Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2015

Sur vos écrans en 1976

EDITORIAL :

Par Vincent J.

taxidriver00.jpg"La France a peur !", et ce n'est pas seulement l'ouverture du journal télévisé du 18 février 1976 par le souriant Roger Giquel sur TF1, qui vient de passer à la couleur, Giquel dont Coluche disait "Quand y a un avion qui s’écrase dans le monde, c’est sur les pompes à Roger Gicquel". Non, la France a peur parce que dès ce début d'année, les murs de la capitale et de la province se sont couverts d'immenses affiches bleutées avec une énorme gueule aux dents comme mon bras, pointues comme des couteaux, fonçant droit sur une frêle silhouette féminine habillée d'écume. Et puis cette phrase lourde de menace : "Elle fût la première...". Là, je dis bravo aux publicitaires. Bravo vraiment. Non mais quel effet sur la ménagère giscardienne, sur le paisible retraité, sur le paysan du Larzac, et sur l'enfant impressionnable de douze ans. L'été venu, sur les vastes plages de la Baule, bien qu'il n'ait pas été voir ces Dents de la mer du nouveau jeune prodige hollywoodien Steven Spielberg prudemment interdit aux moins de 13 ans, il ne pourra gonfler sans angoisse son bateau Sevylor. L'angoisse le serre au souvenir des affiches et le frisé bêlant Gérard Lenorman peut bien tenter de le rassurer avec Gentil dauphin triste (pouf, pouf), la vastitude des espaces marins effraie. Et il sera plus raisonnable d'aller faire une partie de baby-foot.

Oui, la France a peur et le cinéma ne fait rien pour la rassurer. Certes, il sait exciter l'adulte plutôt masculin avec toutes les -euses désormais ixées, comme l'a montré le bon Docteur Orlof l'an passé. Mais sinon, quelle angoisse. A la fin de l'année 75, c'était le poing menaçant ganté de cuir clouté de Rollerball qui s'étalait sur nos murs. Et maintenant on ne peut plus se baigner. L'angoisse est urbaine avec le doublé Mean streets et Taxi driver d'un autre jeune prodige, Martin Scorsese, mais aussi dans Un après-midi de chien de Sidney Lumet ou La cité des dangers de Robert Aldrich où notre Deneuve nationale tente l'exportation. Inquiétante Amérique en perte de repères quand les anciens nazis sont dans les rues de New-York traquant le Marathon man de John Schlesinger (et comment après ce film retourner chez le dentiste ?), quand le doute et la corruption viennent du sommet, ce que montre le nouveau film d'Alan J. Pakula, Les hommes du président. Heureusement qu'il y a Redford et Hoffman. Ce n'est guère mieux ici quand on voit le Police Python 357 d'Alain Corneau et son climat étouffant, et justifie le besoin d'air et de soleil des quatre pieds-nickelés du Plein de super d'Alain Cavalier.

L'angoisse est sociale avec Le juge et l'assassin de Bertrand Tavernier, elle est dans les relations homme-femme avec le terrifiant Calmos de Bertrand Blier. Chez Yves Robert une femme en rouge dansant dans un parking peut faire basculer votre vie. Des êtres humains sensibles deviennent des objets ludiques manipulés par de puissants pervers chez Joel Séria (Marie-Poupée) et Francis Veber (Le jouet). Nos voisins veulent notre peau comme le montre Roman Polanski dans Le locataire, et la bonne bouffe bien de chez nous est sabotée comme le révèle Claude Zidi, que l'on choisisse l'aile ou la cuisse. Le cinéma part à la dérive quand les réalisateurs ambitieux sont réduits à l'érotisme graveleux chez Georges Lautner et Gérard Pirès. Même les territoires de l'enfance truffaldienne cachent des drames poignants dans L'argent de poche.

A qui se fier ? A quoi croire encore ? Vers où se tourner ? Nos amis italiens désespèrent. Leurs années sont de plomb. Question voisins, ceux de Carol Hammond jouée par la belle Florinda Bolkan pour Lucio Fulci (un nom à retenir) ne sont pas à la fête. Les bidonvilles filmés par Ettore Scola sont apocalyptiques, peu peuplés d'affreux, de sales et de méchants, avec une scène de lavage d'estomac qui restera dans les anales. Comme la solution trouvée par Gérard Depardieu pour résoudre ses soucis sexuels avec la pourtant bien jolie Ornella Muti dans le film de Marco Ferreri, La dernière femme. Un bon coup de couteau électrique. Mais ce n'est rien en regard de cette expérience limite que constitue l'ultime film de Pier Paolo Pasolini. Il se dit que son meurtre crapuleux sur une plage d'Ostie l'an dernier serait lié à cette œuvre qui convoque Sade avec ses 120 journées de Sodome et le fascisme de la république éphémère de Salò pour mieux attaquer notre civilisation du commerce et du spectacle. Là encore, les images terrifient, la vision du poète saisi d'effroi. Venu du japon, un autre cinéaste qui ne mâche pas ses images secoue notre regard. Nagisa Oshima s'inspire d'un fait divers pour sa corrida de l'amour. Son Empire des sens est un autre voyage extrême, un de ces films rares dont on peut dire qu'il y a un avant et un après.

