Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2016

Sur vos écrans en 1986

EDITORIAL :

Par Rémi

1986,tarkovski,rohmer,carax,resnais,hu,allen,jarmusch,oshima,cavalier,felliniJe me suis engagé à signer l’édito consacré à l’année 1886. Je manque de temps mais un engagement est un engagement. Alors allons-y. Jouons le jeu à fond.

Nous sommes donc en l’an de grâce 1886. Que dire sur les sorties ciné de cette année ? Pas grand chose, il faut l’avouer. Le fait que le cinoche n’existe pas encore joue peut-être. Mais on sent que ça va venir. Patience… ça risque d’être chanmé !

Cette année notre Auguste de Villiers de l’Isle-Adam national a publié L’Eve future, dans lequel il fait parler Thomas Alva Edison à propos de l’art de la photographie, cette invention géniale déjà vieille de 47 ans, rendez-vous compte… C'est bien beau d'ergoter sur l'image fixe mais à quand le mouvement ? Il serait temps de se bouger un peu. J’y vois comme un signe que ce cher Edison, qui a tout inventé ou presque, va nous pondre un genre de kinétoscope (je ne sais même pas ce que ça veut dire, ni ce que ça pourrait être, je dis ça comme je dirais n’importe nawak) d’ici quatre ou cinq ans. On prend les paris !

Et je signe ici que dans moins de dix piges un français (car nous sommes toujours en avance, rappelez-vous Niépce et Daguerre : cocorico !), va nous inventer le cinématographe. Je mise lourd.

Et peut-être que, qui sait, dans cent ans, nous pourrons aller dans la salle de cinéma la plus proche pour admirer des films de toutes sortes. On peut imaginer que les artistes du cinématographe nous feront miroiter toutes les inventions modernes et à venir dans des films de robots (pourquoi pas un film avec un enfant robot plus intelligent que tous les enfants du tiéquar et qui leur fout la rouste aux jeux vidéos < wtf ?), ils nous feront aussi saliver avec des comédies futuristes sexy et débiles (imaginez un film où deux morveux inventent, grâce à un ordinateur, la femme de leurs rêves), ils nous feront voyager avec de la science-fiction (je vois d’ici des aventures de guerriers partis affronter des monstres - des genres de xénormorphes sous acides qui pondraient dans le corps humain - sur une autre planète, et pourquoi pas menés par une femme, ça nous changerait ma parole), ils nous feront aussi vibrer avec des films d’action lancés à toute vitesse (pourquoi pas deux cons piégés dans un train fou ? Le kiff…), ils réaliseront à l’écran, en couleurs et en mouvement, les plus belles prophéties et autres visions de Jules Verne (par exemple celle du rayon vert), ou nous feront chier avec des films de merde (des zonards qui pilotent des "avions de chasse" ; ça sonne mal mais j’ai le nez creux, vous pigerez en me relisant dans cent ans…). Après il faudra trouver de bons titres, mais on leur fait confiance.

Et sans parler de futurisme, on verra des films de Pirates, qui s’intituleront peut-être tout connement Pirates (une idée…), des mélodrames (pourquoi pas titrer ça Mélo, à voir), des films sur les missions catholiques (ça pourrait s’appeler Mission, parfois faut pas chercher trop loin), des films sur les taulards (Sous le coup de la loi ferait un pur titre, même si ça sonnerait mieux en anglais, comme d’habitude), mais aussi sur des notions abstraites, comme le sacrifice (why not Le Sacrifice), voire carrément sur les couleurs, par exemple la couleur pourpre (et là je soumets l’idée de titre suivante : La Couleur pourpre).

Peut-être même pourrons-nous aller nous rincer l’oeil et le reste devant quelque bon porno au titre bien évocateur, du genre Teupu de soirée, Jean défloré, Manon des bourses, ou Chambre avec vié, Touch of zgeg, Jouir des morts-vivants, Ginger et Fred Coppula, Ouste of Africa, Neuf semaines et demi-molle, Double messieurs, 69°2 le matin, Cobra,Hannah et ses sœurs, My Beautiful levrette, Alan Quatre-Mains et les pines du roi Malofion, etc., etc., On peut en imaginer plein d’autres, mais c’est très lourd, j’avoue, et je suis moins sûr de mes titres…

Qui vivra verra. Mais si un (ou deux) con(s) se décidaie(nt) à inventer le ciné, ça serait sympa. Je sens que ça vient ce truc du cinéma, ça approche, ça mord... Hope so !.

