Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2014

Sur vos écrans en 1963

EDITORIAL :

lemepris00.jpegL'année 1963 vue par Michel Ciment (texte tiré de l'ensemble "50 ans de cinéma par 87 collaborateurs", paru dans le n°500 de Positif, octobre 2002) :

"C'est Bernard Cohn, que je rencontre souvent à la bibliothèque de la Sorbonne et qui écrit avec moi dans Cinéma-Texte - une publication ronéotée d'étudiants en lettres dirigée par François Porcile -, qui m'incite à envoyer un texte à Positif, revue à laquelle il collabore depuis peu. Exaspéré par les articles négatifs parus sur Le Procès d'Orson Welles - vilipendé pour n'être pas fidèle à Kafka - je rédige une longue critique du film, sorti fin 1962, dont Robert Benayoun m'annonce au téléphone qu'elle paraîtra dans la revue.
L'année 1963 voyait se côtoyer, comme dans toute cette période infiniment riche, les derniers feux du classicisme et les nouvelles œuvres de la modernité. C'était l'automne des grands réalisateurs hollywoodiens :
Cléopâtre de Mankiewicz, Irma la douce de Wilder, La Taverne de l'Irlandais de Ford, Quinze Jours ailleurs de Minnelli. Je m'en délecte - sauf du dernier - non sans savoir que ce ne sont pas des sommets de leur carrière. Je ne sais pas non plus que Les Oiseaux sera le dernier chef-d'œuvre de Hitchcock ni que Lawrence d'Arabie restera de loin le meilleur film de David Lean. J'écris aussi sur Hallelujah les collines d'Adolfas Mekas, croyant à l'épanouissement d'un cinéma indépendant américain. Mais c'est toujours de Hollywood que viennent les meilleures raisons d'espérer, avec Le Zinzin d'Hollywood et Docteur Jerry et Mister Love de Jerry Lewis, ainsi qu'avec les transfuges alors mal vus de la télévision : John Frankenheimer (L'Ange de la violence) et Robert Mulligan (Du silence et des ombres).
Mais ce qui me fait vraiment vibrer c'est le cinéma italien, d'une incroyable richesse, et qui m'incitera l'année suivante à vouloir connaître mon premier festival, celui de Venise. C'est la découverte, la plus bouleversante pour moi, de
Salvatore Giuliano, puis de Main basse sur la ville où la recherche de la beauté et de la vérité est menée conjointement, et de Valerio Zurlini avec Été violent et Journal intime, celle aussi d'une des meilleures comédies de Risi, Le Fanfaron, et de Ferreri, Le Lit conjugal ; et c'est encore la révélation d'Olml (Il Posto) et de De Seta (Bandits à Orgosolo). Même Lizzani et Bolognini sont stimulés par la créativité ambiante avec Procès à Vérone et Senilità. Et pour couronner le tout c'est aussi l'année de Huit et demi et du Guépard !
Devant la maturité et l'invention formelle de tels films j'ai du mal à adhérer aux derniers fruits de la Nouvelle Vague,
Landru et Ophélia de Chabrol, Le Petit Soldat et Les Carabiniers de Godard... C'est la "rive gauche" du cinéma français et les indépendants qui me séduisent bien davantage : Muriel de Resnais avant tout, Les Abysses de Papatakis, foudroyante représentation à la Artaud de l'histoire des sœurs Papin, Adieu Philippine de Rozier, tous trois évoquant, chacun différemment, la guerre d'Algérie, mais plus lucidement que Godard, Le Joli Mai de Marker et Lhomme, Cléo de 5 à 7 de Varda, La Baie des anges de Demy, Le Feu follet de Malle, Le Soupirant d'Etaix, À cause, à cause d'une femme de Deville, d'une élégance rare dans le domaine de la comédie française. Sans oublier les figures tutélaires de Bresson (Le Procès de Jeanne d'Arc) et de Melville (Le Doulos).
Si l'on élargit l'horizon, ce sont les révélations, à l'Est, de Polanski avec
Le Couteau dans l'eau et de Tarkovski avec L'Enfance d'Ivan, deux chefs-d'œuvre, L'Ange exterminateur de Buñuel et Neufs Jours d'une année de Mikhail Romm, la découverte de Hara-kiri de Kobayashi.
On avait le sentiment que du cinéma on pouvait tout attendre. Comment dès lors, à vingt-cinq ans, attendre plus longtemps pour en rendre compte ?
"

