Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2015

Sur vos écrans en 1978

EDITORIAL :

Par Edouard S.

1978,ozu,peckinpah,tarkovski,kurosawa,deville,cassavetes,wilder,friedkin,truffaut,oshimaUne fois n'est pas coutume, il est peut-être moins amusant mais plus intéressant d'éditorialiser "cette année-là" (comme disait alors et pour la dernière fois, malheureusement pour lui, Cloclo) non pas comme si l'on s'était téléporté en 1978 mais bien ici et maintenant, en 2015.
Passons rapidement sur l'effrayant podium du box office (tout n'était donc pas mieux avant) pour nous pencher sur notre tableau récapitulatif. Nous constatons alors que parmi les films les plus appréciés de notre équipe, plusieurs n'ont cessé d'être réévalués à la hausse depuis l'époque de leur sortie. Souvent reçus sans égard, avec condescendance ou déception, Croix de fer de Sam Peckinpah, Fedora de Billy Wilder, Le Convoi de la peur de William Friedkin, voire Assaut de John Carpenter se retrouvent, 27 ans plus tard, à de très belles places. Au contraire, on imagine qu'Intérieurs (Woody Allen), Un mariage (Robert Altman), L'Homme de marbre (Andrzej Wajda), The Last Waltz (Martin Scorsese), L'Hérétique (John Boorman), L'Argent des autres (Christian de Chalonge), Retour (Hal Ashby) ou Un papillon sur l'épaule (Jacques Deray), avaient accumulés plus d'étoiles dans la presse de 78 qu'au sein de notre petite communauté.
Palme d'or à Cannes, L'Arbre aux sabots d'Ermanno Olmi n'a pas, à Zoom Arrière, que des défenseurs, tandis que l'inclassable Dossier 51 de Michel Deville continue d'étonner. Et Annie Hall, notre favori de 1977, vous souveniez-vous vraiment qu'il fut récompensé de l'Oscar du meilleur film ?
Alors le cinéma en 78, c'est quoi (pour parler réellement comme en 2015) ? Tarkovski ? Oshima ? Bergman ? Cassavetes ? Spielberg ? Oui, un peu. Mais il y a surtout autre chose.

1978,ozu,peckinpah,tarkovski,kurosawa,deville,cassavetes,wilder,friedkin,truffaut,oshima

On sait que l'une des premières batailles critiques entre les Cahiers du Cinéma et Positif s'est cristallisée autour des noms de Mizoguchi et de Kurosawa, dès les années cinquante, soit les derniers temps de la splendeur de l'un et les premiers de l'autre, mais on se rappelle moins, sans doute, que le troisième grand maître du cinéma japonais, Yasujiro Ozu, n'est apparu chez nous comme tel qu'en 1978, soudainement, presque entièrement ignoré qu'il fut jusque là. C'est dans la foulée de quelques séances à la Cinémathèque Française que furent distribués en salles pour la première fois Voyage à Tokyo, Le Goût du saké, Fin d'automne (en 1979) et Dernier Caprice (en 1982).
En mars 1978, les Cahiers proposent dans leur numéro 286 une douzaine de pages sur le cinéma d'Ozu. A une présentation par Jean Narboni succèdent un texte de Sado Tadao et un autre de Paul Schrader, le cinéaste auteur d'un fameux ouvrage publié en 1972 aux Etats-Unis, Transcendental style in film : Ozu, Bresson, Dreyer, duquel la revue tire également plusieurs extraits à cette occasion.
De son côté, Positif va plus loin encore en consacrant quarante pages au Japonais, réparties sur les numéros 203 et 205 de février et d'avril. Hubert Niogret y signe une étude et une filmographie, Eithne Bourget analyse Bonjour, Michel Ciment renseigne sur la réception de l'œuvre par la critique anglo-saxonne, tandis que sont repris de publications étrangères un texte de Robin Wood sur Voyage à Tokyo, un hommage de l'acteur Chishu Ryu à son réalisateur, et des propos d'Ozu lui-même sur ses films.

1978,ozu,peckinpah,tarkovski,kurosawa,deville,cassavetes,wilder,friedkin,truffaut,oshima

Les premières lignes de l'article de Michel Ciment éclairent parfaitement sur la situation d'alors :
"Nous nous berçons de certitudes apaisantes. A l'heure des échanges culturels intensifs, des voyages aisés, des festivals et des rencontres à n'en plus finir, qui donc pourrait penser que l'œuvre d'un des plus grands réalisateurs de l'histoire du cinéma, Yasujiro Ozu, soit totalement inconnue en France ? Cinquante ans après la réalisation de son premier film, quatorze ans après sa mort, sort pour la première fois à Paris une de ses œuvres, Tokyo Monogatari (Voyage à Tokyo). Et la littérature cinématographique qui souvent pallie les carences de la distribution ne peut guère davantage se vanter. Ni Positif, ni les Cahiers du cinéma, ni aucune autre revue française ne lui ont prêté la moindre attention, hormis quelques notules ici ou là. Les histoires du cinéma (Sadoul, Bardèche, Bordas) ne le mentionnent que brièvement et c'est alors souvent pour égarer le lecteur sur une fausse piste, en reliant Ozu par exemple au néo-réalisme de Zavattini (ses compatriotes Gosho et Naruse feraient en l'occurrence beaucoup mieux l'affaire). Les seuls accès en langue française au cinéaste japonais sont : 1°) une fiche très brève de Claude-Jean Philippe (Dossiers du cinéma, Cinéastes I, Casterman, 1971), 2°) quelques pages stimulantes de Noël Burch dans Praxis du cinéma (Gallimard, 1969) qui contrastent avec le silence des autres théoriciens et analysent l'utilisation des deux espaces (comme dans Nana de Renoir) et l'importance du champ vide, et enfin et surtout 3°) L'"Anthologie du cinéma" (n°64, 1971) rédigée par Max Tessier, le meilleur spécialiste français du cinéma japonais avec Hubert Niogret, et qui a le mérite de donner une information de base, même si l'auteur avoue que sa connaissance des films est très incomplète (particulièrement précieuses sont, dans cette plaquette, outre l'illustration et la filmographie, les déclarations d'Ozu dont nous avons donné dans notre numéro 203 une traduction complète et chronologique). Ces connaissances livresques se complétaient à l'occasion, au fil des ans, par la présentation furtive, à la Cinémathèque française, dans les conditions que l'on sait, de certains films d'Ozu."

En France, la visibilité de l'œuvre de l'un des cinéastes les plus étudiés, les plus vénérés, les plus aptes à faire réfléchir sur l'art de la mise en scène, est donc restée quasiment nulle jusqu'en 1978. Heureusement, après les sorties en salles mentionnées, l'édition vidéo prit le relais et augmenta l'offre. En 1994, une demi-douzaine de ses films fut aussi distribuée dans les cinémas.
Il est certain que le grand public ne s'est jamais senti concerné mais tout spectateur un tant soit peu cinéphile sait aujourd'hui ce qu'est un plan "à la Ozu". Pour beaucoup, la découverte de son cinéma fit office de passage obligé. Et après avoir englouti, souvent fasciné, tous ces films sans toujours pouvoir les revoir, avouons-le, on peut aisément arriver à les mélanger et se trouver dépourvu au moment de défendre telle ou telle préférence dans la filmographie, n'en distinguant certains que par leur période de réalisation (noir et blanc ou couleur ? titre saisonnier ou pas ?). Toutefois, une nouvelle preuve est fournie ci-dessous de la permanence de l'intensité véhiculée par ce Voyage à Tokyo, le Ozu le plus évident peut-être. Mais avec ce cinéaste et les aléas du marché des reprises, l'avantage est que la découverte semble ne jamais devoir finir (voir les diffusions, relativement récentes, d'Il était un père ou du Fils unique).
Que les choix de couverture des Cahiers et de Positif se recoupent, la chose n'est pas si rare, mais pour le coup, en cette année 1978, voici un véritable signe, le marqueur d'un événement dans l'histoire de la cinéphilie en France.

