Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/08/2013

Sur vos écrans en 1957

EDITORIAL :

Par Vincent J.

laruedelahonte00.jpgNotre monde change vite, et pas seulement parce que les soviétiques viennent de satelliser leur Spoutnik. Pas seulement à cause de tous ces objets qui envahissent notre quotidien "Un frigidaire, un joli scooter, un atomixer et du Dunlopillo, une cuisinière, avec un four en verre, des tas de couverts et des pelles à gâteau !" comme le chante Boris Vian. Notre monde change par sa volonté irrésistible de s'éloigner à grands pas du monde d'hier. Notre monde change et l'on sent bien que le cinéma doit changer avec lui. Qu'il est en train de changer. Pas besoin de la machine à voyager dans le temps de H. G. Wells pour comprendre que les mouvements à l’œuvre vont changer son visage d'ici la fin de la décennie. Il suffit de prendre le pouls de cette année qui s'achève. Voyez Hollywood : inflation des salaires, loi anti-trust, disparitions emblématiques (Bogart et Louis B. Mayer), prise de pouvoir des indépendants et des acteurs côtés au box-office, montée en puissance de la télévision. Les grands studios ont tout essayé : le Cinérama, le CinémaScope, la VistaVision, le relief déjà passé de mode, rien n'y fait. Voyez le résultat des oscars : sept récompenses dont celui du meilleur film à une œuvre britannique, Le Pont de la rivière Kwaï réalisé par David Lean, qui fait siffler la planète entière (dire que certains font la fine bouche devant le cinéma anglais !). Voyez cette palme cannoise si décriée pour le film poussif de William Wyler La Loi du seigneur avec un Gary Cooper fatigué. Juste derrière, le prix spécial du Jury va au cinéma d'aujourd'hui et de demain : Ils aimaient la vie du polonais Andrzej Wajda et Le Septième Sceau du suédois Ingmar Bergman. Le mouvement est général. En Italie, Federico Fellini poursuit son chemin singulier avec l'aide du poète Pier Paolo Pasolini pour Les Nuits de Cabiria, le cinéma japonais s'installe sur nos écrans avec les films d'Akira Kurosawa et Kenji Mizoguchi, d'Angleterre encore, la Hammer Films donne de la couleur aux vieux mythes horrifiques avec Frankenstein s'est échappé de Terence Fisher qui a traumatisé les jeunes cinéphiles rôdant dans les salles des boulevards. Le succès du film laisse présager une nouvelle vague du genre. D’Amérique, puisqu’il faut y revenir, deux jeunes metteurs en scène apportent un ton neuf et des thèmes plus modernes : Sidney Lumet venu de la télévision avec Douze hommes en colère et Stanley Kubrick avec L'Ultime Razzia et un film qu'il faudra aller voir à Bruxelles pour cause de censure : Les Sentiers de la gloire.

Notre cinéma national n'est pas en reste, même s'il continue de séduire les foules avec les recettes éprouvées de Jean Boyer ou Henri Decoin. Le cœur y est de moins en moins et une aspiration à un renouveau est chaque jour palpable. Nos confrères des Cahiers du Cinéma ont théorisé ce changement. Ce n'est un secret pour personne que pour eux, l'écrit n'est qu'un tremplin et qu'ils brûlent de passer à l'acte. 1957 est pour eux l'an zéro. Cet été, à Nîmes, François Truffaut a embarqué deux jeunes acteurs épatants, Bernadette Lafont et Gérard Blain pour un court métrage : Les Mistons. Le film a été présenté en novembre au festival du court métrage de Tours en attendant une sortie pour l'an prochain. Des enfants, une actrice sublime, un érotisme délicat, le plein air, le soleil, une sourde mélancolie, c'est la naissance d'un univers. En juin, Jean-Luc Godard a tourné en trois jours un scénario d'Eric Rohmer, Tous les garçons s’appellent Patrick avec Anne Colette et le jeune débutant Jean Claude Brialy. Montage vif, Picasso au mur, effets de collage, bars et drague, c'est la naissance d'un style. Claude Chabrol plus en fonds, après avoir sorti un ouvrage sur son maître Alfred Hitchcock co-signé par Rohmer, donne en décembre les premiers tours de manivelle d'un premier long métrage, Le beau Serge, avec à nouveau Gérard Blain et Jean-Claude Brialy et un assistant réalisateur appelé Philippe de Broca. S'il ne fait pas partie du groupe, on rattachera volontiers à ce mouvement le premier essai du jeune Jacques Demy, un court métrage intitulé Le Bel Indifférent d'après une courte pièce de Jean Cocteau. Tout ceci mis bout à bout, il est à parier sans gros risque que leurs efforts vont bousculer avant 1960 le cinéma dominant qu'ils ne cessent d’attaquer.

Cette aspiration au changement se fait également sentir dans un cinéma plus populaire, et dans le genre roi de la comédie. Le succès surprise de cette année 1957, c'est la découverte de Darry Cowl dans Le Triporteur de Jack Pinoteau, comique bafouilleur qui apporte une alternative intéressante aux inamovibles Noël Noël et Fernandel. On retrouve à ses côtés Jean-Claude Brialy décidément sur tous les fronts. Dans le même registre, on relèvera la réussite d'un visage bien connu mais jusqu'ici cantonné aux seconds rôles, celui de Louis de Funès enfin tête d'affiche dans Comme un cheveu sur la soupe du transparent Maurice Regamey. Si ces deux films n'ont rien de cinématographiquement remarquable (Tati, que faites-vous ?!), ils ont le mérite de révéler deux tempéraments comiques plus dans l'air du temps et qui n'attendent sans doute que le bon metteur en scène pour se déployer. Ce ne sera pas Sacha Guitry. Le maître, lui qui avait employé Cowl comme De Funés dans de savoureux seconds rôles, vient de disparaître après un plaisant Assassins et voleurs. A Lea Marconi, sa cinquième et dernière épouse, il dira : "Les autres ont été mes femmes. Vous serez ma veuve. Vos belles mains me fermeront les yeux et fouilleront dans mes tiroirs."