Qui nous rassurera ? Le passé recomposé avec raffinement par Stanley Kubrick est un monde de violence et d'hypocrisie aussi terrible que celui de son Orange mécanique. Les visions du futur dans L'âge de cristal de Michael Anderson, dans Les décimales du futur de Robert Fuest, et la course délirante, à la mort et pour l'an 2000, mise en scène par Paul Bartel, n'augurent rien de bon. De l'espace débarquent les "sweet transvestite from Transexual, Transylvania". Mieux vaut faire un pas sur la gauche. Peut être du côté de l’aventure lyrique de John Huston ou d'Akira Kurosawa. Sans doute pour notre garçon de douze ans chez les monstres préhistoriques et caoutchouteux de cette modeste série B que l'on attendait pas, Le sixième continent au pays des temps oubliés. Il peut y éprouver ce frisson tranquille venu de chez Jules Verne et Edgar Rice Burrough. Il a encore le temps devant lui.

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 207 longs métrages (sur les 707 sortis en salles), avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Buster Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Vincent
Taxi Driver (Scorsese) ** **** *** **** **** **** *** **** **** ****
Barry Lyndon (Kubrick) **** **** **** *** **** *** ** *** **** ****
Une femme sous influence (Cassavetes) *** **** *** ** **** **** ****     ***
Monsieur Klein (Losey) *** *** **** ** **** **** *** **** ****  
Un après-midi de chien (Lumet) *** *** ****   *** **** ** *** * ****
Mean Streets (Scorsese) *** *** ***   *** **** *** *** *** ****
Dersou Ouzala (Kurosawa) ** *** **** *** *** **** ***     ****
Une vie difficile (Risi) ***   ****   ***       *** ****
La Marquise d'O (Rohmer) **** *** *** ** ***   ***   *** ***
Vol au-dessus d'un nid de coucou (Forman) *** *** ** *** **** **** * **** *** ***
Le Plein de super (Cavalier) ***   *** *** ***     *** *** ****
Salo ou les Cent Vingt Journées de Sodome (Pasolini) ***   *** **** ° **** *** *** **** ****
Les Dents de la mer (Spielberg) *** ** *** ** ** *** ** ****   ****
L'Empire des sens (Oshima) ***   ** **** **** **** **   ** ****
L'Innocent (Visconti) ****   *** ** ** **** ***   ***  
Le Locataire (Polanski) *** *** ** *** *** **** ** **** ** **
Mamma Roma (Pasolini) *** *** *** ** *** *** ***   ** ***
L'Argent de poche (Truffaut) ** *** *** *** *** ** ** *** ** ****
Josey Wales hors-la-loi (Eastwood) ***   *** ° *** *** * **** ** ****
L'Homme qui voulut être roi (Huston) **   ***   ** **** **   ** ****
Au fil du temps (Wenders) ***     *** *** **** **      
Edvard Munch, la danse de la vie (Watkins) ***       **   ***   ****  
La Dernière Femme (Ferreri) ***     ****   ***     ** ***
Carole (Fulci)           ***   ***   ****
Cria cuervos (Saura) *** **** * *** *** **** ** **    
Le Juge et l'assassin (Tavernier) ** ***     *** *** ** *** *** ***
Mado (Sautet) *** *** * ** *** *** **   *** ****
Un enfant dans la foule (Blain) ***   ** ***         ****  
Affreux, sales et méchants (Scola) ** *** * * *** *** ** **** *** ****
Frissons (Cronenberg) ***     *** ** **** ** **** *  
Entre le ciel et l'enfer (Kurosawa) ***   ** ** ** *** **     ****
The Rocky Horror Picture Show (Sharman) * °   ***   ****   ****   ****
J'ai tué Jesse James (Fuller) ***   *** ***   *** **      
Marie-Poupée (Séria) **         ***     *** ****
La Meilleure Façon de marcher (Miller) *** ** ** *** *** ***   *** **  
Cadavres exquis (Rosi) ***   **   **** **** ** *    
Casanova, un adolescent à Venise (Comencini) ***   ** ** ** *** **   ****  
Jeanne Dielman, 23, quai du Commerce, 1080 Bruxelles (Akerman) ***           ***   ***  
La Course à la mort de l'an 2000 (Bartel)           ***   ***   ***
Mille neuf cent (Bertolucci) ** ** *
** *** **** **   ***  ***
Une histoire immortelle (Welles) *** ** ** ** *** *** **   ***  
Marathon Man (Schlesinger) * ** ** *** ** **** * **** ** ***
Missouri Breaks (Penn) **   * ** *** **** * **   ***
Police Python 357 (Corneau) ** **   ** ** *** * *** *** ****
Maîtresse (Schroeder) **     ** *** ***     ***  
Moi Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère... (Allio) ****     ** ** *** **      
La Carrière d'une femme de chambre (Risi) ***   ***   *** ** *   ***  
Mes chers amis (Monicelli) **   *   *** ***     *** ***
Les Hommes du président (Pakula) ** ** **   ** *** *   ** ***
Nous nous sommes tant aimés (Scola) *** * ***   * *** *   ** ****
Barocco (Téchiné) ** **   ***   *** **   ** **
L'Acrobate (Pollet) ***   * ** **     *** ***  
La Malédiction (Donner)       **   **   **** * ***
On l'appelait Milady (Lester)     *   *** *** **   ***  
Vincent mit l'âne dans un pré (Zucca) ****   * **   *** **      
Duelle (Rivette) **     ***   ***     **  
Jonas, qui aura vingt-cinq ans en l'an 2000 (Tanner) **     *** ***          
Le Solitaire de Fort Humboldt (Gries)           **       ***
Course contre l'enfer (Starrett)               ***    
Histoire d'un péché (Borowczyk) ***               ***  
La Momie (Abdessalam)           ***       ***
La Terre de la grande promesse (Wajda) ***       ***          
Les Naufragés de l'île de la Tortue (Rozier) ***     ***            
Sérail (De Gregorio)           ****        
Un éléphant ça trompe énormément (Robert) * * **** ** ** ** * **** * ***
Complot de famille (Hitchcock) *** **   ** ** ** ** ** ** ***
L'Affiche rouge (Cassenti) **         ***     * ***
Meurtre (Hitchcock) **       ** *** **      
Number Seventeen (Hitchcock) ***       *   ** ***    
Calmos (Blier) °   ** ** °     **** ** ***
Carnet de notes pour une Orestie africaine (Pasolini) **     **     ***      
Comment Yukong déplaça les montagnes (Ivens & Loridan) **       ***   **      
L'Age de cristal (Anderson)           **   ***   **
Je t'aime moi non plus (Gainsbourg) **     *** ** ***     *  
La Dernière Folie de Mel Brooks (Brooks) *     ** ** *** * ** * ***
Anatomie d'un rapport (Moullet) ***     **            
Ciao Manhattan (Palmer & Weisman) **         ***        
Top secret (Edwards)     ***     **        
Un cadavre au dessert (Moore)       ***       **    
A l'est de Shanghai (Hitchcock) **     ** **   **      
La Cité des dangers (Aldrich) **   **     *       ***
Les Douze Travaux d'Astérix (Goscinny, Uderzo, Gruel & Watrin)   * ***   *     ***   **
Bugsy Malone (Parker) * **   ** ** **   ** *  
Buffalo Bill et les Indiens (Altman) *         ***   **    
Je, tu, il, elle (Akerman) **     **     **      
Pink Flamingos (Waters) °         ***   ***    
Bluff (Corbucci)                   ***