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 172 longs métrages (sur les 628 sortis en salles), avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Antoine Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Nolan Rémi Vincent
Le Sacrifice (Tarkovski)   ****   *** **** **** *** ****      
Le Rayon vert (Rohmer)   *** **** **** ***   *** ****   **** ***
Mauvais Sang (Carax)   **** * ** **** **** *** **** ****   ***
Mélo (Resnais)   ****   **** ****   ** ***   **** **
Touch of Zen (Hu)   ***   *** *** **** ***       ****
Hannah et ses sœurs (Allen)   *** **** **** *** *** ** ** *** ** ****
Down by Law (Jarmusch)       *** *** **** **     **** ***
Les Plaisirs de la chair (Oshima)       *** *** **** ***       ***
L'Auberge du printemps (Hu)           ****         ****
Thérèse (Cavalier)   ****   ** ****     ***      
Ginger et Fred (Fellini) *** *** *** *** **   *** ***     ***
After Hours (Scorsese)   *** *** ** **** *** ** *** ** *** ***
Bianca (Moretti)   ***       ****         ***
Tenue de soirée (Blier)   ** ** **** *** *** ** ***   ** ***
Contes cruels de la jeunesse (Oshima)     ** *** ** **** **       ***
Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin (Carpenter)       **   ****   * ** *** ****
Police fédérale Los Angeles (Friedkin)     *   ** **** ** ***     ****
Re-Animator (Gordon)       ***   ***         ***
Salvador (Stone)         ** ****         ***
Touki-Bouki (Diop-Mambety)   ***   **   **** **        
Autour de minuit (Tavernier)       ** *** **** *       ***
Le Paltoquet (Deville)     ° *** ****     ***     ***
My Beautiful Laundrette (Frears)   ***   ** *** *** **        
ZOO (Greenaway)       *** ** ***   ***     **
Maine-Océan (Rozier)   *** ° *** ***   *** ***   **  
L'Honneur des Prizzi (Huston)   *** ** ** ** **** * *     ****
Inspecteur Lavardin (Chabrol) ** **   *** ** *** ** ** **   **
Aliens, le retour (Cameron) **     ** * ***     ** **** **
Le Jour des morts-vivants (Romero)       *** ** *** ** *   ** ***
Runaway Train (Kontchalovski)   **     ** *** *   ** ****  
Hitcher (Harmon)         ** ***   *     ****
Le Soulier de satin (De Oliveira)   ***         *** **      
Wanda's Cafe (Rudolph)       ** ** ****          
Welcome in Vienna (Corti)         *** **** *        
Le Bateau-Phare (Skolimowski)             **       ****
Chambre avec vue (Ivory)   **   *** ** *** ** *      
Max mon amour (Oshima)   **   ** ** **** ** *      
Le Lieu du crime (Téchiné)   **   ***     *** *     **
Le Secret de la pyramide (Levinson)       ** **     * **   ****
Le Nom de la rose (Annaud) ** ** ** ** ** **** *   ** * **
Désordre (Assayas)       **   **       ***  
Noir et blanc (Devers)       ** ** ***          
Mission (Joffé)   *** **   ** **   *   **  
Double messieurs (Stévenin)     ° ** ***   ** ***      
La Couleur pourpre (Spielberg)   *     *     *   *** ****
Natty Gann (Kagan)   **     ***            
Sid et Nancy (Cox)           ***         **
Les Fugitifs (Veber)   * *** ** ** **     ** *  
Golden Eighties (Akerman)       **   ** ** **      
Rosa la Rose, fille publique (Vecchiali)     **     ** ** **      
Vaudeville (Marbœuf)     ° ** **     ***     **
Basil détective privé (Musker, Clements, Michener & Mattinson) *               **   ***
Beau temps mais orageux en fin de journée (Frot-Coutaz)     ***                
Les Condors ne meurent pas tous les jours (Norden)           ***          
Mona Lisa (Jordan)           ***          
Une nuit de réflexion (Roeg)           ***          
Highlander (Mulcahy)   ° ** ** * ***     * ** **
La Folle Journée de Ferris Bueller (Hughes)   ** °         * ** * ****
Trente-Sept Degrés deux le matin (Beineix)   *   ** * ***   *     **
Huit Millions de façons de mourir (Ashby)     **     ***     °   **
Le Diable au corps (Bellocchio)       **   **   *   **  
A double tranchant (Marquand)           **         **
Dream Lover (Pakula)       **   **          
Howard, une nouvelle race de héros (Huyck)       *   ***          
Je hais les acteurs (Krawczyk)       **             **
L'Amant magnifique (Issermann)         ** **          
L'Ame sœur (Murer)     **   **            
Le Clochard de Beverly Hills (Mazursky)   **   **              
Ratboy (Locke)   **     **            
Révolution (Hudson)           **         **
Out of Africa (Pollack)   **   ** **   *   * * *
Astérix chez les Bretons (Van Lamsweerde) *   **           ** *  
L'Affaire Chelsea Deardon (Reitman)       **   *         **
Link (Franklin)       **   **   *      
Une créature de rêve (Hughes)   *   **           ** *
Vampire... vous avez dit vampire ? (Holland)       **   **   *     *
Manon des sources (Berri) ° **   ** *     *   **  
Jean de Florette (Berri) ° ** * ** *     *   **  
Le Diamant du Nil (Teague)   ** ** ° * **     *   °
Commando (Lester)   ° *     **     *   **
La Femme de ma vie (Wargnier)   *   ° ** *         **
Conseil de famille (Costa-Gavras)   °   **   **   *      
Jumpin' Jack Flash (Marshall)   *       **     °   **
Charlotte for Ever (Gainsbourg)       **   **   °      
Démons (Bava)       *       *     **
Kamikaze (Grousset)       ** *           *
Soleil de nuit (Hackford)           **   *     *
Chorus Line (Attenborough)         *           **
Dressage (Reinhard)       *           **  
Faubourg Saint-Martin (Guiguet)     *         **      
I Love You (Ferreri)       **       *      
L'Amour fou (Petersen)             ** *      
Le Sixième Jour (Chahine)   *   **              
Short Circuit (Badham)                 * **  
Absolute Beginners (Temple)     **                
Critters (Herek)                   **  
Enemy (Petersen)           **          
Garçon choc pour nana chic (Reiner)       **              
L'Enterrement du soleil (Oshima)       **              
L'Invasion vient de Mars (Hooper)           **          
La Galette du roi (Ribes)                     **
La Légende de la forteresse de Souram (Paradjanov & Abachidze)             **        
La Machine à découdre (Mocky)               **      
La Puritaine (Doillon)       **              
La Revanche de Freddy (Sholder)       **              
Le Triomphe d'un homme nommé cheval (Hough)           **          
Pirates (Polanski)   * *   °     ° * **** °
Black Mic-Mac (Gilou)   °   **       * °   **
Cours privé (Granier-Deferre)       **   °   *      
DARYL (Wincer)   °             * **  
Escort Girl (Swaim)         * *         *
Le Môme (Corneau)       °   **   *      
Nuit d'ivresse (Nauer)   °   *   *     * *  
Rocky 4 (Stallone) °       ° *       ** *
Behind the Green Door (Nicoden)               *   *  
Clockwise (Morahan)       *       *      
FX effet de choc (Mandel)           **     °    
Haut les flingues ! (Benamin)     °               **
House (Miner)       °             **
Le Complexe du kangourou (Jolivet)   °   **              
Secret Honor (Altman)       ° **            
Bleu comme l'enfer (Boisset)       ** ° °   *      
Top Gun (Scott)   * **   ° *   ° ° ° *
Twist Again à Moscou (Poiré) * °   *       * °    
Insatiable (Segall)       *   °       *  
Les Longs Manteaux (Behat)   °           °     **
Y a-t-il quelqu'un pour tuer ma femme ? (Zucker, Abrahams & Zucker)       °         °   **
Berlin Affair (Cavani)               *      
Deux Flics à Chicago (Hyams)   *                  
Drôles d'espions (Landis)       *              
Educating Mandy (Shepard)           *          
Eleni (Yates)               *      
Fou à tuer (Schmoeller)           *          
Havre (Berto)               *      
L'Amour sorcier (Saura)               *      
Les Fantasmes de Miss Jones (Loubeau)                   *  
Mort un dimanche de pluie (Santoni)               *      
Othello (Zeffirelli)               *      
Plenty (Schepisi)               *      
Remo sans arme et dangereux (Hamilton)                 *    
Un sacré bordel (Edwards)     *                
Neuf Semaines et demie (Lyne)   °   ° ° **   °     *
Le Contrat (Irvin)           *   ° °   *
La Gitane (De Broca)   ° * °   °   *      
Delta Force (Golan)           *   °      
Fool for Love (Altman)       °             *
Mon beau-frère a tué ma sœur (Rouffio)       °       *      
Police Academy 3 : Instructeurs de choc (Paris)                 ° *  
Poltergeist II : The Other Side (Gibson)       *             °
Psychose III (Perkins)           *   °      
Allan Quatermain et les mines du roi Salomon (Thompson)   ° *     *   ° ° ° °
Karaté Kid, le Moment de la vérité II (Avildsen)         °       ° *  
L'Exécutrice (Caputo)       °   °   *      
Descente aux enfers (Girod)   °   ° ° °   *      
Flagrant Désir (Faraldo)       °              
Invasion USA (Zito)           °          
La Loi de Murphy (Thompson)           °          
Le Clan de la caverne des ours (Chapman)                     °
Le Débutant (Janneau)               °      
Nomads (McTiernan)     °                
On a volé Charlie Spencer (Huster)               °      
Paulette (Confortès)       °              
Shanghai Surprise (Goddard)           °          
Taxi Boy (Page)         °            
Cobra (Cosmatos)         °           °
Deux Enfoirés à Saint-Tropez (Pécas)       °       °      
Les Frères Pétard (Palud)   °           °      
Les Superflics de Miami (Corbucci)         °       °    
Un homme et une femme, vingt ans déjà (Lelouch)   °           °      
Zone rouge (Enrico)   °     °            
Le Justicier de New York (Winner)           °     °   °
Le Passage (Manzor)   °   ° °            
  Antoine Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Ludovic Nolan Rémi Vincent

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Frédéric :
1- Le Rayon vert (Rohmer) 2- Maine-Océan (Rozier) 3- Double messieurs (Stévenin) 4- Ginger et Fred (Fellini) 5- Le Sacrifice (Tarkovski) 6- Tenue de soirée (Blier) 7- After Hours (Scorsese) 8- Le Soulier de satin (de Oliveira) 9- Police Fédérale Los Angeles (Friedkin) 10- Faubourg St Martin (Guiguet) Gardien de la nuit (Limosin)
Anciens : A Touch of Zen (King Hu) Ajantrik (Ghatak) Contes cruels de la jeunesse (Oshima)