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 113 longs métrages (sur les 497 sortis en salles) et 5 courts, avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Timothée Vincent
La Rue de la honte (Mizoguchi) **** **** *** **** **** *** **** ****   ****
Ecrit sur du vent (Sirk) **** *** **** **** **** *** ** **** **** ****
L'Invraisemblable Vérité (F. Lang) **** **** *** *** **** *** **** *** **** ***
Les Amants crucifiés (Mizoguchi) **** **** *** **** **** ***   **** ***  
Elle et lui (McCarey) **** **** *** *** *** **** ***   ***  
Le Mariage est pour demain (Dwan) **** ****     ***       *** ****
La Vie criminelle d'Archibald de la Cruz (Buñuel) **** ** *** *** **** ** ****     ****
Le Grand Chantage (Mackendrick) *** **** ** **** ****   ***   *** ***
Cote 465 (A. Mann) *** ****     ***     ****    
L'Homme qui rétrécit (Arnold) *** **** *** *** ***   ***     ***
La Nuit des forains (Bergman) ***   *** *** **** ** ***   *** ***
L'Ultime Razzia (Kubrick) ***   ** *** **** ** **   *** ***
L'Aigle vole au soleil (Ford) *** ***     ***         ****
L'Invaincu (S. Ray) *** ** *** *** **** ***        
Trois Heures dix pour Yuma (Daves) *** **** *** *** ***     *** ** **
Le Faux Coupable (Hitchcock) **** ***   *** **** *** ***   ** **
Drôle de frimousse (Donen) *** **** *** ** **   ** *** *** ***
Les Mistons (Truffaut, cm) *** ** ***   ***     *** *** ***
Sept Hommes à abattre (Boetticher) *** ****     ***   **     ***
La Dernière Caravane (Daves) *** ****               ***
Les Nuits de Cabiria (Fellini) *** ****   ** ** ** ***     ***
Derrière le miroir (N. Ray) *** **** *** * **   ** **** **  
Ariane (Wilder)   **** ***   **   **     ***
Les Trois font la paire (Guitry) **** ***                
Tous les garçons s'appellent Patrick (Godard, cm) **   ***   ****     ***   **
Le Pont de la rivière Kwaï (Lean) ** ***   ** **   ** *** ** ****
Douze Hommes en colère (Lumet) *** **** ** ** **   * **** ** **
Sainte Jeanne (Preminger) *** ** **         *** ***  
La Femme modèle (Minnelli) *** *** *** ** ** **        
La Vie passionnée de Vincent Van Gogh (Minnelli) *** ***   ** *** ** *   ***  
Règlements de comptes à O.K. Corral (Sturges) *** * **   ***   **     **
La Blonde et moi (Tashlin) *** *** ** ** **   **      
Un vrai cinglé de cinéma (Tashlin) *** *** ** *           ***
Dieu seul le sait (Huston) ** *   *** ****          
Les Vampires (Freda)         ***   ***      
Le Disque rouge (Germi)                   ****
Les Ailes de l'espérance (Sirk)               ****    
Amère Victoire (N. Ray) *** ****   * * **        
Le Château des amants maudits (Freda) *** ** * ** ***          
Frankenstein s'est échappé (Fisher)       ** ****   *     **
Le Roi et quatre reines (Walsh) ** *     ***         ***
Les Espions (Clouzot)     ** ** **   ***      
Planète interdite (Wilcox) ** * ** * ***         ***
Femmes entre elles (Antonioni) ***     **   **        
La Blonde explosive (Tashlin) ***   ** **            
La Première balle tue (Rouse) **       **         ***
Marqué par la haine (Wise) **       ***         **
Un homme dans la foule (Kazan) ** °   *** ***   **      
L'Extravagant Monsieur Cory (Edwards)   *** **              
L'Or et l'amour (Tourneur)   **               ***
Le Temps de la colère (Fleischer)   **               ***
Godzilla (Honda) ***   °   ***         **
Pot-Bouille (Duvivier) ** * ** ** **   **      
Un roi à New York (Chaplin) ** * ** ** ** ** *   * **
Blanches Colombes et vilains messieurs (Mankiewicz) **       **   **      
Courte Tête (Carbonnaux) ** **   **            
La Harpe de Birmanie (Ichikawa) * ***       **        
Le Rouge est mis (Grangier) **       **   **      
Amour fleur sauvage (Selander)                   ***
Face au crime (Siegel)         ***          
La Seine a rencontré Paris (Ivens, cm)       ***            
Le Bal des cinglés (Quine)   ***                
Le Shérif (Webb)   ***                
Une cadillac en or massif (Quine) ***                  
Géant (Stevens) *   **   **   **      
Le Tour du monde en quatre-vingt jours (Anderson) **       **   **     *
Le Brigand bien-aimé (N. Ray) ** * **   ** *        
Le Soleil se lève aussi (King)     *   ** * **     **
Dix Hommes à abattre (Humberstone)         **         **
L'Enfer des tropiques (Parrish)   *     ***          
La Fille sur la balançoire (Fleischer)   **       **        
Le Bel Indifférent (Demy, cm)     **           **  
La Haute Société (Walters)   **         *   **  
Le Prince et la danseuse (Olivier)         *   **     **
Porte des Lilas (Clair) **           *     **
Les Aventures d'Arsène Lupin (Becker) ** *   * *   °      
L'Odyssée de Charles Lindbergh (Wilder) **           *      
La Loi de la prairie (Wise)         **         *
Sait-on jamais ? (Vadim) **       *          
A vingt-trois pas du mystère (Hathaway) **                  
Comme un cheveu sur la soupe (Régamey)                   **
Intelligence Service (Powell & Pressburger)             **      
La Bataille du Rio de la Plata (Powell & Pressburger)             **      
La Belle de Rome (Comencini) **                  
La Chronique des pauvres amants (Lizzani) **                  
La Maison de l'ange (Torre-Nilsson) **                  
La Neige en deuil (Dmytryk) **                  
La Rançon (Segal) **                  
Le Fort de la dernière chance (Marshall)                   **
Le Trouillard du Far West (Taurog)                   **
Viva Las Vegas (Rowland)                   **
Sissi impératrice (Marischka) °       *   * * *  
Anastasia (Litvak) *       °          
L'Homme à l'imperméable (Duvivier)   **   °            
Le Retour de Godzilla (Oda) **   °              
Les Sorcières de Salem (Rouleau) °       **          
Sénéchal le magnifique (Boyer) °   **              
Sissi (Marischka)         *   *      
Honoré de Marseille (Régamey) °       °     **   *
La Loi du seigneur (Wyler) * °     *         *
Je reviendrai à Kandara (Vicas)                   *
L'Amour à la ville (collectif) *                  
La Petite Maison de thé (D. Mann) *                  
La Polka des menottes (André)                   *
Le Roi et moi (W. Lang)         *          
Les Jeunes Années d'une reine (Marischka)         *          
Les Loups dans la vallée (Douglas)                   *
Ô saisons, Ô chateaux (Varda, cm) *                  
Othello (Youtkevitch) *                  
Reproduction interdite (Grangier)         *          
Typhon sur Nagasaki (Ciampi)         *          
Le Triporteur (Pinoteau) °       °   °     **
Les Week-Ends de Néron (Steno)     °             *
Le Cas du docteur Laurent (Le Chanois) °       °          
Une Parisienne (Boisrond) °       °          
Collines brûlantes (Heisler)   °                
L'Attaque du fort Douglas (Neumann)                   °
Les Collégiennes (Hunebelle)             °      
  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Timothée Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Rémi Timothée Vincent
Les Sentiers de la gloire (Kubrick) ***   *** **** **** *** *** *** *** ***
Rendez-vous avec la peur (Tourneur) **** *** *** *** ***   ****     ***
Assoiffé (Dutt) *** *** ****     **        
Crépuscule à Tokyo (Ozu) ***     ***     ***      
Les Bas-fonds (Kurosawa) **     **           ****
China gate (Fuller) ***       ***         **
L'Homme-auto (Ghatak) ***                  
Mother India (Khan)           **        

Antoine :
**** : L'Invraisemblable Vérité
*** : Les Sentiers de la gloire / Rendez-vous avec la peur / L'Ultime Razzia / Règlements de comptes à O.K. Corral
** : Le Faux Coupable / Tous les garçons s'appellent Patrick / Planète interdite / Les Aventures d'Arsène Lupin

Nolan :
**** : Les Sentiers de la gloire / L'Ultime Razzia
*** : L'Invraisemblable Vérité
** : L'Homme qui rétrécit / Le Faux Coupable / Douze Hommes en colère / Règlements de comptes à O.K. Corral

Jocelyn :
**** : Les Sentiers de la gloire / La Vie criminelle d'Archibald de la Cruz / Trois heures dix pour Yuma
*** : L'Homme qui rétrécit / L'Ultime Razzia / Rendez-vous avec la peur / Drôle de frimousse
** : Les Mistons / Le Pont de la rivière Kwaï / Douze Hommes en colère / La Blonde et moi / Planète interdite / La Blonde explosive / Blanches Colombes et vilains messieurs / Le Rouge est mis / Le Tour du monde en quatre-vingt jours / L'Homme à l'imperméable