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 120 longs métrages (sur les 406 sortis en salles) et 5 courts, avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Rémi Vincent
Le Mépris (Godard) **** **** **** **** **** **** *** *** **** ****
La Jetée (Marker, cm) *** ** **** **** **** *** *** *** *** ***
Le Guépard (Visconti) **** **** * **** **** ****   ***   ****
Tout ce que le ciel permet (Sirk) **** *** **** ** **** ****   * ****  
Le Fanfaron (Risi) *** **** ** *** *** ** *** ****   ****
Les Oiseaux (Hitchcock) **** * **** *** *** *** *** **** **** ***
Huit et demi (Fellini) ** * *** **** ****     ****   ****
Du silence et des ombres (Mulligan) *** ****     ***       ****  
Le Doulos (Melville) *** **** *** ** **** ** *** **** *** ***
L'Ange exterminateur (Buñuel) **** ° **** **** **** **   ***   ****
Lawrence d'Arabie (Lean) *** ***   **** ****     **   ****
Le Feu follet (Malle) ** *** *** **** **** ** *** **** *** ***
Docteur Jerry et Mister Love (Lewis) *** ** ** *** *** ** **** *** *** ****
Judex (Franju) ***   *** ** **** **   *** ****  
Le Monde d'Apu (S. Ray) *** *** *** *** **** ***   **    
Adieu Philippine (Rozier) **** ° **** ** *** ****   *** *** ***
Le Procès de Jeanne d'Arc (Bresson) **** *** *** **   **   **** ***  
Le Cardinal (Preminger) *** ****     **          
L'Enfance d'Ivan (Tarkovski) *** *** **   *** **   ***   ****
La Baie des Anges (Demy) ** *** *** *** *** **   ** *** ***
Un drôle de paroissien (Mocky) **   ***   ***   *** **   ****
Journal intime (Zurlini) **** *** ** ** ****          
Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? (Aldrich) ** ** ** *** **** * *** *** **** ***
Quinze Jours ailleurs (Minnelli) *** ** ** *** *** ***   ** ****  
La Grande Evasion (Sturges) ** ***   ** ***   *** ** **** ***
Charade (Donen) *** * *** * *** ** *** ** **** ***
Cléopâtre (Mankiewicz) *** * *** * *** *** ***   *** ****
Le Petit Soldat (Godard) *** ° *** ***   ***   *** ****  
Eté violent (Zurlini) *** **     *** **       ****
Il faut marier papa (Minnelli) **** **** **     **       **
La Taverne de l'Irlandais (Ford) **** ***   **   **       ***
Le Couteau dans l'eau (Polanski) ***     *** ***     ** ***  
Les Abysses (Papatakis) ****       ***          
Muriel ou le Temps d'un retour (Resnais) *** ° *** ****   ***   ** ***  
Salvatore Giuliano (Rosi) ** ***   *** *** **   **   ***
Les Tontons flingueurs (Lautner) ** ** ** ** *** ** **** ** * ***
Le Joli Mai (Marker & Lhomme) **   ***     **     ****  
Main basse sur la ville (Rosi) *** * * *** *** ***   **   ***
Landru (Chabrol) ***   *** ** *** ** ** ** **  
Les Carabiniers (Godard) ****   ** **   **   ** **** °
Hara-kiri (Kobayashi) * ° ***   **** **     *** ***
L'Effroyable Secret du docteur Hichcock (Freda)   * **   ****   ** **   ***
Le Fantôme de l'opéra (Fisher) **       *** **   **   ***
Le Lit conjugal (Ferreri) ***   ** ** ***     **    
Le Zinzin d'Hollywood (Lewis) ***     *   * ***     ****
En compagnie de Max Linder (Linder) **     ***   **       ***
Les Hauts de Hurlevent (Buñuel) ***   **   ***     **    
Tom Jones (Richardson) **       ***         ***
...A Valparaiso (Ivens, cm)       ***           ***
Filles et gangsters / Cochons et cuirassés (Imamura)         ****          
Irma la douce (Wilder) * ** ** *   ** ** ** **** ***
La Carrière de Suzanne (Rohmer, cm) *** ** ** *   *     *** **
Le Soupirant (Etaix) ** ° ***   *** **   **   ***
L'Horrible Docteur Orloff (Franco)     *** * **     **   ***
James Bond 007 contre docteur No (Young) ** *   ** ** ** *** *   ***
Hitler connais pas (Blier)     ** ***       **    
Le Dernier de la liste (Huston) **     ** ***          
L'Immortelle (Robbe-Grillet) *   **     **   ** ***  
Les Mauvaises Fréquentations / Du côté de Robinson (Eustache, cm) ***     **            
Machorka-Muff (Straub & Huillet, cm)       ***   **        