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 200 longs métrages (sur les 707 sortis en salles), avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Buster Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Vincent
Voyage à Tokyo (Ozu) **** **** **** **** **** *** ****   **** ****
Le Goût du saké (Ozu) **** *** **** **** ** **** ***     ****
Croix de fer (Peckinpah) **   ***   *** ****       ****
Le Miroir (Tarkovski) *** ***   ** *** **** ****      
Fedora (Wilder) ** *** *** **   *** ** **** **** ***
Barberousse (Kurosawa) ***   **** *** ****   **     ****
Le Dossier cinquante et un (Deville) ***     *** **** **** **   *** ***
Le Bal des vauriens / Meurtre d'un bookmaker chinois (Cassavetes) *** *** ° ** **** **** ***   **** ***
Insiang (Brocka)     ****     ****        
Le Convoi de la peur (Friedkin) ** ***   **   **** *   *** ***
Assaut (Carpenter) **     **   ****   *** ** ***
La Chambre verte (Truffaut) *** ** *** **** ° **** *** ** * ***
Sonate d'automne (Bergman) ** *** *** *** ** ** **   *** ***
L'Empire de la passion (Oshima) **     *** *** **** **      
Les Guerriers de l'enfer (Reisz)     ***     ****        
Mélodie pour un tueur (Toback) ***         ****        
La Longue Nuit de l'exorcisme (Fulci)           ***   **   ****
Rêve de singe (Ferreri) *** *   *** ** **** **   *** **
Rencontres du troisième type (Spielberg) *** *** * ° *** *** * *** ** ****
Passe-Montagne (Stévenin) ****     ** ***   *     ***
Molière (Mnouchkine) ***   *   ** *** **     ****
Jeune et innocent (Hitchcock) ***     ** **   ** *** ** ***
Violette Nozière (Chabrol) **   * ***   *** **   ** ***
Les Nouveaux Monstres (Risi) * ** ** ** *** *** **   *** ***
Une histoire simple (Sautet) ** ** *** ** ** *** *   *** ***
Préparez vos mouchoirs (Blier) * * *** *** ** **   *** *** ***
L'Arbre aux sabots (Olmi) ** *** °   **** ** *   ****  
Le Cri du sorcier (Skolimowski) **   ° **   **** **   ***  
L'Ultimatum des trois mercenaires (Aldrich) ***   ** ***   **       **
Despair (Fassbinder) **     **   *** ***      
Le Crocodile de la mort (Hooper)       *   ***   ***   ***
Le Récidiviste (Grosbard)     **     ***   ***    
Xica da Silva (Diegues)       ** ** ****        
La Bête tue de sang-froid (Lado)           ***       ***
Un second souffle (Blain) ***               ***  
Intérieurs (W. Allen) * **   *** **   ** *** ** **
L'Epreuve de force (Eastwood) *   *** **   *** * ****   ***
Un mariage (Altman) **   ** * *** ** **     ***
A la recherche de Mr Goodbar (R. Brooks) *   *** **   **** **   *  
L'Angoisse du gardien de but au moment du penalty (Wenders) **       ** *** **     **
L'Homme de marbre (Wajda) ** **     *** ** **      
Big Racket (Castellari)       **   **     ** ***
Blue Collar (Schrader) **   *** ** **          
Le Témoin (Mocky) **     **   ***       **
Morts suspectes (Crichton)           ***   ** * ***
Piranhas (Dante)       **   *** * *** * ***
Flammes (Arrieta) ****   °     ***        
L'Ordre et la sécurité du monde (d'Anna) ***         **       **
Le Sucre (Rouffio) *   *** **   **   **   **
The Last Waltz (Scorsese) *   ** **   ***     **  
Adios California (Lupo)           **       ***
Bartleby (Ronet) ***               **  
Hitler, un film d'Allemagne (Syberberg) **               ***  
Le Cynique, l'infâme, le violent (Lenzi)           **       ***
Martin (Romero) **     °   ****   **    
La Malédiction de la Panthère rose (Edwards) *     ** ** **     ** *
Tendre Poulet (De Broca) * * *** *   *   ** ** ***
Les Bronzés (Leconte) * ° ** *** * **   **** *  
Le Convoi (Peckinpah) ** * *   * ** * **   **
L'Exorciste 2, l'Hérétique (Boorman) *     * * ***   *** ** *
L'Argent des autres (De Chalonge) ** *     ** **       **
Le Grand Frisson (M. Brooks) *     **   **   **   **
Les Raisins de la mort (Rollin)       *   **   ** ** **
Intérieur d'un couvent (Borowczyk)       **   **     **  
Les Rendez-Vous d'Anna (Akerman) **           **   **  
Bande de flics (Aldrich) ***                  
For Me and My Gal (Berkeley)     ***              
Le Bois de bouleaux (Wajda) ***                  
Le Détachement féminin rouge (Xie)     ***              
Le Merdier (Post)           ***        
Le Rayon bleu (Lieberman)           ***        
Le Roi du kung-fu attaque (Wang)                   ***
Légitime Violence (Flynn)           ***        
Outrageous (Benner)           ***        
Salut les pourris (Di Leo)                   ***
Attention les enfants regardent (Leroy) *   *** *   *   ** **  
La Grande Menace (Gold) *   ** *   **   *   ***
Retour (Ashby) *   **   **   **      
Un papillon sur l'épaule (Deray) *   *   ** ***     *  
Je suis à prendre (Leroi)           **   **    
La Femme libre (Mazursky) **         **        
La Grande Cuisine ou l'Art et la manière d'assaisonner les chefs (Kotcheff)       **   **        
Le Cercle infernal (Loncraine)           **   **    
Le Grand Sommeil (Winner)           ***     *  
Les Yeux bandés (Saura) *         ***        
Tu ne m'oublieras pas (Rudolph)       *   ***        
La Ballade des Dalton (Goscinny & Morris)     *     **   **   **
La Fièvre du samedi soir (Badham) ** *       ** * *** °  
La Petite (Malle) *   ** **   ** *   *  
Dernier Amour (Risi) *   **     **        
Je suis un autarcique (Moretti)   **     *   **      
Le Pion (Gion)     ** *         **  
Damien, la Malédiction II (Taylor)           **     * **
L'Etat sauvage (Girod) **     *   **       *
Peter et Elliott le dragon (Chaffey)     *         ** * **
Mort sur le Nil (Guillermin) * °   **   **     * **
Midnight Express (Parker) ° *   ** * ***   ** * °
L'Hôtel de la plage (Lang)     * °   *   ** **  
Génération Proteus (Cammell) *         **   * *  
Il était une fois la Légion (Richards)     *     *       **
Judith Therpauve (Chéreau) *         **     *  
L'Esclave de l'amour ou Un drame poignant du cinématographe (Mikhalkov) **     ° **          
Nos héros réussiront-ils à retrouver leur ami mystérieusement disparu en Afrique ? (Scola) *               * **
Pair et impair (Corbucci)               ** ° **
Driver (Hill) *         **        
L'Affaire Mori (Squitieri)     *     **        
La Rabatteuse (Bernard-Aubert)           *   **    
Les Oies sauvages (McLaglen)           *       **
Qui a tué le chat ? (Comencini)     *     **        
Sale Rêveur (Périer) *         **        
Un espion de trop (Siegel)           *       **
Capricorne One (Hyams)     **              
Chaussette surprise (Davy)                 **  
Comment ça va (Godard & Miéville)       **            
Echec au gang (Lenzi)           **        
Exhibition 2 (Davy)                 **  
L'Allemagne en automne (collectif)             **      
L'Amant de poche (Queysanne)                 **  
L'Horrible Invasion (Cardos)               **    
L'Ouragan vient de Navarone (Hamilton)                   **
La Femme gauchère (Handke) **                  
La Tortue sur le dos (Béraud) **                  
La Trancheuse infernale (Tessari)           **        
La Voix de son maître (Mordillat & Philibert)       **            
Le Ciel peut attendre (Beatty)   **                
Le Jeu de la mort (Clouse)                   **
Le Jeu de la pomme (Chytilova) **                  
Le Nouveau Cartoon à Hollywood (collectif) **                  
Le Prince et le pauvre (Fleischer)                 **  
Le Retour de l'enfant prodigue (Chahine)                   **
Les Faux Durs (Ritchie)           **        
Les Petits Câlins (Poiré)       **            
Mesdames et Messieurs bonsoir (Scola, Monicelli, Comencini & Magni)       **            
Stay Hungry (Rafelson) **                  
Un juge en danger (Damiani)           **        
Vive Abba (Hallström)     **              
La Carapate (Oury) °     *   *   ** * *
Grease (Kleiser)   *       **     ° °
Je suis timide mais je me soigne (Richard) ° °   *   *   ** *  
Les Dents de la mer 2 (Szwarc)           *   ** * °
La Cage aux folles (Molinaro) ° °   ** * *   * * *
Jésus de Nazareth (Zeffirelli)   *       *        
L'Amour violé (Bellon)           *     *  
La Montagne du dieu cannibale (Martino)           *       *
Les Liens de sang (Chabrol) *               *  
Les Routes du sud (Losey) °     **            
La Coccinelle à Monte-Carlo (McEveety)   °           * *  
Au nom du pape roi (Magni) *                  
Baisez-moi partout (Bénazéraf)                 *  
Belfagor le magnifique (Scola) *                  
Betsy (Petrie)                 *  
Caresses bourgeoises (Visconti)                 *  
Collégiennes à tout faire (G. Clair)                 *  
Esclave de Satan (Warren)       *            
Holocauste 2000 (De Martino)           *        
Infirmières perverses (Payet)                 *  
Kounak le lynx fidèle (Babaïan)                 *  
L'Ange et la femme (Carle)       *            
La Barricade du point du jour (Richon) *                  
La Clé sur la porte (Boisset)           *        
La Collégienne pervertie (Piccioli)                 *  
La Grande Levrette (Bernard-Aubert)                 *  
La Part du feu (Périer)           *        
Le Tournant de la vie (Ross)                   *
Les Grandes Jouisseuses (Bernard-Aubert)           *        
Les Petites Vicieuses (Caputo)                 *  
Les Russes ne boiront pas de Cola Cola (Comencini) *                  
Maléfices porno (De Winter)       *            
Nathalie, rescapée de l'enfer (Payet)       *            
One Two Two, 122 rue de Provence (Gion)                 *  
Perversions très intimes (Caputo)                 *  
Ruby (Harrington)           *        
Trinita tire et dis amen (Caltabiano)                 *  
Ils sont fous ces sorciers (Lautner) °     ** ° *   °   °
Robert et Robert (Lelouch) *     °           °
La Zizanie (Zidi) ° °   ° ° **   ** ° °
Comment se faire réformer (Ph. Clair)       ° °     *    
Emmanuelle 2 (Giacobetti)           °     * °
Goodbye Emmanuelle (Leterrier)       °   °     *  
Va voir maman, papa travaille (Leterrier)   °   *   °     °  
L'Horoscope (Girault)       °           °
La Prof et les cancres (Laurenti)       °            
A nous les belles Danoises ! (Hedman)       °            
Avalanche (C. Allen)                   °
Embraye bidasse, ça fume ! (Pécas)               °    
Et vive la liberté ! (Korber)                 °  
L'Empire du Grec (Lee-Thompson)           °        
L'Homme-araignée (Swackhamer)                   °
L'Inévitable Catastrophe (I. Allen)               °    
La Flic chez les poulets (Tarantini)       °            
Le Continent fantastique (Piquer-Simon)       °            
Les Bidasses au pensionnat (Vocoret)       °            
Les Réformés se portent bien (Ph. Clair)               °    
Les Survivants de la fin du monde (Smight)                   °
Mademoiselle Cuisses longues (Martino)       °            
Mon premier amour (Chouraqui)   °                
Si vous n'aimez pas ça n'en dégoûtez pas les autres ! (Lewin)       °            
Vas-y maman ! (De Buron)           °        
Viol sous les tropiques (Massaccesi)           °        
  Buster Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Buster Céline Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Vincent
La Vie comme ça (Brisseau)     **** ***            
Ce lieu sans limite (Ripstein)         ** ****        
Forza Bastia 78 (Tati)         **         **
Meurtres au 43ème étage (Carpenter)           **        