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Anna :
**** : Ecrit sur du vent / Elle et lui / Douze hommes en colère / Les Sentiers de la gloire
*** : La Blonde et moi / Drôle de frimousse / L'Ultime razzia
** : Le Brigand bien-aimé / Le Bel Indifférent

Benjamin (La Kinopithèque) :
*** : Drôle de frimousse / Ecrit sur du vent
** : Les Vampires / Planète interdite / Godzilla

Mister Arkadin :
**** : L’Homme qui rétrécit (8)
*** : L’Or et l’amour (8) ; Le Grand Chantage (7) ; L’Ultime Razzia (7) ; Les Trois font la paire (7) ; Douze Hommes en colère (7)
** : Règlements de comptes à O.K. Corral (6) ; L’Invraisemblable Vérité (6) ; Dieu seul le sait (6) ; Les Sentiers de la gloire (6) ; Trois Heures dix pour Yuma (6) ; Le Faux coupable (6) ; Les Mistons (6) ; Le rouge est mis (6) ; Le Roi et quatre reines (6) ; Reproduction interdite (6) ; Tous les garçons s’appellent Patrick (5) ; La Vie passionnée de Vincent Van Gogh (5) ; Le Triporteur (5) ; Rendez-vous avec la peur (5)
* : Un Roi à New-York (4) ; Blanches Colombes et vilains messieurs (3) ; Amère victoire (3)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : Les Amants crucifiés ; Ariane ; Le Pont de la rivière Kwaï ; La Porte des Lilas ; La Loi du Seigneur ; Les Bas-fonds

Frédéric :
1- Elle et lui, 2- La Rue de la honte, 3- L'invraisemblable vérité, 4- Drôle de frimousse, 5- L'Aigle vole au soleil, 6- Les Amants crucifiés, 7- Les trois font la paire, 8- La Blonde explosive, 9- Amère victoire, 10-Le mariage est pour demain

Oriane :
**** : Ecrit sur du vent
*** : La Vie criminelle d'Archibald de la Cruz / Le Faux Coupable / Le Pont de la rivière Kwaï
** : Les Mistons / Un Roi à New York

Un simple amateur :
1- La Rue de la honte (Mizoguchi ) 2- Les Amants crucifiés (Mizoguchi ) 3- La vie criminelle d’Archibald de la Cruz (Luis Buñuel) 4- L'Invaincu (S. Ray) 5- Crépuscule à Tokyo (Ozu) 6- Ecrit sur du vent (Sirk) 7- Elle et lui (Mc Carey ) 8- L'invraisemblable vérité (Lang ) 9- Le Grand Chantage (Mackendrick) 10-Le Mariage est pour demain (Dwan)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Le Pont de la rivière Kwaï, David Lean, 13 481 750 entrées
2. Sissi, Ernst Marischka, 6 592 981 entrées
3. Sissi impératrice, Ernst Marischka, 6 392 762 entrées
4. Le Triporteur, Jack Pinoteau, 4 865 231 entrées
5. Le Chômeur de Clochemerle, Jean Boyer, 4 397 173 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Ascenseur pour l'échafaud (Louis Malle), sortie prévue en janvier 1958
- Prix Méliès : La Traversée de Paris (Claude Autant-Lara) et Un Condamné à mort s'est échappé (Robert Bresson), sortis en 1956
- Grand prix du cinéma français : Porte des Lilas (René Clair)
- Oscar du meilleur film : Le Tour du monde en 80 jours (Michael Anderson)
- Festival de Venise, Lion d'or : L'Invaincu (Satyajit Ray)
- Festival de Cannes, Palme d'or : La Loi du Seigneur (William Wyler)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Douze Hommes en colère (Sidney Lumet)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Le Cri (Michelangelo Antonioni), sortie prévue en 1958
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : L'Impossible Isabelle (Dino Risi)

 

REFERENDUMS :

1) Classement des dix meilleurs films de 1957 pour les Cahiers du Cinéma  :

1. Un roi à New York (Charles Chaplin), 2. La Blonde explosive (Frank Tashlin), 3. Les Nuits de Cabiria (Federico Fellini), 4. Le Faux coupable (Alfred Hitchcock), 5. La Vie criminelle d'Archibald de la Cruz (Luis Buñuel), 6. La Nuit des forains (Ingmar Bergman), 7. Derrière le miroir (Nicholas Ray), 8. La Blonde et moi (Frank Tashlin), 9. L'Invraisemblable vérité (Fritz Lang), 10. Douze Hommes en colère (Sidney Lumet)

2) L'année 57 vue par Positif ("Dix ans de cinéma", n°50-51-52, mars 1963) :

" - C'est l'année de Frank Tashlin : La Blonde et moi, Un vrai cinglé de cinéma, La Blonde explosive
- Au tableau d'honneur :
Michelangelo Antonioni, Femmes entre elles & L'Amour à la ville (Tentato suicidio) / Ingmar Bergman, La Nuit des forains / Luis Buñuel, La Vie criminelle d'Archibald de la Cruz / Delmer Daves, La Dernière caravane & 3 heures 10 pour Yuma / Allan Dwan, Le Mariage est pour demain / Elia Kazan, Un Homme dans la foule / Alberto Lattuada, L'Amour à la ville (Gli italiani si voltano) / Carlo Lizzani, Chronique des pauvres amants / Anthony Mann, Cote 465 / Vincente Minnelli, La Femme modèle & La Vie passionnée de Vincent Van Gogh / Douglas Sirk, Ecrit sur du vent / Roger Vadim, Sait-on jamais... / Fred Wilcox, Planète interdite / Robert Wise, Marqué par la haine / Satoru Yamamura, Les Bateaux de l'enfer"

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1957 sur le site Encyclo-Ciné)

11/07/2013

Sur vos écrans en 1956

EDITORIAL :

Par le Dr. Orlof

prisonniere00.jpgIl y a deux ans, notre confrère François Truffaut s’en prenait violemment au cinéma français "de qualité", fustigeant avec virulence un système de production sclérosé, le règne des scénaristes tout-puissant et un certain académisme.
Force est de constater que son analyse semble toujours d’actualité tant les cinéastes français se complaisent dans les adaptations poussiéreuses de chefs-d’œuvre de la littérature (Gervaise de Clément, Notre-Dame de Paris de Delannoy) ou les reconstitutions historiques pesantes (Marie-Antoinette du même Delannoy ou Si Paris nous était conté de Guitry mais son cas est un peu particulier). Claude Autant-Lara est sans doute le cinéaste autour duquel se cristallisent aujourd’hui tous les débats du moment et notre équipe a accueilli La Traversée de Paris de façon très partagée. Votre serviteur fait partie des détracteurs de ce film qui ne fonctionne que sur une noirceur appuyée et un cynisme tout à fait détestable. 

Pourtant, les choses semblent timidement évoluer au sein de ce cinéma français. Certains cinéastes singuliers tracent leur chemin et bâtissent une œuvre dont l’ampleur devient évidente de film en film. Nous songeons à Sacha Guitry et son excellent Assassins et voleurs, Jean-Pierre Melville et son beau Bob le flambeur ou encore Robert Bresson et son très épuré Un condamné à mort s’est échappé.
C’est peut-être du côté du "documentaire" que viendra un renouveau de notre cinématographie nationale. Même si elle n’a pas réellement convaincu nos rédacteurs, la jeune photographe Agnès Varda signe avec La Pointe courte un film beaucoup trop raide et maladroit pour enthousiasmer mais avec néanmoins un réel talent pour filmer la vie comme elle va. Quant à Alain Resnais, il révolutionne le documentaire avec Nuit et Brouillard, hallucinant témoignage sur les camps de concentration mais également bouleversante méditation sur la mémoire et l’oubli.
Enfin, il faut toucher un mot du phénomène Bardot. Même s’il y a peu à dire des navets où elle gaspille son talent (Cette sacrée gamine de Boisrond, En effeuillant la Marguerite de Marc Allégret), elle irradie totalement Et Dieu créa la femme de Roger Vadim. C’est peu dire que le film n’a pas soulevé l’enthousiasme de notre équipe et pourtant, à côté des conventions d’un scénario très faible, il y a une liberté de ton qui tranche nettement avec l’ensemble de la production française et qui laisse présager, là encore, des jours meilleurs.