Fando et Lis (Jodorowsky)           ***        
Frankenstein et le monstre de l'enfer (Fisher)                   ***
Jours de trente-six (Angelopoulos)         ***          
La Première Fois (Berri)               ***    
Le Berceau de cristal (Garrel) ***                  
Les Décimales du futur (Fuest)                   ***
Lucia et les gouapes (Squitieri)           ***        
Tam-Tam (Arrieta) ***                  
Tout tout de suite (Henzell)           ***        
Vices privés, vertus publiques (Jancso)           ***        
Le Jouet (Veber) °   *** **   **   *** * **
F comme Fairbanks (Boisset) *         ***   ** *  
L'Honneur perdu de Katharina Blum (Schlöndorff) **     *   *** *      
La Femme du dimanche (Comencini) **   *   ** **        
Tueur d'élite (Peckinpah) **         **       ***
On aura tout vu ! (Lautner) °     **   *   ***   **
C'est arrivé entre midi et trois heures (Gilroy)           **       **
Face à face (Bergman) **         **        
Hollywood Hollywood (Kelly) **                 **
Ici et ailleurs (Godard & Miéville) *     ***            
Le Sixième Continent (Connor)                 * ***
New York ne répond plus (Clouse)           **   **    
Le Corps de mon ennemi (Verneuil) °   * *   **   **** *  
Adieu ma jolie (Richards) *         ***       *
Le Coup de grâce (Schlöndorff) *       **         **
L'Aile ou la cuisse (Zidi) ° °   ** ° **   **** * ***
Foxy Brown (Hill)       ° ° ***   **   **
Un génie, deux associés, une cloche (Damiani) ° °       *   *** * ***
Jonathan Livingston, le goéland (Bartlett)     *     *   * * **
La Victoire en chantant (Annaud) *       ** *     *  
Folies bourgeoises (Chabrol) *     *   **        
Quand les dinosaures dominaient le monde (Guest)       *         * **
Comme un boomerang (Giovanni)           *   **    
Croc-Blanc (Fulci)           *       **
Gloria Mundi (Papatakis) *       **          
L'Odyssée du Hindenburg (Wise)           *       **
La Chair du diable (Francis)           **   *    
La Flûte à six schtroumpfs (Dutillieu, Leblanc & Peyo)                   **
La Marge (Borowczyk) **     *            
Le Retour des morts-vivants (De Ossorio)       *           **
Les Aventuriers du Lucky Lady (Donen)     **     *        
Lisztomania (Russell) *         **        
Magical Mystery Tour (Starr, Knowles & Palmer) **             *    
Mes nuits avec Alice, Pénélope, Arnold, Maud et Richard (Mulot & Barny)       **         *  
Monsieur Saint-Ives (Lee-Thompson)           *   **    
Pirates et guerriers (Hu)     °     ***        
Son nom de Venise dans Calcutta désert (Duras) ***               °  
A cheval sur le tigre (Comencini) **                  
Ambulances tous risques (Yates)               **    
Amours collectives (Bouyxou)       **            
Butley (Pinter) **                  
Chaleurs sur la plage (Sarno)           **        
Confession à un cadavre (Holt)           **        
El Chergui ou le Silence violent (Smihi)         **          
Enfin l'amour (Bogdanovich) **                  
Gator (Reynolds)               **    
Griffe de Frankenstein (Balch)           **        
L'Assassin musicien (Jacquot) **                  
La Cecilia (Comolli) **                  
Le Frère le plus futé de Sherlock Holmes (Wilder)               **    
Le Lac de Dracula (Yamamoto)           **        
Les Insectes de feu (Szwarc)           **        
Les Pornocrates (Davy)                 **  
Néa (Kaplan)       **            
Next Stop Greenwich Village (Mazursky) **                  
Notre mère la terre (Kumar)             **      
Sugar Hill (Maslansky)           **        
T'as le bonjour de Trinita (Baldi)                   **
Une fille unique (Nahoun) **                  
Visa de censure (Clémenti)           **        
L'Ordinateur des pompes funèbres (Pirès)           *   *   *
Une femme à sa fenêtre (Granier-Deferre)   *   *   *        
King Kong (Guillermin) * *       *     * °
L'Alpagueur (Labro) °   **     *     *  
Le Guêpier (Pigaut)           *       *
Les Fleurs du miel (Faraldo) **     °            
Les Œufs brouillés (Santoni) *     *            
Le Bon et les méchants (Lelouch) °         *     * *
Le Grand Escogriffe (Pinoteau) °   °     *     * *
Si c'était à refaire (Lelouch) °         *       *
D'amour et d'eau fraîche (Blanc)           *        
Demain les mômes (Pourtalé)           *        
Dix Petits Nègres (Collinson)           *        
Intervention Delta (Hickox)           *        
Julietta soixante-neuf (Franco)                 *  
L'Education amoureuse de Valentin (L'Hôte)           *        
L'Invasion des araignées géantes (Rebane)               *    
L'Ultime Garçonnière (Lester)       *            
La Fessée (Bernard-Aubert)       *            
Le Diable au cœur (Queysanne) *                  
Le Jeu du solitaire (Adam) *                  
Les Magiciens (Chabrol)           *        
Mélodrame (Jorge) *                  
Victoire à Entebbe (Chomsky)           *        
Winstanley (Brownlow & Mollo) *                  
A nous les petites Anglaises ! (Lang) ° * * °   °     * *
Les Vécés étaient fermés de l'intérieur (Leconte) ° °   °       ** °  
Attention les yeux ! (Pirès) °     *   °       *
Dracula père et fils (Molinaro)           °        
L'Année sainte (Girault)           °       *
La Pépée du gangster (Capitani) °         *        
La Situation est grave mais pas désespérée (Besnard)       °       *    
Le Trouble-Fesses (Foulon)       °         *  
Une bible et un fusil (Millar) °         *        
Une femme fidèle (Vadim)       °   °     *  
Docteur Françoise Gailland (Bertuccelli) ° °       °        
Cours après moi que je t'attrape (Pouret)   °       °        
Salon Kitty (Brass)                 °  
Echanges de partenaires (Mulot)       °            
Hommes de joie pour femmes vicieuses (Chevalier)       °            
L'Oiseau bleu (Cukor)     °              
Le Chasseur de chez Maxim's (Vital)                   °
Le Jour de gloire (Besnard)           °        
Mords pas, on t'aime (Allégret)           °        
Oublie-moi Mandoline (Wyn)           °        
Paris porno (Orth)       °            
Sex O'Clock USA (Reichenbach)       °            
Shocking (Mulot)       °            
Special Magnum (De Martino)           °        
Un mari c'est un mari (Friedman)           °        
  Buster Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Buster Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Vincent
La Cicatrice (Kieslowski)         **          