Meurtre à l'italienne (Germi)   *               ****
Mourir à Madrid (Rossif)       **           ***
Mélodie en sous-sol (Verneuil) * *     **   ** **   **
L'Assassin connaît la musique (Chenal)   ***                
La Bataille des Thermopyles (Maté)                   ***
Le Plus Sauvage d'entre tous (Ritt)         ***          
Les Conducteurs du diable (Boetticher)   ***                
Les Mutinés du Téméraire (Gilbert)                   ***
Vacances portugaises (Kast)     ***              
L'Aîné des Ferchaux (Melville) ** *   ** ** *   **    
Les Cinquante-Cinq Jours de Pékin (N. Ray) * **     *     **   **
Chair de poule (Duvivier)   **     **          
Tu ne tueras point (Autant-Lara) ***             *    
A cause à cause d'une femme (Deville) **   **         *    
Le Renard du désert (Hathaway)         **     * **  
Scaramouche (Isasi-Isasmendi)             * **    
Un roi sans divertissement (Leterrier) *   *         *   ***
Maigret voit rouge (Grangier) *       *     **    
Il posto (Olmi) *             **    
Les Enfants du capitaine Grant (Stevenson) **             *    
Tonnerre apache (Newman)   *               **
Un monde fou, fou, fou, fou (Kramer) *                 **
L'Etrange Histoire du juge Cordier (Le Borg)         **          
L'Increvable Jerry (Tashlin) **                  
L'Ombre du passé (Neame)               **    
La Bataille de Naples (Loy)       **            
La Trahison du capitaine Porter (De Toth)                   **
Le Prix d'un homme (Anderson) **                  
Le Sadique (Franco)     **              
Les Vierges (Mocky) **                  
Ophélia (Chabrol) **                  
Son seul amour (Hopper)   **                
Un goût de miel (Richardson) **                  
La Cuisine au beurre (Grangier)         *   ** * ** *
Pouic-Pouic (Girault)     * ** °     °   ***
Bébert et l'omnibus (Robert) °   °   °   ** *   **
Deux sur la balançoire (Wise) *             *    
Le Bon Roi Dagobert (Chevalier)             *   *  
Le Jour et l'heure (Clément)         *     *    
Peau de banane (Ophuls) °                 **
Au bout de la nuit (Garfein)               *    
Capitaine Sindbad (Haskin)               *    
Germinal (Allégret)         *          
L'Ange de la violence (Frankenheimer)               *    
L'Enfer est pour les héros (Siegel)               *    
Le Géant de Métropolis (Scarpelli)         *          
Le Magot de Josefa (Autant-Lara)   *                
Le Seigneur d'Hawaï (Green)         *          
Les Séquestrés d'Altona (De Sica)                   *
Mathias Sandorf (Lampin)               *    
OSS 117 se déchaîne (Hunebelle)                   *
Persée l'invincible (De Martino)                   *
Rififi à Tokyo (Deray)               *    
Tempo di Roma (La Patellière)                   *
Un homme doit mourir (Seaton)               *    
Le Glaive et la balance (Cayatte)         °     *    
Le Vice et la vertu (Vadim) °   °   °     °    
Le Trésor du lac d'Argent (Reinl)   °     °          
D'où viens-tu Johnny ? (Howard)   °                
Dragées au poivre (Baratier) °                  
L'Ile aux filles perdues (Paolella)               °    
Le Lion (Cardiff)         °          
Par l'amour possédé (Sturges)                   °
Shéhérazade (Gaspard-Huit)     °              
  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Rémi Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Rémi Vincent
Histoire d'une femme (Naruse) *** ****   ***            
La Jeunesse de la bête (Suzuki)     ** ** ****         ***
Détective bureau 2-3 (Suzuki)       *** ***          
La Vengeance d'un acteur (Ichikawa)       ***            
The Chair (Drew)       ***            
18 jeunes gens à l'appel de l'orage (Yoshida)     **              
Acte de printemps (Oliveira)                   *