Une fois de plus, c’est du côté de l’Amérique qu’est venu le salut du cinéphile puisque parmi les dix films préférés de Zoom arrière, sept sont américains. Alfred Hitchcock, grand vainqueur l’an passé, a un peu déçu (à tort, à mon sens) avec L’Homme qui en savait trop. Son déjà ancien Lifeboat obtient quelques suffrages tandis que La Main au collet est jugé, globalement, comme un divertissement agréable mais mineur.
En revanche, Orson Welles (Dossier secret, également appelé Mr Arkadin) et Fritz Lang (La Cinquième victime) ont à nouveau prouvé qu’ils faisaient partie des cinéastes majeurs de notre temps et nous ont transportés. 
Sans susciter l’unanimité comme autrefois, Stanley Donen (Beau fixe sur New-York) et Vincente Minnelli (Brigadoon) confirment néanmoins qu’ils sont encore les maîtres incontestés de la comédie musicale.

Mais ce sont surtout deux indiscutables chefs-d’œuvre qui se sont taillé la part du lion alors qu’ils sont diamétralement opposés. Avec La Prisonnière du désert, Ford signe un film de la maturité et prouve aux derniers sceptiques qu’il n’est pas qu’un honnête artisan confectionnant des westerns à la chaîne mais un grand artiste capable de donner une profondeur et une ambiguïté inouïes à des schémas narratifs "classiques".
A l’opposé, le grand comédien Charles Laughton réalise son premier long-métrage et nous offre un film venu de nulle part, qui ne ressemble à rien de ce que l’on peut voir habituellement sur nos écrans. A la fois retour aux sources du cinéma muet (Griffith avec la présence de Lilian Gish, l’expressionnisme de Murnau pour l’admirable utilisation de la lumière et des contrastes) et film d’une totale modernité ; l’œuvre semble se situer aux confins de deux époques, à la fois apogée d’un certain classicisme et signe annonciateur d’un nouveau cinéma poétique et personnel…

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 123 longs métrages (sur les 470 sortis en salles) et 3 courts, avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Rémi Vincent
La Prisonnière du désert (Ford) **** **** **** **** **** **** **** *** **** ****
La Nuit du chasseur (Laughton) **** **** **** **** **** **** **** *** *** ****
La Cinquième Victime (Lang) **** *** *** *** **** ***   *** **** ****
Dossier secret / Mr Arkadin (Welles) **** **** *** **** **** ** **** *** *** ***
Un condamné à mort s'est échappé (Bresson) **** ** *** *** **** ***   *** **** ****
Deux Rouquines dans la bagarre (Dwan) **** ****     *** ***       ****
Senso (Visconti) **** **** *** *** **** ***   *** * ****
Attaque ! (Aldrich) *** **** ** **** **** ** *** ***   ****
Nuit et brouillard (Resnais, cm) *** *** **** *** **** **   ** **** ***
Brigadoon (Minnelli) ** *** **** *** *** *** ** *** **** ***
Il bidone (Fellini) *** * ** *** **** *** *** ****   ***
Association criminelle (Lewis) *** ***   *** *** ***       ***
Les Implacables (Walsh) *** ****   ** *** **       ****
Sourires d'une nuit d'été (Bergman) ***   **** ** *** *   *** *** ****
Lifeboat (Hitchcock) *** **     ** **   *** **** ****
Fièvre sur Anatahan (Sternberg) **** ****       **        
L'Homme de nulle part (Daves) *** ***               ****
Bob le flambeur (Melville) *** ** *** *** *** **   ***    
Ma sœur est du tonnerre (Quine) *** ***   ***           ***
La Fureur de vivre (Ray) *** **** *** *** **** ** *** *   **
Sept Ans de réflexion (Wilder) ** *** *** ** *** * **** ** *** ****
Cela s'appelle l'aurore (Buñuel) ***   ** *** **** **   ***   **
Le Mystère Picasso (Clouzot) **   ** *** *** ***   *** ***  
L'Homme qui en savait trop (Hitchcock) ** * *** ** *** ** *** *** *** ***
L'Homme au bras d'or (Preminger) *** **** ** *** *** * ***     **
Beau fixe sur New York (Donen & Kelly) ** *** *** **   ** ** ***   ***
Elena et les hommes (Renoir) *** **** ** ** ** **   ** *** ***
La Dernière Chasse (Brooks) *** ***   *** *** *       ***
La Rivière de nos amours (De Toth) *** ***     **** **   *   ***
Assassins et voleurs (Guitry) **** **** *** **   **   *    
Un jeu risqué (Tourneur) **** ***               **
Moby Dick (Huston) **   ** *** *** ** *** **   ***
La Reine de la prairie (Dwan) *** ****     **         **
Toute la mémoire du monde (Resnais, cm) ***     ***   *     ****  
La Charge des tuniques bleues (Mann) *** ***             *** **
La Poupée de chair / Baby Doll (Kazan) *** *** * **** *** *   **    
Tueurs de dames (Mackendrick) *     *** ***   *** **   **
La Main au collet (Hitchcock) ** * ** ** ** ** ** ** ** **
Mais qui a tué Harry ? (Hitchcock) *** * ** ** *** ** *** ** *** ****
Artistes et modèles (Tashlin) *** ** ** **   **     ** ***
Voici le temps des assassins (Duvivier) * **   *** *** * *** ***    
Tarantula (Arnold) ***   **   **   *** **   **
Le Bandit (Ulmer) *** ***   **           **
Maison de bambou (Fuller) *** *     **** **        
Les Survivants de l'infini (Newman) ***       ***          
Bungalow pour femmes (Walsh)   ***               ***
Condamné au silence (Preminger)   ****     **          
La Sorcière (Michel)         ****          
Bandido Caballero (Fleischer)   **   ** *** ** **     **
Amore (Rossellini) *** ** *     **     ***  
Les Inconnus dans la ville (Fleischer) *** ** **   *** ° *** *   **
Des gens sans importance (Verneuil)   ***     **   **      
Richard III (Olivier) **       ***     **    
La Mort en ce jardin (Buñuel) **       **         ***
Guerre et paix (K. Vidor) ***       **          
L'Ardente Gitane (Ray) *** **                
La Maison des otages (Wyler) ***       **     **   *
La Traversée de Paris (Autant-Lara) ** *** ° * * ** *** ** ** ***
Le Monde du silence (Cousteau & Malle) * **   ** ** **        
Si Paris nous était conté (Guitry) ** *     **     **   **
Arrêt d'autobus (Logan) *   **   *     ***   **
Feux du music-hall (Fellini & Lattuada) **         *       ***
Les Fiancées de Rome (Emmer)                   ***
Quatre Tueurs et une fille (Carlson)                   ***
Feuilles d'automne (Aldrich)   ***                
Si tous les gars du monde (Christian-Jaque)                   ***
Le Pirate des mers du Sud     **       ** *   **
Le Ballon rouge (Lamorisse, cm) * °   ** ** *   **    
Le Monstre (Guest)         ***     *    
Plus dure sera la chute (Robson) **                 **
Grand-Rue (Bardem) **   **              
Coup de fouet en retour (Sturges) ** *               **
Picnic (Logan) * ***           *    
Trapèze (Reed) *       **     **    
Gervaise (Clément) **     ** *     *    
Notre-Dame de Paris (Delannoy) ** *     * *   *   *
Michel Strogoff (Gallone) *       *   ** **   °
La Pointe-Courte (Varda) *   *             **
Le Fleuve de la dernière chance (Hopper)   *               **
Diane de Poitiers (Miller)         *     **    
Hélène de Troie (Wise)               *   **
La Colline de l'adieu (King)         **         *
La Main gauche du Seigneur (Dmytryk) *       **          
Pain, amour, ainsi soit-il (Risi)         *     **    
Ville sans loi (Lewis) ** *                
La Croisée des destins (Cukor)   *               **
Les Soucoupes volantes attaquent (Sears) **                 *
Mains criminelles (Gavaldon)               **    
Alexandre le Grand (Rossen)                   **
Colère noire (Tuttle)                   **
L'Homme au fusil (Wilson)                   **
La Chance d'être femme (Blasetti)   **                
La Femme aux deux visages (Matarazzo) **                  
Le Témoin à abattre (Allen)         **          
Le Tendre Piège (Walters)                   **
Oh ! Rosalinda (Powell & Pressburger)               **    
Quentin Durward (Thorpe)         **          
Un pitre au pensionnat (Taurog) **                  
La Mauvaise Graine (Le Roy)         **          
Et Dieu créa la femme (Vadim) * * ** * * *   ° * °
Les Aventures de Till l'Espiègle (Philipe) *       *         *
La Rose tatouée (Mann) *             *    
Le Chanteur de Mexico (Pottier)             **     °
Le Pays d'où je viens (Carné) ** °                
Ça c'est Paris ! (Quine)               *    
Horizons lointains (Maté)               *    
La Dernière Fois que j'ai vu Paris (Brooks)   *                
La Revanche de la créature (Arnold)         *          
Le Cavalier au masque (Humbertsone)               *    
Comanche (Sherman)   *                
Le Signe de Vénus (Risi)           *        
Marguerite de la nuit (Autant-Lara) *                  
Quand le clairon sonnera (Lloyd)                   *
Crime et châtiment (Lampin)           *        
Invitation à la danse (Kelly) *                  
Davy Crockett, roi des trappeurs (Foster)         *     °    
La Mousson (Negulesco)         °         *
En effeuillant la marguerite (Allégret) *   °              
Le Couturier de ces dames (Boyer) °       °     °    
Cette sacrée gamine (Boisrond) °       °          
Le Cygne (Ch. Vidor) °                  
Les Assassins du dimanche (Joffé) °                  
Marie-Antoinette (Delannoy)         °          
Papa, maman, ma femme et moi (Le Chanois)         °          
Davy Crockett et les pirates (Foster)               °    
Les Promesses dangereuses (Gourguet)     °              
La Mariée est trop belle (Gaspard-Huit)     °              
  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Rémi Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Rémi Vincent
Printemps précoce (Ozu) ****   *** *** *** **       ***
Au gré du courant (Naruse) *** ***                
Tu es entré dans mon sang (Tulio)       *            