Rémi :
**** : Taxi Driver / Une femme sous influence / Un après-midi de chien / La Marquise d'O / Vol au-dessus d'un nid de coucou / Le Locataire
*** : Mean Streets / Dersou Ouzala / Les Dents de la mer / L'Argent de poche / Josey Wales hors-la-loi / L'Homme qui voulut être roi / Edvard Munch, la danse de la vie / Marathon Man / Missouri Breaks / Les Hommes du président / Course contre l'enfer / Un éléphant ça trompe énormément / Calmos
** : Salo ou les Cent Vingt Journées de Sodome / Affreux, sales et méchants / Marie-Poupée / Complot de famille / L'Aile ou la cuisse
* : Les Douze Travaux d'Astérix
° : A nous les petites Anglaises ! / Salon Kitty

Nolan :
**** : Taxi Driver / Barry Lyndon / Un après-midi de chien / Les Dents de la mer
*** : Mean Streets / Dersou Ouzala / Josey Wales hors-la-loi / Affreux, sales et méchants / The Rocky Horror Picture Show / Missouri Breaks
** : Vol au-dessus d'un nid de coucou / L'Empire des sens / Le Locataire / La Meilleure Façon de marcher / Marathon Man / Police Python 357 / Les Hommes du Président / Nous nous sommes tant aimés / Complot de famille
* : Un éléphant ça trompe énormément / Les Douze Travaux d'Astérix / L'Aile ou la cuisse
° : Le Jouet / Tueur d'élite / L'Alpagueur

Timothée :
**** : Barry Lyndon / Mean Streets
*** : Taxi Driver / Monsieur Klein / Un après-midi de chien / Les Dents de la mer / Mama Roma / L'Argent de poche / Josey Wales hors-la-loi / L'Homme qui voulut être roi / Les Hommes du Président
** : L'Empire des sens / Mille neuf cent / Marathon Man / Nous nous sommes tant aimés
* : Complot de famille / Je t'aime moi non plus / Les Douze Travaux d'Astérix / L'Aile ou la cuisse

Antoine :
**** : Taxi Driver / Barry Lyndon
*** : Un Après-midi de chien / Dersou Ouzala / Josey Wales hors-la-loi / Entre le ciel et l'enfer / Le Solitaire de Fort Humboldt
** : Mean Streets / The Rocky Horror Picture Show / Police Python 357 / Les Hommes du Président / Un éléphant ça trompe énormément / Les Douze Travaux d'Astérix
* : La Flûte à six schtroumpfs / Les Vécés étaient fermés de l'intérieur / Dracula père et fils
° : L'Aile ou la cuisse

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Frédéric :
1- Salo ou les 120 journées de Sodome, 2- Jeanne Dielman, 23, quai du commerce, 1080 Bruxelles, 3- Au fil du temps, 4- Les Naufragés de l'île de la Tortue, 5- Taxi Driver, 6- Vincent mit l'âne dans un pré (et s'en vint dans l'autre), 7- Duelle, 8- L'Acrobate, 9- Son nom de Venise dans Calcutta desert, 10- Monsieur Klein, 11- La dernière femme, 12- L'Empire des sens
Inédits : 11x14 (Benning), Central Bazaar (Dwoskin)

