Peau (Cavani)         **     **   *
La Provinciale (Goretta)     **   **     *    
Viens chez moi, j'habite chez une copine (Leconte) *   *** * *   ** * ° **
L'Année prochaine si tout va bien (Hubert) *   **   *       * **
La Guerre du feu (Annaud) * * * * *   **   * **
Les Hommes préfèrent les grosses (Poiré)     **       *** ° °  
Popeye (Altman)     ° * **   **     *
Pour la peau d'un flic (Delon)   **     *   * *   *
Les Uns et les autres (Lelouch) °       *     **   **
Salut l'ami, adieu le trésor (Corbucci)         *   *     **
Allons z'enfants (Boisset)             ** *    
Asphalte (Amar)             ** *    
La Dame aux camélias (Bolognini)         **     *    
Les Fourberies de Scapin (Coggio)             ** *    
Rude Boy (Hazan & Mingay)       **            
Shogun (London)         **         *
Signé Furax (Simenon)             ** *    
Une affaire d'hommes (Ribowski)         *         **
Baiser macabre (Bava)         **          
Ça va cogner (Van Horn)         **          
Ceinture noire contre kung-fu (Chang)         **          
Chasse à mort (Hunt)         **          
Cœur bleu (Courant)     **              
Divine Madness (Ritchie)         **          
Il faut tuer Birgitt Haas (Heynemann)         **          
L'Ombre rouge (Comolli)     **              
La Bible ne fait pas le moine (Feldman)             **      
La Femme objet (Mulot)               **    
La Flambeuse (Weinberg)         **          
La Vengeance de la femme violée (Zarchi)         **          
Le Corps et le fouet (Dietrich)               **    
Le Monstre du train (Spottiswoode)         **          
Les Enfants du numéro soixante-sept (Barthelmess-Weller & Meyer)       **            
Les Mercenaires de l'espace (Murakami)                   **
Noces de sang (Saura) **                  
Numéros zéro (Depardon)       **            
Rendez-Vous chez Max's (Donner)                   **
Rivages sanglants (Liberatore)         **          
Psy (De Broca)   ** °   *   *      
Quand tu seras débloqué, fais-moi signe (Leterrier)   ** °   °   ** *    
Rien que pour vos yeux (Glen) *       **   **   ° °
Le Professionnel (Lautner) * * *   *   * * ° °
C'est la vie (Vecchiali)   ° **              
Contamination (Cozzi)             *     *
La Mort au large (Girolami)         °   **      
Passion d'amour (Scola)         **         °
San-Antonio ne pense qu'à ça (Séria)     °         **    
Une sale affaire (Bonnot) °       **          
Condorman (Jarrott)         °   ** * °  
Vendredi treize (Cunningham)     °   ***         °
Flash Gordon (Hodges)     °   *   * * °  
A nous la victoire (Huston)       °     *     *
Moi Christiane F., treize ans, droguée, prostituée (Edel)     ° *       *    
Dominique (Anderson)         *          
Faut s'faire la malle (Poitier)                 *  
L'Amour nu (Bellon)               *    
La Foule en délire (Hawks)   *                
La Gueule du loup (Leviant)         *          
La Plage sanglante (Bloom)             *      
La Secte des cannibales (Lenzi)         *          
Le Bahut va craquer (Nerval)               *    
Le Jour se lève et les conneries commencent (Mulot)             *      
Le Lagon bleu (Kleiser) *                  
Le Miroir se brisa (Hamilton)         *          
Le Petit Lord Fauntleroy (Gold)               *    
Les Bas de soie noire (Bernard-Aubert)         *          
Les Fruits de la passion (Terayama)     *              
Les Malheurs de Sophie (Brialy)               *    
On m'appelle Malabar (Lupo)             *      
Pétrole ! Pétrole ! (Gion)             *      
Sphinx (Schaffner)         *          
Tu fais pas le poids shérif (Needham)             *      
Une robe noire pour un tueur (Giovanni)         *          
La Coccinelle à Mexico (McEveety)             * * °  
Inseminoid (Warren)     °       *      
L'Equipée du Cannonball (Needham)             *   °  
La Puce et le privé (Kay)         °   *      
Le Chêne d'Allouville (Penard)             *      
Prends ta rolls et va pointer (Balducci)     °       *      
Un assassin qui passe (Vianey)         *     °    
La Soupe aux choux (Girault) °   ° ° *   ° ° ° *
Le Lac des morts-vivants (Rollin)     °   *         °
Le Roi des cons (Confortès)     °   °   *      
On n'est pas des anges... elles non plus (Lang)     °   °     *    
Le Maître d'école (Berri) °   ° °     * ° °  
Tais-toi quand tu parles (Clair)     °       * ° °  
L'Amant de lady Chatterley (Jaeckin)     °   °          
La Terreur des zombies (Girolami)             °     °
Belles, blondes et bronzées (Pécas)     °              
Croque la vie (Tacchella)         °          
Fais gaffe à la gaffe (Boujenah)     °              
L'Homme qui valait trois milliards (Crosland II)               °    
Le Maestro (Giraldi)                   °
Les Bidasses aux grandes manœuvres (Delpard)             °      
Les Folies d'Elodie (Génovès)         °          
Les Gardiennes du pénitencier (Franco & Thierry)     °              
Les Surdoués de la première compagnie (Gérard)     °              
Madame Claude 2 (Mimet)               °    
  Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Nolan Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Nolan Vincent
Lucifer rising (Anger, cm)     *** ** **** **        
Un court jour de travail (Kieslowski)       **            