Pierre :
Top 20 : 1-Mauvais sang (Carax) ****** 2-A touch of zen (Hu)****** 3-Touki-Bouki (Mambety)****** 4-Le soulier de satin (Oliveira)***** 5-Ultravixens (Meyer)**** 6-Le jour des morts vivants (Romero) 7-Bianca (Moretti) 8-La terre jaune (Kaige) 9-Les feux d'Himatsuri (Yanagimachi) 10-Nomads (Mc Tiernan) 11-Down by law (Jarmusch) 12-L'âme soeur (Murer) 13-Le docteur et les assassins (Francis) 14-Maine océan (Rozier) 15-Crazy family (Ishii) 16-Régime sans pain (Ruiz) 17-Contes cruels de la jeunesse (Oshima) 18-La légende de la forteresse de Souram (Paradjanov) 19-Les yeux brûlés (Roth) 20-Le diable au corps (Bellocchio)
les 68 hors liste suivants : Les trottoirs de Saturne (Santiago)*** Next of kin (Williams)*** Les baliseurs du désert (Khemir)*** Rosa Luxemburg (Von Trotta)*** Oriane (Torres)*** L'araignée de satin (Baratier)*** Les aventures de Buckaroo Banzaï (Richter)*** Money movers (Beresford)*** Ajantrik (Ghattak)*** L'élu (Kagan)*** Padre nuestro (Regueiro)*** Mammame (Ruiz)*** Mort sur le gril (Raimi)*** Vingt jours sans guerre (Guerman)*** Future cop (Band)*** L'histoire officielle (Puenzo)*** Dyonisos (Rouch)*** Le dernier survivant (Murphy)*** Atlantis interceptors (Deodato)*** Sarraounia (Hondo)** Opera do malandro (Guerra)** Contact mortel (Barwood)** La femme secrète (Grall)** Mystère (Vanzina)** Rose bonbon (Deutch)** Atomic cyborg (Martino)** Une baraque à tout casser (Benjamin)** Sans issue (Cokliss)** Teen wolf (Daniel)** Le couteau sous la gorge (Mulot)** Heros boys (Mastorakis)** Zappa (August)** Sauve toi Lola (Drach)** Créature (Malone)** Vindicator (Lord)** Pourvu que ce soit une fille (Monicelli)** Le fruit défendu (Brunet)** Les folles années du twist (Zemmouri)** Prière pour un tueur (Hessler)** L'esclave blonde (Gariazzo)** L'intruse (Gantillon)** Une race à part (Mora)** Banco (Richards et Jameson)** Project Ginger (Seven)** La folle équipée / mad mission 2 aces go places (Tsang)** Les trois furies du ninja (Timoer)** Illustres inconnus (Stanojevic)** Etats d'âme (Fansten)** Prisonnière de la vallée des dinosaures (Tarantini)** Le feu de St Elmo (Schumacher)* Les révoltées de l'enfer (Firmansyah)* Les croque-morts en folie ! (Howard)* Solo pour deux (Reiner)* La brûlure (Nichols)* Rue du départ (Gatlif)* Phoenix the ninja (Fong Ho)* Youngblood (Markle)0 Peur bleue (Atias)0 Nuit de noces chez les fantômes (Wilder)0 Blackout (Hickox)0 Cap sur les étoiles / Space camp (Winer)0 Aigle de fer (Furie)0 Banana's boulevard (Balducci)0 Le cri de la hyène (Chan Chuen)0 La dernière image (Lakhdar-Hamina)0 Shocking Asia 2 (Olsen)0 Rendez-vous avec la mort / Flight 90 (Lewis)0
36 longs-métrages inédits A l'ombre de la canaille bleue (Clementi)****** Entrails of a virgin (Gaira)***** Prison de cristal (Villaronga)**** Cidade oculta (Botelho)**** Stammheim (Hauff)**** Le maître de la Camorra (Tornatore)**** He never dies (Yukikusumi)**** Peking opera blues (Tsui Hark)*** The hungry snake woman (Putra)*** Nem tudo e verdade (Szganzerla)*** Vicious lips (Pyun)*** Entrails of a beautiful woman (Gaira)*** Rawhead rex (Pavlou)*** Robot holocaust (Kincaid)*** Uniform virgin : The prey (Sato)*** Hong Kil-dong (Kil-in Kim)*** La puissance de ninja (Ho)** Hammer (Castellari)** Le chemin de la gloire (Hill)** L'oeil du tueur (Cammell)** La lampe (Daley)** La vengeance des monstres (Cohen)** Breeders (Kincaid)** Monster the closet (Dahlin)** Barnum ! (Hughes)** Phantom (Marvin)** Dragon rapide (Camino)** Les sexorcistes/Dickman and throbbin (Tanner)* Olor a muerte (Rodriguez Jr)* L'année du sex dragon (Jeremy)* Starknight la légende du futur (Colomo)* La guerra de los locos (Matji)* War victims (Wang)* Blue lace (?, Essex video)* Amazons (Sessa)00 Las colegialas (Siro)00
2 moyens métrages Gimme shelter (Sato)**** Sexy battle girls (Watanabe)****
18 courts-métrages Fingered (Kern)**** Bois ton café (Rohmer)**** Adoration (Smolders)*** In between the notes (Farley)*** Rocky 6 (Kaurismaki)*** La petite danseuse de 14 ans d'Edgar Degas (Alekan)*** Goodbye 42nd street (Kern)*** Photo diary (Ito)*** Mommy mommy where's my brain? (Moritsugu)*** Requiem pour une peinture à l'eau (Gregogna)*** Meetin' WA (Godard)*** Exercices d'atelier (Lozinski)*** Le banquet (Bardine)** King of sex (Kern)** Death vallée 69 (Kern)** Submit to me (Kern)** Le bridge (Dagneau)** Perils (Child)**

Mister Arkadin :
**** :
*** : Mauvais sang (7) ; Tenue de soirée (7) ; My Beautiful Laundrette (7) ; L’Honneur des Prizzi (7)
** : After Hours (6) ; Pirates (6) ; Le Secret de la pyramide (6) ; Rosa la Rose, fille publique (6) ; Le Rayon vert (5) ; Hannah et ses sœurs (5) ; Down by Law (5) ; Les Fugitifs (5) ; Inspecteur Laverdin (5) ; Chambre avec vue (5) ; Le Nom de la rose (5)
* : Le Sacrifice (4) ; Ginger et Fred (4) ; Max mon amour (4) ; Soleil de nuit (4) ; Rocky IV (3) ; Double messieurs (3)
o : Maine-Océan (2) ; Descente en enfers (2) ; Deux Enfoirés à Saint-Tropez (2)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter, ou vus trop jeune pour avoir vraiment une opinion ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : Mélo ; Thérèse ; Autour de minuit ; Le Paltoquet ; Aliens, le retour ; Manon des sources ; Jean de Florette ; Le Diamant du Nil ; les Fantasmes de Miss Jones ; Police Academy III, Instructeurs de choc ; Shanghai Surprise

 

LE SONDAGE TWITTER DU DR. ORLOF :

Quel est le meilleur film sorti en 1986 ? (66 votants)

1er Le Rayon vert (Rohmer) 7 voix
2ème Mauvais sang (Carax) 6 voix
3ème Le Sacrifice (Tarkovski) 5 voix
4èmes Maine océan (Rozier), To live and die in LA (Friedkin), Le Nom de la rose (Annaud) 4 voix
7èmes (3 voix) : Hannah et ses sœurs (Allen), Down by law (Jarmusch), Inspecteur Lavardin (Chabrol), Les Aventures de Jack Burton (Carpenter), Out of Africa (Pollack)
Viennent ensuite avec deux voix : Touch of Zen (King Hu), Thérèse (Cavalier), Mélo (Resnais), Tenue de soirée (Blier)
Cités une seule fois : Deux enfoirés à Saint-Tropez (Pécas), Le Jour des morts-vivants (Romero), L'âme sœur (Murer), Zoo (Greenaway), La Folle journée de Ferris Buller (Hugues), After hours (Scorsese), Double messieurs (Stevenin), Le Diable au corps (Bellocchio), Max mon amour (Oshima), L'auberge du printemps (King Hu), Mission (Joffé), La couleur pourpre (Spielberg), Aliens (Cameron)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Jean de Florette, Claude Berri, 7 223 657 entrées
2. Manon des Sources, Claude Berri, 6 645 117 entrées
3. Rocky 4, Sylvester Stallone, 4 986 706 entrées
4. Le Nom de la rose, Jean-Jacques Annaud, 4 958 281 entrées
5. Out of Africa, Sydney Pollack, 4 848 916 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : Mauvais Sang (Léos Carax)
- Prix Méliès : Thérèse (Alain Cavalier)
- Prix Jean Vigo : Maine Océan (Jacques Rozier)
- César du meilleur film : Thérèse (Alain Cavalier)
- Oscar du meilleur film : Out of Africa (Sydney Pollack)
- Festival de Venise, Lion d'or : Le Rayon vert (Eric Rohmer)
- Festival de Cannes, Palme d'or : Mission (Roland Joffé)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Stammheim (Reinhard Hauff)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Jezioro Bodenskie (Janusz Zaorski)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : La Moitié du ciel (Manuel Guttierez Aragon)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1986 sur le site Encyclo-Ciné)

10/11/2015

Sur vos écrans en 1983

EDITORIAL :

Par Jean-Luc L.