Joao :
1. Avec le sang des autres, 2. Edvard Munch, la danse de la vie, 3. « Moi Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère... », 4. Barry Lyndon, 5. Jeanne Dielman, 23, quai du Commerce, 1080 Bruxelles, 6. Le Locataire, 7. Au fil du temps, 8. Les Hommes du président, 9. Les Naufragés de l'île de la Tortue, 10. Salo ou les Cent Vingt Journées de Sodome

Julien :
1. Barry Lyndon *****, 2. Taxi Driver ****, 3. Entre le ciel et l'enfer ****, 4. Au fil du temps ****, 5. Monsieur Klein ***, 6. Dog day afternoon ***, 7. Vol au-dessus d'un nid de coucou ***, 8. Salo ou les 120 journées de Sodome ***, 9. Police Python 357 ***, 10. Frissons **

Foxart :
1/Une femme sous influence 2/Mamma Roma 3/Les dents de la mer 4/Dersou Ouzala 5/Salo 6/Affreux sales et méchants 7/1900 8/Cria Cuervos 9/L'homme qui voulut être roi 10/Barry Lyndon
La suite ici

Un simple amateur :
1- Une femme sous influence (Cassavetes) 2- Taxi Driver (Scorsese) 3- Cria Cuervos (Saura) 4- Edvard Munch, la danse de la vie (Watkins) 5- Jeanne Dielman, 23, quai du commerce, 1080 Bruxelles (Akerman) 6- Un après-midi de chien (Lumet) 7- Salo ou les 120 journées de Sodome (Pasolini) 8- Barry Lyndon (Kubrick) 9- L'Empire des sens (Oshima) 10- Monsieur Klein (Losey)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Les Dents de la Mer, Steven Spielberg, 6 261 062 entrées
2. L'Aile ou la Cuisse, Claude Zidi, 5 841 956 entrées
3. À nous les petites Anglaises, Michel Lang, 5 704 446 entrées
4. Vol au-dessus d'un nid de coucou, Milos Forman, 4 774 879 entrées
5. King Kong, John Guillermin, 4 054 573 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Le Juge Fayard dit Le Shériff (Yves Boisset)
- Prix Méliès : L'Histoire d'Adèle H. (François Truffaut)
- Grand prix du cinéma français : Le Désert des Tartares (Valerio Zurlini)
- Prix Jean Vigo : L'Affiche rouge (Frank Cassenti)
- César du meilleur film : Monsieur Klein (Joseph Losey)
- Oscar du meilleur film : Vol au-dessus d'un nid de coucou (Milos Forman)
- Festival de Cannes, Palme d'or : Taxi Driver (Martin Scorsese)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Buffalo Bill et les Indiens (Robert Altman)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Le Grand soir (Francis Reusser)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : Les Tsiganes montent au ciel (Emil Lotianu)

 

LE SONDAGE TWITTER DU DR. ORLOF :

Quel est le meilleur film sorti en 1976 ? (67 votants)
1. Barry Lyndon (21 voix) ; 2. Taxi Driver, Un après-midi de chien (6 voix) ; 4. Une femme sous influence (5 voix) ; 5. Ici et ailleurs (3 voix) ; 6. L'empire des sens, Le locataire, 1900, The rocky horror picture show, Le plein de super, Mean Streets, Salo (2 voix) ; 13. Pink flamingos, Tueur d'élite, Jeanne Dielman, Monsieur Klein, Casanova, Mamma Roma, Frissons, Les naufragés de l'île de la tortue, Nous nous sommes tant aimés, Cria Cuervos, La momie et La malédiction (1 voix)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1976 sur le site Encyclo-Ciné)

11/02/2014

Sur vos écrans en 1963

EDITORIAL :

lemepris00.jpegL'année 1963 vue par Michel Ciment (texte tiré de l'ensemble "50 ans de cinéma par 87 collaborateurs", paru dans le n°500 de Positif, octobre 2002) :