Rémi :
**** : La Porte du paradis / La Femme d'à côté / Le Salon de musique / La Femme de l'aviateur / Les Aventuriers de l'arche perdue
*** : Raging Bull / Elephant Man / Lili Marleen / New York 1997
** : Excalibur / Le Choc des Titans / Ebirah contre Godzilla / Les Soirées d'une épouse pervertie
* : La Chèvre / Rox et Rouky / Viens chez moi, j'habite chez une copine / La Guerre du feu / Les Hommes préfèrent les grosses / La Soupe aux choux / Le Maître d'école
° : Cannibal Holocaust / Quand tu seras débloqué, fais-moi signe / Vendredi treize / La Coccinelle à Mexico / L'Amant de lady Chatterley

Antoine :
**** : Stalker
*** : La Femme d'à côté / Coup de torchon / Garde à vue / Pulsions
** : Les Aventuriers de l'arche perdue / Excalibur
* : Elephant Man / Viens chez moi, j'habite chez une copine / La Guerre du feu / Rude Boy / Flash Gordon
° : Rien que pour vos yeux / Le Chêne d'Allouville / La Soupe aux choux / Le Maître d'école

Timothée :
**** : La Porte du paradis / Raging Bull / La Femme d'à côté / Stalker
*** : Elephant Man / Les Aventuriers de l'arche perdue / Coup de torchon / Garde à vue / Quelques jours de la vie d'Oblomov
* : Les Charriots de feu

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Frédéric :
1- Francisca, La Porte du paradis, Le Salon de musique, La Tragédie d'un homme ridicule, 5- Charulata, Les Contes des chrysanthèmes tardifs, La Femme de l'aviateur, 8- Allemagne, mère blafarde, L'Année des treize lunes, Pulsions, Stalker

Mister Arkadin :
**** : Stalker (10) ; La Porte du paradis (9) ; Raging Bull (8)
*** : Coup de torchon (8) ; La Chèvre (7)
** : Pour la peau d’un flic (6) ; Pulsions (6) ; Beau-père (6) ; Garde à vue (6) ; Excalibur (6) ; Les Aventuriers de l’arche perdu (6) ; La Femme d’à côté (6) ; Le Salon de musique (6) ; Les Bas-Fonds (5) ; Clara et les chics types (5) ; Rox et Rouky (5) ; La Guerre du feu (5)
* : A nous la victoire (4) ; Rien que pour vos yeux (4) ; Diva (4) ; Le facteur sonne toujours deux fois (4) ; Eaux profondes (4) ; Les Fourberies de Scapin (4) ; L’Amour nu (4) ; Popeye (3) ; Les Fruits de la passion (3)
o : Belles, blondes et bronzées (2) ; L’Amant de Lady Chatterley (2) ; La Soupe aux choux (2) ; Pétrole ! Pétrole ! (2) ; Les hommes préfèrent les grosses (2) ; Viens chez moi, j’habite chez une copine (2) ; Le Maître d’école (2)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter, ou vus trop jeune pour avoir vraiment une opinion ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : Elephant Man ; Le Choix des armes ; Lola une femme allemande ; Une étrange affaire ; Eugenio ; Les Uns et les autres ; Noces de sang ; Le Professionnel ; Condorman ; Flash Gordon

Foxart :
Stalker (Tarkovski), Beau-Père (Blier), Un étrange voyage (Cavalier), L'au-delà (Fulci), La femme d'à coté (Truffaut), Polyester (Waters), Documenteur & Murs murs(Varda), Mad Max 2 (Miller), Blow out (DePalma), Le loup garou de Londres (Landis), Les aventuriers de l'Arche perdue (Spielberg), L'année des 13 lunes (Fassbinder), La porte du paradis (Cimino)