Rémi :
**** : Le Goût du saké / Meurtre d'un bookmaker chinois / Fedora / Le Convoi de la peur / Assaut / Rencontres du troisième type
*** : Croix de fer / La Chambre verte / Violette Nozière / Le Cri du sorcier / Le Convoi
** : Molière / The Last Waltz / Les Bronzés / MacArthur, le général rebelle
* : Piranhas / La Petite / Damien, la Malédiction II / Midnight Express / La Cage aux folles / La Coccinelle à Monte-Carlo / Robert et Robert
° : Grease / Les Dents de la mer 2 / La Zizanie / Emanuelle 2 / Goodbye Emmanuelle / La Prof et les cancres

Nolan :
*** : Le Convoi de la peur
** : La Malédiction de la Panthère rose / Grease / Légitime violence
* : Rencontres du troisième type / Les Bronzés / La Ballade des Dalton / La Fièvre du samedi soir / Peter et Elliott le dragon / Mort sur le Nil / Les Dents de la mer 2
° : L'Epreuve de force / La Cage aux folles

Timothée :
**** : Croix de fer / Le Miroir
*** : Voyage à Tokyo / La Chambre verte / Rencontres du troisième type
** : Préparez vos mouchoirs / Les Bronzés / La Malédiction de la Panthère rose
* : La Cage aux folles

Antoine :
*** : Fedora / Sonate d'automne
** : Barberousse / Jeune et innocent / Intérieurs
* : Les Bronzés / La Ballade des Dalton
° : La Cage aux folles / La Zizanie

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Frédéric :
1- Le Goût du saké, Voyage à Tokyo, 3- Passe montagne, 4- Flammes, Hitler, un film d'Allemagne, Meurtre d'un bookmaker chinois, 7- Le Convoi de la peur, Le Cri du sorcier, Les Rendez-vous d'Anna, Tras Os Montes
Inédits : Ecce Bombo (Moretti), Forza Bastia 78 (Tati), La Vie comme ça (Brisseau) Marketing Mix (Rozier), Meurtres au 43e étage (Carpenter)