"C'est Bernard Cohn, que je rencontre souvent à la bibliothèque de la Sorbonne et qui écrit avec moi dans Cinéma-Texte - une publication ronéotée d'étudiants en lettres dirigée par François Porcile -, qui m'incite à envoyer un texte à Positif, revue à laquelle il collabore depuis peu. Exaspéré par les articles négatifs parus sur Le Procès d'Orson Welles - vilipendé pour n'être pas fidèle à Kafka - je rédige une longue critique du film, sorti fin 1962, dont Robert Benayoun m'annonce au téléphone qu'elle paraîtra dans la revue.
L'année 1963 voyait se côtoyer, comme dans toute cette période infiniment riche, les derniers feux du classicisme et les nouvelles œuvres de la modernité. C'était l'automne des grands réalisateurs hollywoodiens :
Cléopâtre de Mankiewicz, Irma la douce de Wilder, La Taverne de l'Irlandais de Ford, Quinze Jours ailleurs de Minnelli. Je m'en délecte - sauf du dernier - non sans savoir que ce ne sont pas des sommets de leur carrière. Je ne sais pas non plus que Les Oiseaux sera le dernier chef-d'œuvre de Hitchcock ni que Lawrence d'Arabie restera de loin le meilleur film de David Lean. J'écris aussi sur Hallelujah les collines d'Adolfas Mekas, croyant à l'épanouissement d'un cinéma indépendant américain. Mais c'est toujours de Hollywood que viennent les meilleures raisons d'espérer, avec Le Zinzin d'Hollywood et Docteur Jerry et Mister Love de Jerry Lewis, ainsi qu'avec les transfuges alors mal vus de la télévision : John Frankenheimer (L'Ange de la violence) et Robert Mulligan (Du silence et des ombres).
Mais ce qui me fait vraiment vibrer c'est le cinéma italien, d'une incroyable richesse, et qui m'incitera l'année suivante à vouloir connaître mon premier festival, celui de Venise. C'est la découverte, la plus bouleversante pour moi, de
Salvatore Giuliano, puis de Main basse sur la ville où la recherche de la beauté et de la vérité est menée conjointement, et de Valerio Zurlini avec Été violent et Journal intime, celle aussi d'une des meilleures comédies de Risi, Le Fanfaron, et de Ferreri, Le Lit conjugal ; et c'est encore la révélation d'Olml (Il Posto) et de De Seta (Bandits à Orgosolo). Même Lizzani et Bolognini sont stimulés par la créativité ambiante avec Procès à Vérone et Senilità. Et pour couronner le tout c'est aussi l'année de Huit et demi et du Guépard !
Devant la maturité et l'invention formelle de tels films j'ai du mal à adhérer aux derniers fruits de la Nouvelle Vague,
Landru et Ophélia de Chabrol, Le Petit Soldat et Les Carabiniers de Godard... C'est la "rive gauche" du cinéma français et les indépendants qui me séduisent bien davantage : Muriel de Resnais avant tout, Les Abysses de Papatakis, foudroyante représentation à la Artaud de l'histoire des sœurs Papin, Adieu Philippine de Rozier, tous trois évoquant, chacun différemment, la guerre d'Algérie, mais plus lucidement que Godard, Le Joli Mai de Marker et Lhomme, Cléo de 5 à 7 de Varda, La Baie des anges de Demy, Le Feu follet de Malle, Le Soupirant d'Etaix, À cause, à cause d'une femme de Deville, d'une élégance rare dans le domaine de la comédie française. Sans oublier les figures tutélaires de Bresson (Le Procès de Jeanne d'Arc) et de Melville (Le Doulos).
Si l'on élargit l'horizon, ce sont les révélations, à l'Est, de Polanski avec
Le Couteau dans l'eau et de Tarkovski avec L'Enfance d'Ivan, deux chefs-d'œuvre, L'Ange exterminateur de Buñuel et Neufs Jours d'une année de Mikhail Romm, la découverte de Hara-kiri de Kobayashi.
On avait le sentiment que du cinéma on pouvait tout attendre. Comment dès lors, à vingt-cinq ans, attendre plus longtemps pour en rendre compte ?
"