1983,rohmer,bergman,pialat,argento,allen,oshima,jones,gilliam,truffaut,marker,eastwood1983 Fin d'une époque

Mai 1981 n'avait pas marqué de rupture avec le cinéma des années 70. L'élection de Mitterrand ne faisait qu'entériner la victoire de l'idéologie dominante depuis 1968. En revanche, l'entrée dans la rigueur en 1983 avec le gouvernement Fabius et le refus de sortir du SME marquent une fracture profonde avec le passé. Cette faillite de l'idéologie devant l'efficacité du libéralisme sera accentuée ensuite avec la chute du mur de Berlin et l'éclatement de l'URSS.

1983, c'est également la date de sortie de Vivement dimanche, le dernier film de François Truffaut emporté par le cancer en 1984. 1983 clôt ainsi une longue période, définie comme celle d'une coexistence pacifique et enrichissante entre un centre du cinéma, populaire, et sa périphérie, plus ouverte sur la nouveauté. Avec A nos amour, Pialat réalise un dernier film psychologique et social avant de s'essayer au film de genre avec Police. Rohmer réalise Pauline à la plage, comédie gracieuse, cruelle et sensuelle avant Les nuits de la pleine lune, quatrième film de la série "Comédies et proverbes" au ton très pessimiste.

1983, on ne le sait pas encore amorce la chute vertigineuse de la fréquentation en France. Après un pic supérieur à 200 millions d'entrées en 1982, on passe dès 1985, pour la première fois depuis l'après-guerre au-dessous des 175 millions de spectateurs. On en sera à moins de 125 millions en 1988. Soit, après la relative stabilité des années soixante-dix, une chute de 40 % en six ans (et le plus faible nombre d'entrées depuis 1928).

Cette chute des entrées se double d'un second phénomène, au moins aussi inquiétant : ces 40 % de public perdu sont des spectateurs de films français (et de films étrangers non anglo-saxons, déjà marginalisés). Le public du cinéma américain reste relativement stable, ce sont les productions françaises qui cessent, assez brutalement, d'attirer le public. Cette perte est encore aggravée par le fait que ce public déficient est, encore plus majoritairement que le public global, composé d'adolescents : de 1983 à 1988, la chute globale est de 37 % mais la baisse de fréquentation des 15-24 ans est de 42 %. Massivement, les jeunes, qui sont aussi l'avenir du public, ne se déplacent plus dans les cinémas que pour voir des films américains.

1983 : L'Amérique de Reagan s'est trouvée un héros avec Rambo qui sort sur nos écrans entouré des deux James Bond, le non approuvé Jamais plus jamais et Octopussy estampillé EON et United Artists. Mais, ici aussi, le cinéma du centre souffre. Francis Ford Coppola, qui avait réussi à concilier sa vocation d’auteur et le désir de recréer le Hollywood d’antan avec son studio American Zoetrope, fondé en 1968 à Los Angeles le revend cette année là. Les expérimentations (One from the Heart, 1982, Rumble Fish, 1983) cesseront donc pour un temps. Heureusement Scorsese sort des sentiers battus pour la farce grinçante qu'est La valse des pantins et Clint Eastwwod se fait le témoin fantomatique d'une époque appelée à disparaitre dans Honkytonk man.

1983. Sortie en France de Fanny et Alexandre que Bergman présente comme son dernier film : "Je ne ferai plus de long métrage. Je ne me suis jamais autant amusé, et je n’ai jamais autant travaillé. Fanny et Alexandre représente la somme totale de ma vie en tant que réalisateur... Je préfère laisser la réalisation de films à des gens plus jeunes. Je n’ai plus assez d’énergie." Mais le pire n'est jamais certain : Bergman tournera pourtant encore un film (Après la répétition) et onze téléfilms dans les vingt années suivantes !!!