Pierre :
Top 10 : 1- Stalker (Tarkovski), 2-La porte du paradis (Cimino), 3-La tragédie d'un homme ridicule (Bertolucci), 4-L'au-delà (Fulci), 5-Beau-père (Blier), 6-Out of the blue-Garçonne (Hopper), 7-La 36ème chambre de Shaolin (Liu Chia Liang), 8-Les fruits de la passion (Terayama), 9-L'année des treize lunes (Fassbinder), 10-La grande escroquerie du rock'n roll (Temple)
Hors liste : -La brune et moi (Puycouyoul)***, -La princesse Chang Pin (Woo)***, -Votre enfant m'intéresse (Carré)*** -La maison au fond du parc (Deodato)*** -Les années lumière (Tanner)*** -Chaudes adolescentes / Ballets roses (Kikoïne)***, -Héros d'apocalypse (Margheriti)***, -Mephisto (Szabo)***, -La nuit des extra-terrestres / Le jour de la fin des temps (Cardos)***, -Virus (Fukasaku)**, -La révolte des boxers (Chang cheh)**, -Survivance (Lieberman)**, -Les longues vacances de 36 (Camino)**, -Le zombie venu d'ailleurs (Warren)**, -Moto massacre (Massi)**, -Chaleurs collectives / Sissy's hot summer (Colberg), -Mondo cannibale (Franco)**, -ça plane les filles (Lyne)**, -La nuit fantastique des morts-vivants/ Demonia (D'Amato)**, -Terreur express (Baldi)**, -L'homme des cavernes (Gottlieb)**, -Retourne moi c'est meilleur / Pensionnat de jeunes filles (Kikoïne)**, -Les motos sauvages (Rose)*, -Histoire d'Adrien (Denis)*, -Le lion sort ses griffes (Siegel)*, -Putain d'histoire d'amour (Béhat)*, -Les soirées d'une épouse pervertie (Bernard-Aubert)°,  -Tarzan l'homme singe (Derek)°, -Un amour infini (Zeffirelli)°, -Téhéran 43 (Alov et Naoumov)°°
14 longs-métrages inédits : 1-Il pianeta azzuro (Piavoli et Poli) ***, 2-L'homme du bois Brésil (De Andrade) ***, 3-Djeli conte d'aujourd'hui (Kramo-Lanciné)***, 4-Ils ne portent pas de smoking (Hirzman)***, 5-Tête à tête (Robinson)***, 6-The nights of terror (Bianchi)***, 7-Nice dreams (Chong)**, 8-Samouraï reincarnation (Fukasaku)**, 9-Dragon princess (Kodeira)**, 10-La petite Ida (Mikkelsen)**, 11-Little hero (Cheng Hung Ming)**, 12-Point de mire (Lori)*, 13-L'aube des zombies (Agrama)*, 14-Starcrash 2 (Albertini)*
Un moyen métrage (documentaire) : Une vallée contre un empire (De Ponfilly et Bony)**
3 courts métrages : 1-Le bunker de la dernière rafale (caro et jeunet) ***, 2-La tendresse du maudit (Costa)***, 3-Epoussette mon blues (Grimberg)**

Un simple amateur :
1- Stalker (Tarkovski) 2-Le Salon de musique (Ray) 3-La porte du paradis (Cimino) 4-Raging Bull (Scorsese) 5-Charulata (Ray) 6-Un étrange voyage (Cavalier) 7-La femme de l'aviateur (Rohmer) 8-Quelque part dans le temps (Szwarc) 9-Elephant Man (Lynch) 10-La Femme d'à côté (Truffaut)

 

LE SONDAGE TWITTER DU DR. ORLOF :

Quel est le meilleur film sorti en 1981 ? (73 votants)

1- La porte du paradis (Cimino) et Raging Bull (Scorsese) (9 voix)
3- Elephant man (Lynch) et Stalker (Tarkovski) (6 voix)
5- Excalibur (Boorman) (5 voix)
6- Garde à vue (Miller), Les aventuriers de l'arche perdue (Spielberg) (4 voix)
8- In girum imus nocte et consumimur igni (Debord), La femme d'à côté (Truffaut), Le salon de musique (Ray), Le solitaire (Mann) (3 voix)
2 voix : Pulsions (De Palma), New-York 1997 (Carpenter), Beau-père (Blier)
1 voix : Un étrange voyage (Cavalier), Hurlements (Dante), Charulata (Ray), Le loup-garou de Londres (Landis), La femme de l'aviateur (Rohmer), Coup de torchon (Tavernier), Possession (Zulawski), Le professionnel (Lautner), Rien que pour vos yeux (Glen), Francisca (Oliveira), Outland (Hyams) et Hôtel des Amériques (Téchiné)

 

LE BOX-OFFICE :

1. La Chèvre, Francis Veber, 7 080 137 entrées
2. Rox et Rouky, Art Stevens, Richard Rich, Ted Berman, 6 687 862 entrées
3. Les Aventuriers de l'arche perdue, Steven Spielberg, 6 397 117 entrées
4. Le Professionnel, Georges Lautner, 5 243 511 entrées
5. La Guerre du feu, Jean-Jacques Annaud, 4 951 574 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Une étrange affaire (Pierre Granier-Deferre)
- Prix Méliès : Coup de torchon (Bertrand Tavernier) & Garde à vue (Claude Miller)
- Grand prix du cinéma français : Garde à vue (Claude Miller)
- Prix Jean Vigo : Le Jardinier (Jean-Pierre Sentier)
- César du meilleur film : La Guerre du feu (Jean-Jacques Annaud)
- Oscar du meilleur film : Des gens comme les autres (Robert Redford)
- Festival de Venise, Lion d'or : Les Années de plomb (Margarethe von Trotta)
- Festival de Cannes, Palme d'or : L'Homme de fer (Andrzej Wajda)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Vivre vite ! (Carlos Saura)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Chakra (Rabindra Dharmaraj)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : Conte de la folie ordinaire (Marco Ferreri)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1981 sur le site Encyclo-Ciné)