Timothée :
**** : La Prisonnière du désert / L'Homme qui en savait trop
*** : La Nuit du chasseur / Dossier secret / Senso / Brigadoon / Il Bidone / La Main au collet / Le Ballon rouge
** : Lifeboat / La Fureur de vivre / Sept ans de réflexion / La Traversée de Paris / Le Monde du silence
* : Mais qui a tué Harry ? / Et Dieu créa la femme

Antoine :
**** : La Prisonnière du désert / La Cinquième victime / Dossier secret
*** : La Nuit du chasseur / Association criminelle / Lifeboat / Bob le flambeur / Beau fixe sur New York / Tueurs de dames / La Main au collet
** : La Fureur de vivre / L'Homme qui en savait trop
* : Mais qui a tué Harry ? / La Traversée de Paris

Nolan :
**** : La Prisonnière du désert / La Nuit du chasseur
*** : La Cinquième victime / Dossier secret / La Main au collet
** : La Fureur de vivre / Sept ans de réflexion / L'Homme qui en savait trop
* : Mais qui a tué Harry ? / Le Monde du silence / Et Dieu créa la femme
° : La Traversée de Paris

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

dasola :
**** : La Nuit du chasseur / Un condamné à mort s'est échappé
*** : La Prisonnière du désert / L'Homme qui en savait trop / La Maison des otages / Deux Rouquines dans la bagarre / Les Implacables / Les Inconnus dans la ville / L'Homme au bras d'or / L'Homme de nulle part / Lifeboat / Sept Ans de réflexion / Sourires d'une nuit d'été / Tueurs de dames / Voici le temps des assassins
** : Alexandre le Grand / Artistes et modèles / Attaque ! / Bandido Caballero / Beau fixe sur New York / Coup de fouet en retour / Des gens sans importance / Elena et les hommes / Gervaise / La Charge des tuniques bleues / La Dernière Chasse / La Dernière Fois que j'ai vu Paris / La Fureur de vivre / La Main au collet / Baby Doll / La Reine de la prairie / La Rivière de nos amours / La Traversée de Paris / Mais qui a tué Harry ? / Maison de bambou / Michel Strogoff / Moby Dick / Notre-Dame de Paris / Nuit et brouillard / Plus dure sera la chute / Senso /Si Paris nous était conté / Trapèze / Ville sans loi
* : Arrêt d'autobus / Et Dieu créa la femme / Hélène de Troie / Invitation à la danse / La Colline de l'adieu / La Main gauche du Seigneur / Le Ballon rouge / Le Chanteur de Mexico / Le Couturier de ces dames / Le Monde du silence / Marie-Antoinette / Papa, maman, ma femme et moi / Picnic
° : Brigadoon / La Rose tatouée / Le Cygne

Benjamin (La Kinopithèque) :
**** : La Nuit du chasseur
*** : Brigadoon / Sept ans de réflexion / L'Homme qui en savait trop / La Main au collet / Mais qui a tué Harry ?
* : Sourires d'une nuit d'été / La Fureur de vivre / Moby Dick / Et Dieu créa la femme / Nuit et brouillard

Mister Arkadin :
**** : La Prisonnière du désert (10) ; Mr Arkadin (10) ; Un condamné à mort s’est échappé (10)
*** : Mais qui a tué Harry ? (8) ; Assassins et voleurs (7) ; La Traversée de Paris (7) ; Le Monde du silence (7) ; Voici le temps des assassins (7) ; Il Bidone (7) ; Nuit et Brouillard (7) ; Sept ans de réflexion (7) ; L’Homme qui en savait trop (7) ; Des gens sans importance (7) ; Plus dure sera la chute (7)
** : La Nuit du chasseur (6) ; Lifeboat (6) ; Tueurs de dames (6) ; La Cinquième victime (6) ; Attaque ! (6) ; Moby Dick (6) ; L’Homme au bras d’or (6) ; Ma sœur est du tonnerre (6) ; Trapèze (6) ; La Fureur de vivre (5) ; Fièvre sur Anatahan (5) ; Bob le flambeur (5) ; Senso (5) ; Brigadoon (5) ; Le Bandit (5)
* : Arrêt d’autobus (4) ; L’Ardente Gitane (4) ; Elena et les hommes (3)
o : La Mort en ce jardin (1)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : Gervaise ; Notre-Dame de Paris

Frédéric :
1- La Nuit du chasseur, 2- La Prisonnière du désert, 3- La Cinquième victime, 4- Nuit et brouillard, 5- Deux rouquines dans la bagarre, 6- Fièvre sur Anatahan, 7- Eléna et les hommes, 8- Dossier secret, 9- Assassins et voleurs, 10- L'Homme qui en savait trop