Mister Arkadin :
**** :
*** : Molière (8) ; Le Dossier 51 (8) ; The Last Waltz (8) ; Meurtre d’un bookmaker chinois (7,5) ; Jeune et innocent (7)
** : Les Bronzés (6) ; Tendre Poulet (6) ; Le Sucre (6) ; Le Miroir (6) ; Les Nouveaux Monstres (6) ; Préparez vos mouchoirs (6) ; Fedora (5) ; La Chambre verte (5) ; Rêve de singe (5) ; Violète Nozière (5) ; Intérieurs (5) ; Je suis à prendre (5) ; L’Esclave de l’amour (5)
* : Les Dents de la mer 2 (4) ; Passe-Montagne (4) ; Je suis un autarcique (3) ; Le ciel peut attendre ; La Carapate
o : Goodbye Emmanuelle (3) ; Emmanuelle 2 (2) ; La Zizanie (2) ; Comment se faire réformer (1)
- (vus, mais plus assez de souvenirs pour noter, ou vus trop jeune pour avoir vraiment une opinion ; sont par définition absents ceux que j’ai vus, mais qui m’ont laissé tellement peu de souvenirs que je ne m’en rappelle même plus !) : Une histoire simple ; L’Argent des autres ; Un papillon sur l’épaule ; L’Etat sauvage ; Midnight Express ; Mort sur le Nil ; Stay Hungry ; Grease ; La Cage aux folles ; Jésus de Nazareth ; L’Amour violé ; Les Liens du sang

Foxart :
1/Sorcerer 2/L'arbre aux sabots 3/Assaut 4/Violette Nozière 5/La chambre verte 6/La Petite 7/Molière 8/Rencontres du 3ème type 9/Sonate d'automne 10/L'exorciste 2: L'hérétique
La suite ici

Pierre :
Top 13 1-Le goût du saké (Ozu) 2-Croix de fer (peckinpah) 3-Fedora (Wilder) 4-Jeune et innocent (Hitchcock) 5-Insiang (Brocka) 6-Violette Nozière (Chabrol) 7-Retour (Ashby) 8-Meurtre d'un bookmaker chinois (Cassavettes) 9-L'arbre aux sabots (Olmi) 10-L'ultimatum des trois mercenaires (Aldrich) 11-Xica da Silva (Diegues) 12-Les rebelles du Tibesti (Depardon)* 13-Underground (Lampson, Wexler, De Antonio)*
les 25 hors liste suivants Iphigénie (Cacoyannis)*** Tras os montes (Reis et Cordero)*** Sholay (Sippy)*** Bordel ss (Bénazéraf)*** New York city inferno (Scandelari)*** Equus (Lumet)*** Nenè (Samperi)*** le dernier monde cannibale (Deodato)*** Alertez les bébés (Carré)*** Le cercle de fer (Moore)** L'empire des fourmis géantes (Gordon)** Le roti de satan (Fassbinder)** Brigade mondaine (Scandelari)** Force de frappe / Evening land (Watkins)** Chien tse le dragon noir / Le magnifique (Chen Chi Wa)** La chanson de Roland (Cassenti)** La petite fille en velours bleu (Bridges)** Embrasse-moi / Kiss me killer (Franco)** L'île des passions (Paolella)** Un vendredi dingue, dingue, dingue (Nelson)** Les gladiateurs de l'an 3000 (Arkush, Suso)** Un risque à courir (Collinson)** Le gorille et l'enfant (Cardona Jr)** Les requins du désert (Valerii)* Les héros meurent jeunes (philipp)*
50 longs-métrages inédits 1-Bilbao (Luna)**** 2-La belle et la bête (Herz)**** 3-Org (Birri)**** 4-El diputado (De la Iglesia)**** 5-Delirios de um anormal (Marins)**** 6-Come blow the horn (Sarno)**** 7-Le plombier (Weir)**** 8-Panic in high school (Ishii)*** 9-Take off (Weston)*** 10-Don (Barot)*** 11-Kondura (Benegal)*** 12-Serial rapist (Wakamatsu)*** 13-O gigante da America (Bressane)*** 14-Junoon (Benegal)*** 15-La ocasion (Larraz)*** 16-Lupin 3 (Yoshikawa)*** 17-El lugar sin limites (Ripstein)*** 18-Killer butterfly (Kim Ki Young)*** 19-L'immoralita (Pirri)*** 20-Goodbye & amen (Damiani)*** 21-Polytope Mycene Alpha (Psychranis)*** 22-La dernière maison sur la plage (Prosperi)*** 23-Avoir 20 ans (Di Leo)*** 24-Anjane mein (Ganghuli)*** 25-Candide et érotique (Giorgi)*** 26-The coming of sin (Larraz)*** 27-La gamine (Cattarinich)*** 28-Cinq venins mortels (Chang Cheh)*** 29-El sacerdote (De la Iglesia)*** 30-Angel guts: hugh school co-ed (Sone)*** 31-Lîle de la bête (Chu Yuan)*** 32-La rage au coeur (Collinson)*** 33-As filhas do fogo (Khouri)** 34-Shoot first, die later (Di Leo)** 35-The war of the robots (Brescia)** 36-Mr Boo fait de la télévision (Hui)** 37-Blue christmas (Okamoto)** 38-Kidnapped (Mitchell)** 39-Devil dog: the hound of hell (Harrington)** 40-Nero veneziano (Liberatore)** 41-Escape from hell hole (Firmansyah)** 42-Madame X, eine absolute herrscherin (Ottinger)** 43-Trafiquants d'esclaves (Goslar)** 44-Fairy tales (Tampa)** 45-Little hero (Hung Ming Chen)* 46-Expensive taste (Rey)* 47-Chorus call (Shepperd)* 48-I miss you hugs and kisses (Markowitz)0 49-Os trapalhoés na guerra das planetas (Stuart)0 50-Nude odeon (Girolami)00 27-Debbie does Dallas (Clark)***
4 moyens métrages 1-Vertical features remake (Greenaway)**** 2-Within the woods (Raimi)*** 3-De grands événements et des gens ordinaires** 4-The necrotic (Ferriol)*
et pour finir 14 courts métrages 1- Transition de phase dans les cristaux liquides (Painlevé)**** 2-G-Man (Scott et Beth B)**** 3-Diagramfilm (Glabicki)**** 4-Gradiva esquisse 1 (Carasco)*** 5-Tree again (Kren) *** 6-LMNO (Breer)*** 7-L'Allemagne en automne (Fassbinder)*** 8-Enigma (Matsumoto)*** 9-Colloque de chiens (Ruiz)** 10-L'aleijadinho (De Andrade)** 11-Rischart (Kren)** 12-Devinettes pour un bonbon (Barta)** 13-All color news sampler (Collaborative projects)** 14-Persistir es vencer (Gleyzer)**