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 189 longs métrages (sur les 634 sortis en salles) et 2 courts, avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jocelyn Ludovic Nolan Rémi Vincent
Pauline à la plage (Rohmer) **** **** *** **** ****   ****   **** ****
Fanny et Alexandre (Bergman) **** * **** **** ****   ****     ****
A nos amours (Pialat) **** **** **** **** ****   **   **** ***
Ténèbres (Argento)     ***   **** **** **     ****
Zelig (Allen) **   *** ** **** ****   **   ****
Furyo (Oshima) *** ** **** **** **** **** **   *** ***
Monty Python, le sens de la vie (Jones & Gilliam) **   *** *** **** **** *** ** ** ***
Vivement dimanche ! (Truffaut) ** ** *** *** **** *** *   **** ****
Sans soleil (Marker) ****   *** *** ***          
Honkytonk Man (Eastwood) *** *** *** *** *** ***        
L'Argent (Bresson) **** ° ** ****     ****   ***  
La Valse des pantins (Scorsese) *** **** *** *** *** *** ** **   **
Travail au noir (Skolimowski)         ****   ****      
Un fauteuil pour deux (Landis) **   ** **   ****   ** *** ***
Mortelle Randonnée (C. Miller) **   *** *** ***   **     ***
Frère de sang (Henenlotter)         *** ***       ***
Zombie (Romero)   ° *** ** *** **** **   ** ****
Faits divers (Depardon) ***   *** ***            
Miss Oyu (Mizoguchi)   ****   **            
Rambo (Kotcheff) ** ***   ** *** ****   ** ** ***
Papy fait de la résistance (Poiré) * ** ** ** *** ***   ** ** ***
La Ballade de Narayama (Imamura) **** ° ** *** ****   *      
Outsiders (Coppola) ** ***   ** ***     *    
L'Emprise (Furie)     **   *** ***     ** **
Frances (Clifford)   ***     ***   *     ***
Sans retour (W. Hill)   **     *** **       ***
Boat People (Hui)   **** ** **            
Cujo (Teague)     **     ***     ***  
Halloween III, le Sang du sorcier (Wallace)         *** ***       **
L'Année de tous les dangers (Weir)         ***   **     ***
A la poursuite de l'étoile (Olmi)       ***     ***      
Les Trois Couronnes du matelot (Ruiz)         ****   **      
La ultima cena (Gutierrez-Alea)         ****          
Racket (MacKenzie)         ****          
Tout l'or du ciel (Ross)         ****          
Les Prédateurs (Scott) **   * ** *** *** ** * * ****
Evil Dead (Raimi)     ** ° **** ****   * ° ****
Creepshow (Romero)     °   *** *** *   *** ***
Dark Crystal (Henson & Oz)           ** *     ****
Le Vent (Cissé) ***   ** **            
Rue Cases-Nègres (Palcy) ***     **           **
Danton (Wajda)     ** ** **   *   ** ***
Chaleur et poussière (Ivory)     ** *** **          
La Grande Ville (Ray) ****                  
Le Jour des idiots (Schroeter)     **   ***         **
L'Africain (De Broca) ** *** **     * *     ***
Le Dernier Combat (Besson)     ° ** *** *** *     ***
Les Compères (Veber) * ** *** *   **   ** *  
L'Homme blessé (Chéreau) **   ** * ****   *      
Monty Python à Hollywood (Hughes)       ** ** **   **   **
En haut des marches (Vecchiali)   *** **              
L'Homme aux deux cerveaux (Reiner)     *     ****        
Le Territoire (Ruiz)     **   ***          
War Games (Badham) * ** **     ***   *   ***
Tonnerre de feu (Badham)         ** **   *   ***
Tootsie (Pollack) **   ** ** ** *** * * * *
La Vie est un roman (Resnais) ***   ** *         **  
Le Bal (Scola) **   ** **   * **      
Koyaanisqatsi (Reggio)         **       * ***
L'Histoire de Piera (Ferreri)     **   **   **      
Megavixens (Meyer)     **     *** *      
Chronopolis (Kamler)         ***          
Dément (Sholder)         ***          
Get Crazy (Arkush)                   ***
Le Voyage d'Orphée (Costa, cm)                   ***
T'es fou Jerry ! (Lewis)                   ***
Tempête (Mazursky)         ***          
Un jeu brutal (Brisseau)   ***                
Y a-t-il enfin un pilote dans l'avion ? (Finkleman) *   ** * * ***   * ** **
Le Retour du Jedi (Marquand) ** ** ° * * ** * ** ** **
Garçon ! (Sautet) **   * **     ** * **  
Quarante-Huit Heures (W. Hill)       * ** *** * °   ***
Le Prix du danger (Boisset)   ** * * ** *** *     *
Tchao Pantin (Berri) * ** ** * ** *** °   * **
Dans la ville blanche (Tanner)     **   **          
J'aurai ta peau (Heffron)         *         ***
L'Imposteur (Comencini)             **     **
La Mort aux enchères (Benton)         **         **
Le Choix de Sophie (Pakula)         ***   *      
Les Derniers Monstres (Risi)             **     **
Les Joueurs d'échecs (Ray)   *               ***
Te souviens-tu de Dolly Bell ? (Kusturica)     ** **            
Thriller (Landis, cm)       **           **
Tygra, la glace et le feu (Bakshi)           **       **
Jamais plus jamais (Kershner)   * ° ** ** **   * ** **
Cap Canaille (Berto & Roger)     *   ***   *      
L'Eventreur de New York (Fulci)     *   ** **        
La Belle Captive (Robbe-Grillet)     *   **   **      
Le Verdict (Lumet)       **     *     **
Piège mortel (Lumet)         ** *       **
Le Monde selon Garp (G-R Hill)           ** ** * *  
L'Œil du Tigre, Rocky 3 (Stallone) *     * * ***     *  
Octopussy (Glen)       * ** **   °   *
L'Eté meurtrier (Becker) * * ** ° ** ** ° * ° **
Les Dieux sont tombés sur la tête (Uys) *   **     ° ° * ** **
A la recherche de la panthère rose (Edwards)     ** *     *     *
Gandhi (Attenborough)   °     **   *     **
La Lune dans le caniveau (Beineix)     °   **   *     **
Le Ruffian (Giovanni)   *     * ** *      
Signes extérieurs de richesse (Monnet)     **   ° **        
Attention, une femme peut en cacher une autre (Lautner) *   **   *          
Equateur (Gainsbourg)     °   ** **        
Carmen (Saura)             *     **
Dar l'invincible (Coscarelli)           *       **
Horrible (Massaccesi)     *     **        
Les Traqués de l'an 2000 (Trenchard-Smith)           *       **
Psychose II (Franklin)         * **        
Vive la sociale ! (Mordillat)             °     ***
Amityville II, le Possédé (Damiani)           **        
Atomic Cafe (Loader, K. Rafferty & P. Rafferty)       **            
Barbe-d'Or et les pirates (Damski)           **        
Cinq Jours ce printemps-là (Zinnemann)                   **
Cobra (Girolami)                   **
Horreur dans la ville (M. Miller)           **        
Hysterical (Bearde)                   **
L'Art d'aimer (Borowczyk)             **      
La Java des ombres (Goupil)         **          
La Montagne magique (Geissendörfer)         **          
La Mort de Mario Ricci (Goretta)     **              
La Peur règne sur la ville (Rosati)         **          
La Tragédie de Carmen (Brook)                   **
La Traviata (Zeffirelli)                   **
La Vengeance de l'Aigle de Shaolin (Chung)         **          
Le Chat noir (Fulci)         **          
Le Guerrier de l'espace (Johnson)                   **
Le Sadique à la tronçonneuse (Piquer-Simon)           **        
Œil pour œil (Carver)           **        
Surexposé (Toback)         **          
La Femme de mon pote (Blier) * ** ** ° **   ° * °  
J'ai épousé une ombre (Davis) *   *   °   *     **
Le Démon dans l'île (Leroi)     *   * * *      
La Morte-Vivante (Rollin)     °     ** *      
Les Quatre de l'Apocalypse (Fulci)     °   ***         °
My Dinner with Andre (Malle)   °   **            
Superman III (Lester)         ** ** * ° ° °
Circulez y'a rien à voir (Leconte) °   ** °   ** °      
Le Marginal (Deray)   * °   * **   °    
Officier et gentleman (Hackford) **       *   * ° °  
Joy (Bergonzelli)             *   *  
Le Battant (Delon)         *   *      
Le Justicier de minuit (Lee-Thompson)         ° **        
Piranha 2, les Tueurs volants (Cameron)           **     °  
Coup de foudre (Kurys) *   **       °      
Flashdance (Lyne) **     *   ° °      
La Crime (Labro)         * * °     *
Les Dents de la mer 3 (Alves)         ° ** °   *  
L'Indic (Leroy) °   **   °          
Quand faut y aller, faut y aller (Barboni)           *   °   *
Staying Alive (Stallone) *       *     °    
Androïde (Lipstadt)                   *
Antonieta (Saura)         *          
Capitaine Malabar dit La Bombe (Lupo)           *        
Commando (Sharp)               *    
Enigma (Szwarc)         *          
Erendira (Guerra)       *            
Fanny Hill (O'Hara)             *      
La Palombière (Denis)             *      
Les Mots pour le dire (Pinheiro)             *      
Les Yeux de l'étranger (Wiederhorn)         *          
Monsignore (Perry)             *      
Personne n'est parfait (Festa-Campanile)             *      
Un dimanche de flic (Viannet)                   *
Vigilante - Justice sans sommation (Lustig)         *          
Yor le chasseur du futur (Margheriti)           *        
Zigzag Story (Schulmann)     *              
Banzaï (Zidi) °   ** ° * * ° ° ° °
A bout de souffle made in USA (McBride)     *   *   ° °    
Vendredi treize chapitre trois (Miner)     °   ° **       °
Au nom de tous les miens (Enrico)       °     *      
Edith et Marcel (Lelouch) °           *      
La Fiancée qui venait du froid (Nemes)     *       °      
Patricia, un voyage pour l'amour (Frank)     °       *      
Premiers Désirs (Hamilton)     °       *      
Le Grand Carnaval (Arcady)     °       °     °
Le Retour des bidasses en folie (Vocoret)     °       °      
Mon curé chez les Thaïlandaises (Thomas)     °       °      
Un chien dans un jeu de quilles (Guillou)             °      
Benvenuta (Delvaux)       °            
Ça passe ou ça casse (Trikonis)               °    
Debout les crabes, la mer monte (Grand-Jouan)             °      
Flics de choc (Desagnat)         °          
Le Faucon (Boujenah)           °        
Le Jeune Marié (Stora)     °              
Les Branchés à Saint-Tropez (Pécas)     °              
Les Meilleurs Amis (Jewison)             °      
On l'appelle catastrophe (Balducci)     °              
Porky's Two (Clark)           °        
Un bon petit diable (Brialy)               °    
  Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jocelyn Ludovic Nolan Rémi Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jocelyn Ludovic Nolan Rémi Vincent
Schizophrenia (Kargl)     ****              
Athènes (Angelopoulos, cm)       ***            
Zu, les guerriers de la montagne magique (Tsui)       °           ***
Ogroff (Moutier)     °
            *

Jean-Luc :
**** : Fanny et Alexandre
*** : Pauline à la plage / A nos amours / L'Argent / La Grande Ville / La Femme du chef de gare
** : Vivement dimanche ! / Honkytonk Man / La Valse des pantins / Travail au noir / Faits divers / Miss Oyu / Le Vent / Rue Cases-Nègres / L'Enfant secret
* : Furyo / Rambo / La Vie est un roman / Le Retour du Jedi / Jamais plus jamais / Octopussy / My Diner with André

Antoine :
**** : Zelig
*** : Pauline à la plage / Vivement dimanche ! / L'Argent / Miss Oyu
** : Furyo / Mortelle randonnée / Papy fait de la résistance / Dark Crystal / Danton / Le Retour du Jedi
* : Rambo / War Games / Jamais plus jamais / Signes extérieurs de richesse
° : L'Œil du Tigre, Rocky 3 / Banzaï / Un chien dans un jeu de quilles

Timothée :
**** : Pauline à la plage
*** : Monty Python, le sens de la vie / Vivement dimanche ! / Honkytonk Man / La Valse des pantins / Un fauteuil pour deux / Outsiders / Les Compères
** : Rambo / Papy fait de la résistance / Le Retour du Jedi / L'Œil du Tigre, Rocky 3 / Octopussy
* : Tchao Pantin / Jamais plus jamais / Banzaï