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 120 longs métrages (sur les 406 sortis en salles) et 5 courts, avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Rémi Vincent
Le Mépris (Godard) **** **** **** **** **** **** *** *** **** ****
La Jetée (Marker, cm) *** ** **** **** **** *** *** *** *** ***
Le Guépard (Visconti) **** **** * **** **** ****   ***   ****
Tout ce que le ciel permet (Sirk) **** *** **** ** **** ****   * ****  
Le Fanfaron (Risi) *** **** ** *** *** ** *** ****   ****
Les Oiseaux (Hitchcock) **** * **** *** *** *** *** **** **** ***
Huit et demi (Fellini) ** * *** **** ****     ****   ****
Du silence et des ombres (Mulligan) *** ****     ***       ****  
Le Doulos (Melville) *** **** *** ** **** ** *** **** *** ***
L'Ange exterminateur (Buñuel) **** ° **** **** **** **   ***   ****
Lawrence d'Arabie (Lean) *** ***   **** ****     **   ****
Le Feu follet (Malle) ** *** *** **** **** ** *** **** *** ***
Docteur Jerry et Mister Love (Lewis) *** ** ** *** *** ** **** *** *** ****
Judex (Franju) ***   *** ** **** **   *** ****  
Le Monde d'Apu (S. Ray) *** *** *** *** **** ***   **    
Adieu Philippine (Rozier) **** ° **** ** *** ****   *** *** ***
Le Procès de Jeanne d'Arc (Bresson) **** *** *** **   **   **** ***  
Le Cardinal (Preminger) *** ****     **          
L'Enfance d'Ivan (Tarkovski) *** *** **   *** **   ***   ****
La Baie des Anges (Demy) ** *** *** *** *** **   ** *** ***
Un drôle de paroissien (Mocky) **   ***   ***   *** **   ****
Journal intime (Zurlini) **** *** ** ** ****          
Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? (Aldrich) ** ** ** *** **** * *** *** **** ***
Quinze Jours ailleurs (Minnelli) *** ** ** *** *** ***   ** ****  
La Grande Evasion (Sturges) ** ***   ** ***   *** ** **** ***
Charade (Donen) *** * *** * *** ** *** ** **** ***
Cléopâtre (Mankiewicz) *** * *** * *** *** ***   *** ****
Le Petit Soldat (Godard) *** ° *** ***   ***   *** ****  
Eté violent (Zurlini) *** **     *** **       ****
Il faut marier papa (Minnelli) **** **** **     **       **
La Taverne de l'Irlandais (Ford) **** ***   **   **       ***
Le Couteau dans l'eau (Polanski) ***     *** ***     ** ***  
Les Abysses (Papatakis) ****       ***          
Muriel ou le Temps d'un retour (Resnais) *** ° *** ****   ***   ** ***  
Salvatore Giuliano (Rosi) ** ***   *** *** **   **   ***
Les Tontons flingueurs (Lautner) ** ** ** ** *** ** **** ** * ***
Le Joli Mai (Marker & Lhomme) **   ***     **     ****  
Main basse sur la ville (Rosi) *** * * *** *** ***   **   ***
Landru (Chabrol) ***   *** ** *** ** ** ** **  
Les Carabiniers (Godard) ****   ** **   **   ** **** °
Hara-kiri (Kobayashi) * ° ***   **** **     *** ***
L'Effroyable Secret du docteur Hichcock (Freda)   * **   ****   ** **   ***
Le Fantôme de l'opéra (Fisher) **       *** **   **   ***
Le Lit conjugal (Ferreri) ***   ** ** ***     **    
Le Zinzin d'Hollywood (Lewis) ***     *   * ***     ****
En compagnie de Max Linder (Linder) **     ***   **       ***
Les Hauts de Hurlevent (Buñuel) ***   **   ***     **    
Tom Jones (Richardson) **       ***         ***
...A Valparaiso (Ivens, cm)       ***           ***
Filles et gangsters / Cochons et cuirassés (Imamura)         ****          
Irma la douce (Wilder) * ** ** *   ** ** ** **** ***
La Carrière de Suzanne (Rohmer, cm) *** ** ** *   *     *** **
Le Soupirant (Etaix) ** ° ***   *** **   **   ***
L'Horrible Docteur Orloff (Franco)     *** * **     **   ***
James Bond 007 contre docteur No (Young) ** *   ** ** ** *** *   ***
Hitler connais pas (Blier)     ** ***       **    
Le Dernier de la liste (Huston) **     ** ***          
L'Immortelle (Robbe-Grillet) *   **     **   ** ***  
Les Mauvaises Fréquentations / Du côté de Robinson (Eustache, cm) ***     **            
Machorka-Muff (Straub & Huillet, cm)       ***   **        
Meurtre à l'italienne (Germi)   *               ****
Mourir à Madrid (Rossif)       **           ***
Mélodie en sous-sol (Verneuil) * *     **   ** **   **
L'Assassin connaît la musique (Chenal)   ***                
La Bataille des Thermopyles (Maté)                   ***
Le Plus Sauvage d'entre tous (Ritt)         ***          
Les Conducteurs du diable (Boetticher)   ***                
Les Mutinés du Téméraire (Gilbert)                   ***
Vacances portugaises (Kast)     ***              
L'Aîné des Ferchaux (Melville) ** *   ** ** *   **    
Les Cinquante-Cinq Jours de Pékin (N. Ray) * **     *     **   **
Chair de poule (Duvivier)   **     **          
Tu ne tueras point (Autant-Lara) ***             *    
A cause à cause d'une femme (Deville) **   **         *    
Le Renard du désert (Hathaway)         **     * **  
Scaramouche (Isasi-Isasmendi)             * **    
Un roi sans divertissement (Leterrier) *   *         *   ***
Maigret voit rouge (Grangier) *       *     **    
Il posto (Olmi) *             **    
Les Enfants du capitaine Grant (Stevenson) **             *    
Tonnerre apache (Newman)   *               **
Un monde fou, fou, fou, fou (Kramer) *                 **
L'Etrange Histoire du juge Cordier (Le Borg)         **          
L'Increvable Jerry (Tashlin) **                  
L'Ombre du passé (Neame)               **    
La Bataille de Naples (Loy)       **            
La Trahison du capitaine Porter (De Toth)                   **
Le Prix d'un homme (Anderson) **                  
Le Sadique (Franco)     **              
Les Vierges (Mocky) **                  
Ophélia (Chabrol) **                  
Son seul amour (Hopper)   **                
Un goût de miel (Richardson) **                  
La Cuisine au beurre (Grangier)         *   ** * ** *
Pouic-Pouic (Girault)     * ** °     °   ***
Bébert et l'omnibus (Robert) °   °   °   ** *   **
Deux sur la balançoire (Wise) *             *    
Le Bon Roi Dagobert (Chevalier)             *   *  
Le Jour et l'heure (Clément)         *     *    
Peau de banane (Ophuls) °                 **
Au bout de la nuit (Garfein)               *    
Capitaine Sindbad (Haskin)               *    
Germinal (Allégret)         *          
L'Ange de la violence (Frankenheimer)               *    
L'Enfer est pour les héros (Siegel)               *    
Le Géant de Métropolis (Scarpelli)         *          
Le Magot de Josefa (Autant-Lara)   *                
Le Seigneur d'Hawaï (Green)         *          
Les Séquestrés d'Altona (De Sica)                   *
Mathias Sandorf (Lampin)               *    
OSS 117 se déchaîne (Hunebelle)                   *
Persée l'invincible (De Martino)                   *
Rififi à Tokyo (Deray)               *    
Tempo di Roma (La Patellière)                   *
Un homme doit mourir (Seaton)               *    
Le Glaive et la balance (Cayatte)         °     *    
Le Vice et la vertu (Vadim) °   °   °     °    
Le Trésor du lac d'Argent (Reinl)   °     °          
D'où viens-tu Johnny ? (Howard)   °                
Dragées au poivre (Baratier) °                  
L'Ile aux filles perdues (Paolella)               °    
Le Lion (Cardiff)         °          
Par l'amour possédé (Sturges)                   °
Shéhérazade (Gaspard-Huit)     °              
  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Rémi Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Rémi Vincent
Histoire d'une femme (Naruse) *** ****   ***            
La Jeunesse de la bête (Suzuki)     ** ** ****         ***
Détective bureau 2-3 (Suzuki)       *** ***          
La Vengeance d'un acteur (Ichikawa)       ***            
The Chair (Drew)       ***            
18 jeunes gens à l'appel de l'orage (Yoshida)     **              
Acte de printemps (Oliveira)                   *