Un simple amateur :
1-Barberousse (Kurosawa) 2-Le miroir (Tarkovski) 3-Voyage à Tokyo (Ozu) 4-La chambre verte (Truffaut) 5-Insiang (Brocka) 6-Le goût du saké (Ozu) 7-Sonate d'automne (Bergman) 8-Les Guerriers de l'enfer (Reisz) 9-L'arbre aux sabots (Olmi) 10-Hitler, un film d'Allemagne (Syberberg)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Midnight Express, Alan Parker, 5 973 335 entrées
2. La Cage aux folles, Édouard Molinaro, 5 406 614 entrées
3. Grease, Randal Kleiser, 5 329 875 entrées
4. La Fièvre du samedi soir, John Badham, 4 361 587 entrées
5. Rencontres du troisième type, Steven Spielberg, 3 115 787 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : L'Argent des autres (Christian de Chalonge)
- Prix Méliès : Le Dossier 51 (Michel Deville)
- Grand prix du cinéma français : Un papillon sur l'épaule (Jacques Deray)
- Prix Jean Vigo : Bako, l'autre rive (Jacques Champreux)
- César du meilleur film : L'Argent des autres (Christian de Chalonge)
- Oscar du meilleur film : Annie Hall (Woody Allen)
- Festival de Cannes, Palme d'or : L'Arbre aux sabots (Ermanno Olmi)
- Festival de Berlin, Ours d'or : Las truchas (José Luis Garcia Sanchez), Ascensor (Tomas Muñoz) & Las palabras de Max (Emilio Martinez Lazaro)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Les Fainéants de la vallée fertile (Nikos Panayotopoulos)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : Alambrista (Robert Malcolm Young)

 

LE SONDAGE TWITTER DU DR. ORLOF :

Quel est le meilleur film sorti en 1978 ? (72 votants)

1- Voyage à Tokyo (Ozu) (10 voix)
2- Rencontres du troisième type (Spielberg) (7 voix)
3- La chambre verte (Truffaut) / Le Convoi de la peur (Friedkin) / Meurtre d'un bookmaker chinois (Cassavetes) (5 voix)
6- Le miroir (Tarkovski) (4 voix)
3 voix : Croix de fer (Peckinpah), Midnight express (Parker), A la recherche de Mr Goodbar (Brook), Fedora (Wilder), Barberousse (Kurosawa)
2 voix : Grease (Kleiser), Le dossier 51 (Deville), Assaut (Carpenter), Le goût du saké (Ozu)
1 voix : L'arbre aux sabots (Olmi), La voix de son maître(Philibert), Mélodie pour un tueur (Toback), Molière (Mnouchkine), Violette Nozière (Chabrol), Le cercle infernal (Loncraine), Sonate d'automne (Bergman), Capricorn one (Hyams), Insiang (Brocka), Je suis un autarcique (Moretti), Préparez vos mouchoirs (Blier), Peter et Elliott (Don Chaffey), Retour (Ashby), Embraye bidasse, ça fume (Max Pécas)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1978 sur le site Encyclo-Ciné)

09/02/2015

Sur vos écrans en 1974

EDITORIAL :

Par Jocelyn M.

conversation00.jpgFamiliale à plus d'un titre, voici l'année qui vit toutes les mères (de curés surtout) sucer des queues en enfer (dixit le pas jojo Pazuzu in The Exorcist) mais qui, avant toute chose, devait voir ma propre grand-mère céder aux sirènes de l'osier prétendument accueillant pour la rose fesse puisque celle-ci, ma mamie oui !, devait s'acheter un ticket versaillais pour grossir les rangs qui firent l'inattendu succès au box-office de l'Emmanuelle de Just Jaeckin (la chose collant tout de même 2 500 000 entrées dans les dents du renard disneyen de Robin des Bois !). Bigre. Pas une paille.
J'eus préféré que ma grand mère, à vrai dire, soutint plutôt Les Valseuses (de Blier, troisième au classement des entrées 74), mais sans doute dut-elle le faire quelques années auparavant, dans d'autres circonstances, d'où immanquablement - et par ricochets - nous découlons, moi et mon mauvais goût.

Dès ma plus jeune enfance, je crois bien par ailleurs avoir toujours entendu ma maman dire que le péril jaune était pour demain, ou jeudi tout au plus (Les Chinois à Paris de Yanne, 23ème du classement, la confortant dans ses convictions inquiètes).
La belle santé boxofficieuse de Bruce Lee devait lui donner un temps raison. Mais heureusement pour elle, l'année 74 fut l'ultime, mieux : la posthume, pour le Petit Dragon. La grosse tête qu'il fatalement pris ne lui permit ainsi pas de voir son succès hexagonal : ses Fureur et Opération ne devant sortir qu'après qu'il eut calanché.

Pour ma part personnelle, je ne sais plus quel film de 1974 je devais voir en premier – a posteriori bien sûr. Fut-ce Soleil Vert ou Le Shérif est en Prison ?
Il me faudra avouer que le match fut sans doute donné entre Les Bidasses s'en vont en guerre ou Les Quatre Charlots Mousquetaires... quoique Robin des Bois évidemment, dut l'emporter d'une large tête. A défaut d'une tournant à 360° et vomissant insanités blasphématoires et remugles verdâtres.

Il y a peu, n'ayant que ça à foutre, j'ai déterminé ma "zone de confort cinéphile", celle me faisant réagir immédiatement, pour laquelle mon subconscient jouait à plein. Dans laquelle s'était sans doute activement épanoui mon enclin pelliculesque. Elle mesure 14 ans et naît en 1974. Premier mythe cinématographique (avec Amityville) à résonner jusqu'à mes oreilles crédules, L'Exorciste n'étant bien sûr pas du tout étranger à cet éveil...

Familiale, oui comme je disais plus haut, 1974 est à n'en pas douter mon année-mère.

 

LES CONSEILS DE NOTRE EQUIPE :

Une liste de 248 longs métrages (sur les 727 sortis en salles), avec, pour les étoiles en couleur, des liens vers des textes écrits par les contributeurs.