Oriane :
**** : L'Homme au bras d'or / La Nuit du Chasseur
*** : La Prisonnière du désert / Senso / Nuit et Brouillard / le Mystère Picasso / L'Homme qui en savait trop
** : Bob le Flambeur / Toute la mémoire du monde / Mais qui a tué Harry ?
* : Sept ans de réflexion / Tueurs de dames
° : La Traversée de Paris / Si Paris nous était conté

Julien :
1/ La nuit du chasseur *****, 2/ La prisonnière du désert ****, 3/ Association criminelle ****, 4/ La 5ème victime ***, 5/ Un condamné à mort s'est échappé ***, 6/ La fureur de vivre **, 7/ Brigadoon **, 8/ L'homme qui en savait trop **, 9/ Bob le flambeur *, 10/ Et Dieu créa la femme *

Un simple amateur :
1- La Nuit du chasseur (Laughton) 2- La Prisonnière du désert (Ford) 3- Un condamné à mort s’est échappé (Robert Bresson) 4- Nuit et brouillard (Resnais) 5- Il bidone (Fellini) 6- Association criminelle (Lewis) 7- Sourires d'une nuit d'été (Bergman) 8- Brigadoon (Minnelli) 9- La Cinquième victime (Lang) 10- Senso (Visconti)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Michel Strogoff, Carmine Gallone, 6 868 854 entrées
2. Guerre et Paix, King Vidor, 5 874 104 entrées
3. Notre-Dame de Paris, Jean Delannoy, 5 687 222 entrées
4. La Traversée de Paris, Claude Autant-Lara, 4 893 174 entrées
5. Le Chanteur de Mexico, Richard Pottier, 4 779 435 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Le Ballon rouge (Albert Lamorisse)
- Prix Méliès : Le Monde du silence (Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle) et Les Grandes Manœuvres (René Clair)
- Grand prix du cinéma français : Le Ballon rouge (Albert Lamorisse) et Nuit et brouillard (Alain Resnais)
- Oscar du meilleur film : Marty (Delbert Mann)
- Festival de Cannes, Palme d'or : Le Monde du silence (Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Invitation à la danse (Gene Kelly)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : Le Disque rouge (Pietro Germi)

 

REFERENDUMS :

1) Classement des dix meilleurs films de 1956 pour les Cahiers du Cinéma  :

1. Un condamné à mort s'est échappé (Robert Bresson), 2. Elena et les hommes (Jean Renoir), 3. La Fureur de vivre (Nicholas Ray), 4. Dossier secret (Orson Welles), 5. Senso (Luchino Visconti), 6. Sourires d'une nuit d'été (Ingmar Bergman), 7. Il Bidone (Federico Fellini), 8. L'Amore (Roberto Rossellini), 9. Picnic (Joshua Logan), 10. La Peur (Roberto Rossellini) (*)

2) L'année 56 vue par Positif ("Dix ans de cinéma", n°50-51-52, mars 1963) :

" - C'est l'année de John Huston : Moby Dick
- Les 20 grands :
Benito Alazraki, Racines (*) / Robert Aldrich, Attaque ! / Claude Autant-Lara, La Traversée de Paris & Marguerite de la nuit / Juan Bardem, Grand'rue / Ingmar Bergman, Sourires d'une nuit d'été / Richard Brooks, Graine de violence (*) / Luis Buñuel, Cela s'appelle l'aurore & La Mort en ce jardin / Gene Kelly et Stanley Donen, Beau-fixe sur New York / Akira Kurosawa, Les Sept samouraïs (*) / Anthony Mann, La Charge des tuniques bleues / Otto Preminger, L'Homme au bras d'or / Richard Quine, Ma sœur est du tonnerre / Giuseppe de Santis, Jours d'amour (*) / Josef von Sternberg, Fièvre sur Anatahan / John Sturges, Coup de fouet en retour / Frank Tashlin, Artistes et modèles / Orson Welles, Dossier secret / Billy Wilder, Sept ans de réflexion"

(*) : voir notre tableau 1955

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1956 sur le site Encyclo-Ciné)

12/04/2013

Sur vos écrans en 1953

EDITORIAL :

Par Edouard S.

1953,donen,kelly,lang,ophuls,minnelli,hawks,wellman,ford,tati,preminger,mannDoo-doo-doo-doo / Doo-doo-doo-doo-doo-doo / Doo-doo-doo-doo-doo-doo / Doo-doo-doo-doo-doo-doo / I’m singing in the rain / Just singing in the rain / What a glorious feelin’ / I’m happy again / I’m laughing at clouds / So dark up above / The sun’s in my heart / And I’m ready for love...
1953. En Union Soviétique, la mort du "petit père des peuples" a eclipsé celle de Prokofiev, survenue le même jour de mars. Aux Etats-Unis, le Président Eisenhower a débuté son mandat. Dans l'hexagone, c'est René Coty qui a été élu. Django Reinhardt a gratté sa guitare pour la dernière fois, Louison Bobet a gagné son premier Tour de France. Et le temps a été pourri... Pourtant, tout le monde a chanté. Un même refrain. Nous aussi, à Zoom Arrière, nous l'avons repris à tue-tête.
Avec Chantons sous la pluie, Gene Kelly et Stanley Donen nous ont rempli de joie, en signant l'apothéose (provisoire ?) d'un genre. Les promesses d'Un jour à New York, leur première réalisation en duo, ont été dépassées au-delà de tout ce que l'on pouvait imaginer. Chantons sous la pluie est une éblouissante comédie musicale dont le génie est de s'adresser à tous les publics sans se rabaisser devant aucun, étant à la fois réflexive (par rapport au cinéma) et divertissante au "premier degré".
Bien sûr, pendant toute une année de cinéma, un bonheur arrive rarement seul. Pour ne parler, pour l'instant, que de l'Amérique, une nouvelle fois dominatrice, nous avons reçu notre lot de présents dans tous les genres. Ce fut ainsi une grande année de westerns : de L'Appât, le nouveau Mann-Stewart, au magnifique Convoi de femmes, de l'élégiaque Captive aux yeux clairs à L'Homme des vallées perdues, et j'en passe... Même Fritz Lang y est revenu, avec bonheur, pour L'Ange des Maudits. Mais c'est avant tout son nouveau film criminel qui a marqué nos esprits : l'hyper-violent Règlement de comptes est l'un des sommets de la longue carrière du réalisateur de M le Maudit. La chronique fordienne se porte toujours aussi bien, si l'on en croit les camarades qui ont pu découvrir Le Soleil brille pour tout le monde et le divertissement hollywoodien a été au rendez-vous avec Chérie je me sens rajeunir, Le Corsaire Rouge et autres Scaramouche. De leur côté, Minnelli, Preminger, Ray se sont maintenus au premier rang. Compte tenu de cette abondance (et, parfois, d'un accueil moins enthousiaste que d'ordinaire), Hitchcock, Mankiewicz, Kazan, Huston ou Cukor ont paru cette année en retrait.
Et si l'on sort de la sphère américaine ? On note le bel effort d'un Peter Lorre passant à la réalisation (Un homme perdu), la bonne tenue d'un Powell - Pressburger de dix ans d'âge (Colonel Blimp, daté de 1943), la nouvelle réussite du couple Bergman - Rossellini (Europe 51), l'excellence d'un Carol Reed trop peu vu (L'Homme de Berlin), l'éclatante facilité de Jean Renoir à mener à bien une production internationale (Le Carrosse d'or), les détours de Luis Buñuel vers un cinéma plus "commercial" (Susana la perverse, L'Enjôleuse)...
Par chez nous, Max Ophuls a continué, avec Madame de, sur la belle lancée de La Ronde et du Plaisir, Jacques Tati a largement confirmé (pour ceux qui ne sont pas allergiques à son comique singulier) avec Les (merveilleuses) Vacances de Monsieur Hulot que la réussite de Jour de fête n'était pas accidentelle, Becker, Guitry et Pagnol ont a nouveau su convaincre plusieurs d'entre nous, alors que Carné, Allégret et Autant-Lara ont eu beaucoup plus de mal (ce qui apparaît, aux yeux de votre serviteur, plutôt injuste). Le Salaire de la peur fit figure d'événement cinématographique, en France et ailleurs. Le solide film de Clouzot récolta des kilomètres d'écrits dans la presse, une pluie de récompenses et un succès au box-office. Il se retrouve dans notre tableau, bien placé mais pas aussi haut que l'on pouvait s'y attendre. En réaction au battage, peut-être...
Pour finir, et parlant de battage, est-il besoin de rappeler qu'en 1953, il fut partout question de Cinémascope, de 3D, de relief, mais aussi, de manière moins "technique", de la chute de reins de Marilyn Monroe s'affichant devant d'autres chutes, celles du Niagara ?