Antoine :
**** : La Jetée / Huit et demi
*** : Le Mépris / Le Feu follet / Le Doulos / Un drôle de paroissien / Charade
** : Le Guépard / Le Procès de Jeanne d'Arc / Les Tontons flingueurs / Landru / Les Carabiniers / Scaramouche
* : Cléopâtre / James Bond 007 contre Docteur No
° : La Cuisine au beurre / Le Retour du Docteur Mabuse

Timothée :
**** : La Jetée / Tout ce que le ciel permet / Le Fanfaron / Le Cardinal / La Baie des Anges
*** : Le Guépard / Lawrence d'Arabie / Le Doulos / Le Procès de Jeanne d'Arc / L'Enfance d'Ivan / Cléopâtre / Les Tontons flingueurs / La Carrière de Suzanne
** : James Bond 007 contre Docteur No

Nolan :
**** : La Jetée
*** : Le Mépris / Le Guépard / Charade / Les Tontons flingueurs
** : Le Doulos / Lawrence d'Arabie / James Bond 007 contre Docteur No / Mélodie en sous-sol
° : La Cuisine au beurre / Pouic-Pouic

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Frédéric :
1- Adieu Philippine / Le Mépris ; 3- Les Oiseaux / Quinze jours ailleurs ; 5- La Jetée / Muriel ; 7- Huit et demi ; 8- L'Ange Exterminateur / Docteur Jerry et Mr Love / Judex

Anna :
**** : La Jetée / Tout ce que le ciel permet / Les Oiseaux / Charade
*** : Le Mépris / Le Guépard / La Baie des Anges / Adieu Philippine
** : Irma la douce / Le Procès de Jeanne d'arc / Le Fanfaron

Mister Arkadin :
**** : La Jetée (10) ; Les Oiseaux (9)
*** : Le Fanfaron (8) ; Lawrence d’Arabie (7) ; Été violent (7)
** : Le Soupirant (6) ; Le Mépris (6) ; Maigret voit rouge (6) ; Docteur Jerry et Mister Love (6) ; Mélodie en sous-sol (6) ; Le Guépard (6) ; Cléopâtre (6) ; Irma la douce (5) ; James Bond 007 contre docteur No (5) ; La Baie des Anges (5) ; Le Petit Soldat (5) ; Les Tontons flingueurs (5) ; Landru (5) ; La Taverne de l’Irlandais (5)
* : Un roi sans divertissement (4) ; La Cuisine au beurre (4) ; Le Couteau dans l’eau (4)
o : Pouic-Pouic (3) ; Muriel ou le temps d’un retour (3) ; L’Ange exterminateur (2)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter, ou vus trop jeune pour avoir vraiment une opinion ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : Huit et demi ; Salvatore Giuliano ; Main basse sur la ville ; Les Mauvaises fréquentations ; Mourir à Madrid ; Le Jour et l’heure

Oriane :
**** : Le Guépard / La Jetée / Lawrence d'Arabie / L'Enfance d'Ivan / Muriel ou le temps d'un retour
*** : Le Mépris / Le Fanfaron / Du Silence et des ombres / La Baie des Anges / Le Petit Soldat / Main basse sur la ville
** : Le Doulos / Les Oiseaux / Judex / Les Tontons flingueurs
* : Docteur Jerry et Mister Love / Charade / Maigret voit rouge

Un simple amateur :
1- Le Monde d'Apu (S. Ray) 2- Tout ce que le ciel permet (Sirk) 3- Lawrence d'Arabie (Lean) 4- Les oiseaux (Hitchcock) 5- Huit et demi (Fellini) 6- L'Enfance d'Ivan (Tarkovski) 7- Le mépris (Godard) 8- Le Fanfaron (Risi) 9- Le feu follet (Malle) 10- Le procès de Jeanne d'Arc (Bresson)

 

LE BOX-OFFICE :

1. La Grande Évasion, John Sturges, 8 756 631 entrées
2. La Cuisine au beurre, Gilles Grangier, 6 396 529 entrées
3. Lawrence d'Arabie, David Lean, 5 712 198 entrées
4. James Bond 007 contre Dr No, Terence Young, 4 772 685 entrées
5. Les 55 Jours de Pékin, Nicholas Ray, 4 510 047 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy), sortie prévue en 1964
- Grand prix du cinéma français : Un roi sans divertissement (François Leterrier)
- Oscar du meilleur film : Lawrence d'Arabie (David Lean)
- Festival de Venise, Lion d'or : Main basse sur la ville (Francesco Rosi)
- Festival de Cannes, Palme d'or : Le Guépard (Luchino Visconti)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Histoire cruelle de Bushido (Tadashi Imai) & Le Diable (Gian Luigi Polidoro)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : La Solution finale (Zbynek Brynych), sortie prévue en 1967
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : Mafioso (Alberto Lattuada)

 

REFERENDUMS :

Classement des dix meilleurs films de 1963 pour les Cahiers du Cinéma  :

1. Le Mépris (Jean-Luc Godard), 2. Les Oiseaux (Alfred Hitchcock), 3. L'Ange exterminateur (Luis Buñuel), 4. Adieu Philippine (Jacques Rozier), 5. Le Procès de Jeanne d'Arc (Robert Bresson), 6. Muriel ou le temps d'un retour (Alain Resnais), 7. Docteur Jerry et Mister Love (Jerry Lewis), 8. Les Carabiniers (Jean-Luc Godard), 9. Salvatore Giuliano (Francesco Rosi), 10. Huit et demi (Federico Fellini)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1963 sur le site Encyclo-Ciné)