  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Rémi Vincent
Conversation secrète (Coppola) **** **** *** **** **** **   *** **** ***
Amarcord (Fellini) **** ** *** *** **** **** *** ****   ****
Le Fantôme de la liberté (L. Buñuel) **** ° **** *** *** **** *** **** **** ****
Solaris (Tarkovski) *** *   **** **** ***   **** *** *
Chinatown (Polanski) *** ** ** *** **** ** **** ***   ***
Le Château de la pureté (Ripstein) ****     *** ****          
Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia (Peckinpah) *** *** *** ** **** * ****   **** ****
L'Exorciste (Friedkin) ** ** *** *** **** ** **** *** *** ****
Les Valseuses (Blier) *** *** **** *** *** ** **** ** ** ***
Serpico (Lumet) ** ***   *** *** ** **   **** ***
Vincent, François, Paul et les autres (Sautet) *** *** ** *** *** ** *** *** ** ***
La Gueule ouverte (Pialat) *** * ***   ****   **** **    
Mes petites amoureuses (Eustache) **** * *** ***   ***   ***    
Le Canardeur (Cimino) ** ** ** ** *** ** **** ** **** ***
Gare centrale (Chahine) ** **   *** ***         ****
Le Fantôme de Cat Dancing (Sarafian) **     ** ***       **** ***
Ana et les loups (Saura) ***       ****          
La Mort de Maria Malibran (Schroeter) ****   ***              
Lacombe Lucien (Malle) *** * *** *** ** **   ***   ***
Deux Contes moraux : la Boulangère de Monceau, la Carrière de Suzanne (Rohmer) *** ** ***         ** **** **
Sugarland Express (Spielberg) ** **     ****   *** * *** ***
Les Hautes Solitudes (Garrel) ***   ****         **    
Tous les autres s'appellent Ali (Fassbinder) *** * *** ** **** ***   * ***  
Femmes femmes (Vecchiali) **** * **   ****          
La Dernière Corvée (Ashby) ** **     ***       ****  
Le Jour du vin et des roses (Edwards) *** ***     ***         **
Les Doigts dans la tête (Doillon) **   *** ***       ***    
Pataquesse (MacNaughton)     *** ** **   ***     ***
Céline et Julie vont en bateau (Rivette) *** ° **** ** ***     ***    
Ne vous retournez pas (Roeg) ** ° *   ****   *** *** *** ***
Soleil vert (Fleischer) **   ** ** *** ** *** **   ***
Le Shérif est en prison (Brooks) *   **   **   ***   *** ****
Le Chaud Lapin (Thomas) ** **** **         **    
Le Pélican (Blain) ***   ** **       ***    
Malicia (Samperi) **       **     ** ****  
A Bigger Splash (Hazan) ***     ***   **        
Un homme qui dort (Queysanne) ****     *         ***  
Asylum (Baker) **   **   **          
L'Alliance invisible (Martino)         ***         ***
L'Ombre d'une chance (Mocky) ***       ***          
La Mort caresse à minuit (Ercoli)         ***         ***
Out One : Spectre (Rivette) ***       ***          
The Nickel Ride (Mulligan) ** ****                
Vers la joie (Bergman) ***                 ***
Deux Grandes Gueules (Corbucci)                   ****
Goyokin, la terreur des Sabai (Gosha)         ****          
La Société du spectacle (Debord)     ****              
American Graffiti (Lucas) *** **     ***   ** * ** ***
L'Horloger de Saint-Paul (Tavernier) **   ** ** *** **   ** **  
Contes immoraux (Borowczyk) ** ** ** ** **     *** **  
Nada (Chabrol) **   ** ** *** *       ***
Les Larmes amères de Petra von Kant (Fassbinder) ***   *** * ***     *    
Le Marchand des quatre saisons (Fassbinder) ***     * *** **        
Opération Dragon (Clouse)         **   ****   * **
Sweet Movie (Makavejev) **   ** ** ***          
Papillon (Schaffner) * **   ** ***   ** **   ***
Magnum Force (Post) * **     **   ***     ***
La Poursuite implacable (Sollima)   **     ***         **
Lancelot du lac (Bresson) **** ° °         ** ***  
Le Mouton enragé (Deville) *   ** ** *** * ***      
Mondwest (Crichton) *       ***   *** * ** **
Robin des Bois (Reitherman)   **     **   ***   ** *
L'Arnaque (G.-R. Hill) *   ** ** ***   ** *   **
Stavisky (Resnais) ** ° *** ** *** **   *    
Kashima Paradise (Le Masson)       ***   **        
La Maison qui tue (Duffell)         **         ***
Milan calibre neuf (Di Leo)         **         ***
Un pigeon mort dans Beethoven Street (Fuller) **       ***          
Un vrai crime d'amour (Comencini) *** **                
Willow Springs (Schroeter)     **             ***
Dodes' caden (Kurosawa) *** * ** **   °   **   ***
Woody et les robots (Allen) *   *** **     **     ***
Coffy, la panthère noire de Harlem (J. Hill)     *   ***   **     **
Glissements progressifs du plaisir (Robbe-Grillet) *   **   ***     **    
La Montagne sacrée (Jodorowsky) **   ** ° ****          
Le Grand Attentat (Mann) ** ** ** **            
Le Trio infernal (Girod) **   ** ** **          
Nous sommes tous des voleurs (Altman) *** °   ** ***          
Les Gaspards (Tchernia)   *** *   *   ** *   ***
Les Nuits rouges (Franju) **   ** * ***     ** *  
La Fureur du Dragon (Lee) *       **   ***   * **
Un justicier dans la ville (Winner) *       ***   *** *   *
La Maison des damnés (Hough)         **   *     ***
Les Guichets du Louvre (Mitrani) * *** **              
Touche pas à la femme blanche (Ferreri) *   **             ***
Coup d'Etat (Yoshida)     ***              
Don Angelo est mort (Fleischer)         ***          
Je n'ai que toi (Barakat)                   ***
La Victime désignée (Lucidi)         ***          
Les Aventures époustouflantes de Tom et Jerry (Hanna, Barbera & Deitch)                   ***
Les Joyeuses Aventures de la Panthère rose (Pratt)                   ***
Les Noces (Wajda) ***                  
Chair pour Frankenstein (Margheriti & Morrissey) *   **   **   **      
Gumshoe (Frears) *     ** ***     *    
Larry le dingue et Mary la garce (Hough)   *     *   **   ***  
Les Chinois à Paris (Yanne)     **       ** *   **
Les Mille et Une Nuits (Pasolini) * ° ** *   ***   *   ***
Portier de nuit (Cavani) **   ° * *** **   *   **
Parade (Tati) **   ** *   *        
Banana Split (Berkeley)     ** **            
Bedlam (Robson) *** *                
Dillinger (Milius) **       **          
Général Idi Amin Dada : autoportrait (Schroeder) *   ***              
L'Escapade (Soutter) **   **              
Le Piège (Huston) **       **          
Mister Majestyk (Fleischer)         **   **      
Nous voulons les colonels (Monicelli) **     **            
Pink Narcissus (Bidgood)     *   ***          
Un nuage entre les dents (Pico)         **     **    
La Moutarde me monte au nez (Zidi) °   **   *   ** *   ***
Célestine, bonne à tout faire (Franco)     *         *   ***
Marseille Contrat (Parrish)   *     **         **
Borsalino and co (Deray)         *   ** *   **
Rapt à l'italienne (Risi) **   *   *         **
Un silencieux au bout du canon (Sturges) *       *   **     **
Zardoz (Boorman) **     ° **   ** * * *
Emmanuelle (Jaeckin)   * °   **   ** * * *
La Race des seigneurs (Granier-Deferre) * ** *   *     *    
France, société anonyme (Corneau) *   *         **    
La Gueule de l'emploi (Rouland) *       °   ***      
Le Château des messes noires (Sarno)     *   *         **
Le Sexe fou (Risi)   *           ** *  
Mais qu'est-ce que je viens foutre au milieu de cette révolution ? (Corbucci)   °           *   ***
Sept Cent quarante-sept en péril (Smight)         °   **     **
Dracula vit toujours à Londres (Gibson)         **         *
Justice sauvage (Karlson)   *     **          
Le Flic ricanant (Rosenberg) *       **          
Le Retour de l'abominable docteur Phibes (Fuest)         **     *    
Le Seuil du vide (Davy)     *         **    
Les Diablesses (Margheriti)     *   **          
Les Emigrants (Troell) *       **          
Les Neuf Vies de Fritz le Chat (Taylor)         **          
Les Vierges de la pleine lune (Batzella)     *   **          
Mariage (Lelouch) ***   °              
Un colt pour une corde (Kotcheff)         **         *
Adolescence pervertie (Bénazéraf)     **              
Antoine et Sébastien (Perier)         **          
Billy le cave (Dragoti)         **          
Black Caesar, le parrain de Harlem (Cohen)         **          
Dites-le avec des fleurs (Grimblat)         **          
Dynamite Jones (Starrett)         **          
Executive Action (Miller)         **          
Flipper City (Bakshi) **                  
Grandeur nature (Berlanga) **                  
Histoires d'outre-tombe (Francis)         **          
L'Exécuteur noir (Douglas)         **          
L'Œil du labyrinthe (Caiano)         **          
La Bambina (Lattuada) **                  
La Cible hurlante (Hickox)         **          
La Cousine Angélique (Saura) **                  
La Grande Trouille (Grunstein)               **    
La Paloma (Schmid) **                  
Le Boss (Di Leo)                   **
Le Château du vice (Brismée)         **          
Le Gardien (Renc)               **    
Le Moineau (Chahine)                   **
Le Nouveau Monde (Troell)         **          
Les Aventures les plus folles de Fifi Brindacier (Hellbom)         **          
Les Casseurs de gangs (Hyams)         **          
Les Démoniaques (Rollin)     **              
Les Dernières Fiançailles (Lefebvre) **                  
Les Dieux et les morts (Guerra) **                  
Les Religieuses du Saint-Archange (Paolella)         **          
Mahler (Russell)         **          
Mémoires du sous-développement (Guttierez-Alea)       **            
Mickey, Donald, Pluto et Dingo en vacances (Disney)                   **
No Room for the Groom (Sirk)     **              
Péché véniel (Samperi)                 **  
Plaisir à trois (Franco)     **              
Police puissance sept (D'Antoni)         **          
Refroidi à 99 pour cent (Frankenheimer)         **          
SPYS (Kershner)         **          
Une raison pour vivre, une raison pour mourir (Valerii)                   **
L'Homme au pistolet d'or (Hamilton) ° *     *   ***     *
La Gifle (Pinoteau) ° *** °   *   **      
Gatsby le magnifique (Clayton) *       * *   *   *
Nos plus belles années (Pollack) * °   * **          
Le Retour du grand blond (Robert) °   **   *   ** *   *
Attention on va s'fâcher ! (Fondato)         °   **     *
La Bonzesse (Jouffa & Leroi)     °   **     *    
La Femme aux bottes rouges (J.-L. Buñuel) *   *   *          
A nous quatre cardinal ! (Hunebelle)             ** °    
Bons Baisers à lundi (Audiard)         °   **      
Chino (Sturges & Coletti)         *         *
La Chasse au diplôme (Bridges) *       *          
Le Jour du dauphin (Nichols) *       *          
Le Voyage (De Sica)   *     *          
Los Amigos (Cavara)         *         *
Terreur dans la nuit (Hutton)         *     *    
Toute une vie (Lelouch) °       **          
Vous intéressez-vous à la chose ? (Baratier)   **     °          
Les Seins de glace (Lautner) °   °   *   ** °    
Les Quatre Charlots mousquetaires (Hunebelle)     °       ** °    
Touchez pas à la chnouf (Gasnier)         *          
Amigo mon colt a deux mots à te dire (Lucidi)         *          
Club privé (Pecas)     *              
Contre une poignée de diamants (Siegel)         *          
Gold (Hunt & Glen)         *          
Juliette et Juliette (Forlani)         *          
L'Esprit de la mort (Newbrook)         *          
L'Ironie du sort (Molinaro) °       *          
La Ceinture noire (Clouse)         *          
La Main à couper (Périer)         *          
La Malédiction du vampire (Elorrieta)               *    
La Virée superbe (Vergez) *                  
Le Bal du vaudou (De la Iglesia)         *          
Le Bordel (Bénazéraf)     *              
Le Flic se rebiffe (Kibbee & Lancaster)         *          
Les Anges mangent aussi des fayots (Barboni)         *          
Les Bidasses s'en vont-en-guerre (Zidi)             *      
Les Bootleggers (Sargent)         *          
Les Brûlantes (Franco)     *              
Les Colts au soleil (Collinson)         *          
Les Horizons perdus (Jarrott)         *          
Les Suspects (Wyn)         *          
Les Violons du bal (Drach) *                  
Métamorphose du chef de la police politique (Soto) *                  
Meurtres au soleil (Isasi-Isasmendi)         *          
On s'est trompé d'histoire d'amour (Bertucelli)         *          
Q (Davy & Geldreich)               *    
Rêves humides (collectif)           *        
Trafiquants d'hommes (Guillermin)         *          
Une bonne planque (Lattuada) *                  
Le Secret (Enrico) °       *     *   °
Vos gueules les mouettes ! (Dhéry)         °   *     *
Comment réussir quand on est con et pleurnichard (Audiard)     °   °   * *    
Impossible pas français (Lamoureux)     °   °   *     *
Les Mille et Une Nuits érotiques (Margheriti)     °             *
OK patron (Vital)         °         *
Le Permis de conduire (Girault)         °   *     °
Verdict (Cayatte) °       °         °
Les Vacanciers (Gérard)     °   °          
Ursule et Grelu (Korber)         °         °
Comme un pot de fraises (Aurel)         °          
Deux Grandes Filles dans un pyjama (Girault)         °          
Dis-moi que tu m'aimes (Boisrond)         °          
L'Amour à la bouche (Kikoïne)     °              
La Grande Nouba (Ardan)         °          
Le Cuisinier de Ludwig (Syberberg)     °              
Le Führer en folie (Clair)         °          
Le Hasard et la violence (Labro) °                  
Les Impures (Wickman)     °              
Les Murs ont des oreilles (Girault)     °              
Libres Echanges (Wiklund)     °              
Par le sang des autres (Simenon)         °          
Sexuellement vôtre (Pecas)     °              
Si si mon colonel (Guerrini)         °          
Y'a un os dans la moulinette (André)             °      
  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Rémi Vincent