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Frédéric :
1- L'Argent (Bresson) Fanny et Alexandre (Bergman-version TV) 3- A nos amours (Pialat) L'Enfant secret (Garrel) 5- Travail au noir (Skolimowski) Les Trois couronnes du matelot (Ruiz) 7- T'es fou Jerry ! (Lewis) Un jeu brutal (Brisseau) 9- Ana (Cordeiro-Reis) Furyo (Oshima) Pauline à la plage (Rohmer)
Ancien : Miss Oyu ( Mizoguchi )

Foxart :
1/A nos amours 2/Fanny & Alexandre 3/Vivement dimanche ! 4/Les prédateurs 5/Zombie 6/Schizophrenia, le tueur de l'ombre 7/Furyo 8/Et vogue le navire 9/Ténèbres 10/Videodrome

Pierre :
1-Sans soleil (Marker) 2-Les trois couronnes du matelot (Ruiz) 3-Dans la ville blanche (Tanner) 4-Zelig (Allen) 5-Zombie (Romero) 6-Fanny et Alexandre (Bergman) 7-L'histoire de Piera (Ferreri) 8-Le roi des singes (Wan Lai Ming) 9-Evil dead (Raimi) 10-Erendira (Guerra) 11-Furyo (Oshima) 12-Le territoire (Ruiz) 13-Honkytonk man (Eastwood) 14-Sans retour (Hill) 15-Ana (Reis et Cordeiro) 16-Le mur (Guney) 17-Nous étions tous des noms d'arbre (Gatti)
les 26 hors liste supplémentaires : Caligula, la véritable histoire (D'Amato)*** Merry-go-round (Rivette)*** Rolling Stones (Ashby)*** Le colosse de Hong-Kong (Ho meng Hua)*** La mante religieuse (Liu Chia Liang)*** Les incorruptibles karatékas (Lo Mar)*** Maîtresse des singes (Buchanan)*** Espèce en voie de disparition (Rudolph)** Liberty belle (Kané)** Hanna K (Costa-Gavras)** Egon Schiele, entre enfer et passions (Vesely)** les quatre justiciers (Williamson)** Les princes (Gatlif)** L'ami de Vincent (Granier-deferre)** Le camion de la mort (Cokliss)** Les aventuriers du cobra d'or (Margheriti)** Crime au cimetière étrusque (Martino)** La lanterne de jade (Chang pai Cheng)** Phobia (Huston)* Cinq jours ce printemps là (Zinnemann)* les branchés de St Tropez (Pecas)* Stella (Heynemann)* Les hommes préfèrent les grosses (Poiré)* Education anglaise (Roy)* Les aventuriers du bout du monde (Hutton)0 Le braconnier de dieu (Darras)0000
25 longs métrages inédits : 1-Schizophrenia (Kargl)***** 2-The little girl who conquered time (Obayashi)**** 3-Carne de tu carne (Mayolo)*** 4-D'origine inconnue (Cosmatos)*** 5-Zu les guerriers de la montagne magique (Tsui Hark)*** 6-Duel to the death (Ching Siu Tung)*** 7-Les enfants de Nagasaki (Kinoshita)*** 8-Sur les traces du renard pâle: recherches en pays dogon 1931-1983 (De Heusch)*** 9-John Cage (Greenaway)*** 10-Ogroff (Moutier)*** 11-Screwballs (Zielinski)*** 12-Devonsville terror (Lommel)*** 13-Meredith Monk (Greenaway)*** 14-Les huit diagrammes de Wu Tang (Liu Chia Liang)*** 15-Momentos de prazer e agonia (Pitanga)** 16-Eureka (Roeg)** 17-Robert Ashley (Greenaway)** 18-Philip Glass (Greenaway)** 19-Hundra (Cimber)** 20-Echange souhaité (Tabio)** 21-Crime et chatiment (Kaurismaki)** 22-Zeder (Avati)** 23-Vengeance (Bliss)** 24-Ninfetas do sexo selvagem (Nunes da Silva et Mansur)* 25-Masters of the world (Cavallone)*
2 moyens métrages : 1-Témoins : Joris Ivens (Destanque)*** 2-Abel Gance et son Napoléon (Kaplan)**
8 courts métrages : 1-le puits, la pendule et l'espoir (Svankmajer)**** 2-A ballad at Greenwood (Barta)**** 3-Drill (Ito)*** 4-Le voyage d'Orphée (Costa)*** 5-Anthem (Viola)*** 6-Dreams in the night (Williams)** 7-Le voyage à Deauville (Duron)** 8-Thriller (Landis)*

Un simple amateur :
1- Fanny et Alexandre (Bergman) 2- A nos amours (Pialat) 3- Sans soleil (Marker) 4- Miss Oyu (Mizoguchi) 5- Schizophrenia (Kargl) 6- Pauline à la plage (Rohmer) 7- Zelig (Allen) 8- Honkytonk man (Eastwood) 9- La valse des pantins (Scorsese) 10- Un jeu brutal (Brisseau)

Mister Arkadin :
**** : La Valse des pantins (8)
*** : L’Argent (8) ; Fanny et Alexandre (8) ; Honkytonk Man (7) ; À nos amours (7)
** : Vivement dimanche ! (7) ; Le Retour du Jedi (6) ; Pauline à la plage (6) ; Dark Crystal (6) ; Carmen (6) ; Rambo (5) ; les Compères (5) ; Les Dieux sont tombés sur la tête (5) ; Le Battant (5) ; Garçon ! (5)
* : Furyo (4) ; L’Africain (4) ; Megavixens (4) ; Tchao Pantin (4) ; L’Œil du tigre – Rocky III (4) ; L’Été meurtrier (3) ; Les Dents de la mer III (3) ; Premiers Désirs (3)
o : La Femme de mon pote (2) ; Circulez y’a rien à voir (2) ; Joy (2) ; Banzaï (2) ; Les Branchés à Saint-Tropez (2)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter, ou vus trop jeune pour avoir vraiment une opinion ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : Zelig ; Monty Python, le sens de la vie ; Mortelle Randonnée ; Papy fait de la résistance ; Les Prédateurs ; Evil Dead ; Rue Cases-Nègres ; Danton ; Un jeu brutal ; Coup de foudre ; Flashdance ; Quand faut y aller, faut y aller ; Fanny Hill

 

LE SONDAGE TWITTER DU DR. ORLOF :

Quel est le meilleur film sorti en 1983 ? (82 votants)

1er avec 10 voix : "Fanny et Alexandre" (Bergman)
2ème avec 7 voix : "A nos amours" (Pialat)
3ème avec 6 voix : "Sans soleil" (Marker)
4ème avec 5 voix : "Furyo" (Oshima)
5ème avec 4 voix : "Pauline à la plage" (Rohmer), "L'argent" (Bresson), "Koyaanisqatsi" (Reggio) et "Le retour du Jedi (Marquand)
9ème avec 3 voix : "Dark Crystal" (Henson), "L'été meurtrier" (Becker), "Le sens de la vie" (Gilliam/Jones)
2 voix : "L'année de tous les dangers" (Weir), "Rambo" (Kotcheff), "Les trois couronnes du matelot" (Ruiz), "Zelig" (Allen), "Dans la ville blanche" (Tanner), "Outsiders" (Coppola)
1 voix : "Rue Cases-nègres" (Palcy), "Honkytonk man" (Eastwood), "Travail au noir" (Skolimowski), "Gandhi" (Attenborough), "Tootsie" (Pollack), "Wargames" (Badham), "Le choix de Sophie" (Pakula), "Zombie" (Romero), "La valse des pantins" (Scorsese), "Un fauteuil pour deux" (Landis), "Mortelle randonnée" (Miller), "Vivement dimanche" (Truffaut), "Les prédateurs" (Scott), "Papy fait de la résistance" (Poiré).