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 101 longs métrages (sur les 584 sortis en salles) et de 3 courts, avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Antoine Buster Christophe Dr.Orlof Edouard Jean-Luc Jocelyn Ludovic Nolan Timothée Vincent
Chantons sous la pluie (Donen & Kelly)   **** **** **** **** **** **** **** **** **** ****
Règlement de comptes (Lang) **** **** **** *** **** *** *** *** **** *** ****
Madame de (Ophuls)   **** **** **** *** **** *** ****     ***
Les Ensorcelés (Minnelli)   **** *** ** **** **** **** ****   *** ****
La Captive aux yeux clairs (Hawks) *** **** **** *** *** ***   ***   *** ****
Convoi de femmes (Wellman)   **** ****   ****     **     ****
Le Soleil brille pour tout le monde (Ford)   **** ****     ***         ****
Les Vacances de Monsieur Hulot (Tati) * **** ° **** **** *** **** ****   **** ****
Un si doux visage (Preminger) *** **** **** *** *** *** *** ***   *** ***
L'Appât (Mann)   **** **** ***   ***   ***     ***
Les Indomptables (Ray)   *** ****     ****         ***
L'Ange des maudits (Lang) **** *** *** *** *** **   ***     ***
Le Gaucho (Tourneur)   **** ****                
Colonel Blimp (Powell & Pressburger)   ** **** ** *** **   ****     ***
Europe 51 (Rossellini)   *** **** ** *** ***   **   ***  
Un homme perdu (Lorre)   *** ***   ***           ***
Le Salaire de la peur (Clouzot) ** *** ** ** *** ** *** *** *** ** ***
Le Carrosse d'or (Renoir)   ** **** *** *** **   ** *   ****
Scaramouche (Sidney)   *** *** ** *** *** ** **     ***
Rue de l'Estrapade (Becker)   *** ****                
Manon des sources (Pagnol)   *** ****   ** **   *     ****
Au-delà du Missouri (Wellman)   *** **               ****
Chérie je me sens rajeunir (Hawks)   *** *** *** ** ** *** *   ** ***
L'Enigme du Chicago-Express (Fleischer) ** ***         *** **     ***
Les Statues meurent aussi (Resnais, cm)   ***   *** ** ** **       ***
La Loi du silence (Hitchcock) *** ** *   *** **   ** *** *** **
Le Monde lui appartient (Walsh)     ***   ** **   **     ***
Susana la perverse (Buñuel)   ****     ** **   **      
La Bergère et le ramoneur (Grimault)   **           ***     ***
La Vie d'un honnête homme (Guitry)   *** ***                
L'Homme de Berlin (Reed)         ***     ***      
L'Enjôleuse (Buñuel)   ****                  
Jules César (Mankiewicz) ** ** *** *** * **   **   ** **
Le Corsaire rouge (Siodmak)   ** * *** ** ** ***       **
Viva Zapata (Kazan)   ** ** ** ***     **     **
Le Prisonnier de Zenda (Thorpe) ** ***     ** ** ** **      
Bas les masques (Brooks)   **     ** **         ***
Ça commence à Vera Cruz (Siegel)   **         ***       **
L'Homme au masque de cire (DeToth)   ***           *     ***
Les Aventures de Peter Pan (Disney) * ** **       **** *     **
Niagara (Hathaway)   **   ** **   ** **     **
L'Homme des vallées perdues (Stevens)   *** *     **   **     **
La Belle de New York (Walters)   *   **       **   ** ***
Le Relais de l'or maudit (Huggins)     **               ***
Le Voyage de la peur (Lupino)   *** **                
Mademoiselle Gagne-Tout (Cukor)   ** ** ** **            
Sous le plus grand chapiteau du monde (De Mille)   * ***         **     **
Barbe-Noire le pirate (Walsh)   ** ** ** * ** ** *     **
Moulin-Rouge (Huston)   *     * **   *     ****
L'Enquête est close (Tourneur)   *** * **              
La Mission du commandant Lex (De Toth)   ** **               **
Le Quatrième Homme (Karlson)     ***                
Les Neiges du Kilimandjaro (King)   ** *         **     **
Stalag 17 (Wilder)   ** *   ** **          
La Maîtresse de fer (Douglas)     **               **
Le Bon Dieu sans confession (Autant-Lara)     *   ***            
Le Déserteur de Fort Alamo (Boetticher)       **             **
Quo Vadis (Le Roy)   **           *     **
Le Cirque infernal (Brooks)   **     ** *          
La Tunique (Koster)   * *         **     **
Thérèse Raquin (Carné)   * ° * ***     **      
Les Orgueilleux (Allégret)   °     ** * ** *     **
Le Retour de Don Camillo (Duvivier) * *           * * * **
Les Trois Mousquetaires (Hunebelle) * *         ** *      
La Lune était bleue (Preminger)   * * **              
Crin Blanc (Lamorisse, cm)         **     *   *  
Le Renne blanc (Blomberg)       *             **
Le Météore de la nuit (Arnold)   **     *            
Troublez-moi ce soir (Baker)               *     **
Le Filet (Fernandez)     °   ***            
Vendredi treize (Lubin)       **              
A feu et à sang (Boetticher)     **                
Fini de rire (Farrow)       **              
Le Cavalier de la mort (De Toth)   **                  
Les Cinq Survivants (Oboler)             **        
Les Flèches brûlées (Enright)                     **
Bienvenue monsieur Marshall (Berlanga)   **                  
Cette sacrée famille (Taurog)   **                  
L'Affaire de Trinidad (Sherman)                     **
L'Homme à la carabine (Thorpe)   **                  
La Ruelle du péché (Walsh)   **                  
Station terminus (De Sica)         **            
Même les assassins tremblent (Powell)       **              
Jezebel (Rapper)   *           *      
La Môme vert-de-gris (Borderie)   *                 *
Le Petit Fugitif (Ashley, Engel & Orkin)   ** °                
L'Assassin sans visage (Fleischer & Mann)               *      
Pâques sanglantes (De Santis)   *                  
Femmes interdites (Gout)       *              
La Mort d'un commis voyageur (Benedek)   *                  
Heidi (Comencini)     *                
Le Pirate des sept mers (Salkow)     *                
Les Amants de Tolède (Decoin)               *      
Lucrèce Borgia (Christian-Jaque)   *                  
Un caprice de Caroline Chérie (Devaivre)                     *
Le Vagabond des mers (Keighley)               *      
Salomé (Dieterle)               *      
L'Ile inconnue (Bernhard)                     °
Maison de rendez-vous (Gout)       °              
Le Rideau cramoisi (Astruc, cm)     °                
Le Tour du monde de Sadko (Ptouchko)     °                
Parachutiste malgré lui (Taurog)       °              
Dortoir des grandes (Decoin)               °      
Quand tu liras cette lettre (Melville)     °                
  Antoine Buster Christophe Dr.Orlof Edouard Jean-Luc Jocelyn Ludovic Nolan Timothée Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Antoine Buster Christophe Dr.Orlof Edouard Jean-Luc Jocelyn Ludovic Nolan Timothée Vincent
Voyage à Tokyo (Ozu)   **** *** **** **** ****   ****      
La Fête de Gion (Mizoguchi)   *** ****     ***          
The Bigamist (Lupino)   **** ***                
All I desire (Sirk)       ***   **          
Frère et sœur (Naruse)         ***            