Et ceux que l'on attendra encore longtemps sur nos écrans :

  Buster Christophe Dr.Orlof Edouard FredMJG Jean-Luc Jocelyn Ludovic Rémi Vincent
1974, Une partie de campagne (Depardon) **   *** *** *** *        
Italianamerican (Scorsese) ***     ***   *        
Le Couvent de la bête sacrée (Suzuki)   ** ** * ***          
Cockfighter (Hellman) **     * ** *     ***  

Nolan :
**** : Conversation secrète / Chinatown
*** : Les Valseuses / Serpico / 1974, Une partie de campagne
** : Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia / L'Exorciste / L'Horloger de Saint-Paul / Robin des Bois
* : Le Shérif est en prison / American Graffiti / Papillon / Magnum Force / Woody et les robots / Les Neufs Vies de Fritz le Chat
° : L'Homme au pistolet d'or / La Gifle / Le Retour du grand blond / Vos gueules les mouettes ! / Impossible pas français

Antoine :
**** : Conversation secrète / Solaris
*** : Chinatown / Les Valseuses / Lancelot du Lac / 1974, Une partie de campagne
** : Stavisky
* : Woody et les robots
° : Le Retour du grand blond / Comment réussir quand on est con et pleurnichard

Timothée :
**** : Solaris
*** : Conversation secrète / Chinatown / L'Exorciste / Lacombe Lucien / Italianamerican
** : Les Valseuses / Magnum Force / L'Arnaque / Parade

 

LES CHOIX DE NOS AMIS ET LECTEURS :

Frédéric :
1- Femmes Femmes, 2- Céline et Julie vont en bateau, 3- Conversation secrète, 4- Un homme qui dort, 5- Dodeskaden, 6- La Gueule ouverte, 7- Mes petites amoureuses, 8- Chinatown, 9- Amarcord, 10-Le Fantôme de la liberté
Inédits : Raison, discussions et un conte (Ghatak), 1974, une partie de campagne (Depardon), Makimono (Nekes), Cockfighter (Hellman)
+ 2 films absents de la liste : La Femme de Jean (Bellon) et Le Milieu du monde (Tanner)