 

LE BOX-OFFICE :

1. Les Dieux sont tombés sur la tête, Jamie Uys, 5 950 061 entrées
2. L'Été meurtrier, Jean Becker, 5 137 040 entrées
3. Le Marginal, Jacques Deray, 4 956 822 entrées
4. Les Compères, Francis Veber, 4 847 229 entrées
5. Le Retour du Jedi, Richard Marquand, 4 243 984 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : A nos amours (Maurice Pialat)
- Prix Méliès : Pauline à la plage (Eric Rohmer))
- Grand prix du cinéma français : La Vie est un roman (Alain Resnais)
- Prix Jean Vigo : Vive la sociale (Gérard Mordillat)
- César du meilleur film : Le Bal (Ettore Scola) & A nos amours (Maurice Pialat)
- Oscar du meilleur film : Gandhi (Richard Attenborough)
- Festival de Venise, Lion d'or : Prénom Carmen (Jean-Luc Godard)
- Festival de Cannes, Palme d'or : La Ballade de Narayama (Shohei Imamura)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Ascendancy (Edward Bennett) & La Ruche (Mario Camus)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Princesse (Pal Erdöss)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : Coup de foudre (Diane Kurys)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1983 sur le site Encyclo-Ciné)

11/06/2015

Sur vos écrans en 1978

EDITORIAL :

Par Edouard S.

1978,ozu,peckinpah,tarkovski,kurosawa,deville,cassavetes,wilder,friedkin,truffaut,oshimaUne fois n'est pas coutume, il est peut-être moins amusant mais plus intéressant d'éditorialiser "cette année-là" (comme disait alors et pour la dernière fois, malheureusement pour lui, Cloclo) non pas comme si l'on s'était téléporté en 1978 mais bien ici et maintenant, en 2015.
Passons rapidement sur l'effrayant podium du box office (tout n'était donc pas mieux avant) pour nous pencher sur notre tableau récapitulatif. Nous constatons alors que parmi les films les plus appréciés de notre équipe, plusieurs n'ont cessé d'être réévalués à la hausse depuis l'époque de leur sortie. Souvent reçus sans égard, avec condescendance ou déception, Croix de fer de Sam Peckinpah, Fedora de Billy Wilder, Le Convoi de la peur de William Friedkin, voire Assaut de John Carpenter se retrouvent, 27 ans plus tard, à de très belles places. Au contraire, on imagine qu'Intérieurs (Woody Allen), Un mariage (Robert Altman), L'Homme de marbre (Andrzej Wajda), The Last Waltz (Martin Scorsese), L'Hérétique (John Boorman), L'Argent des autres (Christian de Chalonge), Retour (Hal Ashby) ou Un papillon sur l'épaule (Jacques Deray), avaient accumulés plus d'étoiles dans la presse de 78 qu'au sein de notre petite communauté.
Palme d'or à Cannes, L'Arbre aux sabots d'Ermanno Olmi n'a pas, à Zoom Arrière, que des défenseurs, tandis que l'inclassable Dossier 51 de Michel Deville continue d'étonner. Et Annie Hall, notre favori de 1977, vous souveniez-vous vraiment qu'il fut récompensé de l'Oscar du meilleur film ?
Alors le cinéma en 78, c'est quoi (pour parler réellement comme en 2015) ? Tarkovski ? Oshima ? Bergman ? Cassavetes ? Spielberg ? Oui, un peu. Mais il y a surtout autre chose.

1978,ozu,peckinpah,tarkovski,kurosawa,deville,cassavetes,wilder,friedkin,truffaut,oshima

On sait que l'une des premières batailles critiques entre les Cahiers du Cinéma et Positif s'est cristallisée autour des noms de Mizoguchi et de Kurosawa, dès les années cinquante, soit les derniers temps de la splendeur de l'un et les premiers de l'autre, mais on se rappelle moins, sans doute, que le troisième grand maître du cinéma japonais, Yasujiro Ozu, n'est apparu chez nous comme tel qu'en 1978, soudainement, presque entièrement ignoré qu'il fut jusque là. C'est dans la foulée de quelques séances à la Cinémathèque Française que furent distribués en salles pour la première fois Voyage à Tokyo, Le Goût du saké, Fin d'automne (en 1979) et Dernier Caprice (en 1982).
En mars 1978, les Cahiers proposent dans leur numéro 286 une douzaine de pages sur le cinéma d'Ozu. A une présentation par Jean Narboni succèdent un texte de Sado Tadao et un autre de Paul Schrader, le cinéaste auteur d'un fameux ouvrage publié en 1972 aux Etats-Unis, Transcendental style in film : Ozu, Bresson, Dreyer, duquel la revue tire également plusieurs extraits à cette occasion.
De son côté, Positif va plus loin encore en consacrant quarante pages au Japonais, réparties sur les numéros 203 et 205 de février et d'avril. Hubert Niogret y signe une étude et une filmographie, Eithne Bourget analyse Bonjour, Michel Ciment renseigne sur la réception de l'œuvre par la critique anglo-saxonne, tandis que sont repris de publications étrangères un texte de Robin Wood sur Voyage à Tokyo, un hommage de l'acteur Chishu Ryu à son réalisateur, et des propos d'Ozu lui-même sur ses films.

1978,ozu,peckinpah,tarkovski,kurosawa,deville,cassavetes,wilder,friedkin,truffaut,oshima

Les premières lignes de l'article de Michel Ciment éclairent parfaitement sur la situation d'alors :
"Nous nous berçons de certitudes apaisantes. A l'heure des échanges culturels intensifs, des voyages aisés, des festivals et des rencontres à n'en plus finir, qui donc pourrait penser que l'œuvre d'un des plus grands réalisateurs de l'histoire du cinéma, Yasujiro Ozu, soit totalement inconnue en France ? Cinquante ans après la réalisation de son premier film, quatorze ans après sa mort, sort pour la première fois à Paris une de ses œuvres, Tokyo Monogatari (Voyage à Tokyo). Et la littérature cinématographique qui souvent pallie les carences de la distribution ne peut guère davantage se vanter. Ni Positif, ni les Cahiers du cinéma, ni aucune autre revue française ne lui ont prêté la moindre attention, hormis quelques notules ici ou là. Les histoires du cinéma (Sadoul, Bardèche, Bordas) ne le mentionnent que brièvement et c'est alors souvent pour égarer le lecteur sur une fausse piste, en reliant Ozu par exemple au néo-réalisme de Zavattini (ses compatriotes Gosho et Naruse feraient en l'occurrence beaucoup mieux l'affaire). Les seuls accès en langue française au cinéaste japonais sont : 1°) une fiche très brève de Claude-Jean Philippe (Dossiers du cinéma, Cinéastes I, Casterman, 1971), 2°) quelques pages stimulantes de Noël Burch dans Praxis du cinéma (Gallimard, 1969) qui contrastent avec le silence des autres théoriciens et analysent l'utilisation des deux espaces (comme dans Nana de Renoir) et l'importance du champ vide, et enfin et surtout 3°) L'"Anthologie du cinéma" (n°64, 1971) rédigée par Max Tessier, le meilleur spécialiste français du cinéma japonais avec Hubert Niogret, et qui a le mérite de donner une information de base, même si l'auteur avoue que sa connaissance des films est très incomplète (particulièrement précieuses sont, dans cette plaquette, outre l'illustration et la filmographie, les déclarations d'Ozu dont nous avons donné dans notre numéro 203 une traduction complète et chronologique). Ces connaissances livresques se complétaient à l'occasion, au fil des ans, par la présentation furtive, à la Cinémathèque française, dans les conditions que l'on sait, de certains films d'Ozu."

En France, la visibilité de l'œuvre de l'un des cinéastes les plus étudiés, les plus vénérés, les plus aptes à faire réfléchir sur l'art de la mise en scène, est donc restée quasiment nulle jusqu'en 1978. Heureusement, après les sorties en salles mentionnées, l'édition vidéo prit le relais et augmenta l'offre. En 1994, une demi-douzaine de ses films fut aussi distribuée dans les cinémas.
Il est certain que le grand public ne s'est jamais senti concerné mais tout spectateur un tant soit peu cinéphile sait aujourd'hui ce qu'est un plan "à la Ozu". Pour beaucoup, la découverte de son cinéma fit office de passage obligé. Et après avoir englouti, souvent fasciné, tous ces films sans toujours pouvoir les revoir, avouons-le, on peut aisément arriver à les mélanger et se trouver dépourvu au moment de défendre telle ou telle préférence dans la filmographie, n'en distinguant certains que par leur période de réalisation (noir et blanc ou couleur ? titre saisonnier ou pas ?). Toutefois, une nouvelle preuve est fournie ci-dessous de la permanence de l'intensité véhiculée par ce Voyage à Tokyo, le Ozu le plus évident peut-être. Mais avec ce cinéaste et les aléas du marché des reprises, l'avantage est que la découverte semble ne jamais devoir finir (voir les diffusions, relativement récentes, d'Il était un père ou du Fils unique).
Que les choix de couverture des Cahiers et de Positif se recoupent, la chose n'est pas si rare, mais pour le coup, en cette année 1978, voici un véritable signe, le marqueur d'un événement dans l'histoire de la cinéphilie en France.