 

LES CHOIX DE NOS AMIS, LECTEURS ET AUTRES CONTRIBUTEURS :

Rémi (Il a osé !) :
**** : Chantons sous la pluie / Madame de… / L'Appât / Le Carrosse d'or / Les Ensorcelés / Le Petit fugitif
*** : Les statues meurent aussi / Le Salaire de la peur
** : Les aventures de Peter Pan
* : Manon des sources / Le retour de Don Camillo

Benjamin (La Kinopithèque) :
**** : Chantons sous la pluie / Colonel Blimp
*** : La Captive aux yeux clairs / Voyage à Tokyo
** : Les vacances de M. Hulot / Les Salaire de la peur

FredMJG (Les nuits du chasseur de films) :
La quinzaine magnifique : Un si doux visage / La captive aux yeux clairs / Règlement de comptes / L’appât / Le carrosse d’or / Les indomptables / Les ensorcelés / Chantons sous la pluie / L’ange des maudits / Madame de / Le voyage de la peur / L’homme au masque de cire / Le salaire de la peur / Chérie je me sens rajeunir / Le corsaire rouge
La bizarrerie [à ne pas rater] : Le renne blanc
Le classique : Europe 51
Les excellentes pelloches : His kind of woman / L’énigme du Chicago-Express / Convoi de femmes / La loi du silence / Colonel Blimp / Bas les masques / Ça commence à Vera Cruz / Scaramouche / Au-delà du Missouri / Niagara / Thérèse Raquin / Viva Zapata / Troublez-moi ce soir / Le relais de l’or maudit / Barbe-Noire le pirate
Le court-métrage : Les statues meurent aussi
La découverte tardive : Le quatrième homme
Les franches rigolades : Quo Vadis / Jules César
(la suite ICI)

Mister Arkadin :
**** : Chantons sous la pluie (10) / L’Ange des maudits (10) / Le Corsaire rouge (9) / L’Appât (9)
*** : Lili (8) / La Captive aux yeux clairs (8) / Le Salaire de la peur (8) / Scaramouche (8) / Chérie je me sens rajeunir (8) / Jules César (8) / La Vie d’un honnête homme (7) / L’Homme de Berlin (7) / Viva Zapata (7) / L’Homme au masque de cire (7) / Niagara (7)
** : Règlement de comptes (6) / Un si doux visage (6) / Les Indomptables (6) / Europe 51 (6) / La Bergère et le ramoneur (6) / Le Prisonnier de Zenda (6) / Bas les masques (6) / L’Homme des vallées perdues (6) / La Loi du silence (5)
* : Quo Vadis (5) / Thérèse Raquin (5) / Madame de (4) / Les Ensorcelés (4) / Le Retour de Don Camillo (4) / Les Trois Mousquetaires (4)
o : Les Vacances de Monsieur Hulot (3) / Le Carrosse d’or (2)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter) Convoi de femmes / Le soleil brille pour tout le monde / Manon des sources / Le monde lui appartient / La Belle de New York / Mademoiselle Gagne-Tout / Sous le plus grand chapiteau du monde / Le Cirque infernal / Le Rideau cramoisi / La Tunique

Frédéric :
1- Madame de..., 2- Les Vacances de Mr Hulot, 3- Règlement de comptes, 4- La Captive aux yeux clairs, 5- Chantons sous la pluie, 6- Le Soleil brille pour tout le monde, 7- Les Ensorcelés, 8- Europe 51, 9- Le Carosse d'or, 10- Le Gaucho

Oriane :
**** : Chantons sous la pluie / Les Vacances de Monsieur Hulot / Voyage à Tokyo
*** : L'Appât / Un si doux visage / Le Salaire de la peur / Les Statues meurent aussi / La Loi du silence
** : La Captive aux yeux clairs / Les Aventures de Peter Pan / Niagara
° : Le Retour de Don Camillo

Un simple amateur :
1- Voyage à Tokyo (Ozu) 2- Madame de... (Ophuls) 3- Chantons sous la pluie (Donen/Kelly) 4- Europe 51 (Rossellini) 5- La Captive aux yeux clairs (Hawks) 6- Le Soleil brille pour tout le monde (Ford) 7- Les Ensorcelés (Minnelli) 8- Règlement de comptes (Lang) 9- Un si doux visage (Preminger) 10- Les Vacances de Mr Hulot (Tati)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Sous le plus grand chapiteau du monde, Cecil Blount DeMille, 9 488 114 entrées
2. Le Retour de Don Camillo, Julien Duvivier, 7 425 550 entrées
3. Peter Pan, Clyde Geronimi, Wilfred Jackson & Hamilton Luske, 7 255 475 entrées
4. Le Salaire de la peur, Henri-Georges Clouzot, 6 944 306 entrées
5. Quo Vadis, Mervyn LeRoy, 6 305 593 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Les Vacances de Monsieur Hulot (Jacques Tati)
- Prix Méliès : Le Salaire de la peur (Henri-Georges Clouzot)
- Oscar du meilleur film : Sous le plus grand chapiteau du monde (Cecil Blount DeMille)
- Festival de Cannes, Grand Prix : Le Salaire de la peur (Henri-Georges Clouzot)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Le Salaire de la peur (Henri-Georges Clouzot)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Jules César (Joseph L. Mankiewicz) & Kompozitor Glinka (Grigori Aleksandrov)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : La Guerra de Dios (Rafael Gil)

 

REFERENDUM :

L'année 53 vue par Positif ("Dix ans de cinéma", n°50-51-52, mars 1963) :

" - C'est l'année de l'érotisme bunuélien made in Mexico (Susana la perverse, L'Enjôleuse, La Montée au ciel)
- Notre sélection :
Laslo Benedek, Mort d'un commis voyageur / Richard Brooks, Bas les masques / Henri-Georges Clouzot, Le Salaire de la peur / Michael Curtiz, Les Amants de l'enfer / John Huston, La Charge victorieuse / Gene Kelly & Stanley Donen, Chantons sous la pluie / Henry King, La Cible humaine / Joseph Losey, Haines & Le Rôdeur / Vincente Minnelli, Les Ensorcelés / Nicholas Ray, Les Indomptables / Jean Renoir, Le Carrosse d'or / Giuseppe de Santis, Pâques sanglantes & Onze heures sonnaient / George Sidney, Scaramouche / Robert Siodmak, Le Corsaire rouge / Jacques Tati, Les Vacances de Monsieur Hulot / Raoul Walsh, Barbe-Noire le pirate & Les Aventures du Capitaine Wyatt / William Wellman, Convoi de femmes & Au-delà du Missouri"

(Note : La Captive aux yeux clairs, Règlement de comptes, L'Appât, Un si doux visage et L'homme des vallées perdues sont cités pour... 1954)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1953 sur le site Encyclo-Ciné)