Anna :
*** : Chinatown / La dernière corvée / Tous les autres s'appellent Ali / Robin des bois
** : Lancelot du lac
* : Les valseuses

Pierre :
1-Conversation secrète (Coppola) (revu grâce à vous!!) *****, 2-La montagne sacrée (Jodorowsky) *****, 3-Dode's kaden (Kurosawa) *****, 4- Solaris (Tarkovsky)****, 5- Tous les autre s'appellent Ali (Fassbinder)****, 6-Nuits rouges (Franju)****, 7-Les mille et une nuits (Pasolini), 8-Mémoires du sous-développement (Alea), 9-Goyokin (Gosha), 10-la mort de Maria Malibran (Schroeter), 11-Les valseuses (Blier), 12-Zardoz (Boorman), 13-Glissements progressifs du plaisir (Robbe-Grillet)
Les hors liste : Salomé (Bene)****, La fête aujourd'hui, la fête demain (Koleva)****, Daddy (Whitehead)***, Les oiseaux, les orphelins et les fous (Jakubisko)***, Le milieu du monde (Tanner)***, La déchirure/promised lands (Sontag)***, Les possédées du diable/lorna the exorcist (Franco)***, Rapports intimes au collège de jeunes filles/ Schulmadchen 1 (Hofbauer)***, Qu'il était bon mon petit français! (Pereira dos santos)***, La propriété c'est plus le vol (Petri)***, Terre brûlée (Wilde)***, Valparaiso mi amor (Francia)***, la terre promise (Littin)***, Toute nudité sera châtiée (Jabor)***, Vive la France (Audiard)***, L'initiatrice (Martino)***, Frogz (Mc Cowan)**, Les provocatrices/ Schulmadchen report 3 (Hofbauer et Boos)**, Shangaï joe (Caiano)**, Destrination planète Hydra (Francischi)**, Le protecteur (Hanin)**, Un amour de pluie (Brialy)**, Le roi Lear (Kozintsev)**, Les indécentes/ l'amour en 3 dimensions (Boos)**, Qui a tué tante Roo? (Harrington)**, Au fond de la piscine/ Meurtre dans la piscine (Martin)**, Les grands patrons (Zampa)**, Une petite culotte pour l'été/ le pensionnat des jeunes filles perverses (Suzuki)**, Karaté moto (Hsiao Yung)**, Santo défend le trésor de Dracula/ El vampiro y el sexo (Cardona)**, Au pays de l'exorcisme (Lenzi)**, L'heptaméron/ Ah si mon moine savait (Pierson)**, Passionnée (Calderone)**, le manoir aux filles (Brescia)**, Faut pas jouer avec les vierges /Zenabel (Deodato)*, Marianela (Fons) *, La solitude du chanteur de fond (Marker)*, Sweet Georgia (Doles)*, Le vampire érotique (Frost)*, Le cri du coeur (Lallemand)*, Africa erotica (Castigliono, Guerrasio, Pellini)°
Longs-métrages inédits : 1-The text of light (Brakhage)****, 2-Quartier violent (Gosha), 3-Katie Tieppel (Verhoeven), 4-lotus d'or (Li han Hsiang), 5-Les vacances du cinéaste (Van der Keuken), 6-Une femme à sacrifier (Konuma)***, 7-Les menottes rouges (Oda), 8-la cloche de l'enfer (Guerin Hill et Bardem), 9-Mas negro que la noche (Taboada), 10-Les yeux plus gros que le ventre (Zohar), 11-Caudillo (Patino), 12-Cockfighter (Hellman), 13-La rançon de la peur (Lenzi), 14-les chiens enragés (Bava), 15-Space is the place (Coney), 16-Exorcismo negro (Marins), 17-La grève des travailleurs de LIP (Marker), 18-Spasmo (Lenzi)**, 19-Seytan (Erksan), 20-Blood! (Milligan), 21-Deranged (Ornsby et Gillen), 22-Black mama, white mama (Romero), 23-Anno uno (Rossellini), 24-Brigade volante (Massi), 25-Fleur secrète (Konuma), 26-Street fughter's last revenge (Ozawa), 27-Le pénitencier des chattes chaudes (Apostoloff), 28-Italianamerican (Scorsese)*, 29-Born innocent (Wrye), 30-Urban warriors (Arbush), 31-Ilsa la louve des ss (Edmond), 32-La lucha contra la pantera (Bojorquez patron)°
Moyens métrages inédits : 1-Ze zero (Candeias)****, 2-La dama d'Ambara (Rouch et Dieterlen)****, 3-Un simple exemple (Cinélutte)**, 4-Petites têtes et grandes surfaces (Dupeyron)*
Courts métrages : 1-Fuji (Breer)****, 2-Potr' et la fille des eaux (Laguionie)***, 3-L'arroseur arrosé-After Lumière (Le Grice)***, 4-They do not exist (Abu Ali)***, 5-Petit déjeuner du matin (Bokanowski)***, 6-Butterfly dress pledge (Terayama)***, 7-Le massacre du printemps (Gregogna)**, 8-Roller (Terayama)**, 9-Andy warhol (Re-reproduction) (Matsumoto)**

Et l'œil de Pierre sur 1974

Foxart :
1/Tous les autres s’appellent Ali 2/Les valseuses 3/Amarcord 4/Solaris 5/Portier de nuit 6/Mes petites amoureuses 7/Le canardeur 8/Le chaud lapin 9/Femmes femmes 10/Les doigts dans la tête
La suite ici

Un simple amateur :
1- Solaris (Tarkovsky) 2- Conversation secrète (Coppola) 3- Amarcord (Fellini) 4- Mémoires du sous-développement (Alea) 5- Dodeskaden (Kurosawa) 6- La Gueule ouverte (Pialat) 7- Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia (Peckinpah) 8- Chinatown (Polanski) 9- Le Château de la pureté (Ripstein) 10-Céline et Julie vont en bateau (Rivette)

 

LE BOX-OFFICE :

1. Emmanuelle, Just Jaeckin, 8 894 024 entrées
2. Robin des Bois, Wolfgang Reitherman, 6 475 758 entrées
3. Les Valseuses, Bertrand Blier, 5 726 125 entrées
4. L'Exorciste, William Friedkin, 5 397 450 entrées
5. Opération dragon, Robert Clouse, 4 444 582 entrées

 

LES PRIX ET RECOMPENSES :

- Prix Louis-Delluc : La Gifle (Claude Pinoteau)
- Prix Méliès : Lacombe Lucien (Louis Malle)
- Grand prix du cinéma français : Parade (Jacques Tati)
- Prix Jean Vigo : Un homme qui dort (Bernard Queysanne)
- Oscar du meilleur film : L'Arnaque (George Roy Hill)
- Festival de Cannes, Palme d'or : Conversation secrète (Francis Ford Coppola)
- Festival de Berlin, Ours d'or : L'Apprentissage de Duddy Kravitz (Ted Kotcheff)
- Festival de Locarno, Léopard d'or : Tüzoltó utca 25 (Istvan Szabo)
- Festival de Saint-Sébastien, Coquille d'or : La Balade sauvage (Terrence Malick)

 

A VOUS LA PAROLE !

A notre suite, nous vous invitons à dresser votre propre palmarès de l'année et à nous le faire parvenir, par l'intermédiaire des commentaires ou du bouton de contact, afin que nous le mentionnions à son tour ci-dessus.
(vous pouvez consulter la liste de tous les films sortis en France en 1974 sur le site Encyclo-Ciné)