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 200 longs métrages (sur les 707 sortis en salles), avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Buster Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Vincent
Voyage à Tokyo (Ozu) **** **** **** **** **** *** ****   **** ****
Le Goût du saké (Ozu) **** *** **** **** ** **** ***     ****
Croix de fer (Peckinpah) **   ***   *** ****       ****
Le Miroir (Tarkovski) *** ***   ** *** **** ****      
Fedora (Wilder) ** *** *** **   *** ** **** **** ***
Barberousse (Kurosawa) ***   **** *** ****   **     ****
Le Dossier cinquante et un (Deville) ***     *** **** **** **   *** ***
Le Bal des vauriens / Meurtre d'un bookmaker chinois (Cassavetes) *** *** ° ** **** **** ***   **** ***
Insiang (Brocka)     ****     ****        
Le Convoi de la peur (Friedkin) ** ***   **   **** *   *** ***
Assaut (Carpenter) **     **   ****   *** ** ***
La Chambre verte (Truffaut) *** ** *** **** ° **** *** ** * ***
Sonate d'automne (Bergman) ** *** *** *** ** ** **   *** ***
L'Empire de la passion (Oshima) **     *** *** **** **      
Les Guerriers de l'enfer (Reisz)     ***     ****        
Mélodie pour un tueur (Toback) ***         ****        
La Longue Nuit de l'exorcisme (Fulci)           ***   **   ****
Rêve de singe (Ferreri) *** *   *** ** **** **   *** **
Rencontres du troisième type (Spielberg) *** *** * ° *** *** * *** ** ****
Passe-Montagne (Stévenin) ****     ** ***   *     ***
Molière (Mnouchkine) ***   *   ** *** **     ****
Jeune et innocent (Hitchcock) ***     ** **   ** *** ** ***
Violette Nozière (Chabrol) **   * ***   *** **   ** ***
Les Nouveaux Monstres (Risi) * ** ** ** *** *** **   *** ***
Une histoire simple (Sautet) ** ** *** ** ** *** *   *** ***
Préparez vos mouchoirs (Blier) * * *** *** ** **   *** *** ***
L'Arbre aux sabots (Olmi) ** *** °   **** ** *   ****  
Le Cri du sorcier (Skolimowski) **   ° **   **** **   ***  
L'Ultimatum des trois mercenaires (Aldrich) ***   ** ***   **       **
Despair (Fassbinder) **     **   *** ***      
Le Crocodile de la mort (Hooper)       *   ***   ***   ***
Le Récidiviste (Grosbard)     **     ***   ***    
Xica da Silva (Diegues)       ** ** ****        
La Bête tue de sang-froid (Lado)           ***       ***
Un second souffle (Blain) ***               ***  
Intérieurs (W. Allen) * **   *** **   ** *** ** **
L'Epreuve de force (Eastwood) *   *** **   *** * ****   ***
Un mariage (Altman) **   ** * *** ** **     ***
A la recherche de Mr Goodbar (R. Brooks) *   *** **   **** **   *  
L'Angoisse du gardien de but au moment du penalty (Wenders) **       ** *** **     **
L'Homme de marbre (Wajda) ** **     *** ** **      
Big Racket (Castellari)       **   **     ** ***
Blue Collar (Schrader) **   *** ** **          
Le Témoin (Mocky) **     **   ***       **
Morts suspectes (Crichton)           ***   ** * ***
Piranhas (Dante)       **   *** * *** * ***
Flammes (Arrieta) ****   °     ***        
L'Ordre et la sécurité du monde (d'Anna) ***         **       **
Le Sucre (Rouffio) *   *** **   **   **   **
The Last Waltz (Scorsese) *   ** **   ***     **  
Adios California (Lupo)           **       ***
Bartleby (Ronet) ***               **  
Hitler, un film d'Allemagne (Syberberg) **               ***  
Le Cynique, l'infâme, le violent (Lenzi)           **       ***
Martin (Romero) **     °   ****   **    
La Malédiction de la Panthère rose (Edwards) *     ** ** **     ** *
Tendre Poulet (De Broca) * * *** *   *   ** ** ***
Les Bronzés (Leconte) * ° ** *** * **   **** *  
Le Convoi (Peckinpah) ** * *   * ** * **   **
L'Exorciste 2, l'Hérétique (Boorman) *     * * ***   *** ** *
L'Argent des autres (De Chalonge) ** *     ** **       **
Le Grand Frisson (M. Brooks) *     **   **   **   **
Les Raisins de la mort (Rollin)       *   **   ** ** **
Intérieur d'un couvent (Borowczyk)       **   **     **  
Les Rendez-Vous d'Anna (Akerman) **           **   **  
Bande de flics (Aldrich) ***                  
For Me and My Gal (Berkeley)     ***              
Le Bois de bouleaux (Wajda) ***                  
Le Détachement féminin rouge (Xie)     ***              
Le Merdier (Post)           ***        
Le Rayon bleu (Lieberman)           ***        
Le Roi du kung-fu attaque (Wang)                   ***
Légitime Violence (Flynn)           ***        
Outrageous (Benner)           ***        
Salut les pourris (Di Leo)                   ***
Attention les enfants regardent (Leroy) *   *** *   *   ** **  
La Grande Menace (Gold) *   ** *   **   *   ***
Retour (Ashby) *   **   **   **      
Un papillon sur l'épaule (Deray) *   *   ** ***     *  
Je suis à prendre (Leroi)           **   **    
La Femme libre (Mazursky) **         **        
La Grande Cuisine ou l'Art et la manière d'assaisonner les chefs (Kotcheff)       **   **        
Le Cercle infernal (Loncraine)           **   **    
Le Grand Sommeil (Winner)           ***     *  
Les Yeux bandés (Saura) *         ***        
Tu ne m'oublieras pas (Rudolph)       *   ***        
La Ballade des Dalton (Goscinny & Morris)     *     **   **   **
La Fièvre du samedi soir (Badham) ** *       ** * *** °  
La Petite (Malle) *   ** **   ** *   *  
Dernier Amour (Risi) *   **     **        
Je suis un autarcique (Moretti)   **     *   **      
Le Pion (Gion)     ** *         **  
Damien, la Malédiction II (Taylor)           **     * **
L'Etat sauvage (Girod) **     *   **       *
Peter et Elliott le dragon (Chaffey)     *         ** * **
Mort sur le Nil (Guillermin) * °   **   **     * **
Midnight Express (Parker) ° *   ** * ***   ** * °
L'Hôtel de la plage (Lang)     * °   *   ** **  
Génération Proteus (Cammell) *         **   * *  
Il était une fois la Légion (Richards)     *     *       **
Judith Therpauve (Chéreau) *         **     *  
L'Esclave de l'amour ou Un drame poignant du cinématographe (Mikhalkov) **     ° **          
Nos héros réussiront-ils à retrouver leur ami mystérieusement disparu en Afrique ? (Scola) *               * **
Pair et impair (Corbucci)               ** ° **
Driver (Hill) *         **        
L'Affaire Mori (Squitieri)     *     **        
La Rabatteuse (Bernard-Aubert)           *   **    
Les Oies sauvages (McLaglen)           *       **
Qui a tué le chat ? (Comencini)     *     **        
Sale Rêveur (Périer) *         **        
Un espion de trop (Siegel)           *       **
Capricorne One (Hyams)     **              
Chaussette surprise (Davy)                 **  
Comment ça va (Godard & Miéville)       **            
Echec au gang (Lenzi)           **        
Exhibition 2 (Davy)                 **  
L'Allemagne en automne (collectif)             **      
L'Amant de poche (Queysanne)                 **  
L'Horrible Invasion (Cardos)               **    
L'Ouragan vient de Navarone (Hamilton)                   **
La Femme gauchère (Handke) **