Antoine :
**** : La Jetée / Huit et demi
*** : Le Mépris / Le Feu follet / Le Doulos / Un drôle de paroissien / Charade
** : Le Guépard / Le Procès de Jeanne d'Arc / Les Tontons flingueurs / Landru / Les Carabiniers / Scaramouche
* : Cléopâtre / James Bond 007 contre Docteur No
° : La Cuisine au beurre / Le Retour du Docteur Mabuse

Timothée :
**** : La Jetée / Tout ce que le ciel permet / Le Fanfaron / Le Cardinal / La Baie des Anges
*** : Le Guépard / Lawrence d'Arabie / Le Doulos / Le Procès de Jeanne d'Arc / L'Enfance d'Ivan / Cléopâtre / Les Tontons flingueurs / La Carrière de Suzanne
** : James Bond 007 contre Docteur No

Nolan :
**** : La Jetée
*** : Le Mépris / Le Guépard / Charade / Les Tontons flingueurs
** : Le Doulos / Lawrence d'Arabie / James Bond 007 contre Docteur No / Mélodie en sous-sol
° : La Cuisine au beurre / Pouic-Pouic

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Frédéric :
1- Adieu Philippine / Le Mépris ; 3- Les Oiseaux / Quinze jours ailleurs ; 5- La Jetée / Muriel ; 7- Huit et demi ; 8- L'Ange Exterminateur / Docteur Jerry et Mr Love / Judex

Anna :
**** : La Jetée / Tout ce que le ciel permet / Les Oiseaux / Charade
*** : Le Mépris / Le Guépard / La Baie des Anges / Adieu Philippine
** : Irma la douce / Le Procès de Jeanne d'arc / Le Fanfaron

Mister Arkadin :
**** : La Jetée (10) ; Les Oiseaux (9)
*** : Le Fanfaron (8) ; Lawrence d’Arabie (7) ; Été violent (7)
** : Le Soupirant (6) ; Le Mépris (6) ; Maigret voit rouge (6) ; Docteur Jerry et Mister Love (6) ; Mélodie en sous-sol (6) ; Le Guépard (6) ; Cléopâtre (6) ; Irma la douce (5) ; James Bond 007 contre docteur No (5) ; La Baie des Anges (5) ; Le Petit Soldat (5) ; Les Tontons flingueurs (5) ; Landru (5) ; La Taverne de l’Irlandais (5)
* : Un roi sans divertissement (4) ; La Cuisine au beurre (4) ; Le Couteau dans l’eau (4)
o : Pouic-Pouic (3) ; Muriel ou le temps d’un retour (3) ; L’Ange exterminateur (2)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter, ou vus trop jeune pour avoir vraiment une opinion ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : Huit et demi ; Salvatore Giuliano ; Main basse sur la ville ; Les Mauvaises fréquentations ; Mourir à Madrid ; Le Jour et l’heure

Oriane :
**** : Le Guépard / La Jetée / Lawrence d'Arabie / L'Enfance d'Ivan / Muriel ou le temps d'un retour
*** : Le Mépris / Le Fanfaron / Du Silence et des ombres / La Baie des Anges / Le Petit Soldat / Main basse sur la ville
** : Le Doulos / Les Oiseaux / Judex / Les Tontons flingueurs
* : Docteur Jerry et Mister Love / Charade / Maigret voit rouge

Un simple amateur :
1- Le Monde d'Apu (S. Ray) 2- Tout ce que le ciel permet (Sirk) 3- Lawrence d'Arabie (Lean) 4- Les oiseaux (Hitchcock) 5- Huit et demi (Fellini) 6- L'Enfance d'Ivan (Tarkovski) 7- Le mépris (Godard) 8- Le Fanfaron (Risi) 9- Le feu follet (Malle) 10- Le procès de Jeanne d'Arc (Bresson)

 

LE BOX-OFFICE :

1. La Grande Évasion, John Sturges, 8 756 631 entrées
2. La Cuisine au beurre, Gilles Grangier, 6 396 529 entrées
3. Lawrence d'Arabie, David Lean, 5 712 198 entrées
4. James Bond 007 contre Dr No, Terence Young, 4 772 685 entrées
5. Les 55 Jours de Pékin, Nicholas Ray, 4 510 047 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy), sortie prévue en 1964
- Grand prix du cinéma français : Un roi sans divertissement (François Leterrier)
- Oscar du meilleur film : Lawrence d'Arabie (David Lean)
- Festival de Venise, Lion d'or : Main basse sur la ville (Francesco Rosi)
- Festival de Cannes, Palme d'or : Le Guépard (Luchino Visconti)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Histoire cruelle de Bushido (Tadashi Imai) & Le Diable (Gian Luigi Polidoro)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : La Solution finale (Zbynek Brynych), sortie prévue en 1967
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : Mafioso (Alberto Lattuada)

 

REFERENDUMS :

Classement des dix meilleurs films de 1963 pour les Cahiers du Cinéma  :

1. Le Mépris (Jean-Luc Godard), 2. Les Oiseaux (Alfred Hitchcock), 3. L'Ange exterminateur (Luis Buñuel), 4. Adieu Philippine (Jacques Rozier), 5. Le Procès de Jeanne d'Arc (Robert Bresson), 6. Muriel ou le temps d'un retour (Alain Resnais), 7. Docteur Jerry et Mister Love (Jerry Lewis), 8. Les Carabiniers (Jean-Luc Godard), 9. Salvatore Giuliano (Francesco Rosi), 10. Huit et demi (Federico Fellini)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1963 sur le site Encyclo-Ciné)